Amical : Les Aigles de Carthage s'inclinent face aux Lionnes de l'Atlas    Festival international des nomades : la 17ème édition aura lieu du 19 au 21 mars à M'hamid El Ghizlane    Protection de l'enfance : Le DTIPE est là pour « renforcer » les programmes existants, dixit El Othmani    Casablanca : Arrestation d'un individu impliqué dans une agression à l'arme blanche    CAN Futsal 2020: A quelle Heure et quelle chaîne Maroc- Libye    Marathon international de Marrakech : Les athlètes marocains survolent la compétition    Tan-Tan : Enquête à l'encontre de deux individus pour faux et usage de faux    Coronavirus : Le ministère de la santé appelle à la vigilance    Hausse significative du trafic aérien à l'aéroport de Dakhla    Dans sa galerie à Rabat : La Banque populaire expose les «Parcours croisés» de Moa et Kim Bennani    Le PPS au parlement    La Mauritanie à l'honneur    Angola: Le scandale Isabel dos Santos…    Samir Belfkih brigue la présidence du PAM    Tesla: de 0 à 100 milliards en moins de 17 ans    Algérie : le crash d'un avion militaire fait deux morts    Liga: Le Real prend les rênes devant le Barça    Procès en destitution: La défense de Trump tente de parer les révélations de Bolton    Le RNI à l'écoute des Marocains de l'Afrique subsaharienne    Le Roi Mohammed VI ordonne le rapatriement des Marocains dans la région de Wuhan    Benchamach recadre sévèrement Ouahbi pour son parallèle douteux entre le référentiel du PJD et la Commanderie des croyants    Taroudant : 6 mois de prison ferme pour l'instituteur qui a violenté son élève de 8 ans    Bruno Le Maire attendu au Maroc le 31 janvier    Le Mexique refoule 2.300 Honduriens entrés avec une caravane humaine    Brexit: Ce qui va changer au 1er février    Enfin des explications sur la faiblesse de la croissance économique    Othman Benjelloun réitère l'engagement du secteur bancaire à soutenir les PME    Relance du crédit aux entreprises : les nouvelles mesures de BAM    Voici le temps qu'il fera ce mardi 28 janvier    LDC Afrique-Coupe de la CAF: Le programme de la dernière journée    Brexit: Le divorce bientôt consommé    Sauvez le KACM : Le Kawkab a cessé de briller    Bachir Dkhil : La marocanité du Sahara est irréversible    Les bergers afghans menacés par la sécheresse due au changement climatique    Larache à l'heure du soixantenaire de l'Union Socialiste des Forces Populaires    Présentation du livre "La Déclaration universelle des droits de l'Homme: lectures et éclairages"    Les prix des produits de consommation ne cessent d'augmenter depuis une décennie    Forte hausse des exportations des produits agroalimentaires entre 2010 et 2018    La Mongolie ferme sa frontière terrestre avec la Chine    Partenariat entre l''éducation nationale et Math&Maroc    L'ONEE et Taqa Morocco signent les contrats relatifs à la rénovation des unités 1 à 4 de la Centrale thermique de Jorf Lasfar    Le hacker portugais Rui Pinto révèle avoir été derrière les "Luanda Leaks"    Kobe Bryant étoile filante de la NBA    L'exposition "Mains de lumière" rend hommage à l'artiste peintre Malika Agueznay    Grand chelem pour la jeune Billie Eilish aux Grammy Awards    Bouillon de culture    Scène culturelle: la guerre des communiqués…    Edito : Triste déballage    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lever de rideau à Oujda sur le 5ème Festival International du Raï
Publié dans MAP le 28 - 01 - 2012

La 5ème édition du Festival International du Raï de Oujda (FIR), organisée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, s'est ouverte, jeudi, avec de spectacles hauts en couleurs.
Initiée par l'association Oujda Arts sous le signe du "renouveau", cette manifestation culturelle de trois jours réunira, pour le bonheur des festivaliers, une brochette de stars venant d'ici et d'ailleurs ainsi que de jeunes artistes au talent confirmé.
Créé dans l'objectif de doter la région de l'Oriental d'un évènement identitaire, populaire et favorisant son rayonnement tant au niveau national qu'international, le Festival international du Raï a connu un grand succès dès sa première édition en 2007 et a pu, malgré son jeune âge, acquérir une réputation et une certaine notoriété grâce à son originalité.
Pour ce cinquième anniversaire, l'association Oujda Art a choisi le renouveau pour ravir les sens des milliers de spectateurs qui assistent chaque année aux différentes présentations.
La première soirée de cette édition a d'ailleurs réuni à la place jouxtant le stade d'honneur des dizaines de milliers de festivaliers qui ont été gratifiés par des concerts ensorcelants animés par de grands artistes, connus pour la singularité de leurs registres musical et artistique.
Sami Rai, qui est natif d'Oujda, Mokhtar El Berkani, Stati et Dj Sem ont subjugué le public du Festival.
"Le FIR est devenu en cinq ans seulement l'un des rendez-vous les plus courus par les grandes stars internationales du Raï", estime le président de l'Association Oujda Arts, M. Mohamed Mrabet.
"Renouveau, ouverture, partage et convivialité" sont les maîtres mots de cette édition, a indiqué de son côté le nouveau directeur artistique du festival, M. Jahloul Bouchikhi, alias Chico.
Les dizaines de milliers de personnes qui sont venues vivre des moments de bonheur musical, ont eu droit aussi lors de la soirée d'ouverture à un spectacle original animé par le mythique Chico (originaire d'Oujda) et ses fameux Gypsies qui ont présenté pour la première fois au Maroc l'Album "Gipsy Raï", en promotion mondiale actuellement.
Chico, ex-leader et fondateur des Gipsy Kings fait partie des légendes de la musique. Aujourd'hui il fait découvrir au public son nouveau projet de fusion musicale des cultures gitanes et raï.
De sa collaboration avec Cheb Aïssa, chanteur algérien de talent, est né un album riche d'une musicalité propice à un esprit de fête et de partage.
Mais le moment fort de cette première soirée qui s'est poursuivie jusqu'à 03h00 du matin était la montée sur scène de Cheb Bilal qui a donné le meilleur de lui-même pour le grand bonheur de ses fans.
Avec sa voix intense, son professionnalisme et son style qui s'inspire des rythmes populaires, il a réussi avec brio à créer une atmosphère de liesse et de communion avec les festivaliers que toute star rêve de provoquer.
Dans ses chansons, Bilal traite, quant à lui, de sujets pertinents tels les déceptions affectives, les problèmes sociaux et l'immigration, phénomène qu'il avait lui-même vécu.
Ravi de rencontrer ses fans pour la troisième fois consécutive au Festival International du Raï, Bilal a conquis le public qui a dansé et vibré tout en entonnant en choeur avec lui les chansons qu'il interprétait.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.