Maroc : Le Conseil de la concurrence sensibilise au droit de la concurrence    France Réforme des retraites: Macron "joue avec le feu" prévient le SG de la CGT    Covid/Maroc : la situation épidémiologique actuelle «est la meilleure» depuis mars 2020    Le dessalement de l'eau et le traitement des eaux usées, des solutions optimales au Maroc    Mondial des Clubs : Al Ahly est fin prêt pour défendre ses chances et atteindre la finale    L'édition 2023 du Trophée Hassan II de golf est « exceptionnelle à tous les niveaux »    média nigérian : CAN-2025 Le Maroc terre d'accueil des équipes africaines    Algérie : Nouvelle mission au petit fils de Nelson Mandela    فيروس كورونا : المغرب يسجل 18 إصابة دون وفيات في 24 ساعة الأخيرة    Le 7è Forum des universités espagnoles fait escale à Rabat    Sahara marocain / Culture : Abondance du patrimoine matériel et immatériel    Séisme en Turquie: l'état d'urgence décrété dans les zones dévastées    Compteur Coronavirus : 18 nouveaux cas, plus de 6,87 millions de personnes ont reçu trois doses du vaccin    La Bourse de Casablanca termine dans le vert    journal ivoirien : « Foire 1-54 a Marrakech » La galerie Cécile Fakhoury expose les œuvres de cinq artistes    Amina Bouayach : Le droit à l'eau est fondamental et prioritaire face au stress hydrique    Pegasus : au Parlement européen, le spin doctor d'Emmanuel Macron mène une guerre lâche contre le Maroc    Un journal allemand met la lumière sur un scandale de blanchiment d'argent et de terrorisme impliquant le « polisario »    L'AMMC présente ses priorités d'actions pour l'année 2023    France : deux touristes brésiliennes victimes d'une agression sexuelle et d'un viol au pied de la Tour Eiffel    Le Maroc et les Pays-Bas envisagent d'élargir leur accord d'extradition    « La Voix de l'Avenir », une initiative visant à organiser un concours de chant pour les étudiants    Le projet de loi sur l'autoproduction d'énergie électrique adopté    M. Echarkaoui au forum de la MAP: l'Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif a réalisé 200 grands projets entre 2000 et 2022    Mariage des mineurs au Maroc : plus de 13.000 demandes acceptées    COREP de l'UA : Le Maroc réitère l'impératif d'une bonne gouvernance administrative et financière au sein de l'Union    Les échanges commerciaux entre le Maroc et l'Allemagne ont atteint 4,9 milliards d'euros en 2022    Lions de l'Atlas : 5 nouveaux joueurs dans la prochaine liste de Regragui ?    France : les deux femmes voilées violentées par la police sur le Pont de Clichy placées en garde à vue    Tétouan: un mort et 40 blessés dans un terrible accident    Mondialito: les joueurs du Wydad abattus après l'élimination    Coupe de France: OM-PSG pour les étincelles, Vierzon pour l'exploit    L'Angola commercialise son satelite AngoSat-2    Rabat : Hommage posthume à l'érudit feu Mohamed Benchekroun    Séisme en Syrie et en Turquie: L'UNESCO apporte son soutien    Open international de taekwondo : Six médailles dont 1 en or pour le Maroc    Le milieu rural dispose de 71% des établissements de soins de santé primaire    Ukraine: le chef de l'ONU s'alarme du risque d'une «guerre plus large»    Les prix des produits pétroliers destinés à l'UE pourraient augmenter de 30%    Séisme en Turquie : Le roi adresse un message de condoléances à Recep Tayyip Erdoğan    La Chambre des conseillers clôture mardi la première session de l'année législative 2022-2023    Indépendance du pouvoir judiciaire : le plaidoyer de El Hassan Daki    Météo Maroc: temps froid et risque de pluie ce mardi    Revue de presse quotidienne de ce mardi 7 février 2023    Conseil de gouvernement : la reconnaissance des études dans les Etats arabes au menu    Meknès accueille la 21e édition du Festival International de Cinéma d'Animation    Parution du 75e numéro de la revue de la Gendarmerie royale    Le roi adresse un message de condoléances à la famille de feu Mohamed El-Ghaoui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le soufisme permet à l'homme de retrouver sa dimension spirituelle dans un monde mondialisé (forum)
Publié dans MAP le 16 - 02 - 2011

Le soufisme permet à l'homme de retrouver sa dimension spirituelle dans un monde moderne, matériel et mondialisé, ont indiqué les participants à la cinquième rencontre mondiale du soufisme organisée à Madagh (près de la ville de Berkane) sur le thème "Les aspects éthiques du soufisme: pour une civilisation de valeurs".
Le soufisme a pour finalité de "purifier le cœur de l'homme, de le libérer de l'hypocrisie, de le pousser au dépassement de l'individualisme et de l'amener à un épanouissement véritable", ont-ils expliqué, mettant l'accent sur l'apport de l'éducation soufisme au développement humain.
Ils ont de même souligné l'importance d'une prise de conscience du rôle que peuvent jouer les valeurs spirituelles et l'éthique, aux côtés des valeurs universelles actuelles, pour remédier aux déséquilibres de ce monde et trouver des solutions aux crises que traverse l'homme du 21ème siècle, et pour favoriser la réalisation du développement durable.
Animée par des universitaires et des chercheurs marocains et étrangers, cette 5-ème édition (14-16 février), initiée par la Tariqa Qadirirya Boutchichiya à l'occasion de la célébration de l'Aid Al-Mawlid Annabaoui, a permis aux participants d'approfondir le débat et la réflexion pour mieux faire connaître les vertus du soufisme et mettre en avant une facette de l'Islam trop peu connue, à savoir sa dimension intérieure et spirituelle.
La vocation du soufisme, cœur de la spiritualité musulmane, est de résorber la multiplicité dans l'unité, de dépasser le particulier pour accéder à l'universel, de faire de la religion un vecteur de connaissance entre les peuples et les civilisations, ont indiqué des intervenants lors de ce forum qui se veut une perpétuation de la tradition scientifique de la Zaouia Qadiriya Boutchichiya.
Cette rencontre témoigne de l'importance que donne la zaouïa à une approche scientifique de la dimension éthique de l'Islam, à l'instar d'autres zaouïa soufies du Maroc qui ont traditionnellement oeuvré pour une approche prônant un équilibre entre vie spirituelle, scientifique, culturelle et sociale de la société, ont-ils ajouté, notant que le Maroc, fort de cet héritage, a pu s'imprégner de cette éthique spirituelle qui prône les valeurs d'amour, de tolérance, de paix et de respect d'autrui au fil des siècles.
Rappelant l'implication du soufisme, qui se base sur le principe fondamental de la complémentarité entre "savoirs et pratiques", dans le processus d'échange et de dialogue entre les civilisations, les conférenciers ont expliqué comment l'éducation soufisme ou intérieure peut se traduire par des valeurs et des actions concrètes, et par conséquent, les bénéfices qu'elle peut apporter à la société.
D'une grande qualité scientifique et intellectuelle, les exposés faits lors de ce colloque ont traité notamment de "l'éthique dans le Coran et la Sunna", "les expériences soufies passées et présentes de réformes éthiques au Maroc", "le soufisme face au problème de notre siècle: entre action et inaction", "les valeurs soufies et la bonne gouvernance", "le dialogue soufie: vers un modèle d'ouverture aux autres civilisations" et "la contribution de l'éducation soufie au développement humain".
Tout au long des travaux de cette édition, qui fut un moment intense de spiritualité et d'échanges, les conférenciers, de différentes spécialités, ont suscité dans leurs contributions des questionnements et des débats fructueux.
Dans une grande diversité linguistique et des arguments scientifiques, rationnels, et aussi empreints de la culture soufie, ils ont fait part de leur propre vécu, expérience et enseignements des grandes écoles du soufisme mondiale.
Ils ont unanimement relevé et salué l'apport considérable de la Tariqa Qadiriya Boutchichiya à travers les continents et la contribution du Maroc au rayonnement de l'Islam dans le monde et au dialogue entre les religions et les civilisations.
Cet événement, ont-ils estimé, offre de nouvelles perspectives sur les bienfaits moraux de l'éducation soufie et propose cette éthique spirituelle comme un moyen pour les individus de vivre la modernité tout en retrouvant leur véritable nature: une nature noble et apaisée.
Une trentaine de chercheurs marocains et étrangers, notamment de France, de Belgique, de Jordanie, des Etats-Unis, du Canada, d'Angleterre, du Niger et d'Italie, ont pris part à ce forum marqué aussi par la projection d'un film documentaire traitant de la protection de la Terre et de l'environnement et une exposition pour la sensibilisation à l'importance de la préservation de l'eau, en plus d'actions sociales et de solidarité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.