Casablanca: tentative de kidnapping dans un bus à Hay Hassani    Météo: jusqu'à 45 degrés ce vendredi au Maroc    Finances publiques: Principaux points du BMSFP de la TGR    Explosion à Beyrouth: Pont aérien humanitaire de l'UE    France: Une autre mosquée incendiée à Lyon    Nomination des membres du conseil de l'ANRE    Casa-Settat: Le Conseil de la région examine le PDR    Botola Pro D1: Report de trois matches de la 22è journée    Covid-19 : Des joueurs Wydadis contaminés    Distribution des aides marocaines aux victimes de l'explosion du port de Beyrouth    Casablanca se barricade peu à peu !    Rentrée scolaire au Maroc : les écoles privées au bout du rouleau ?    Le Maroc devient le cinquième pays africain le plus touché    Covid – Casablanca – Préfecture d'Anfa – Des mesures de restrictions instaurées dès aujourd'hui    Cinéma : L'actrice égyptienne Shwikar n'est plus    Tindouf: l'affaire du détournement de l'aide humanitaire continue de faire réagir    Transfert: Arsenal réalise un joli coup    Vaccin anti-Covid-19: l'UE conclut un accord pour l'achat de 300 millions de doses    Tout savoir sur l'exemption des personnes touchées par la pandémie des impôts et redevances dus à la commune    Transport routier: 153 MDH destinés au renouvellement du parc automobile (2020)    Fkih Ben Salah: une tentative de trafic de 720 chardonnerets avortée    Titrisation : La constitution du FT Immo LV prévue le 2 septembre    Réalisation d'une arthroscopie pour la première fois dans un hôpital provincial    Covid-19: Le vaccin d'AstraZeneca sera prêt au 1er trimestre 2021    Sahara marocain: L'ambassade du Maroc à Pretoria promeut la doctrine nationale    Botola Pro D1 : Un classico et un derby animent la 22ème journée    L'EN de cyclisme en stage de préparation à Ifrane    L'Autorité nationale de régulation de l'électricité voit le jour    Kamala Harris se rêve en première vice-présidente noire des Etats-Unis    Des cas de contamination au Covid-19 enregistrés parmi le personnel judiciaire    Les divagations d'Alger mises à nu par l'UE    Célébration du 41ème anniversaire de la récupération d'Oued Eddahab    Les collectivités territoriales dégagent 3,7 MMDH d'excédents budgétaires au premier semestre    La 22ème journée de la Botola au conditionnel    Entrée en vigueur du protocole de traitement à domicile des patients asymptomatiques    Annulation des Mondiaux juniors de taekwondo    Comment Sharon Stone a frôlé la mort à trois reprises    Des milliers de fans réunis à Abidjan un an après la mort de DJ Arafat    Dwayne Johnson, acteur le mieux payé de Hollywood    UFC: Ottman Azaitar annonce son retour!    Une première dans l'histoire du Maroc!    «A Taste of Things to Come» exposé à Séoul    Il y a 41 ans, la récupération de Oued Eddahab    Lahcen Bouguerne libère la voix des femmes    L'avenir du monde arabo-musulman est indissociable de celui de la cause palestinienne    USA-Afrique: Peter Pham reçu par le Président tchadien    Terreur dans les camps de Tindouf : Une nouvelle vague de répression du Polisario    COVID-19 : Décès de l'artiste populaire Abderrazak Baba, un pionnier de la dakka marrakchia    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





SYRIE: L'inexorable avancée des forces de Bachar à Alep-Est
Publié dans L'opinion le 04 - 10 - 2016

Les forces du régime syrien poursuivent leur progression vers les quartiers rebelles d'Alep, qui sont devenus «l'enfer sur
Terre» selon un haut responsable de l'ONU. Les quelque 250.000 habitants de la partie assiégée de la deuxième ville
syrienne sont confrontés à «un niveau de sauvagerie qu'aucun humain ne devrait avoir à supporter», a dénoncé le chef des opérations humanitaires de l'ONU Stephen O'Brien. Il a appelé dimanche à «une action urgente pour mettre fi n à
l'enfer sur Terre».
Face à cette «tragédie humaine», la
Commission européenne a annoncé
une «initiative humanitaire d'urgence»
pour permettre aux organisations
humanitaires d'aider la population et
notamment «assurer les évacuations
médicales des blessés et des malades
d'Alep-Est.»
Mais, dix jours après le lancement
par le régime et son allié russe d'une
vaste offensive sur Alep-Est, l'étau
se resserre sur cette partie de la ville
contrôlée par les rebelles.
De violents affrontements ont ainsi
lieu à Souleimane al-Halabi, sur la ligne
de démarcation, a indiqué dimanche
l'Observatoire syrien des droits de
l'Homme (OSDH). Aidées par «des dizaines
de raids russes», les forces gouvernementales
poussaient aussi depuis
le nord, vers les quartiers de Boustane
al-Bacha et Sakhour et sont parvenues
aux abords du quartier d'Al-Helouk.
«Si elles les prennent, les forces
rebelles seront confinées dans une petite
partie dans le sud-ouest de la ville
d'Alep», a indiqué Rami Abdel Rahmane,
directeur de l'OSDH.
L'armée syrienne a promis dimanche
que «les armées syrienne et
russe garantiraient un passage sûr et
une aide» à tout combattant de l'opposition
qui ferait défection, selon
l'agence de presse officielle Sana.
Ce n'est pas la première fois que Damas
fait une telle offre mais militants et
rebelles disent craindre de se faire détenir
ou torturer s'ils quittent les zones
rebelles.
Au nord de la ville d'Alep, des
groupes rebelles soutenus par la Turquie
progressaient dimanche face aux
jihadistes du groupe Etat islamique (EI)
et s'approchaient de la localité de Dabiq
contrôlée par l'EI, selon l'Observatoire.
Pour la deuxième fois en une semaine,
le plus grand hôpital des quartiers
rebelles d'Alep a été frappé samedi
par deux barils d'explosifs, selon
la Syrian American Medical Society
(SAMS), dont l'un des responsables,
Adham Sahloul, a évoqué des «informations
sur l'utilisation d'une bombe à
fragmentation».
«Le système de santé dans l'est
d'Alep a été presque réduit à néant», a
déploré M. O'Brien.
Le coordonnateur des secours
d'urgence de l'ONU a appelé les belligérants
à permettre au moins l'évacuation
des centaines de civils nécessitant
des soins urgents.
Médecins sans frontières (MSF) a
également appelé Damas et Moscou à
mettre un terme «au bain de sang».
«En Syrie, les attaques contre les
centres médicaux accueillant des civils
et contre les ambulances sont systématiques
», a dénoncé la présidente de
MSF, Meinei Nicolai.
Depuis le début de l'offensive sur
Alep-Est, les bombardements du régime
et de la Russie ont tué au moins
220 personnes selon l'OSDH.
Egalement dimanche, 13 raids
russes sur une base utilisée par Jaïch al-
Izza dans la province de Hama (centre)
ont fait 6 morts dans les rangs de ce
groupe rebelle soutenu par les Etats-
Unis, indique l'Observatoire.
La Russie et le régime sont accusés
par les Occidentaux d'utiliser contre des
zones civiles notamment des bombes
antibunker, incendiaires et à fragmentation.
Moscou a balayé les accusations
de «crimes de guerre».
Les efforts diplomatiques pour
rétablir un cessez-le-feu en Syrie
semblent complètement enlisés même
si Washington et Moscou n'ont pas
coupé les ponts en dépit de leurs profondes
divergences.
Les chefs de la diplomatie russe
Sergueï Lavrov et John Kerry se sont
ainsi de nouveau entretenus samedi au
téléphone à deux reprises, a indiqué dimanche
le ministère russe des Affaires
étrangères.
Aucun détail n'a été donné sur le
contenu de ces entretiens si ce n'est que
les deux dirigeants avaient «discuté des
actions communes possibles pour normaliser
la situation à Alep», selon le
ministère.
Au cours d'un précédent échange,
M. Lavrov avait de nouveau «souligné
le caractère inacceptable des tentatives
des opposants, pilotées par l'Occident,
de traiter avec indulgence Al-Nosra et
leur blocage des négociations sur un
règlement politique de la crise», en allusion
au Front Fateh al-Cham, ex-Front
al-Nosra qui a renoncé à son rattachement
à Al-Qaïda.
A l'ONU, Paris espère présenter
lundi aux 15 pays membres du Conseil
de sécurité un projet de résolution qui
appelle au rétablissement du cessez-lefeu,
initié en septembre par un accord
américano-russe et qui n'avait duré
qu'une semaine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.