Le rêve ou l'illusion sont forcément de l'autre côté    Bernard Casoni, nouvel entraîneur du MCO    Manifestation sportive au sein de l'UH2C pour inciter les jeunes à pratiquer le sport    Evolution du coronavirus au Maroc : 806 nouveaux cas, 459.671 au total, dimanche 17 janvier 2021 à 18 heures    Notre objectif est de retarder l' arrivée au Maroc de la nouvelle souche de la Covid-19 et de limiter sa propagation    Ben Affleck évoque les violentes critiques à l'époque de son couple avec Jennifer Lopez    Bong Joon-ho présidera le jury du Festival de Venise    Les employés du Groupe Sentissi en visite au passage d'El Guergarat    L'Opinion : Susciter l'adhésion des sceptiques    Achraf Hakimi vendu à crédit par le Réal, l'Inter en défaut de paiement !    Egypte 2021 : Le Championnat du monde de handball sous la pandémie    Yahya Abounizar, artiste peintre au parcours éloquent...    La Marine Royale avorte une opération de trafic de chira au large de cap spartel    Le Maroc a réalisé des acquis stratégiques dans ses provinces Sud    3è réunion de la Commission nationale du suivi et de l'accompagnement    Pas de solution en dehors de l'initiative d'autonomie    Agadir, à l'aune de génération de réformes!    Biden promet une série de décrets dès mercredi    WhatsApp repousse la modification de ses conditions d'utilisation    Azilal : campagne de chirurgie générale au profit des zones touchées par la vague de froid    Mondial de Handball : Face aux Islandais, dernière chance pour les Marocains, mais... difficile !    Une entreprise américaine investit dans le projet du développement du premier robot humanoïde marocain    Fusion : PSA et FCA officiellement unis    Maroc : l'Ukraine pourrait détrôner la France comme premier fournisseur de blé    Kerouac, Ginsberg, Burroughs... Le rêve tangérois des voyageurs américains dans l'âme    Marc Thépot, une nouvelle vie    Confessions dominicales : Témoignage édifiant en réponse aux chantres du défaitisme    L'Agence marocaine antidopage tient à Rabat son premier conseil d'administration    Officiel: le Maroc désigné pays-hôte    Ronaldo: «Le Real a eu tort de laisser partir Hakimi»    La jeunesse partisane appelle au renforcement de sa représentation politique    Défis et perspectives de l'aménagement territorial post Covid-19    Agriculture-Pluies: l'année s'annonce prometteuse    Vient de paraître : «Le Secret de la lettre» de Mohammed Ennaji    Les temps sont durs pour Mohamed Ismaïl!    Abdelkhaleq JAYED : Dans l'envers des pages une réflexion sur le temps, les sons, les couleurs et les signes    Bank Of Africa veut cofinancer l'investissement chinois en Afrique    La situation politique et sociale en Algérie est "désastreuse"    L'Arabie saoudite et le Qatar rouvriront leurs ambassades respectives «dans les prochains jours»    UGTM : Moulay Brahim El Othmani nouveau président du Conseil d'administration de la MGPAP    Covid-19 : 1 million de doses du vaccin chinois Sinopharm sont arrivées en Serbie    e-commerce : la Covid-19 dope le marché en 2020    Le Président américain accorde la Légion du mérite des Etats-Unis au Roi Mohammed VI    Le Bahreïn réitère son soutien au Maroc dans la défense de sa souveraineté et son intégrité territoriale    SM Le Roi Mohammed VI décoré de la "Legion of Merit, Degree Chief Commander"    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Projets de seconde génération
Publié dans MarocHebdo le 07 - 05 - 2014

Engagement de la BAD en faveur du développement du Maroc
Projets de seconde génération
La Banque africaine pour le développement est résolument engagée à soutenir les réformes économiques du Royaume. Elle va investir 15 milliards de dirhams dans les domaines de l'eau, des transports et de la réforme administrative.
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
• Omar Kabbaj, directeur général de la BAD.
"La Banque Africaine pour le développement envisage d'investir au Maroc 1,5 milliard de dollars durant la période 2003-2005". Cette annonce faite par Mohamed H'midouche, le représentant de la Banque au Caire, le 12 décembre 2003 lors de la Conférence internationale sur les investissements qui s'est tenue les 11 et 12 septembre à Skhirat dans la banlieue de Rabat a réjoui plus d'un décideur. Et pour cause, cette manne représente près de 40% de l'ensemble des engagements de la BAD.
Bien que réjouissante, la nouvelle doit néanmoins être modérée.
En effet, et tant que le Document stratégie pays (DSP) n'a pas été avalisé par le gouvernement marocain (la lettre est déjà sur le bureau d'Omar Kabbaj, directeur de la BAD), ce chiffre n'est pas définitif. Toujours est-il que la BAD est bel et bien engagée aux côtés du Maroc pour appuyer les réformes "de seconde génération" qu'il a lancées ou qu'il va lancer.
L'aide de la BAD portera essentiellement sur les secteurs de l'eau, des transports et de la réforme administrative. "Les montants n'ont pas été fixés. Il y a eu des évaluations faites par les différentes parties et c'est ainsi que l'on détermine l'enveloppe réservée à chaque projet. Il serait prématuré de donner les allocations tant que le DSP n'a pas été approuvé par les deux parties", affirme une source proche du dossier.
Modèle
Le soutien, qui ne s'est pas démenti, de la BAD au Maroc puise son origine dans l'engagement du Maroc dans une politique de libéralisation et d'ouverture qui est un modèle à l'échelle régionale. "Le Maroc a des échéances à respecter et nous voulons accompagner ce pays dans ses réformes pour qu'il soit plus compétitif et mettre à niveau ses secteurs économiques pour que la transition se fasse sans difficulté", confie un responsable de la BAD qui a requis l'anonymat.
Au lieu de faire des actions parcellaires, les deux parties privilégient de plus en plus une vision intégrée de l'aide au développement qui se focalise sur une interdépendance et une interconnnexion entre les différents projets financés. Les trois domaines prioritaires précités permettront dans cette optique au Maroc de se positionner sur l'échiquier régional et international. Le secteur privé ne sera pas occulté. Plusieurs projets d'infrastructures sont prévus dans le cadre du partenariat public-privé, et d'autres sont destinés à soutenir les PME, les associations professionnelles notamment des secteurs textiles et le secteur de la finance par le biais d'émission d'obligations avec la garantie de la BAD, ainsi que le renforcement du système de la franchise, a par ailleurs souligné M. H'midouch.
Garantie
Pour la ventilation de la manne qui sera accordée par la BAD, l'institution privilégiera notamment les prêts à décaissement rapide et les prêts-projets en plus de l'assistance technique aux associations professionnelles.
Depuis le début de 2003, la BAD a accordé au Maroc près de 325 millions d'euros notamment pour améliorer la couverture sanitaire et renforcer la gestion des ressources hydrauliques. Pour rappel, la BAD avait également apporté son aide au Maroc à la suite des inondations de Mohammedia en lui octroyant un don de 500.000 dollars.
Retour