Le roi adresse ses condoléances aux membres de la famille d'Yves Coppens    Coronavirus au Maroc: 3.235 contaminations ce samedi, plus de 100 cas graves    USA: Biden signe une loi historique pour restreindre l'accès aux armes à feu    Maroc : Les e-visas au grand bonheur des professionnels du tourisme    Manuel Albares : La position de l'Espagne sur le Sahara "très claire" et "souveraine"    Maroc. Smeia dévoile en avant-première la nouvelle Série 7 et le X7    African Lion : l'hôpital militaire de campagne prend soin des habitants de Taliouine    Assaut à Melilla/Nador: Pedro Sanchez accuse les "mafias" de trafic d'êtres humains    Mali: l'armée annonce avoir «neutralisé» plus de soixante djihadistes    FRMF: plusieurs joueurs du WAC et du Raja lourdement sanctionnés    Tirage des éliminatoires / CAN de Beach Soccer 2022 : Le Maroc affronte la Côte d'Ivoire    Equipe nationale : Coach Vahid, de plus en plus, sur un siège éjectable!    Hakim Ziyech aurait choisi sa prochaine destination    L'ONCF déploie son plan Eté 2022    Mohamed Mehdi Bensaid testé positif au covid-19    Saad Lamjarred enflamme un mariage en Egypte (VIDEO)    Yassine Esqalli : né d'une simple curiosité, le voyage de 50 mille km parcouru à...vélo    Appel à la mobilisation pour accompagner le retour des MRE    L'international marocain Zakaria Aboukhlal signe à Toulouse    La junte algérienne vit mal la participation tunisienne à l'exercice «African Lion 2022»    ONMT. Le «Light Tour» fait sensation à Sao Paulo    Mme Akharbach : Les doubles standars contribuent à « antagoniser les opinions publiques »    Latifa Akherbach : «Les doubles standards antagonisent les opinions publiques et renforcent l'incompréhension entre les sociétés»    Températures prévues pour le dimanche 26 juin 2022    Maroc-Algérie : Omar Hilale saisit le Conseil de sécurité et le SG de l'ONU    Fusillade à Oslo: la police enquête sur un « acte terroriste »    Le jeune pianiste marocain Marouan Benabdallah anime avec brio un concert à Rome    Sécurité alimentaire mondiale : lettre ouverte des Ambassadeurs et Chefs de mission près le Royaume du Maroc    Insolite : un Marocain de 68 ans fait Amsterdam-Dakar à vélo !    Maroc : des instigateurs d'un vaste réseau d'immigration clandestine arrêtés    L'aéroport Mohammed V de Casablanca dans le Top-5 des aéroports «les plus améliorés» au monde    Fouzi Lekjaa réélu à la tête de la FRMF pour un troisième mandat    CA de l'Agence Maroc PME: Hausse importante des réalisations 2021    USA: Biden fustige la décision de la Cour suprême sur le droit à l'avortement    Paris : Ouverture du 17e Salon de l'immobilier marocain «SMAP Immo»    Irlande : L'histoire du Maroc présentée dans la cathédrale Christ Church de Dublin    Lutte anti-terroriste: La coopération entre le Maroc et les Nations Unies "forte et fructueuse"    La météo pour ce samedi 25 juin 2022    Assaut de clandestins subsahariens sur Mellilia: le bilan s'alourdit    Classement 2022 des World Airport Awards : L'aéroport Med V de Casablanca au Top 5    Les jeunes astronomes à l'honneur lors de la 10e édition du festival d'astronomie d'Ifrane    C'est parti pour la première édition de l'évènement « Anfa Park en fête » (VIDEO)    Seul le courage paiera [Par Jamal Berraoui]    Soirée à Dublin sous le signe de la culture et de l'histoire du Maroc    Ouverture à Rabat du Bureau de formation de l'ONU contre le terrorisme    Hilale saisit le Conseil de sécurité et le SG de l'ONU sur les silences, les mensonges et les obstructions de l'Algérie    Nuit des musées et des espaces culturels : C'est parti pour la première édition !    Le Maroc propose d'installer une usine d'engrais au Guatemala    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'élimination du travail des enfants exige l'adoption d'une approche centrée sur l'humain
Publié dans Maroc Diplomatique le 16 - 05 - 2022

L'adoption par la communauté internationale d'une approche centrée sur l'humain est essentielle pour éliminer le travail des enfants, a indiqué lundi à Durban (530 km de Pretoria) le directeur général de l'Organisation internationale du travail (OIT), Guy Ryder.
S'exprimant lors de l'ouverture, au Centre de convention international Inkosi Albert Luthuli (ICC) à Durban, de la cinquième Conférence mondiale sur l'abolition du travail des enfants, M. Ryder a fait constater que «le travail des enfants a en fait augmenté pour la première fois depuis que nous avons commencé à le mesurer il y a 20 ans». Le travail des enfants augmente particulièrement dans la tranche d'âge de 5 à 11 ans, a-t-il précisé.
Il a, à cette occasion, réitéré l'appel à «sauver» les objectifs de développement durable (ODD), rappelant que ces objectifs sont conçus pour mettre fin à la pauvreté, à la faim, au sida et à la discrimination à l'égard des femmes et des filles.
Les ODD, également connus sous le nom d'objectifs mondiaux, ont été adoptés par les Nations Unies en 2015 en tant qu'appel universel à l'action pour mettre fin à la pauvreté, protéger la planète et faire en sorte que d'ici 2030, tous jouissent de la paix et de la prospérité.
Le DG de l'OIT a de même révélé que la conférence se tient au bon endroit et au bon moment, arguant que l'Afrique est le continent d'où émergeront les solutions au défi mondial du travail des enfants. «L'engagement politique, les innovations politiques et l'action régionale coordonnée, face à des défis peut-être plus ardus que dans toute autre région, en sont la preuve. L'Afrique est un incubateur d'approches de lutte contre le travail des enfants dont le reste du monde peut bénéficier», a-t-il déclaré.
→ Lire aussi : Marché du travail au T1-2022: la note du HCP en 10 points clés
Il s'est aussi interrogé : «Allons-nous laisser les progrès contre le travail des enfants continuer à stagner, ou allons-nous mobiliser la volonté, les ressources et la vision nécessaires pour reprendre de l'élan et atteindre notre objectif commun ?», notant que la conférence est une occasion précieuse d'apporter des réponses claires à tas de questions.
M. Ryder a conclu en soulignant que le travail des enfants est une violation d'un droit humain fondamental et que notre objectif doit être que chaque enfant, partout, en soit exempt.
La cinquième Conférence mondiale sur l'élimination du travail des enfants est la première à se tenir en Afrique et la dernière avant l'échéance de 2025 pour l'élimination du travail des enfants, fixée dans le cadre des Objectifs de développement durable des Nations Unies.
Elle est organisée pour évaluer les progrès réalisés vers l'éradication du travail des enfants, discuter des bonnes pratiques mises en œuvre par les différents acteurs à travers le monde et identifier les lacunes et les mesures urgentes nécessaires pour accélérer l'élimination du travail des enfants et du travail forcé.
La conférence s'appuie sur quatre conférences mondiales précédentes, tenues à Buenos Aires (2017), Brasilia (2013), La Haye (2010) et Oslo (1997).
La conférence se poursuit aujourd'hui avec une table ronde animée par le DG de l'OIT, le ministre sud-africain de l'Emploi et du Travail, Thulas Nxesi, le président du Conseil de coordination des syndicats d'Afrique australe (SATUCC), Zingiswa Losi et des experts dans les domaines de la chaîne d'approvisionnement, du développement et des études sur le travail des enfants.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.