Le Maroc exprime sa satisfaction quant à la position constructive de la Barbade    Gouvernance spatiale et développement    Ouverture de la 12è retraite du Conseil de Paix et de Sécurité de l'UA à Sekhirat    RAM : APRES NEW-YORK, MIAMI, WASHINGTON...AU TOUR DE BOSTON POUR DES VOLS DIRECTS    Cartier Saada: 80% du programme d'investissements réalisés    Une désinflation qui n'est pas forcément satisfaisante    Lions de l'Atlas. Une victoire, mais encore...?    CAN 2019 : 120 millions de DH privent les Marocains des matchs des Lions de l'Atlas    Abdelhadi El Mouaziz remporte le 11è Trail international des cèdres    L'université Ibn Zohr en apothéose!    Mawazine-2019: le duo Bigflo et Oli propulse le public vers « la lune »    BMW de nouveau transporteur officiel du Festival Mawazine    Immigration illégale : Six individus déférés devant le parquet à Larache    El Jadida : OCP Jorf Lasfar organise une caravane médicale    Le Maroc prend part au "Sommet des deux rives, Forum de la Méditerranée"    Voici l'Académie régionale qui a obtenu la meilleure moyenne au Bac    Festival de Fès, un bilan très satisfaisant pour la 25ème édition    Le Sénégal et l'Algérie prennent les rênes du Groupe C    Edito : Excédent au Bac    Mohamed Aujjar s'informe du fonctionnement de la Cour de cassation hongroise    OPV Maroc Telecom. "Bon timing"    Administration. Où en est le chantier de la déconcentration ?    Vif succès du tournoi de football organisé par Act4Community Jorf Lasfar    Une victoire d'entrée pour les maîtres de céans    Marc Lamti, le plus jeune joueur de la compétition    Amine Harit : Au fond de moi, ça n'allait pas et je me mentais    Les marchands non financiers confiants pour le deuxième trimestre    Mohamed Cheikh El-Ghazouani se déclare vainqueur de la présidentielle mauritanienne dès le premier tour    Washington a lancé des cyberattaques contre l'Iran    Enfin un prix pour l'enseignant inspirant    La politique migratoire de l'Espagne entre façade et réalité    Divers    Répression tous azimuts dans les camps de la honte    Divers    "Futuristic Vision" remporte le prix de la meilleure Junior entreprise    Hamid El Kasri et Susheela Raman enflamment la scène Moulay Hassan    Mawazine 2019: Concerts explosifs de Lartiste et David Guetta à la scène OLM Souissi    Levée du drapeau du "polisario" sur scène. Soolking boycotté par les Marocains    Palestine. Une marche de soutien à Rabat    Délinquance en baisse à Fès: la DGSN donne des preuves    Baccalauréat 2019 : un taux de réussite de 65,55%    Affaire Khashoggi: la responsabilité du prince héritier est engagée…    Ethiopie: le chef d'état-major de l'armée et le président de la région d'Amhara tués    Les Chikhates, une histoire impressionnante    Les Marocains seraient parmi les plus malhonnêtes au monde    MAURITANIE-PRESIDENTIELLE : MOHAMED ABDELAZIZ/GENERAL GHAZOUANI À L'INSTAR DE POUTINE/MEDVEDEV ?    L'Iran reste en alerte, Trump aurait renoncé à des représailles    Le Festival gnaoua et musiques du monde s'ouvre en grande pompe    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lever de rideau à Oujda sur le 5ème Festival International du Raï
Publié dans MAP le 28 - 01 - 2012

La 5ème édition du Festival International du Raï de Oujda (FIR), organisée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, s'est ouverte, jeudi, avec de spectacles hauts en couleurs.
Initiée par l'association Oujda Arts sous le signe du "renouveau", cette manifestation culturelle de trois jours réunira, pour le bonheur des festivaliers, une brochette de stars venant d'ici et d'ailleurs ainsi que de jeunes artistes au talent confirmé.
Créé dans l'objectif de doter la région de l'Oriental d'un évènement identitaire, populaire et favorisant son rayonnement tant au niveau national qu'international, le Festival international du Raï a connu un grand succès dès sa première édition en 2007 et a pu, malgré son jeune âge, acquérir une réputation et une certaine notoriété grâce à son originalité.
Pour ce cinquième anniversaire, l'association Oujda Art a choisi le renouveau pour ravir les sens des milliers de spectateurs qui assistent chaque année aux différentes présentations.
La première soirée de cette édition a d'ailleurs réuni à la place jouxtant le stade d'honneur des dizaines de milliers de festivaliers qui ont été gratifiés par des concerts ensorcelants animés par de grands artistes, connus pour la singularité de leurs registres musical et artistique.
Sami Rai, qui est natif d'Oujda, Mokhtar El Berkani, Stati et Dj Sem ont subjugué le public du Festival.
"Le FIR est devenu en cinq ans seulement l'un des rendez-vous les plus courus par les grandes stars internationales du Raï", estime le président de l'Association Oujda Arts, M. Mohamed Mrabet.
"Renouveau, ouverture, partage et convivialité" sont les maîtres mots de cette édition, a indiqué de son côté le nouveau directeur artistique du festival, M. Jahloul Bouchikhi, alias Chico.
Les dizaines de milliers de personnes qui sont venues vivre des moments de bonheur musical, ont eu droit aussi lors de la soirée d'ouverture à un spectacle original animé par le mythique Chico (originaire d'Oujda) et ses fameux Gypsies qui ont présenté pour la première fois au Maroc l'Album "Gipsy Raï", en promotion mondiale actuellement.
Chico, ex-leader et fondateur des Gipsy Kings fait partie des légendes de la musique. Aujourd'hui il fait découvrir au public son nouveau projet de fusion musicale des cultures gitanes et raï.
De sa collaboration avec Cheb Aïssa, chanteur algérien de talent, est né un album riche d'une musicalité propice à un esprit de fête et de partage.
Mais le moment fort de cette première soirée qui s'est poursuivie jusqu'à 03h00 du matin était la montée sur scène de Cheb Bilal qui a donné le meilleur de lui-même pour le grand bonheur de ses fans.
Avec sa voix intense, son professionnalisme et son style qui s'inspire des rythmes populaires, il a réussi avec brio à créer une atmosphère de liesse et de communion avec les festivaliers que toute star rêve de provoquer.
Dans ses chansons, Bilal traite, quant à lui, de sujets pertinents tels les déceptions affectives, les problèmes sociaux et l'immigration, phénomène qu'il avait lui-même vécu.
Ravi de rencontrer ses fans pour la troisième fois consécutive au Festival International du Raï, Bilal a conquis le public qui a dansé et vibré tout en entonnant en choeur avec lui les chansons qu'il interprétait.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.