Officiel: un pass vaccinal « provisoire » dès la première dose    La RAM reprend ses vols à destination du Canada dès le 29 octobre    Le Maroc autorise les vols exceptionnels vers le Royaume-Uni    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 22 octobre 2021 à 16H00    Sahara Marocain: Alger doit prendre part aux tables rondes, tranche l'ONU    Chambre des représentants : séance plénière le 25 octobre consacrée aux questions orales    Rendez-vous de L'Opinion : A bâtons rompus avec Habboub Cherkaoui (Vidéo)    Botola Pro D1 / WAC-OCS (1-0) : Le Wydad vainqueur en fin du match!    Amical : L'Espagne bat le Maroc en match de préparation à la CAN féminine    Zoom: La guerre du football    Moscou dément tout «refroidissement» dans les relations avec Rabat    Sahara : Le Qatar réitère son soutien à la souveraineté marocaine    Gouvernement régional andalou : « Le Maroc, un partenaire privilégié de l'Espagne »    Vaccination : Les personnes souffrant d'allergies peuvent recevoir un certificat de contre-indication    Selon le rapport "perspectives économiques régionales", du FMI, la reprise post-covid va se renforcer au Maroc    Faut-il continuer à s'endetter ?    Deuxième édition du Global Women Summit à Dakhla    Les députés obligés de présenter le pass vaccinal pour accéder au Parlement dès lundi    Le Maroc agit pour la stabilité politique en Libye    Région. L'investissement au cœur des actions du CRI Marrakech-Safi    Le Maroc d'aujourd'hui n'est pas le Maroc d'hier    Elections 2021: Dépôt des comptes des campagnes électorales dans un délai de 60 jours à compter de la date de l'annonce officielle des résultats    Economie verte : Un nouveau chapitre s'écrit    Tanger-Tétouan-Al Hoceima en quête de nouvelles opportunités d'investissement    Préparatifs de la journée africaine des droits d'auteur : La musique hassanie comme choix du BMDA    Reprise des vols vers le Canada en provenance du Maroc dès le 29 octobre    Trafic international de drogue : Interpellation de 4 individus à Errachidia    Université dans les prisons: La 9ème édition lancée à Salé    INDH : Remise de bus scolaires à Taza    Suite à la suspension des vols avec le Royaume-Uni : L'ONMT déploie sa task force sur le World Travel Market    Nigéria : 30 élèves enlevés libérés    France : Le complotiste Rémy Daillet en garde à vue pour projets de coups d'état et d'attentats    Ivan Rioufol : «Le régime algérien s'est épargné l'introspection, il en vient à voir la France comme un pays conquis»    Etats-Unis- Maroc : Inauguration d'une tour de descente en rappel en faveur des Forces Spéciales de la Marine Royale    [ Interview exclusive ] A bâtons rompus avec le patron du BCIJ    Sommet Afrique-France: Ne surtout pas mourir de honte    Rencontre de la Fondation Brensthurst-Oppenheimer avec «Bayt Dakira» à Essaouira : une symbiose spatio-temporelle    Don Bigg clash cash les rappeurs algériens    Célébration : La symbolique culturelle des fêtes religieuses    Philosophie : Alexandre Koyré, du monde clos à l'univers infini    Foulane Bouhssine lance son titre religieux «Habib Allah»    Saison 2021-2022 de Medi1TV : Une nouvelle programmation qui répond largement aux attentes du grand public    Mondial biennal : la FIFA convoque un sommet le 20 décembre    Succès de l'exposition artistique dédiée à Eugène Delacroix à Rabat    Rallye Aicha des Gazelles : Hajar Elbied et Malika Ajaha, grandes gagnantes à bord d'un Duster    Sauvetage de 213 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre    Ahmed Ouikhalen et Meryem Mahfoud remportent la 3è édition    L'OCS accède à la première division    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



El Ouardi tient parole
Publié dans MarocHebdo le 18 - 04 - 2014

Chose promise, chose due. Le ministre de la santé, El Houssaine El Ouardi, a rendu publique, le 8 avril 2014, la baisse des prix d'un grand nombre de médicaments. Mais l'entrée en vigueur de ce décret ne se fera que le 8 juin 2014. On le sait, il faut toujours compter 60 jours après la publication dans le Bulletin officiel. Cette baisse a touché exactement 1.258 médicaments. Auxquels il faut ajouter les 320 médicaments qui ont été ciblés par la baisse des tarifs en 2013. Ce qui donne un chiffre global de 1578 médicaments. Les médicaments touchés couvrent presque toutes les classes «thérapeutiques et profiteront ainsi à tous les citoyens», comme le précise le ministère de la santé.
Ce ne sont pas là des baisses symboliques. Mais, dans certains cas, cela varie entre 50 et 70%. Voire plus. Cette nouvelle liste comporte donc des traitements anticancéreux, des antibiotiques, des antidouleurs, et des médicaments pour les soins des maladies cardio-vasculaires. D'abord ces derniers. En effet, cette catégorie de médicaments a bénéficié d'une baisse des prix pouvant atteindre les 78%. A titre d'exemple, on peut citer le prix de l'Amlodipine (Amlor 10mg comprimé. Boîte de 7). C'est un traitement très utilisé au Maroc pour l'hypertension artérielle. Il est passé de 139 dhs à 29,70 dhs. On peut aussi citer certains anticancéreux, comme le Temadol 250 mg gélule, boîte de 5, indiqué dans les cas de tumeurs malignes du système nerveux, qui est passé de 14.800 dhs à 6.168 dhs.
Tout comme l'Anzatax (150 mg, solution à diluer pour perfusion, flacon de 25 ml). Le prix est passé de 4.837,50 dhs à 2.476 dhs. On peut aussi avancer l'exemple du Campto (100 mg, solution pour perfusion, flacon de 5 ml), dont le prix est passé de 2.840,40 à 1.313 dhs. Il y a aussi le Bonofos (800mg, comprimé pelliculé, boîte de 100), un médicament pour soigner la perte osseuse. Son prix est passé de 3.848 dhs à 2.872 dhs. Sans oublier des médicaments comme le Zocor 40 mg comprimé, boîte de 28. Prescrit dans le traitement de l'hypercholestérolémie, il est passé de 467 dhs à 232 dhs. Les antidiabétiques ont aussi été touchés par cette baisse des prix. Le prix du Glimépiride (Amarael 4mg, comprimé, boîte de 30), prescrit pour le diabète sucré non-insulinodépendant, est passé de 180 dhs à 84 dhs. Et la liste est longue puisque plusieurs antibiotiques comme l'Oflocet, l'Amoxil ou l'Augmentin Enfant ont été revus à la baisse presque de moitié.
Milieu hospitalier
D'autres médicaments ont été baissés dans ce nouveau décret. Cette fois-ci, leur prix en pharmacie est inchangé, mais, en milieu hospitalier, la baisse est importante. Certes, les marges ne sont pas énormes, mais il n'en demeure pas moins que c'est déjà ça de pris. Il reste du chemin à parcourir pour rendre les médicaments accessibles aux citoyens, surtout les plus démunis, pour lesquels les prix des médicaments basiques sont déjà hors de prix.
Avec cette baisse des prix des médicaments, c'est une victoire à la fois politique et humaine pour le ministre de la santé, El Houssaine El Ouardi. Reste l'impact sur les officines. On le devine, les pharmaciens ont revendiqué des mesures d'accompagnement pour ne pas être les plus touchés par ces nouvelles baisses. Pour eux, les nouveaux prix ont un impact négatif sur leur rentabilité, à un moment où les pharmacies traversent une crise sans précédent.
Dans ce sens, le ministre de la santé a pris une mesure importante qui consiste à réévaluer la marge brute sur les médicaments. Il faut savoir que maintenant, le prix public de vente (PPV) prévoit une nouvelle marge de 34% au lieu de 30% au profit des pharmaciens d'officine. Par Abdelhak Najib
![if gt IE 6]
![endif]
Tweet