Tunisie: Nabil Karoui recouvre la liberté    Ikea France condamné pour avoir espionné ses salariés    Al Ahly : Badr Banoun déja sur le départ ?    Retour des MRE: scènes de joie à l'aéroport de Casablanca (VIDEO)    Usage légal du cannabis: le projet de loi définitivement adopté    L'ASMEX prépare un Plan stratégique pour réussir le défi de la croissance économique régionale    Message Royal de félicitations au nouveau Premier ministre israélien    Affaire Raissouni : selon le parquet, l'accusé retarde l'échéance de son procès    « African Lion 2021 »: Une opération de décontamination au port militaire d'Agadir pour évaluer la réactivité de l'Unité de Secours et Sauvetage des FAR    Nouveau modèle de développement : le rapport de Benmoussa présenté à des diplomates à Rabat    « African Lion 2021 »: une opération de décontamination au port militaire d'Agadir    Algérie : le FLN remporte les législatives, le Hirak craint le retour de «la prétention dictatoriale»    Le nouveau gouvernement israélien compte quatre ministres d'origine marocaine    À Paris, Saïd Chengriha enterre «le supposé non interventionnisme» de l'armée algérienne    Maroc-Espagne: Une "gestion calamiteuse" et une crise qui demeure    Melilla : tentative échouée d'entrée de 150 migrants clandestins grâce à la collaboration du Maroc    Hilale: le développement socio-économique est un droit inaliénable au Sahara marocain    RAM : forte affluence des MRE sur les agences [Vidéos]    Début imminent de la construction du gazoduc Maroc-Nigéria    Evolution du coronavirus au Maroc : 476 nouveaux cas, 524.475 au total, mardi 15 juin 2021 à 16 heures    Murcie. Un marocain abattu par un espagnol sur la terrasse d'un café    Environ 14 tonnes de drogue incinérées à Dakhla    M'Art Studio démarre ses activités avec Marie Bugnon & Jennifer Sormani    Festival universitaire de musique de l'ENCG Kénitra : Une troisième édition pour aiguiser l'art de l'écoute    Le théâtre du Studio des arts vivants reprend ses activités    [ Interview Anas El Filali ] La première production en 3D, 100% marocaine, prête en septembre    Pays de l'Otan : la politique envers la Chine à renforcer, selon le SG de l'OTAN    Entretien entre Erdogan et Biden    La gifle américaine !    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mardi 15 juin    L'Inter Milan prend une décision au sujet de Hakimi    France : vers la levée de l'obligation du masque en extérieur    Les Lionnes de l'Atlas s'offrent le Mali    1,1 milliard d'euros de pertes pour les clubs de Premier League    Retour à la maison pour Buffon ?    La Bourse de Casablanca ouvre dans le vert    «JOY» : 11 artistes livrent leur perception de la joie    Flo Arnold dans ses œuvres    Le nostalgique et l'artistique    Le Maroc réélu au comité des Nations unies sur les disparitions forcées    BKGR: BAM devrait maintenir le taux directeur inchangé    Nomination : Salima Amira, nouvelle DG Maroc chez Microsoft    Euro 2020 : La Suède neutralise l'Espagne    Relance économique : OBG et l'AMDIE préparent un nouveau rapport    La Hongrie soutient le plan d'autonomie au Sahara marocain    Ce qui s'est passé lundi sur l'autoroute de Kénitra (DGSN)    Basket : Labib El Hamrani nommé sélectionneur national des seniors    Hassan Rachik: Madih Al Howiyat Al Marina    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Echos Gharbaouis
Publié dans L'opinion le 03 - 12 - 2016

*L'ASFAR est condamnée d'assurer la continuité de ce réveil face au CAK et de prouver qu'elle mérite un sort meilleur eu égard aux potentialités et moyens dont elle dispose. Malgré la victoire face au CAK, la formation militaire n'a pas été à la hauteur des attentes des responsables tant au niveau du jeu, plein de déchets, qu'à celui de la discipline qui reste liée à la tactique imposée par l'entraîneur. Beaucoup d'incorrections ont accompagné l'évolution de certains joueurs qui se sont montrés mal entreprenants. On aimerait que l'entraîneur arrive à remédier à ces lacunes qui ont gêné la bonne marche de l'équipe.
*Le match DHJ (3)-ASFAR (10) est l'un des matchs chocs de la journée car les deux formations restent sur victoire. Les Jdidis, qui ont écrasé les Rifains du CRA, voudront bien récidiver face aux Militaires qui se cherchent encore. C'est un duel entre deux jeunes buteurs qui tentent de s'imposer d'un match à l'autre. Azarou (DHJ) et Naghmi (ASFAR) sont conscients des difficultés qui les attendent devant les défenseurs. En somme, une victoire placerait les Jdidis, qui sont à cinq points du leader, aux devants du classement et une défaite replacerait les Militaires à la case du départ. Le match s'est joué vendredi.
*Le FUS aura besoin de beaucoup d'efforts pour espérer sortir de cette impasse au niveau des résultats décevants pour ne pas dire alarmants et pourtant ce sont les mêmes joueurs qui ont réalisé les deux titres sous la responsabilité de Walid Regragui qui n'arrive pas encore à cerner les vraies causes/raisons qui rongent le club depuis le début de la compétition. Si le club Rbati ne tire pas profit de ses matchs retards, il sera au bord de l'usure mentale qui pourrait aboutir sur un constat lourd de conséquences. Et comme un malheur ne vient jamais seul, le FUS (14ème avec deux matchs en moins) se rendra à Khénifra pour y rencontrer le CAK (8) qui reste sur une défaite face à l'ASFAR et qui ne voudra pas décevoir ses supporters. C'est une rencontre qui pourrait apporter de gros changements chez les deux protagonistes. La rencontre a eu lieu hier.
* Qu'est-ce qui a fait pleurer Mostapha Laâsri, l'adjoint de l'entraîneur Lamrini, à la fin du match KAC-RSB en se lançant dans les bras des joueurs alors qu'il venait d'atterrir à Kénitra ? C'est l'image incompréhensible que les supporters ont gardé de ce geste de Laâsri. Rappelons que c'est Laâsri qui a dirigé l'équipe du banc de la touche au moment où Lamrini a suivi la partie des tribunes.
* Le KAC s'est déplacé à Al-Hoceima avec l'espoir de réussir un résultat positif lui permettant de sortir de la zone rouge où il a élu refuge depuis le début de la saison. Ce match piège pour les deux formations s'annonce difficile car le perdant risque de voir sa situation empirer davantage surtout pour les Kacistes qui sont les derniers du classement. On se demande si Lamrini peut toujours apporter ce petit ''plus'' dont a besoin le KAC pour redresser la barre. C'est un défi pour l'ancien/nouvel entraîneur qui doit assumer toute sa responsabilité en cas d'échec. En fait, de quelle responsabilité s'agit-il quand on parle d'un entraîneur qui, souvent, quitte le club en encaissant son dû ?
*Les responsables du KAC viennent de battre le record de changement d'entraîneurs. Les deux premiers en l'occurrence Fawzi Jamal et J.G Wallemme n'ont rien apporté au club, pire même, le KAC n'est pas arrivé à se relever de sa chute. L'arrivée de Lamrini, qui connait bien les Kacistes, a certes provoqué ce déclic attendu mais on se demande si cet entraîneur a tous les atouts de remettre le club sur les bons rails avec les joueurs qui sont à sa disposition. C'est en même temps un défi pour ce cadre et un grand risque à prendre au sérieux. De toutes les façons, les entraîneurs ne sont jamais les vrais perdants en cas d'échec. Souhaitons-lui, tout de même, bonne chance.
* L'ASS qui trébuche à domicile risque de se retrouver distancée par d'autres clubs qui arrivent sans tapage. Les Corsaires ont été contraints au partage des points par une accrocheuse équipe du RB qui tient le témoin de la lanterne rouge. En concédant ce nul, l'ASS a perdu des points importants surtout qu'elle n'est pas à l'abri d'autres déroutes tant à domicile qu'à l'extérieur. Les responsables ne semblent pas avoir tiré des leçons qui s'imposent des fiascos des précédentes saisons où la montée était à leur portée à quelques journées seulement de la fin de la compétition. L'ASS est en train de gâcher des opportunités qu'elle regrettera après. Son déplacement à Fès pour rencontrer le MAS est plein de risques.
*A l'image de l'ASS, l'USK est en train de perdre de nombreux points surtout à domicile, ce qui pourrait hypothéquer ses chances d'atteindre son objectif de la montée surtout que plusieurs clubs visent le même objectif tout en effectuant un travail de fond qui finit toujours par donner de bons résultats. En plus de cette perte de points, l'USK vient d'être condamnée à jouer quatre matchs à huis clos, ce qui entraîne un impact négatif sur le rendement des joueurs qui seront contraints d'évoluer sans public dont le soutien moral est très important en cette période de transition que connait le club qui aspire au retour à l'étage supérieur. Selon les milieux sportifs, ce sont des détracteurs qui opèrent au bénéfice de ceux que la bonne marche de l'équipe gêne.
* Pour le compte de la 12ème journée, l'USK fera un court déplacement à Témara pour rencontrer l'UST dans un derby régional passionnant qui n'admet pas le partage de points si les deux équipes tiennent à améliorer leur position. C'est un match des deux extrémités puisque les Témarais voudront réaliser une victoire pour échapper à la guillotine de la relégation au moment où les Cherradis voudront, de leur côté, consolider leur position du leader. L'UST, qui est toujours sans victoire, tentera de réaliser le souhait de ses dirigeants, ce qui va être une dure épreuve pour les Kacémis qui n'ont pas de choix que d'empocher les points de la victoire et attendre le résultat de l'ASS à Fès face au MAS qui savoure encore sa Coupe du Trône.
* C'est un derby régional fou qui va se dérouler à Khémisset quand le WST qui est toujours à la recherche de sa réelle force, rend visite à l'IZK dans un match aux grands enjeux qui va se jouer sur de petits détails. Les Zemmouris qui sont allés battre les Mellalis chez eux sont capables de mettre le score en leur faveur surtout s'ils savent comment profiter de certaines failles défensives de leurs adversaires. Le WST, qui ne compte qu'une seule victoire, est appelé à faire preuve de prudence face aux Zemmouris car une éventuelle défaite les enfoncerait davantage au fond du classement. De leur côté, les protégés de l'entraîneur Karkach chercheront à s'approcher des outsiders à travers une victoire mais ils auront besoin de grands efforts pour atteindre leur objectif.
*Fès va abriter le match choc de cette division, quand le MAS, récent vainqueur de la Coupe du Trône, accueille l'ASS, leader, qui va tout tenter pour consolider sa position au moment où le club Fassi saisira cette aubaine de jouer à domicile pour avancer dans le classement surtout que les joueurs ont une grande force mentale qui aura tout son impact dans leur évolution. Les Slaouis ne partent pas vaincus car rien n'est joué d'avance même si sur le papier le MAS a de grands avantages. Tout pronostic n'est pas à exclure dans cette rencontre où le duel entre deux entraîneurs, qui représentent deux générations différentes, qui ont connu différemment de grandes gloires. C'est ce grand duel tactique entre Sektioui et Moh qui pèsera sur la partie.
* Chez les amateurs ‘A', le derby Rbati est revenu aux stadistes qui ont pris le meilleur sur les Tourouguis (1-0). Cette victoire a permis au SM de revenir en force dans la lutte pour la montée et d'ambitionner davantage. C'est ce retour qui va pousser le SM à marquer sa présence dans ce groupe mais le club Rbati a ce défaut de ne pas assurer la continuité même devant des clubs sans potentialités importantes. Pour le compte de la 11ème journée, le SM (7) fera un long voyage à Martil pour rencontrer le RSM (16) qui saisit fort le témoin de la lanterne rouge.
* De son côté, l'UTS (8) reçoit une imprévisible équipe de Larache (15) qui est seulement à deux points de la lanterne rouge mais qui a tous les atouts de surprendre les Tourouguis s'ils n'arrivent pas à bien gérer les péripéties de la partie. L'entraîneur Mahjoub Bikri (ex-KAC) est averti car une éventuelle déroute pèserait lourd sur le mental des joueurs qui n'arrivent pas à sortir le club de ses résultats en dents de scie. C'est une occasion propice pour le club Tourougui de s'assurer l'ascension tant attendue par les responsables.
C'est avec une grande peine que les anciens joueurs et dirigeants des clubs gharbaouis ont appris la disparition du feu Kébir Mezzour, ancienne vedette du FUS durant de longues années en côtoyant de nombreux grands joueurs qui ont porté très haut les couleurs du club. De son vivant, feu Kébir Mezzour avait forcé l'estime de son entourage sportif et professionnel par sa gentillesse et sa simplicité. Il fut aussi l'un des fondateurs de l'association des anciens joueurs du FUS. Nous nous joignons à ces anciens sportifs pour présenter nos profondes et sincères condoléances aux proches du défunt et à la famille Féthie. Que Dieu ait son âme dans Sa Miséricorde. « Nous sommes à Allah et à Lui nous retournons ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.