Confessions dominicales : Témoignage édifiant en réponse aux chantres du défaitisme    La jeunesse partisane appelle au renforcement de sa représentation politique    Défis et perspectives de l'aménagement territorial post Covid-19    «Focus sur secteur du ciment»    Marc Thépot, une nouvelle vie    Le Maroc s'incline face au Portugal, lourde défaite de l'Algérie face à l'Islande    Ronaldo: «Le Real a eu tort de laisser partir Hakimi»    L'Agence marocaine antidopage tient à Rabat son premier conseil d'administration    Covid-19 : 1 million de doses du vaccin chinois Sinopharm sont arrivées en Serbie    Vient de paraître : «Le Secret de la lettre» de Mohammed Ennaji    Les temps sont durs pour Mohamed Ismaïl!    Des plasticiens marocains et africains participent à une exposition d'art collective    Dans une nouvelle exposition, Living 4 Art reflète les âmes d'une vingtaine d'artistes    Abdelkhaleq JAYED : Dans l'envers des pages une réflexion sur le temps, les sons, les couleurs et les signes    La BVC clôture le 4e trimestre en forte hausse    Bank Of Africa veut cofinancer l'investissement chinois en Afrique    Le Covid-19, un risque augmenté chez les fumeurs ?    La situation politique et sociale en Algérie est "désastreuse"    VIDEO. Construction d'un centre de recherche dédié aux thématiques des réseaux intelligents    Caravane AL IBDAÂ: 10 projets déclarés vainqueurs    L'Arabie saoudite et le Qatar rouvriront leurs ambassades respectives «dans les prochains jours»    La coalition du tarse ou « les fausses entorses » de l'enfant    Ahssan Pâtissier débarque sur 2M à partir du 26 janvier    e-commerce : la Covid-19 dope le marché en 2020    Se lever tôt le matin : les techniques efficaces pour se réveiller sans fatigue    Le Royaume du Maroc...Horizon Vertical    À Tamernoute (province d'Azilal) : Un enfant sauve tout un douar    « Un maire de ville doit être un très bon gestionnaire »    Proximité culturelle et sportive    Maire : Un «boulot» bien payé    Vaccins anti-Covid-19 : Guterres crie sa grande déception    Mondial Handball : Ce soir à 18h00, le Maroc face au Portugal sans se faire des illusions !    Le Bahreïn réitère son soutien au Maroc dans la défense de sa souveraineté et son intégrité territoriale    Le Président américain accorde la Légion du mérite des Etats-Unis au Roi Mohammed VI    CHAN 2021 : Ce soir, Cameroun/Zimbabwe en ouverture à 18 heures    CHAN : Cameroun 2020 ou Cameroun 2021 ?    Omar Hilale : la coexistence entre musulmans et juifs est ancrée dans l'ADN des marocains    SM Le Roi Mohammed VI décoré de la "Legion of Merit, Degree Chief Commander"    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    Evolution du coronavirus au Maroc : 1291 nouveaux cas, 457.625 au total, vendredi 15 janvier 2021 à 18 heures    Initiative marocaine d'Autonomie: Un fort soutien formulé lors de la conférence ministérielle    L'aubaine du Brexit pour l'Europe et les USA    Visite du ministre chinois des Affaires étrangères : la Chine accorde une grande importance à l'Afrique    Jeux video. « 3ich l'game », saison 2    Les équipes à suivre de très près    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    Maroc-USA : signature d'un mémorandum d'entente pour protéger les biens culturels marocains contre le trafic illicite    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Commémoration du 90-ème anniversaire de la bataille d'Anoual dans un climat de mobilisation nationale
Publié dans MAP le 28 - 01 - 2012

Le 90-ème anniversaire de la glorieuse bataille d'Anoual sera célébré, jeudi prochain, au moment où le peuple marocain vit au rythme d'une mobilisation nationale générale, de Tanger à Lagouira, au lendemain du plébiscite populaire de la Nouvelle Constitution lors du référendum du 1er juillet.
Dans un article à cette occasion, le Haut commissariat aux anciens résistants indique que la nouvelle constitution, accueillie favorablement par l'ensemble des forces vives, courants politiques et opinion publique, constitue un événement phare dans le sillage des épopées de la libération, de l'édification et de l'unité ayant marqué l'histoire du Royaume, dont la bataille d'Anoual.
Le nouveau texte fondamental, poursuit la même source, est "une révolution démocratique douce et participative" dans le processus de l'édification institutionnelle et du raffermissement des mécanismes de la bonne gouvernance dans la perspective d'instaurer la justice sociale et les valeurs de citoyenneté dans le cadre du respect des principes religieux et des constantes nationales.
Par ailleurs, le Haut commissariat aux anciens résistants rappelle qu'au cours de la bataille d'Anoual, les tribus du Rif, dirigés par Mohamed Ben Abdelkrim El Khattabi, ont infligé une défaite cuisante à l'armée d'occupation espagnole.
Sous le commandement de ce fin stratège et chef charismatique de la résistance, les résistants marocains ont réalisé un coup d'éclat lors de la bataille d'Anoual qui a eu un écho au-delà des frontières du Maroc.
D'une part, la bataille a complètement changé la donne militaire. Ce n'est plus l'armement lourd ou le nombre de soldats qui font gagner la guerre, mais plutôt la mobilité, la foi et une parfaite connaissance du terrain qui font la différence.
D'autre part, la bataille a constitué un catalyseur pour la prise de conscience de tous les peuples colonisés quant aux réelles perspectives qui s'ouvrent pour changer le fait colonial, du moment qu'ils se sont rendus compte que les puissances coloniales ne sont pas invincibles.
La bataille d'Anoual, s'identifie à ce site situé entre Mellilia et Al-Hoceima, où le général Sylvestre, commandant en chef de quelque 60 mille hommes de l'armée espagnole installée dans cette région, donna l'ordre de concentrer la majorité de ses troupes, comptant sur le nombre impressionnant de ses soldats et son armement moderne.
Ce faisant, il n'avait pas le moindre doute qu'il allait écraser et mettre en pièces la résistance. Mais la détermination, la bravoure et la foi des résistants et le sens de l'organisation dont était doué leur chef ont scellé le sort de la bataille à l'avantage des résistants.
L'armée espagnole a essuyé une défaite cuisante qui a pris l'allure de désastre national en Espagne avec en prime la fin du mythe de l'armée moderne à la supériorité écrasante.
Le général espagnol, qui n'imaginait guère, même pas dans les pires scénarios, une telle débâcle, se trouva dans l'obligation d'ordonner le retrait chaotique de ses troupes.
Le peuple marocain saisit la commémoration de cette bataille, considérée comme le premier soulèvement de grande ampleur contre l'occupant, pour rendre hommage à l'abnégation, à la bravoure, à l'esprit de sacrifice, à l'héroïsme et à l'attachement à la patrie dont ont fait montre les populations rifaines.
Ce glorieux anniversaire, qui commémore une épopée, devenue une référence dans les annales de la stratégie militaire, représente également une occasion pour se remémorer les lourds sacrifices consentis par les résistants du Rif et les actions épiques qu'ils ont engagées pour déjouer les complots visant à porter atteinte à l'unité de la patrie.
Cette bataille fut, en fait, l'une des grandes étapes d'un processus d'émancipation, annonciateur du mouvement national conduit par feu SM Mohammed V pour la libération du Maroc, et qui a trouvé son accomplissement dans l'oeuvre inscrite à l'actif de feu SM Hassan II et de son digne successeur, SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, pour conforter les acquis du parachèvement de l'intégrité territoriale du Royaume.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.