Cour pénale internationale : enquête sur des crimes potentiels durant la guerre de Gaza de 2014    Promotion des droits reproductifs Le ministère de la santé et UNFPA s'unissent    Le variant sud-africain du virus impacte les matchs organisés par la CAF    Coupe du Trône: les FAR se qualifient pour les quarts et affronteront le Raja (VIDEO)    Futsal : Les Lions de l'Atlas face à l'épreuve argentine les 6 et 8 mars    Soufiane Rahimi, son parcours et ses aspirations    Vaccination: l'OMS félicite le Maroc (tweet)    Les marines marocaine et américaine mènent un exercice conjoint    Le 18 : un Riad culturel à Marrakech    A l'initiative du Maroc, l'ONU proclame le 10 mai Journée internationale de l'arganier    Programme Intelaka: La Banque Populaire sur le terrain pour rencontrer les porteurs de projets    Mercato: quel club choisira Erling Haaland ?    Maroc : 18 pays sur la liste noire    Covid-19 / Maroc : 594 nouveaux cas, 557 guérisons et 8 morts    Toyota Corolla Cross Roads : la famille s'agrandit    Incapable d'apaiser le Hirak, Tebboune s'en prend au Maroc !    Le crédit maintient sa tendance baissière    La TVA, principale composante qui influence le secteur informel    Fès-Meknès : 4,4 milliards de dhs pour atténuer les disparités territoriales    Approbation de projets de loi    Le taux de reproduction du Coronavirus se stabilise à 0,98    Les projets de mise en œuvre de la loi cadre relative au système d'éducation présentés à Rabat    Le PPS exhorte le gouvernement à protéger le pouvoir d'achat    Coupe du Trône : Le MAS au bout du suspense    L'Allemagne réagit à la décision du Maroc    Casablanca: nouvelles coupures d'eau prévues par la Lydec    Badiâa Bouya, référence avérée de l'art culinaire marocain au Rwanda    Musique: le refrain classique des fins de mois !    Signature de 12 contrats-objectifs et lancement du projet du géo-portail national des documents de l'urbanisme    L'œuvre de Churchill représentant la mosquée Koutoubia vendue à 7 millions de livres sterling à Londres    «La création et l'art face à l'extrémisme et au discours de la haine»    Décès de la légende du reggae Bunny Wailer    Le Maroc, puissance diplomatique émergente, se dote d'une voix audible en Afrique    Plus de blanchiment d'argent ni de fuite de capitaux    Covid-19 : la stratégie de vaccination marocaine encensée par la BBC    Participation du Maroc à la 155ème session du Conseil de la Ligue arabe    Une plainte visant les attaques chimiques attribuées au régime syrien déposée à Paris    Johnson soutient une éventuelle candidature Royaume-Uni/ Irlande au Mondial 2030    Election à la présidence de la CAF : Le candidat ivoirien se révolte contre la FIFA !    Pays-Bas : explosion près d'un centre de dépistage Covid-19    L'Association d'amitié maroco-israélienne voit le jour aux Etats-Unis    15.754 audiences à distance et 300.000 affaires mises au rôle en 10 mois    Une ONG alerte sur l'ampleur de la répression en Algérie    Contribution financière du Maroc au Plan d'intervention humanitaire au Yémen    Concerts live et sessions digitales au menu de la nouvelle édition de Visa For Music    Spike Lee prépare une série documentaire pour le 20ème anniversaire des attentats du 11 septembre    Baie de Cocody: Les ouvrages maritimes achevés    Sahara marocain: des personnalités canadiennes lancent un appel à Joe Biden    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Accès à bas prix des malades du Sida à la trithérapie: un défi pour les années à venir (Himmich)
Publié dans MAP le 30 - 11 - 2010

L'accès à bas prix des malades du Sida à la trithérapie (nouvelle génération) constitue un défi à relever pour les années à venir pour le Maroc ainsi que pour tous les pays du Sud, a souligné la Présidente de l'Association marocaine de lutte contre le Sida (ALCS), Mme Hakima Himmich.
Propos recueillis par Leila Louadi
Les médicaments de la 3ème génération sont hors de portée des malades en raison de leurs prix élevés (15.000 à 25.000 DH pour chaque patient), a précisé Mme Himmich dans une déclaration à la MAP, à l'occasion de la célébration mercredi de la Journée mondiale de lutte contre le Sida (1-er décembre de chaque année).
Les pays du Sud ne peuvent accéder aux médicaments génériques qu'après 20 ans, ce qui met en danger la vie de la majorité des patients touchés par le VIH, a-t-elle dit, relevant que l'ALCS mène un combat en coordination avec d'autres associations internationales en vue de rendre les médicaments plus abordables.
Elle a ajouté que les médicaments génériques disponibles actuellement deviennent inefficaces dans 3 ou 4 ans et doivent être remplacés par de nouveaux médicaments dont le prix mensuel varie entre 15.000 et 25.000 DH pour chaque malade, ce qui, selon Mme Himmich, exige un autre combat à mener afin de réduire le coût des médicaments sachant que les grandes sociétés de médicaments demeurent guidées par la logique du profit.
Le ministère de la Santé offre gratuitement le traitement pour les personnes ne bénéficiant pas d'une assurance maladie, a indiqué Mme Himmich soulignant que ce département prend en charge 50 pc de la trithérapie, alors que le Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme finance le reste.
Ce Fonds, en conjoncture de crise, pourrait suspendre sa contribution au Maroc, prétendant que d'autres pays ont plus besoin d'aides que le Royaume qui ne compte pas beaucoup de personnes atteintes du Sida, a-t-elle signalé.
L'ALCS a réussi en 2004 à réduire le coût mensuel des médicaments de 12.000 à 400 DH aux patients, en coordination avec d'autres Associations internationales, a rappelé Mme Himmich.
3.621 malades atteints par le VIH jusqu'au 30 septembre 2010
Le nombre des malades touchés par le Sida a atteint 3.621 jusqu'au 30 septembre dernier, a relevé Mme Himmich, soulignant que les hommes représentent 58 pc et les femmes 42 pc.
En se référant aux récentes statistiques du ministère de la Santé, les femmes représentent 47 pc des cas de VIH et 39 pc des cas de Sida, alors que les jeunes représentent 69 pc des malades, selon Mme Himmich.
Concernant la répartition des cas de VIH/Sida notifiés selon les régions, il ressort de ces statistiques que la région de Souss-Massa-Draâ vient en tête avec 25 pc, suivie de la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz (18 pc), le Grand Casablanca (11 pc), Rabat-Salé-Zemmour-Zaeer (10 pc), a-t-elle expliqué.
Dans la région de Souss-Massa-Draâ, cette maladie touche les catégories vulnérables en particulier la région de Chtouka Aît Baha, a-t- elle indiqué soulignant que les femmes qui exercent la prostitution représentent 8 pc des malades.
Les toxicomanes sont les plus touchés par le Sida puisqu'ils représentent 39 pc (14.000 cas), et 90 pc sont atteints du virus de l'hépatite C, a-t-elle relevé.
L'ALCS : défenseur des droits des malades atteints du Sida
Depuis sa création en 1988, l'ALCS défend les droits des personnes vivant avec le VIH pour accéder au traitement, a-telle rappelé, ajoutant que l'association Âœuvre notamment pour la prise en charge des personnes porteuses du VIH à travers l'achat des médicaments des maladies opportunistes, du traitement relatif aux effets secondaires et du matériel médical à usage personnel.
Pour faire face à la discrimination
Mme Himmich a indiqué que la société a changé son regard de mépris vis-à- vis des personnes atteintes du sida en un regard de compréhension et de conviction de leur droit à un traitement.
Les campagnes de sensibilisation et les programmes adoptés par le ministère de la Santé, particulièrement le plan stratégique national de lutte contre le sida (2007/2011) ont contribué à la vulgarisation de cette maladie.
La campagne de Sidaction de 2005 a contribué à la lutte contre la discrimination des malades, puisque plusieurs familles se sont conciliées avec leurs proches touchés par sida, a-t-elle indiqué.
Campagne Sidaction 2010 afin d'élargir l'accès au dépistage
La 3-ème édition de Sidaction 2010 sera organisée sous le signe "élargir l'accès au dépistage " du 6 au 31 décembre prochain en partenariat avec la chaîne de television "2M" et en collaboration avec plusieurs partenaires, a annoncé Mme Himmich.
Au menu de cette campagne de sensibilisation figurent l'organisation d'une soirée spéciale Sidaction Maroc qui sera diffusée le 17 décembre en direct sur la chaîne "2M" et "2M" Maroc avec une programmation spéciale sur la chaine Oula et Al-Maghribia, outre des programmes spéciaux sur plusieurs radios.
Cette campagne vise la sensibilisation des citoyens à effectuer le dépistage, la collecte de fonds indispensables pour mener des actions de prévention, de soutien psychosocial et de prise en charge des personnes vivant avec le VIH.
L'élargissement de l'accès au dépistage nécessite une grande mobilisation en vue de permettre aux personnes les plus exposées au VIH d'effectuer le dépistage afin de faire face à ce fléau.
Une partie de ces fonds sera allouée pour le financement des projets de la recherche scientifique appliquée et aux programmes des partenaires concernés.
Evoquant le bilan des précédentes campagnes de Sidaction, Mme Himmich a indiqué qu'elles ont permis la collecte de 13,3 millions de DH en 2005 et 9, 5 millions de DH en 2008, ce qui a aidé notamment l'ALSC à acquérir les médicaments et le matériel médical à usage personnel.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.