Edito : INDH évolutive    ''Avengers" se fait doubler par ''John Wick'' sur le box-office américain    Victoire pour le RSB Berkane    Vidéo – Coupe de la CAF : Le RSB marque un magnifique but dans le temps additionelace au Zamalek    Nouveau scandale d'abus dans les exploitations agricoles espagnoles ?    Meilleur joueur de L1. M'bappé sème le doute    Ces Marocains dits de la 3ème et de la 4ème générations Tiraillés entre l'identité revendiquée et celle attribuée    Mohamed Jalid Les intellectuels marocains ne sont pas suffisamment ouverts sur les médias !    WhatsApp attaqué par Pegasus    Le "biz-Hoeness model" gagnant du Bayern    Le WAC rate le coche et se met davantage de pression    La sélection marocaine féminine de boxe remporte le tournoi international du Gabon    Projets d'extension de la SOMACA et de création d'un Institut de formation aux métiers de l'automobile à Casablanca    Et si notre amnésie était dégénérescente… ?    Ramadan et diabète riment obligatoirement avec des dispositions spécifiques    Divers    Volonté du Maroc d'accompagner ses startups et de promouvoir la coopération Sud-Sud    L'humoriste Bassou offre un spectacle captivant au public r'bati    Meknès abrite son premier Festival international du film arabe    Egypte: Près de 17 blessés dans l'explosion d'un bus touristique    Caire. Au moins 17 blessés dans une explosion visant un bus de touristes    Procès de l'attentat d'Imlil    Fondation Mohammed V pour la Solidarité    OMS    Etat des réalisations et programmation estivale 2019    Entretien avec M.Hassan Sentissi El Idrissi    Création de la zone franche Tanger Tech    5ème édition du Festival "Aji T'hdm"    Bilan de mi-mandat, les non-dits d'El Othmani    SM le Roi Mohammed VI autorise l'ouverture de 20 nouvelles mosquées    Cristiano Ronaldo élu meilleur joueur en Italie    Une délégation de la Direction du PPS au Mausolée Mohammed V    Washington dans le bourbier vénézuélien…    Vigilance et mobilisation!    Aziz Lahlou: «Aziz Belal, économiste du socialisme»    Journée Internationale de l'infirmière    Le concert de la tolérance d'Agadir tend à disparaître?    Amina Rachid, La soldate des planches    Olk Werner à la tête des Lions pour 2 rendez-vous sans gloire    Hamid Bennani, le cinéaste accompli…    Les Pays-Bas remportent l'Eurovision 2019    La Fondation Mohammed VI des Oulémas Africains lance son site web    Laâyoune se dote d'un laboratoire de santé publique    Golfe: Les tensions montent d'un cran    L'Observatoire marocain de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme commémore le 16 mai    Nouveaux membres et nouvelle vie pour les amputés du Soudan du Sud    Poussée attendue des populistes à J-6 avant le coup d'envoi des Européennes    News    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Centre Lahcen Lyoussi pour les études et recherches politiques Retour
Publié dans MarocHebdo le 14 - 11 - 1998

Centre Lahcen Lyoussi pour les études et recherches politiques
HOMMAGE À UN PATRIARCHE
Abdellah CHANKOU
Un nouveau centre est né. Celui de Lahcen lyoussi. L'inauguration de cette structure indépendante, qui se veut un forum de débats d'idées visant "la promotion d'une culture authentique et à l'élaboration d'un projet de société moderne", aura lieu les 20 et 21 novembre, à Rabat. Plusieurs personnalités, venant de divers horizons, sont conviées à cette manifestation. Professeurs universitaires, hommes politiques, syndicalistes, chercheurs et hommes d'affairesThème : Lahcen lyoussi, l'homme et le devenir de l'histoire.
L'idée du centre Lahcen Lyoussi vient du fils Moha Lyoussi, actuellement député du Mouvement populaire de Aït Youssi (Sefrou). Objectif : faire connaître Lahcen Lyoussi et sa contribution historique en matière de "démocratie et du pluralisme". Promouvoir aussi la pensée de l'homme qu'il était et son rôle dans l'histoire contemporaine du Maroc.
Militantisme
Figure connue du nationalisme marocain avant comme après l'indépendance, témoin privilégié des bouleversements qui ont jalonné l'histoire du pays, ce natif de Sefrou en 1903, issu d'une grande famille de notables, était caïd pendant le protectorat de 1926 à 1946.
Il connaîtra des moments éprouvants à cause de ses activités militantes. Il a été assigné à résidence par l'occupant avec son fils Moha, à Ben Slimane, puis à Essaouira. Après le retour triomphal de Mohammed V, il s'est vu confier le département de l'Intérieur dans le premier gouvernement de M'Barek Bekkaï. M. Lyoussi est également un des principaux fondateurs en 1957 du Mouvement populaire avec Mahjoubi Aherdan, Abdelkrim Khatib et Haddou Aberkache.
Les qualités intrinsèques de M. Lyoussi lui ont permis d'entretenir des relations amicales avec plusieurs leaders de l'époque comme Allal El Fassi, Bel Hassan El Ouazzani et Mehdi Ben Barka &laqno;Suite à la période des turbulences politiques dans les années qui suivirent l'indépendance, mon père s'est retiré à Malaga, en Espagne», nous a déclaré Moha Lyoussi. Dès le début du règne de S.M le Roi, il retourne au bercail et retrouve ses proches et amis jusqu'à son décès en 1970.
Le centre qui lui est dédié aujourd'hui par respect à sa mémoire se fixe comme objectif fondamental d'organiser des débats pour enrichir la vie politique nationale.
Eclairages
En effet, il s'agit pour les différents intervenants, notamment ceux qui l'ont connu et côtoyé, d'apporter des éclairages et des témoignages sur la personnalité et les idées de Lahcen Lyoussi à la lumière des acquis du Maroc d'aujourd'hui.
Les thèmes discutés sont variés: La vie de l'homme, le militant politique D'autres sujets, en relation avec la monarchie constitutionnelle, les élites politiques nationales, le pluralisme politique, les mutations sociales et les centres de pouvoir, feront l'objet de débats approfondis.
Le centre Lahcen Lyoussi sera géré par un comité de fondateurs chargé de définir la politique générale et la stratégie d'intervention et un Conseil d'administration dont le rôle est de mettre en uvre les programmes d'action. Placé sous la présidence d'un comité d'honneur composé de personnalités nationales et internationales, le centre entend rehausser son action en lui donnant sa dimension scientifique et politique.