Report de crédits : voici le dispositif du Crédit du Maroc    Coronavirus : plus de 700.000 bénéficiaires de l'indemnité forfaitaire    Sous le thème «Philosophie de jeu de la FRMF» : La FRMF tient son séminaire en ligne    Covid-19: l'Espagne passe à la phase de “ralentissement” de la pandémie    La télévision au temps de Coronavirus et la reprise du pouvoir d'initiative    Coronavirus: La Corée du Nord épargnée ?    Le Maroc a été parmi les premiers à fournir la chloroquine malgré la forte demande au niveau mondial    Le football français en deuil : De Marseille à toute la L1, hommage unanime à Pape Diouf    Covid-19: le Maroc enregistre un 40ème décès    Confinement : L'audience TV explose    Un joueur du FUS se blesse pendant ses entraînements à domicile    Mustapha Adib, ex-espion des services de l'hexagone, tombe bien bas    En Guinée, le président Alpha Condé, 82 ans, obtient une très large majorité parlementaire    Adieu Si Fadel    Lutte anti-coronavirus : Evacuation d'un grand marché populaire à Laâyoune    Dette : Quel geste politique demandé au Maroc ?    Décès de Marcel Botbol à cause du Covid-19: ce que l'on sait    Commerce extérieur : Les indices reculent au quatrième trimestre 2019    Balance commerciale : Le déficit s'aggrave à 2%    Un 1er cas testé positif au coronavirus déclaré à Azilal    Parlement: Dispositif exceptionnel pour la session du printemps    Brèves Internationales    Les réserves des centrales syndicales    L'artiste marocain Marcel Botbol meurt du coronavirus    L'ONEE prend des dispositions spéciales pour préserver son personnel    La Chambre des représentants mobilisée pour répondre aux exigences de la situation sanitaire    Nouvelle pauvreté et nouvelles solidarités en Italie    Le coaching mental, un impératif pour les sportifs à l'heure du confinement    Le ministère de la Santé étoffe sa communication    Des patients guéris du coronavirus livrent leurs témoignages    Des sans-abris hébergés par des ONG de Tanger    Report des Jeux méditerranéens d'Oran à 2022    Après la crise sanitaire, vers un foot plus vertueux ?    Le Maroc n'y échappera pas    De la culture gratuite pour combattre l'ennui du confinement    Le rappeur français Booba prêche le respect des mesures préventives    Les musiques reposantes ont le vent en poupe    Sancho, le digne héritier de CR7 à United?    Le CCM divertit les citoyens marocains en période de confinement    Mali: Des législatives entre terrorisme et coronavirus…    Coronavirus : L'Arabie saoudite appelle à reporter les plans du hajj    Fadel Iraki, le cofondateur du “Journal Hebdo”, n'est plus    Le Gadem pense fort aux socio-économiquement isolés ou plus vulnérables    Institut national des sciences de l'archéologie et du patrimoine : Les filières d'enseignement et de recherche publiées au BO    Un projet terroriste déjoué en Tunisie    La production dans la construction en hausse de 3,6% dans la zone euro    Ça ne va pas si mal que ça pour nos étudiants au Canada    WAC-EST: Le TAS fixe une nouvelle date    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Marocains du Canada : La presse multiethnique et son apport aux médias canadiens
Publié dans L'opinion le 24 - 09 - 2016

La presse ethnique, communément appelée « publications en langue étrangère », a mis du temps pour se forger une identité en pays d'accueil. Les journalistes qui ont choisi le Canada comme pays de résidence se sont heurtés, dès leur arrivée, à de nombreux obstacles à l'épanouissement de leur plume : le changement radical de l'environnement, la rudesse du climat, le problème de la langue pour certains, la non reconnaissance de leur acquis professionnels et la difficulté d'intégrer les associations et fédérations des journalistes du Québec et du Canada pour leur hermétisme, et enfin la non acceptation de ce que le Canada appelait les autres canadiens comme une valeur ajoutée, comme une autre force.
Tous ces facteurs ont fait naître une presse parallèle, des médias de minorités ethniques pour
opprimés et colonisés, pour immigrants frustrés socialement et économiquement, qui se sentent écartés pour la couleur de leur peau, leur religion, leur origine ou leurs idéologies.
Avec la naissance des médias sociaux la presse ethnique a connu un tournant décisif dans sa ligne éditoriale et surtout dans son expansion et sa reconnaissance en terre d'accueil. Aujourd'hui elle fait partie prenante de la presse canadienne, de son quotidien et de ses évènements.
Mais malgré ce revirement salutaire, la rapidité des échanges et la cohabitation avec la presse originaire certaines entraves subsistent. C'est pour cette raison qu'un grand événement relatif aux médias ethniques est organisé cette fin de semaine à Montréal sous le thème : « La presse multiethnique, apport et impact pour le Québec et le Canada »
Organisé par le Forum des Compétences Canado-Marocaines (FCCM), l'événement se veut une plateforme interactive sur la question de la multiethnicité et une réflexion sur la présence de l'immigrant dans les médias locaux.
Le Forum met en exergue la diversité et la multiethnicité au sein des médias québécois et canadiens, une multiethnicité qui traduit une ouverture sur le monde et une multiculturalité assimilée.
Il élucidera l'apport de cette multiethnicité comme base d'intégration et force de proposition et son impact sur la pluralité des perspectives médiatiques.
Parmi les axes qui seront abordés lors de la rencontre on trouve l'importance de la presse multi-ethnique comme levier d'intégration dans la vie sociale et économique du Québec et du Canada, la presse multi-ethnique multiculturelle comme force de proposition et créatrice de tendances au sujet des politiques québécoises et fédérales, la presse multi-ethnique, une force de résolution des problèmes des communautés et minorités invisibles mais encore la presse multi-ethnique : quel rôle dans la promotion des pays d'origine et des compétences et des talents dans la société d'accueil.
Nous y reviendrons.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.