Botola : Le Wydad de Casablanca s'impose à domicile face à la RS Berkane    Bab Sebta : mise en échec d'une tentative de trafic d'environ 39 000 euros    Le crédit bancaire progresse de 3,6% au T2-2022 (BAM)    La CEDEAO suit avec une « grande préoccupation » l'évolution de la situation au Burkina Faso    Covid-19: 11 nouveaux cas, plus de 6,81 millions de personnes ont reçu trois doses du vaccinCovid    Jazz au Chellah : Dock in Absolute et Ernesto Montenegro Quintet étalent leurs talents    Premier League: Haaland et Manchester City se régalent contre United    Présidentielles au Brésil: Bolsonaro confiant, Lula appelle à la paix    Casablanca / L'Boulevard : Des débordements entachent la joie des festivaliers    Skhirate-Témara : 700 bénéficiaires d'une caravane médicale    Les liens historiques entre le Maroc et le Pérou ne peuvent être altérés par des positions volatiles    Mondial de football pour amputés : Le Maroc s'incline face au Brésil    L'Boulevard envers et contre tout !    Migrants : quatre morts et vingt-neuf disparus au large des Canaries    le ministère des Affaires étrangères met une cellule de suivi et des numéros de téléphone à la disposition de la communauté marocaine    Prévisions météorologiques pour le lundi 03 octobre 2022    Conférence autour du livre «Tifawin» de Khadija Rchouk    Vidéo : Quand Tarab Ambassadors fête comme il se doit la fête d'Al Mawlid    Insolite : Le prince moulay Hicham pousse la chansonnette dans la rue    Le Maroc en quête des drones chinois "Wing Loong II"    La Libye s'oppose au projet de gazoduc transsaharien porté par l'Algérie    Guelmim : Journée d'étude sur la problématique de la gestion des ressources hydriques dans la région    Le FACDI, un incubateur pour le développement de la coopération Sud-Sud    Migrants clandestins : les familles des disparus haussent le ton    Le Maroc compte présenter sa candidature    Marc Lasry, le Marocain copropriétaire de la franchise NBA des Bucks veut racheter l'Inter Milan    Burkina Faso: sous fond de rivalité entre la Russie et la France    L'armée ukrainienne reprendra d'autres villes du Donbass « dans la semaine à venir », affirme Zelensky    Quelle culture voulons-nous ?    L'Ambassade du Maroc met en place une cellule de suivi    Nigeria : l'ARM participe à la 2ème conférence du Réseau des gouvernements infranationaux d'Afrique    Falsification de visas : Arrestation d'une vingtaine de membres d'un réseau criminel    «Crise cardiaque.... Chaque minute vaut une vie»    Le FNUAP salue les progrès du Maroc    Le Maroc au CPS de l'UA: Une consécration de la confiance dont jouit le Royaume    Un témoignage du Bâtonnier Abdelaziz BENZAKOUR    Mohamed Joudar succède à Sajid à la tête de l'UC    Signature d'un Mémorandum d'Entente entre l'ARM et le Forum des Gouverneurs du Nigéria    Renouvellement du Conseil national de la presse : le torchon brûle entre la Fenajic et le gouvernement    SM le Roi félicite le Prince héritier d'Arabie Saoudite    Israël : une cellule locale de l'Etat islamique démantelée    Art et culture : Une Fondation pour El Jadida    Le ministère ne se chargera plus des équivalences des diplômes obtenus à l'étranger    Prêt-à-porter. Camaieu Maroc dans la tourmente    Semaine dans le rouge pour la Bourse de Casablanca    Clôture en apothéose à Dakhla de "Prince Héritier Moulay El Hassan Kitesurfing World Cup 2022"    L'Ambassade du Maroc met en place une cellule de suivi de la situation au Burkina Faso    CHAN-2022 (tirage): Le Maroc hérite du Soudan, Madagascar et Ghana    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Covid-19: Dr. Himdi se prononce pour une deuxième dose booster
Publié dans Maroc Diplomatique le 07 - 07 - 2022

Dr Tayeb Himdi, chercheur en politiques et systèmes de santé, s'est prononcé jeudi pour une deuxième dose booster, arguant que pour cette saison estivale et au moins jusqu'à la fin de l'automne, il n'y aura de risque que pour les personnes vulnérables non correctement vaccinées.
« Pratiquement, seules ces personnes doivent craindre pour leurs vies, et celles qui les entourent et qui les aiment doivent partager cette crainte en agissant positivement », a expliqué M. Himdi, dans un article intitulé « La deuxième dose booster : Une équité de protection pour les personnes vulnérables ».
Dans ce sens, le chercheur a précisé que le fait de parler de vague, de BA.5, des deux doses booster, des espaces fermés, des gestes barrières, ne signifie nullement qu'il y a un risque pour la santé publique, ou une menace sur le système de santé ou des craintes de mesures restrictives contraignantes pour la vie sociale ou l'économie.
« Depuis son émergence, la Covid-19 a toujours tué de manière importante les personnes vulnérables (par l'âge ou la maladie) plus que les autres », a–t-il poursuivi, soulignant que l'évolution de la pandémie et du virus érode la protection des vulnérables sans cesse, et l'immunité s'érode avec le temps, chez les vulnérables en premier et plus vite.
Les études ont montré que cette deuxième dose booster, dite quatrième, rétablit le droit à la vie pour cette couche de la société vulnérable par l'âge ou par les maladies en réduisant au maximum cette iniquité, a-t-il ajouté.
Dans les autres pays, et au Maroc, la vulnérabilité et la non vaccination sont les deux pourvoyeurs de cas graves et de décès, a relevé M. Himdi, notant que durant l'actuelle vague, l'âge moyen des décès est de 68 ans, pratiquement 9 personnes sur 10 ont plus de 60 ans, et 19 décès sur 20 avaient au moins une maladie chronique.
D'après le chercheur, 86% des décès ont été enregistrés parmi les non vaccinés ou les incomplètement vaccinés, puisque la moitié n'a reçu aucune dose (malgré l'âge et les comorbidités), et que les trois quarts des incomplètement vaccinés n'avaient reçu qu'une seule dose ou deux doses et été infectés un an après leur dose.
« Dix personnes décédées étaient triplement vaccinées, avaient plus de 62 ans et des maladies chroniques, ont été infectées plus de six mois après leur dose booster au lieu des quatre mois recommandés », a-t-il indiqué.
Par ailleurs, durant une vague avec un nouveau variant plus contagieux, la priorité de la santé publique reste d'abord la première dose booster dite troisième, a-t-il estimé, relevant que néanmoins, les personnes très vulnérables et vulnérables même triplement vaccinées courent malgré tout actuellement un risque grandissant d'attraper le virus BA.5 et de faire des formes graves de Covid et de décéder.
« Il est hautement recommandé aux personnes très vulnérables (plus de 80 ans, sous dialyse, ayant reçu une greffe d'organe, présentant plusieurs maladies chroniques, ayant des cancers ou des médicaments immunodépresseurs) de bénéficier de cette deuxième dose booster, dite quatrième dose, le plus vite possible », a-t-il fait savoir, indiquant qu'il est dans l'intérêt des autres personnes vulnérables de faire pareil dès que possible.
« Les études et la vaccination dans la vie réelle de millions de personnes dans les autres pays ont montré la sécurité de cette dose de rappel et surtout son efficacité qui réduits de 80 à 90% le risque d'hospitalisations, de formes graves et de décès par rapport à ceux qui n'ont reçu que la première dose booster », a insisté M. Himdi.
Et de conclure qu'en attendant des vaccins plus efficaces sur les variants et plus durables dans le temps et en attendant que ce virus soit vaincu, aucune vie ne devrait être perdue alors que nous pouvons éviter ces pertes de vies humaines.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.