Maroc-Allemagne : L'ambassadrice de retour à Berlin, un message pour l'Espagne    Tunisie: La directrice de cabinet de Kaïs Saïed rend le tablier    Fondation Mohammed VI de Promotion des Œuvres Sociales : Un bilan conséquent et des projets prometteurs en 2021    CAN 2021. Une bousculade avant le match Cameroun-Comores aurait fait plusieurs victimes [Vidéo]    Sommet arabe : Tebboune envoie un nouveau message à l'émir du Qatar    Lydec renouvelle ses réseaux de Maârif    Des Wissams Royaux accordés à des fonctionnaires de l'Education nationale    Le pain ou la maladie: l'étendue du dilemme marocain    Covid-19 : Une sortie de la phase aiguë de la pandémie est possible cette année pour l'OMS    Banques: la position de change s'améliore    La Bourse de Casablanca débute ce lundi en légère hausse    Retour des l'ambassadrice du Maroc en Allemagne au cours de cette semaine    Les Houthis tirent des missiles contre les Emirats et l'Arabie    Présidentielle. Macron: « J'annoncerai ma décision en temps voulu »    USFP. Jawad Chafik: « Il n'existe aucun amendement servant l'intérêt de Lachgar! » (VIDEO)    Chelsea: Ziyech s'exprime après son superbe but contre Tottenham    CAN-2021: La Gambie se qualifie aux quarts de finale aux dépens de la Guinée (1-0)    CAN: tout ce qu'il faut savoir sur le match Maroc-Malawi    Sahara marocain: des experts US taclent l'Algérie    Maroc: reprise des cours en présentiel dans plusieurs écoles    Alerte météo: chutes de neige dans plusieurs villes du Maroc    Maroc/Covid-19 : le point sur la campagne nationale de vaccination à date du 24 janvier    Omicron au Maroc: le pic de la vague atteint (Dr Merabet)    Narjis El Hallak célèbre le baptême de sa fille: la cérémonie comme si vous y étiez (VIDEOS)    «L'homme est né pour se perdre dans l'étendue inconnue de son périple»    «Indigo» de Selma Bargach dans les salles de cinéma    Les Industries Culturelles et Créatives présentent une étude sur la transformation du secteur    Liban: l'ex-Premier ministre Saad Hariri annonce son retrait de la vie politique    Enquêtes de conjoncture: le HCP appelle les entreprises à souscrire à la plateforme digitale    Selim Amallah : « On devra être à 100% pour faire la différence »    Rapport de HRW: la partie réservée au Maroc présente des données « sans fondements ni réels ni juridiques    PL : Tottenham envisage d'enrôler Sofyan Amrabat    Covid-19: Que sait-on du sous variant d'Omicron BA.2 ? (Spécialiste)    La Fondation Zakoura fête ses 25 ans d'engagement en faveur du développement humain    L'écosystème marocain face à un nouveau risque, les abeilles désertent    CAN 2021: les Comores défient le Cameroun, la Guinée affronte la Gambie    Mondial (Qatar-2022)- Matchs barrage-Afrique. L'Algérie ... encore «sabotée» ?    HRW accusée d'implication dans une «campagne politique systématique hostile» au Maroc    Meknès : Restauration des mosaïques de Volubilis    Pour financer sa croissance, Mutandis augmente son capital à la bourse de Casablanca    Paris : La Bourse plonge nettement sous les 7.000 points    Aide à l'Ukraine: la Commission européenne prépare un nouveau « paquet » de 1,2 milliard d'euros    Stof, la punk attitude comme manière de vivre...Un documentaire fort et percutant à (re)voir en Replay    Passe Vaccinal : Entrée en vigueur dès ce lundi en France    Burkina Faso. Le président Kaboré détenu dans un camp militaire    Armand Boua révèle ses «enfants de Yopougon» et de Tanger chez Montresso    « Les constellations de la Terre », le paysage plastique au Maroc    La justice britannique examine la demande d'appel de Julian Assange pour suspendre son extradition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Palestine / La Maison Blanche temporise sur la question des colonies israéliennes
Publié dans L'opinion le 04 - 02 - 2017

L'administration Trump a estimé jeudi que la construction ou l'expansion des colonies israéliennes dans les territoires occupés pourraient ne pas favoriser la paix avec les Palestiniens, adoptant une approche plus mesurée face à Israël. Donald Trump s'est montré beaucoup moins critique envers la colonisation israélienne que son prédécesseur Barack Obama, mais le communiqué publié jeudi semble refléter une inflexion de la position de la Maison blanche.
«Si nous ne pensons pas que l'existence des colonies soit un obstacle à la paix, la construction de nouvelles colonies ou l'expansion des colonies existantes au-delà de leurs limites actuelles pourrait ne pas aider à la réalisation de cet objectif», a déclaré la Maison blanche dans un communiqué.
L'annonce est de nature à décevoir l'extrême droite israélienne, qui espérait que les constructions dans les colonies en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est se fassent avec l'assentiment sans réserve du président américain.
Le représentant israélien aux Nations unies a annoncé vendredi qu'il était trop tôt pour dire l'impact de la déclaration de la Maison blanche sur les projets de construction dans les colonies. «Il est encore trop tôt pour dire (...) Je ne qualifierais pas ça de volte-face de l'administration américaine mais la question est manifestement sur leur agenda», a déclaré l'ambassadeur israélien Danny Danon à Israël Radio.
Selon ce communiqué, l'administration Trump «n'a pas pris de position officielle sur l'activité de colonisation» et elle est impatiente de s'entretenir avec Benjamin Netanyahu lors d'une rencontre prévue le 15 février à la Maison blanche.
Le secrétaire d'Etat américain, Rex Tillerson, s'est entretenu au téléphone jeudi avec le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a annoncé en outre le département d'Etat.
Depuis l'investiture de Donald Trump, le 20 janvier, Israël a annoncé la construction de plus de 6 000 logements en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, annexée et occupée. L'administration Trump n'avait, jusqu'à jeudi, pas réagi.
Depuis l'entrée en fonction de Donald Trump le 20 janvier, le gouvernement Netanyahu a annoncé son intention de construire 6.000 logements supplémentaires en Cisjordanie lors de trois annonces distinctes.
Mercredi, Israël a annoncé en outre l'établissement d'une nouvelle colonie en Cisjordanie occupée, la première depuis la fin des années 1990, afin de reloger les colons d'Amona dont l'évacuation difficile s'est achevée jeudi.
L'expansion des colonies, poursuivie sous tous les gouvernements israéliens depuis 1967, grignote le territoire de la Cisjordanie et menace de rendre impossible la création d'un Etat palestinien indépendant qui coexisterait avec Israël, solution internationale de référence pour résoudre le conflit.
Si l'administration Obama avait critiqué avec force et condamner en fin de mandat la colonisation, , Donald Trump avait marqué, durant sa campagne, sa rupture avec son prédécesseur sur la question israélo-palestinienne, promettant notamment de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël et d'y transférer l'ambassade américaine, au grand dam des Palestiniens et de la majeure partie de la communauté internationale.
Mais ces derniers jours, la Maison Blanche a semblé écarter l'hypothèse d'une annonce imminente sur le sujet.
Israël considère l'ensemble de Jérusalem, y compris la partie orientale conquise et annexée en 1967, comme sa capitale indivisible. Les Palestiniens, qui constituent environ un tiers de la population de la ville, veulent quant à eux faire de Jérusalem-Est la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.