L'émir de Qatar reçoit Wali Bank Al-Maghrib    Aéroport Mohammed V: Arrestation d'un Sénégalais faisant l'objet d'un mandat d'arrêt international    Météo: les prévisions de ce mardi    Bolsonaro, roi Salmane, Mahmoud Abbas, ... félicitent le roi à l'occasion de l'indépendance du royaume    Coupe du Trône: Hay Mohammadi en ébullition après la victoire du TAS    « Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    Coupe du Trône : sacre historique du TAS    Décès du journaliste et militant Mustapha Iznasni    Nouzha Bouchareb participe au Salon Al Omrane Expo MDM à Paris    Google fête l'indépendance du Maroc    Forum euro-méditerranéen d'Essaouira: Maryam AIT MOULAY remporte «Prix pour Jeunes Leaders»    Le BCIJ arrête deux présumés terroristes à Rabat    23.000 candidats aux concours des enseignants-cadres à Tanger    Les participants au 12ème Forum MEDays adoptent la Déclaration de Tanger    Sous la pression de la rue, Mohamad Safadi renonce à devenir Premier ministre du Liban    La réalisation des grands projets d'infrastructures nécessite près de 600 milliards de DH    L'expérience marocaine dans le secteur minier présentée en Chine    Le Onze national accroché par la Mauritanie    Coupe du Trône : Le HUSA et le TAS pour l'ultime acte    Euro 2020 : Allemagne et Pays-Bas décrochent leur qualification    Devoxx 2019 : Les développeurs en conlave à Agadir    Le Premier secrétaire s'entretient avec l'ambassadrice de l'UE au Maroc    Driss Lachguar reçoit une délégation du gouvernement de la jeunesse marocaine    Sao Tomé-et-Principe réaffirme son appui au Plan d'autonomie    Bouillon de culture    Nouvelle édition du Salon du livre de l'enfant et de la jeunesse    Le grand maître du cinéma européen, Costa Gavras, à la rencontre des étudiants marocains    Taekwondo. La sélection marocaine ne rentrera pas les mains vides du tournoi international de Paris    L'élection de Mohamed Boudra à la CGLU met le Maroc sous le feu des projecteurs    Le chanteur malien Salif Keita interpelle son président et tacle Macron... sans langue de bois    Belle performance en finale de l'élève Fatima Zahra Akhyar    Venise sous les eaux : Nouvelle marée haute dangereuse attendue ce dimanche    La finale de la Coupe de Trône : Le Tihad de Casablanca vs le Hassania d'Agadir    Le PPS et la Loi de Finances 2020    Lutte ouvrière!    L'œuvre de Hamid Douieb sous la loupe    L'alliance Renault-Nissan à la recherche du temps perdu    Mohamed Abdennabaoui : L'indépendance du pouvoir judiciaire est devenue une réalité    Nous sommes tous concernés par le diabète    Risques routiers: Renault Maroc sensibilise les écoliers!    Liban: sous la pression de la rue, un ex-ministre renonce à devenir Premier ministre    Province de Jerada : Activation du plan provincial de lutte contre le froid    Vandalisme sportif : Arrestation de 10 personnes à Salé    « Engagement et citoyenneté 2.0 », table ronde pour entamer la 5ème édition du Forum euro-méditerranéen des Jeunes Leaders d'Essaouira    Eliminatoires CAN 2021 : Triste match nul pour les Lions de l'Atlas    Les révélations fracassantes de Jamie Lee Curtis    Vidéo : L'école marocaine vue par The Tberguig !    Kamal Hachkar rend hommage à Neta Elkayam    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





SYRIE: L'inexorable avancée des forces de Bachar à Alep-Est
Publié dans L'opinion le 04 - 10 - 2016

Les forces du régime syrien poursuivent leur progression vers les quartiers rebelles d'Alep, qui sont devenus «l'enfer sur
Terre» selon un haut responsable de l'ONU. Les quelque 250.000 habitants de la partie assiégée de la deuxième ville
syrienne sont confrontés à «un niveau de sauvagerie qu'aucun humain ne devrait avoir à supporter», a dénoncé le chef des opérations humanitaires de l'ONU Stephen O'Brien. Il a appelé dimanche à «une action urgente pour mettre fi n à
l'enfer sur Terre».
Face à cette «tragédie humaine», la
Commission européenne a annoncé
une «initiative humanitaire d'urgence»
pour permettre aux organisations
humanitaires d'aider la population et
notamment «assurer les évacuations
médicales des blessés et des malades
d'Alep-Est.»
Mais, dix jours après le lancement
par le régime et son allié russe d'une
vaste offensive sur Alep-Est, l'étau
se resserre sur cette partie de la ville
contrôlée par les rebelles.
De violents affrontements ont ainsi
lieu à Souleimane al-Halabi, sur la ligne
de démarcation, a indiqué dimanche
l'Observatoire syrien des droits de
l'Homme (OSDH). Aidées par «des dizaines
de raids russes», les forces gouvernementales
poussaient aussi depuis
le nord, vers les quartiers de Boustane
al-Bacha et Sakhour et sont parvenues
aux abords du quartier d'Al-Helouk.
«Si elles les prennent, les forces
rebelles seront confinées dans une petite
partie dans le sud-ouest de la ville
d'Alep», a indiqué Rami Abdel Rahmane,
directeur de l'OSDH.
L'armée syrienne a promis dimanche
que «les armées syrienne et
russe garantiraient un passage sûr et
une aide» à tout combattant de l'opposition
qui ferait défection, selon
l'agence de presse officielle Sana.
Ce n'est pas la première fois que Damas
fait une telle offre mais militants et
rebelles disent craindre de se faire détenir
ou torturer s'ils quittent les zones
rebelles.
Au nord de la ville d'Alep, des
groupes rebelles soutenus par la Turquie
progressaient dimanche face aux
jihadistes du groupe Etat islamique (EI)
et s'approchaient de la localité de Dabiq
contrôlée par l'EI, selon l'Observatoire.
Pour la deuxième fois en une semaine,
le plus grand hôpital des quartiers
rebelles d'Alep a été frappé samedi
par deux barils d'explosifs, selon
la Syrian American Medical Society
(SAMS), dont l'un des responsables,
Adham Sahloul, a évoqué des «informations
sur l'utilisation d'une bombe à
fragmentation».
«Le système de santé dans l'est
d'Alep a été presque réduit à néant», a
déploré M. O'Brien.
Le coordonnateur des secours
d'urgence de l'ONU a appelé les belligérants
à permettre au moins l'évacuation
des centaines de civils nécessitant
des soins urgents.
Médecins sans frontières (MSF) a
également appelé Damas et Moscou à
mettre un terme «au bain de sang».
«En Syrie, les attaques contre les
centres médicaux accueillant des civils
et contre les ambulances sont systématiques
», a dénoncé la présidente de
MSF, Meinei Nicolai.
Depuis le début de l'offensive sur
Alep-Est, les bombardements du régime
et de la Russie ont tué au moins
220 personnes selon l'OSDH.
Egalement dimanche, 13 raids
russes sur une base utilisée par Jaïch al-
Izza dans la province de Hama (centre)
ont fait 6 morts dans les rangs de ce
groupe rebelle soutenu par les Etats-
Unis, indique l'Observatoire.
La Russie et le régime sont accusés
par les Occidentaux d'utiliser contre des
zones civiles notamment des bombes
antibunker, incendiaires et à fragmentation.
Moscou a balayé les accusations
de «crimes de guerre».
Les efforts diplomatiques pour
rétablir un cessez-le-feu en Syrie
semblent complètement enlisés même
si Washington et Moscou n'ont pas
coupé les ponts en dépit de leurs profondes
divergences.
Les chefs de la diplomatie russe
Sergueï Lavrov et John Kerry se sont
ainsi de nouveau entretenus samedi au
téléphone à deux reprises, a indiqué dimanche
le ministère russe des Affaires
étrangères.
Aucun détail n'a été donné sur le
contenu de ces entretiens si ce n'est que
les deux dirigeants avaient «discuté des
actions communes possibles pour normaliser
la situation à Alep», selon le
ministère.
Au cours d'un précédent échange,
M. Lavrov avait de nouveau «souligné
le caractère inacceptable des tentatives
des opposants, pilotées par l'Occident,
de traiter avec indulgence Al-Nosra et
leur blocage des négociations sur un
règlement politique de la crise», en allusion
au Front Fateh al-Cham, ex-Front
al-Nosra qui a renoncé à son rattachement
à Al-Qaïda.
A l'ONU, Paris espère présenter
lundi aux 15 pays membres du Conseil
de sécurité un projet de résolution qui
appelle au rétablissement du cessez-lefeu,
initié en septembre par un accord
américano-russe et qui n'avait duré
qu'une semaine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.