Coronavirus : 61 nouveaux cas, 8.132 au total, samedi 6 juin à 10h    La CNDP publie son bulletin sur la confiance numérique    Rabat prépare son plan de relance post Covid-19    Le Maroc au sommet mondial sur la vaccination    Distribution de kits sanitaires dans les centres de protection de l'enfance    Tribunaux numériques et cabinets d'avocats virtuels se pressent au portillon    Les entreprises ne jurent que par le marketing digital    Projet ciblage des bénéficiaires des programmes d'appui social    Le premier cabinet d'avocat virtuel voit le jour à Casablanca    Belhanda troquerait Istanbul contre Riyad    Hamada El Baihi : L'Algérie est coupable de la persistance de la souffrance des populations séquestrées à Tindouf    Le capitalisme américain est-il raciste depuis toujours ?    Distribution de kits sanitaires à 4.300 enfants en situation de précarité    Saad Dine El Otmani : Le dépistage massif des salariés permettra d'accélérer la reprise de l'activité économique    Volonté de Marrakech et d'El Kelâa des Sraghna de booster l'enseignement préscolaire    Quand les contes populaires font front à l'impact de l'épidémie    Le Maroc plaide pour une mobilisation accrue contre les actes de violence de Daech en Afrique de l'Ouest et au Sahel    Les propositions du PPS pour un nouveau contrat politique»    Raul Gonzalez futur entraîneur d'Amine Harit?    Benfica: Taarabt élu homme du match contre Tondela    Un journal indien fustige le blackout total sur la situation du coronavirus à Tindouf    Chelsea en pole position pour accueillir Timo Werner!    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, vendredi 5 juin    Confinement: Tous ensemble?    Actes de violence de ce groupe terroriste en Afrique de l'Ouest et au Sahel    TDN: le Maroc en tête des destinations touristiques mondiales sûres dans l'après Covid    «De la nécessité de la réforme et restructuration du secteur des ICC»    La province de Khouribga désormais indemne du coronavirus    La vérité derrière le mensonge    Covid-19: Quand les contes populaires font front à l'impact de l'épidémie    Confinement: les Etats africains ont perdu plus de 100 milliards de dollars de recettes fiscales    Afghanistan: Les troupes US bientôt «at home»?    Coronavirus: une baisse de 54,6% du trafic aérien au mois de mars 2020    Modèle de développement: Des pistes de relance pour Fès-Meknès    Reprise des vols: La Turquie conclut un accord préliminaire avec le Maroc    Aérien: Ce que risquent de perdre les compagnies africaines    Le virus prépare une révolution monétaire    Bientôt le retour du public dans les stades d'Italie    Hamza El Hajoui : Le sport joue un rôle économique et social créateur de valeur ajoutée et d'opportunités d'emploi    Cannes s'offre Wes Anderson, François Ozone et Steve McQueen dans la sélection officielle    Rabat revient, doucement et sûrement, à la vie…    Pétrole: Les cours reprennent timidement    Le scénariste Hassan Lotfi n'est plus    Youssouf Amine Elalamy lauréat du prix Orange du livre en Afrique    De la distanciation littéraire: Tentative de réflexion    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Qatar réitère son soutien à l'initiative d'autonomie des provinces du sud
6ème session de la haute Commission mixte maroco-qatarie : Neuf accords, mémorandums d'entente et programmes exécutifs
Publié dans L'opinion le 07 - 04 - 2016

Les travaux de la 6è session de la haute Commission mixte maroco-qatarie ont été couronnés, mardi à Doha, par la signature de plusieurs accords de coopération, de mémorandums d'entente et de programmes exécutifs touchant de nombreux secteurs de coopération bilatérale. L'Etat du Qatar a, par ailleurs, réaffirmé son soutien à la marocanité du Sahara et son appui à l'initiative sérieuse, réaliste et crédible d'autonomie des provinces du sud proposée par le Royaume comme base de négociation à toute solution pour mettre un terme au conflit du Sahara marocain.
Les travaux ont été marqués aussi par la signature du procès-verbal de cette session qui a été présidée par le Chef du gouvernement, M. Abdellilah Benkirane, et par le président du Conseil des ministres et ministre de l'Intérieur de l'Etat du Qatar, Cheikh Abdellah Ben Nacer Ben Khalifa Al Thani.
Les deux parties ont ainsi signé un accord de coopération dans les domaines juridique et judiciaire, un mémorandum d'entente entre la commission nationale du droit international humanitaire au Qatar et la commission nationale du droit international humanitaire au Maroc. Ils ont été signés, côté marocain, par Mustapha Ramid, ministre de la Justice, et du côté qatari, par Hassan Ben Lahdane Al Hassan Al Mhandi, ministre de la Justice.
Les travaux de cette session se sont distingués également par la signature d'un accord dans le secteur du transport, et un autre concernant la coopération entre l'Agence nationale des ports et la société qatarie de gestion des ports. Ils ont été paraphés par Mohamed Najib Boulif, ministre délégué chargé du Transport, du côté marocain, et par Jassim Ben Saïf Slitti, ministre qatari des transports et des télécommunications.
Les deux parties ont conclu, de même, un accord relatif au programme (Boudour pour les jeunes marocains) entre l'institution ''Seltek'', et l'institution 'AttawfiK de micro-finance''. Il a été signé du côté marocain par Mohamed Allouch, directeur général de l'institution Attawfik micro-finance, et par Mohamed Ben Abdellaziz Nouaimi, président exécutif de l'institution 'Seltek'', du côté qatari.
L'autre mémorandum d'entente paraphé par la même occasion, concerne les secteurs du pétrole, du gaz, des énergies renouvelables, de l'électricité, et de l'utilisation de l'énergie entre le ministère de l'Energie et de l'Industrie au Qatar et le ministère de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement au Maroc. Il a été signé du côté marocain par Najib Boulif, et du côté du Qatar par Mohamed Ben Salah Assada, ministre de l'Energie et de l'Industrie.
Les deux parties ont signé, par ailleurs, un mémorandum d'entente entre l'Instance générale de la retraite et des assurances sociales au Qatar et la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG). Il a été signé par Abdellatif Zaghnoune, directeur général de la CDG, et Turki Ben Mohamed Khatter, président de l'instance général de la retraite et des assurances sociales.
De même, deux programmes exécutifs dans le secteur de la culture, de l'art et du sport, ont été signés, côté marocain, par Khalid Bajaoui, ministre délégué auprès du ministre de l'Education nationale et de la Formation professionnelle, et du côté qatari par Salah Ben Ghanem Al-Ali, ministre de la Culture et de la Jeunesse.
Maintenir le plus haut degré de coordination et de concertation
Dans une allocution de circonstance, M. Benkirane s'est dit satisfait de l'essor que connaissent les relations maroco-qataries à plusieurs niveaux, appelant par la même occasion à déployer davantage d'efforts pour hisser ses relations au stade de partenariat stratégique de longue portée.
Pour atteindre cet objectif, il a plaidé en faveur de l'adoption d'une approche globale et intégrée dans les différents domaines, plus particulièrement économique, social, culturel, scientifique, sportif et humain, estimant que ces secteurs sont des piliers essentiels pour réaliser le développement global.
Le Chef du gouvernement a souligné, dans ce sens, que le Maroc veut augmenter le volume des échanges commerciaux, renforcer les investissements qataris au Maroc, et élargir les secteurs concernés pour les hisser au niveau des relations politiques et fraternelles et pour qu'ils reflètent les énormes potentialités dont jouissent les deux pays et les expertises qu'ils ont cumulées dans de nombreux domaines.
Il a affirmé que la concrétisation de ces aspirations requiert la multiplication des rencontres entre les différents secteurs gouvernementaux et l'implication du secteur privé dans les deux pays dans les efforts visant à élaborer et à adopter les moyens et les mécanismes les plus efficaces pour le développement des échanges commerciaux et des investissements et ce, à la lumières des mutations rapides et successives imposées par la mondialisation et la croissance de groupements économiques.
M. Benkirane qui a loué, par la même occasion, le soutien précieux que ne cesse d'apporter l'Etat du Qatar frère à la marche de développement du Maroc, il a invité les opérateurs économiques au Qatar à tirer profit des opportunités d'investissement, nombreuses et prometteuses, qu'offre l'ambitieux programme de développement des provinces du Sud du Maroc qui ambitionne de faire de ces provinces un pôle économique et commercial et un hub pour le renforcement des relations économiques avec les pays d'Afrique sub-saharienne.
Evoquant dans son intervention la situation aux niveaux régionale et internationale, notamment dans la zone arabe, M. Benkirane a réaffirmé que le Royaume du Maroc, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, continuera à être engagé dans tous les efforts concrets visant l'élaboration d'un système arabe collectif et efficient devant assurer le climat idéal à la coopération interarabe, encourager les investissements, promouvoir l'économie et consacrer les valeurs de la démocratie et de la bonne gouvernance, avec une prise en considération des spécificités et des fondements de chaque pays.
De son côté, Cheikh Abdellah Ben Nacer Ben Khalifa Al Thani a relevé que cette session illustre les sentiments de fraternité qui lient les deux pays et les deux peuples frères, affirmant que les relations maroco-qataries sont excellentes et distinguées à la faveur de la volonté commune des deux chefs d'Etat Son altesse Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani, et son frère SM le Roi Mohammed VI.Et de poursuivre que la situation critique et extrêmement grave que traverse la région obligent les deux pays à maintenir le plus haut degré de coordination et de concertation en vue de renforcer la solidarité arabe.
Relevant que les relations maroco-qataries s'orientent vers la concecration d'un partenariat stratégique englobant les secteurs économique, d'investissement, de développement et culturel, il a souligné que le gouvernement qatari aspire à développer et à élargir les relations de coopération avec le gouvernement marocain et à prospecter de nouveaux horizons pour répondre aux attentes des deux peuples frères.
Cheikh Abdellah Ben Nacer Ben Khalifa Al-Thani et M. Abdelillah Benkirane ont eu des entretiens peu avant le début des travaux de la 6è session. De même, des rencontres ont été organisées entre des ministres qataris et leurs homologues marocains pour examiner les moyens de renforcer la coopération bilatérale dans les différents domaines.
Le Qatar a également exprimé dans le procès-verbal de la 6è session de la haute Commission mixte maroco-qatarie, signé mardi à Doha par le président du conseil des ministres et ministre de l'Intérieur du Qatar, Cheikh Abdellah Ben Nacer Ben Khalifa Al Thani, et le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc.
Sur un autre plan, la partie qatarie a salué le rôle de SM le Roi Mohammed VI, président du Comité Al Qods, dans la défense du statut juridique de la ville sainte d'Al Qods Acharif et de son identité, ainsi que les projets à caractère humain et social réalisés par l'Agence Beit Mal Al Qods Acharif visant à maintenir les populations palestiniennes sur leurs terres et à soutenir leur résistance.
Pour sa part, la partie marocaine s'est félicitée de la décision du Qatar de consacrer une contribution financière d'environ cinq millions de dollars en appui au budget de l'Agence Beit Mal Al Qods à travers le Fonds qatari du développement. Selon le procès-verbal de la haute Commission mixte maroco-qatarie, la partie marocaine a, en outre, fait état de sa solidarité avec l'Etat du Qatar dans ses efforts visant la libération des citoyens qataris enlevés dernièrement au sud de l'Irak. Les deux parties ont appelé, dans ce sens, le gouvernement irakien à déployer les efforts nécessaires dans la perspective de libérer ces innocents qui étaient victimes d'actes terroristes condamnables et de leur permettre de retourner chez eux sains et saufs.
Concernant le dossier libyen, la partie Qatarie a salué les efforts soutenus et constructifs du Maroc qui ont permis de parvenir à l'accord historique de Skhirat.
Le Maroc a, de son côté, salué le soutien qu'accorde le Qatar à la Libye, exprimant le souhait de voir le gouvernement libyen s'installer le plus rapidement possible afin de maintenir la sécurité, la stabilité et l'unité de ce pays maghrébin.
Le Maroc s'est également félicité des efforts de S.A Cheikh Hamad Ben Khalifa Al Thani pour résoudre le conflit entre Djibouti et l'Erythrée.
Les deux parties ont aussi exprimé leur soutien total au peuple palestinien pour recouvrer ses droits légitimes et lui permettre l'établissement de son Etat indépendant avec Al Qods comme capitale conformément à l'initiative arabe de paix et les résolutions de la légalité internationale y afférentes, dénonçant par l'occasion les violations perpétrées par les autorités d'occupation israéliennes contre le peuple palestinien et appelant la communauté internationale à exercer des pressions sur Israël en vue de mettre fin à ces pratiques illégales.
Dans le dossier syrien, les deux parties ont réitéré leur position constante visant la préservation de l'unité nationale et territoriale de la Syrie, estimant que la solution à la crise est tributaire d'une transition politique conformément au communiqué issu de la conférence de Genève 1.
Au sujet de la crise au Yémen, les deux parties ont souligné que l'opération "Restaurer l'espoir" tend à soutenir la légitimité, à maintenir la sécurité du pays et à défendre la stabilité de la région, exprimant leur engagement total à préserver l'unité du Yémen et à respecter sa souveraineté tout en dénonçant toute ingérence dans les affaires intérieures de ce pays arabe.
Le Qatar et le Maroc ont aussi relevé l'importance d'une solution politique au conflit yéménite dans le cadre de l'initiative des pays du golfe et les recommandations adoptées par la conférence de Ryad, appelant à la mise en œuvre et sans condition de la résolution 2216 du conseil de sécurité de l'ONU.
Selon le PV de la 6è session de la haute Commission mixte, les deux parties ont, en outre, exprimé leur attachement à l'action arabe commune dans l'optique d'assurer la stabilité des pays arabes, de réaliser le développement durable et de consacrer les valeurs de la coopération et de la solidarité arabe, saluant le partenariat stratégique entre le Maroc et les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.