L'investissement au cœur d'une réunion interministérielle    Pegasus : selon Jean-Marc Morandini, «le Maroc a le droit de se défendre devant la justice, qui tranchera le fond de l'affaire»    Benkiran attaque El Othmani et confirme ne pas être candidat au Secrétariat général du PJD    Laftit exige la numérisation des services dans les collectivités territoriales    PLF 2022 : Noureddine Moudian appelle à intégrer davantage les PME dans les marchés publics    Agriculture : La Banque africaine de développement accorde 114 M€ au Maroc    Agressions du personnel médical : Khalid Ait Taleb ordonne des poursuites judiciaires    Rabat : Enquête judiciaire contre un officier de paix    African Lion 2022 : Le coup d'envoi de la 18e édition sera donné cette semaine    Palestine : Les USA critiquent « fermement » la colonisation en Cisjordanie occupée    Soudan : La pression internationale « libère » Hamdok    France. Zemmour n'est qu'un symptôme [Par Jamal Berraoui ]    Botola Pro D1: le Raja tenu en échec à domicile par le FUS    L'horizon s'assombrit pour l'OCK, le RCOZ méritait mieux    El Ktiri : La mémoire historique marocaine incite à ressentir des sentiments de fierté et d'appartenance    Dialogue social : Le Conseil économique et social plaide pour un changement des mentalités    La trique au lieu de la réforme    L'Opinion : Le pass sanitaire, une protection pour la vie quotidienne    Essaouira / Grotte de Bizmoune : Découverte d'éléments de parure datant de 150.000 ans    Grand succès pour les talents marocains à l'AFRIMA Awards    Publication : «La tribu des Bni Touzin : Etude monographique»    Ouverture du 14ème Festival du Théâtre universitaire de Tanger    Comment le thé (« atay ») est devenu indispensable aux Marocains    Evolution du coronavirus au Maroc. 398 nouveaux cas, 945.201 au total, mercredi 27 octobre 2021 à 16 heures    «Journée internationale de la fille» : Procter & Gamble partage son expérience    Accidents de la circulation: 19 morts et 2.269 blessés la semaine dernière    Belgique : 24 migrants secourus    La France fournit du matériel militaire au Niger pour la lutte anti-djihadiste    Maroc-Rwanda: Une proximité qui ne se dément plus    Le PPS appelle le gouvernement à protéger le pouvoir d'achat    Le Maroc participe au Festival du Film Arabe de Stockholm    CDG Invest Growth lève un nouveau fonds de private equity de 945 MDH    Dr Bouazza Kherrati: "Rendre le pass obligatoire est un non-sens"    Dakhla. Les opérateurs français en prospection pour saisir les opportunités d'affaires    L'Union africaine suspend les activités du Soudan et condamne le putsch    Eliminatoires CAN féminine (Soudan-Algérie): L'équipe nationale algérienne bloquée à l'hôtel à cause du coup d'Etat !    Cameroun Janvier 2022 : L'organisation de la CAN sous la menace du TAS    La retransmission du Clasico une nouveauté audiovisuelle    «Théâtre et philosophie» : Mohammed El Kabbaj explore l'interaction entre l'idée et la scène    Alsa Al Baida réalise la plus grande fresque de Casablanca    Nasser Bourita prend part à Kigali à la 2ème réunion ministérielle UA-UE    Sahara marocain : La Bolivie et Liechtenstein pour une solution politique «juste» et «acceptable»    Royal Air Maroc : Reprise des vols directs avec Miami et Doha en décembre    Le Chine et les Etats-Unis s'écharpent autour de la présence de Taïwan à l'ONU    Maroc Telecom : Un chiffre d'affaires de près de 27 milliards DH au 3ème trimestre    Débat : De la fausseté des idéologies à la post-vérité    Un voyage entre dunes et océan depuis la Cité de Mogador    VIDEO. Le Trophée de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) fait escale au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le soufisme permet à l'homme de retrouver sa dimension spirituelle dans un monde mondialisé (forum)
Publié dans MAP le 16 - 02 - 2011

Le soufisme permet à l'homme de retrouver sa dimension spirituelle dans un monde moderne, matériel et mondialisé, ont indiqué les participants à la cinquième rencontre mondiale du soufisme organisée à Madagh (près de la ville de Berkane) sur le thème "Les aspects éthiques du soufisme: pour une civilisation de valeurs".
Le soufisme a pour finalité de "purifier le cœur de l'homme, de le libérer de l'hypocrisie, de le pousser au dépassement de l'individualisme et de l'amener à un épanouissement véritable", ont-ils expliqué, mettant l'accent sur l'apport de l'éducation soufisme au développement humain.
Ils ont de même souligné l'importance d'une prise de conscience du rôle que peuvent jouer les valeurs spirituelles et l'éthique, aux côtés des valeurs universelles actuelles, pour remédier aux déséquilibres de ce monde et trouver des solutions aux crises que traverse l'homme du 21ème siècle, et pour favoriser la réalisation du développement durable.
Animée par des universitaires et des chercheurs marocains et étrangers, cette 5-ème édition (14-16 février), initiée par la Tariqa Qadirirya Boutchichiya à l'occasion de la célébration de l'Aid Al-Mawlid Annabaoui, a permis aux participants d'approfondir le débat et la réflexion pour mieux faire connaître les vertus du soufisme et mettre en avant une facette de l'Islam trop peu connue, à savoir sa dimension intérieure et spirituelle.
La vocation du soufisme, cœur de la spiritualité musulmane, est de résorber la multiplicité dans l'unité, de dépasser le particulier pour accéder à l'universel, de faire de la religion un vecteur de connaissance entre les peuples et les civilisations, ont indiqué des intervenants lors de ce forum qui se veut une perpétuation de la tradition scientifique de la Zaouia Qadiriya Boutchichiya.
Cette rencontre témoigne de l'importance que donne la zaouïa à une approche scientifique de la dimension éthique de l'Islam, à l'instar d'autres zaouïa soufies du Maroc qui ont traditionnellement oeuvré pour une approche prônant un équilibre entre vie spirituelle, scientifique, culturelle et sociale de la société, ont-ils ajouté, notant que le Maroc, fort de cet héritage, a pu s'imprégner de cette éthique spirituelle qui prône les valeurs d'amour, de tolérance, de paix et de respect d'autrui au fil des siècles.
Rappelant l'implication du soufisme, qui se base sur le principe fondamental de la complémentarité entre "savoirs et pratiques", dans le processus d'échange et de dialogue entre les civilisations, les conférenciers ont expliqué comment l'éducation soufisme ou intérieure peut se traduire par des valeurs et des actions concrètes, et par conséquent, les bénéfices qu'elle peut apporter à la société.
D'une grande qualité scientifique et intellectuelle, les exposés faits lors de ce colloque ont traité notamment de "l'éthique dans le Coran et la Sunna", "les expériences soufies passées et présentes de réformes éthiques au Maroc", "le soufisme face au problème de notre siècle: entre action et inaction", "les valeurs soufies et la bonne gouvernance", "le dialogue soufie: vers un modèle d'ouverture aux autres civilisations" et "la contribution de l'éducation soufie au développement humain".
Tout au long des travaux de cette édition, qui fut un moment intense de spiritualité et d'échanges, les conférenciers, de différentes spécialités, ont suscité dans leurs contributions des questionnements et des débats fructueux.
Dans une grande diversité linguistique et des arguments scientifiques, rationnels, et aussi empreints de la culture soufie, ils ont fait part de leur propre vécu, expérience et enseignements des grandes écoles du soufisme mondiale.
Ils ont unanimement relevé et salué l'apport considérable de la Tariqa Qadiriya Boutchichiya à travers les continents et la contribution du Maroc au rayonnement de l'Islam dans le monde et au dialogue entre les religions et les civilisations.
Cet événement, ont-ils estimé, offre de nouvelles perspectives sur les bienfaits moraux de l'éducation soufie et propose cette éthique spirituelle comme un moyen pour les individus de vivre la modernité tout en retrouvant leur véritable nature: une nature noble et apaisée.
Une trentaine de chercheurs marocains et étrangers, notamment de France, de Belgique, de Jordanie, des Etats-Unis, du Canada, d'Angleterre, du Niger et d'Italie, ont pris part à ce forum marqué aussi par la projection d'un film documentaire traitant de la protection de la Terre et de l'environnement et une exposition pour la sensibilisation à l'importance de la préservation de l'eau, en plus d'actions sociales et de solidarité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.