Habib El Malki reçoit le directeur général de l'ISESCO    Tanger: des gérants de restos classés visés par des enquêtes (DGSN)    Règles de bonne gouvernance des émetteurs: L'AMMC livre son 1er bilan    BAM pessimiste sur la croissance    Tempête au sein du PJD    La Tour Eiffel évacuée après une alerte à la bombe    Secousse tellurique à Larache    Mineurs isolés en France: Darmanin se rendra au Maroc    Employabilité des jeunes: Lydec et TIBU s'allient    L'ONG Al Jisr crée un Fab Lab    COVID19: Retour progressif de la Omra    Centre d'immatriculation: suspension des services à Errachidia    Jilali Gharbaoui, hommage à un artiste consumé par sa passion    Derby Wydad-Raja : Le choc de la saison à ne surtout pas perdre    Le Serbe Zoran Manojlović nouvel entraîneur du MAT    Coronavirus au Maroc: mercredi 23 septembre, 2397 cas positifs…    Dakhla: des Subsahariens impliqués dans une sale affaire    Automobile : CDG Invest et le groupe Abdelmoumen signent un contrat d'investissement    La BERD octroie un prêt au Crédit Agricole du Maroc    El Guergarat: Mise en échec d'une tentative de trafic de 513 kilogrammes de chira    Retour probable de Munir El Haddadi en sélection: qu'en pensent les Marocains (VIDEO)    Retour progressif de la Omra : et le Maroc ?    Auto Info : Michael Jordan achète une écurie Nascar    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Le PPS élu à la présidence de la commune Ouled Aissa à Taroudant    Ismahane Elouafi nommée au poste de Scientifique en chef à la FAO    Achraf Hakimi brille déjà sur les pelouses italiennes    Sofiane Boufal à la croisée des chemins    El Yamiq opte pour Valladolid !    Communiqué du bureau politique du PPS    La beauté de la langue et la richesse de la culture    Henri Konan Bédié appelle à la «désobéissance civile»    La Chine et les Etats-Unis s'écharpent à l'ONU    Gabon: La deuxième ligne de production de la CIMAF    Le roi Mohammed VI adresse un message au roi Salmane    Cinq individus déférés devant le juge d'instruction    Régulateurs des médias: La HACA a un nouveau allié en Afrique    Lutte contre le cash: ce que propose Jouahri    Vaccin anti-covid: un virologue marocain annonce une bonne nouvelle    Santé : Le ministre de la Santé tend la main au « secteur libéral »    Le complot planétaire. Nabila Mounib révèle tout    La sécurité en Afrique en débat    Un regard intelligent sur un monde désorienté!    L'Institut français de Meknès expose les graffiti de Reda Boudina    Malgré les critiques, Fati Jamali lance une nouvelle chanson (VIDEO)    «The Moderator» : Un film sur la violence à l'égard des femmes    «Artcurial» présente le bilan de sa première année de présence au Maroc    Cinéma. Nisrine Erraddi nominée à l'Académie de Sotigui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plaidoyer pour la tolérance
Publié dans MarocHebdo le 14 - 05 - 2014

• Conférence internationale sur le dialogue religieux à Madrid
Plaidoyer pour la tolérance
La capitale espagnole a abrité, les 16, 17 et 18 juillet 2008, la Conférence internationale sur le dialogue religieux entre Chrétiens, Juifs et Musulmans. Un jalon historique pour la compréhension mutuelle entre gens du Livre.
Gabriel Banon
Le roi Abdallah d'Arabie saoudite. Une victoire de la raison sur l'obscurantisme.
Les hommes haineux ne cherchent pas à comprendre, ni à écouter. Ces hommes sectaires et fanatiques pensent s'affirmer en jetant l'anathème sur les uns et les autres. C'est ainsi que depuis les dramatiques événements du 11 septembre, l'amalgame est la vérité : Musulmans=islamistes=terroristes.
Les juifs, en d'autres temps et en d'autres lieux, connurent l'injustice et le massacre. Les Protestants eurent leur noire journée : la Saint-Barthélemy. Il serait fastidieux de citer ici toutes les violences et les injustices commises au nom d'une religion ou l'autre ni toutes les tueries au nom de Dieu.
La lecture du Coran est édifiante d'humanisme, de tolérance et de respect des autres religions monothéiques. Seuls les hommes de mauvaise foi ou de manque de maturité peuvent prendre à la lettre les formules allégoriques qui foisonnent dans tous les récits religieux, aussi bien dans l'Ancien Testament que dans le Nouveau. Le Vatican avait ouvert le dialogue avec le Judaïsme puis avec l'Islam, signes forts de notre cousinage, serviteurs du même Dieu, seul et unique. D'autres initiatives suivirent, dont je citerai en premier lieu le Congrès mondial des Imams et Rabbins pour la Paix, dont la première rencontre eut lieu à Bruxelles du 3 au 6 janvier 2005. Plusieurs personnes engagées essaient d'abattre ce mur édifié par l'ignorance entre les religions du Livre. Mais les médias donnent peu d'importance à ces actions, certes isolées, mais si prometteuses.
Dialogue
La dernière en date, la Conférence internationale sur le dialogue religieux, s'est tenue à Madrid les 16, 17 et 18 juillet 2008. Ce qu'il faut en retenir, c'est la présidence de cette conférence mondiale par le roi Abdallah d'Arabie saoudite, qui s'avère être un véritable promoteur du dialogue interreligieux. C'est à son initiative que cette conférence a vu le jour. On y a vu se côtoyer le roi Juan Carlos, le secrétaire général du Congrès juif mondial, Michaël Schneider, et le cardinal Jean-Louis Tauran, responsable du dialogue avec l'Islam pour le Vatican. Faut-il rappeler la rencontre historique du 6 novembre 2007 à Rome. Ce jour-là, le roi Abdallah s'est entretenu avec le pape Benoît XVI de ce qui rapprochait chrétiens et musulmans.
Représentant d'un pays marqué par la doctrine la plus rigoriste de l'Islam, le wahhabisme, c'est ce même Roi qui déclare, lors de l'Aïd-el-Adha, le 20 décembre 2007 : «Les musulmans doivent se rappeler ce qui réunit les religions, les croyances et les cultures». Il y exprime son souhait de «contrer les défis de l'enfermement, de l'ignorance et de l'étroitesse de vue, pour que le monde comprenne les préceptes de l'Islam sans animosité». En juin, devant des centaines de savants musulmans, sunnites et chiites réunis à La Mecque, il insiste en leur rappelant les valeurs communes aux trois monothéismes, qui «répugnent la traîtrise, rejettent le crime, combattent le terrorisme»
Tolérance
La conférence mondiale de Madrid a été une victoire de la raison sur l'obscurantisme. Elle a été un appel vibrant au dialogue entre l'Islam, le Christianisme et le Judaïsme. Le monarque saoudien a invité les communautés à la tolérance et à l'approfondissement du dialogue entre les grandes religions, et ce devant les dignitaires juifs, musulmans, chrétiens et bouddhistes. Cette conférence a été une véritable révolution copernicienne aux dires de certains.
Au-delà des mots, il y a des actes. Après des paroles si fortes et si prometteuses, on espérait des gestes forts. Le souverain Abdallah d'Arabie saoudite, lors de la conférence interreligieuse de Madrid, a serré la main des Rabbins. Devant une nuée de photographes, le Gardien des lieux saints de l'Islam fit le geste historique, illustrant ainsi, s'il le fallait, sa déclaration liminaire: «Il nous faut vaincre l'extrémisme et le fanatisme, que notre dialogue soit un appui à la foi, un soutien à la paix, une aide à la fraternité face au racisme».
Voilà l'Islam que j'aime.