SM le roi reçoit le président du gouvernement Espagnol Pedro Sanchez    Alger fait le dos rond    Madrid réitère son soutien aux efforts de l'ONU pour une solution politique et durable à la question du Sahara    Un projet royal mis sur les rails    Ghosn Gate. Qu'est-il reproché à l'homme puissant de Renault-Nissan?    Les jeunes golfeur marocains se distinguent lors des 19ème Championnats Panarabes Juniors    Dir iddik Summit, le nouveau rendez-vous incontournable du volontariat par inwi    Rabat : Pedro Sanchez annonce un forum économique maroco-espagnol    Flash hebdomadaire    Comment BAM a bravé la crise    La princesse Lalla Hasnaa reçoit à Tokyo plusieurs femmes japonaises leaders dans différents domaines    FIFM: Hommage à Jillali Ferhati    Migration : L'Espagne veut débloquer le budget européen    Arabie saoudite : Le roi Salmane fait l'éloge de l'appareil judiciaire sans mentionner Khashoggi    Les diplomates de l'UE valident le projet de Brexit    CMC : PLF 2019, un budget aux objectifs potentiellement contradictoires    Vidéo – Casablanca : Une habitation s'effondre (encore) au cœur de la Médina    La Chine tient son propre soleil artificiel    L'acteur Tarik Bakhari en deuil suite au décès de son fils    Conversation téléphonique et commérages, le sketch hilarant de The Tberguig !    Arrivée à Rabat du président du gouvernement espagnol    La France veut augmenter les frais de scolarité pour les non-européens    La Fondation Attijariwafa bank, partenaire de la 12e édition de la caravane AMGE    La HACA présente son bilan 2016-2017    CSEFRS/UNICEF. Comment lutter contre les inégalités éducatives    Point de vue : La jeunesse nous met face à nos responsabilités!    Aide à la production cinématographique : 16 projets subventionnés    CAN-2019 : Première qualification pour la Mauritanie    Le cheval Taymour remporte le Grand Prix de SM le Roi Mohammed VI du pur-sang Arabe    Amazigh. Les parlementaires appelés à rapprocher leurs visions    Financement sportif. Comment rétablir la confiance des investisseurs    La Renaissance de Berkane remporte la coupe du trône, la toute première de son histoire    Sanofi récompense les travaux de recherche sur le diabète au Maroc    Takrim 2018: L'inventeur marocain Rachid Yazami remporte le prix Innovation scientifique et technologique    Les relations maroco-libanaises en débat à la FSJES de Mohammedia    Grâce au PSOE et au PP, le Parlement espagnol n'a pas servi de lieu de propagande séparatiste    Un collectif espagnol dénonce l'instrumentalisation de la question féminine par le Polisario    China Trade Week Morocco 2018 se tiendra à Casablanca    La CDG présente à Rabat son programme international pour l'Afrique    Divers    Michael Gove, l'improbable sauveur de Theresa May    Pourquoi l'équipe de France est passée au travers    Doublement gagnant    News    Le Maroc à la conquête de l'espace    Les manifestations des "Gilets jaunes" ont fait un mort et plus de 400 blessés    Dakhla abrite la 11ème édition du Festival de la mode africaine    Le Liban invité d'honneur au Festival international du cinéma d'auteur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





3 questions À Abdellatif Mazouz,
ministre du Commerce extérieur
Publié dans MarocHebdo le 24 - 10 - 2008


Propos recueillis par
A. Elmidaoui
MHI: Quelles relations entretient votre ministère avec les exposants? Relations de soutien financier, d'accompagnement ou simple fournisseur de conseils et d'informations?
M. Mazouz: C'est tout cela à la fois. Ma présence au Salon constitue en elle-même un message que nous sommes aux côtés des entreprises qui cherchent à développer leurs activités à l'export. Nous veillons également à mettre à la disposition des entreprises toutes les informations que nous jugeons utiles pour une meilleure gestion de secteur agro-alimentaire, et nous sommes aussi en train de mettre plus de moyens financiers de l'Etat pour soutenir les entreprises qui veulent se développer à l'international.
Des moyens financiers au profit des grands professionnels, se plaignent les petits industriels…
M. Mazouz: Jamais de distinction entre les professionnels du secteur. Mais je pense que la meilleure façon d'aider l'agro-alimentaire, c'est de lui ouvrir des marchés. Ouverture que le gouvernement assure à travers tous les accords de libre-échange que nous sommes en train de signer avec les principales destinations de nos produits. Nous sommes en accord d'échange avec 55 pays, ce qui représente un milliard de consommateurs. C'est donc important pour une entreprise qui est installée au Maroc, de toucher, à partir du Maroc, en libre-échange, sans contraintes, un milliard de consommateurs. Et pour que nos entreprises arrivent vers ce milliard de consommateurs, elles ont besoin d'actions marketing. Donc nous faisons aujourd'hui du CNPE la direction marketing de l'export Maroc.
Quelle stratégie comptez-vous donc adopter pour une meilleure valorisation du secteur ?
M. Mazouz: Le gouvernement ne cesse d'apporter un appui croissant à la promotion de ce secteur pour lui donner de plus en plus de visibilité sur les marchés internationaux. Notre présence depuis 1990, aux éditions biannuelles du SIAL est un des moments forts de cette promotion. Aussi, le plan Maroc Vert, lancé en avril 2008 par Sa majesté le Roi Mohammed VI, prévoit le renforcement en amont du secteur en mobilisant un potentiel foncier considérable au profit des investisseurs marocains ou étrangers, capables d'assurer une production agricole locale de qualité, diversifiée et à des prix compétitifs