Fernando Da Cruz, nouvel entraineur de l'AS FAR (PHOTO)    USA : l'écrivain Salman Rushdie entre la vie et la mort après une attaque à l'arme blanche (VIDEO)    Une hausse dans les opérations en ligne via cartes bancaires    Météo: les prévisions du samedi 13 août    Le dirham se déprécie de 2,47% vis-à-vis du dollar en juillet    Retraite : L'horizon d'épuisement des réserves de la CNSS se situe à 2038    Jeux de la solidarité islamique : Les athlètes marocains décrochent deux médailles d'or et deux de bronze    Fouzi Lekjaa revient sur les raisons du limogeage de Vahid Halilhodzic    FIFA: le coup d'envoi du Mondial-2022 fixé au 20 novembre    HCP: près de 3 chômeurs sur 10 sont des jeunes au Maroc    Arrestation de l'agresseur d'un policier à Casablanca    Canicule au Maroc : Jusqu'à 46°C ces vendredi et samedi    E-commerce au Maroc: 12,8 millions d'opérations à fin juin    L'écrivain Salman Rushdie victime d'une attaque à New York    Benzema, Courtois et De Bruyne nommés pour le titre de Joueur européen de l'année    E-commerce: 85% des consommateurs au Maroc préoccupés par la protection de leurs données personnelles    Des écologistes plaident pour un changement radical de la politique agricole    L'Algérie rejette la main tendue de SM le Roi    Rabat-Salé-Kénitra: destruction par incinération d'une importante quantité de drogues    L'actrice américaine Anne Heche succombe à ses blessures    Covid-19/Maroc: Voici les régions les plus touchées    Avec sa nouvelle loi sur l'immigration, le Portugal pourrait bénéficier de la main-d'œuvre marocaine    Bourse de Casablanca: Clôture dans le vert    Reportage / Mondial-2022: Un QG unique pour parer aux incidents dans les stades    Liga saison 2022-2023 : Début ce soir avec Osasuna - FC Séville (20h00)    Le Maroc compte 5,9 millions de jeunes âgés de 15 à 24 ans    Transport aérien : Ryanair annonce la fin des billets à 10 euros    Biens culturels volés : Le Maroc adhère à la convention d'Unidroit de 1995    Diagnostic confirmé, Hamid El Hadri souffre bien d'une tumeur cérébrale (PHOTO)    Saad Lamjarred dévoile son tout dernier single « Alacheq Alhayem » (VIDEO)    L'écrivain Salman Rushdie victime d'une attaque à New York    Le problème des visas pour la France arrive au parlement    « Pegasus » révèle que 12 pays européens ont utilisé son programme    Président du parti politique argentin Demos : le Maroc a montré le « cap » d'ouverture sur le Monde    Sécheresse chronique: la Californie veut stocker davantage d'eau    USA/Ohio: Un homme armé tué après avoir tenté d' »entrer par effraction » dans les bureaux du FBI à Cincinnati    Les Marocains deuxièmes bénéficiaires des premiers permis de séjour en Europe en 2021    Nouvelle vision pour les polices marocaine et espagnole    Des journalistes MRE découvrent de près la promotion du service audiovisuel public    Perquisition au domicile de Trump en Floride: Le FBI cherchait des documents liés au nucléaire (presse)    ONU/Ukraine: l'AIEA réclame l'accès à la centrale nucléaire de Zaporijjia    Mohammedia : Coup d'envoi du 5ème Festival du film éducatif pour les enfants en colonies de vacances    Le Polisario en quête d'une sortie honorable pour sa «guerre contre le Maroc»    La météo pour ce vendredi 12 août 2022    La revue de presse du vendredi 12 août    Création numérisée : 11,5 millions de dirhams pour cinq cinémas    Mondial 2022: la Fifa entérine l'avancement d'une journée du match d'ouverture    Interview avec Hicham Lasri : « La majorité des films marocains sont des soap opéras »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Campagne contre la grippe saisonnière 2011- 2012 : Il est temps pour se faire vacciner
Publié dans Albayane le 25 - 10 - 2011

La vaccination contre la grippe saisonnière 2011-2012, est un sujet de santé qui retient l'attention pour des raisons évidentes, surtout lorsqu'on connaît tous les effets que peut engendre la grippe qui, rappelons-le, est une maladie extrêmement contagieuse et potentiellement grave qui peut présenter un risque sérieux de complications et mettre la vie en danger.
La meilleure attitude à adopter pour se protéger contre la grippe reste la vaccination. Comme chaque année et à pareille époque, les responsables de l'institut Pasteur Maroc, en étroite collaboration avec Sanofi Pasteur, ont officiellement lancé la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière. Un workshop destiné aux journalistes nationaux de presse écrite, audiovisuelle et web a été organisé à l'occasion à l'Institut Pasteur du Maroc. Cette approche stratégique permet aux journalistes de mieux comprendre cette infection virale aigue à laquelle aucune population n'est à l'abri. En associant les journalistes à cette campagne de vaccination, les responsables de Pasteur Maroc et ceux de Sanofi Pasteur visent une plus grande sensibilisation de la population, une prise de conscience de tous face à un réel danger pour la santé, c'est en tout cas le message de Dr. Nadia Hermani de l'Institut Pasteur du Maroc et celui de Mme Françoise Griguer, Directrice Générale de Sanofi Pasteur Afrique du Nord qui a tenu à préciser lors de ce point de presse toute l'importance que jouent les médias dans ces changements d'attitudes : «Impliquer davantage les médias ne peut que renforcer nos atouts contre cette problématique».
La grippe : un danger sous-estimé
La grippe saisonnière est une maladie sous-estimée par rapport à sa dangerosité et sa prise en charge dans la santé publique. C'est une maladie extrêmement contagieuse et potentiellement grave qui peut présenter un risque sérieux de complications et mettre la vie en danger. Il importe de rappeler à l'occasion que la pandémie de la grippe A ne réduit pas pour autant les dangers que représente la grippe saisonnière. D'autant plus que les complications engendrées par la grippe saisonnière, qui chaque année touche 5 à 15 % de la population mondiale, ne sont pas négligeables. Environ 600 millions de personnes souffrent d'infections des voies respiratoires supérieures dans le cadre de l'épidémie annuelle de grippe. Les complications liées à la grippe représentent 3 à 5 millions de cas de maladies graves et sont à l'origine de 250.000 à 500.000 décès dans le monde. Ces complications surviennent tout particulièrement chez l'enfant, le sujet âgé, les cardiaques, les malades souffrant de pneumopathies chroniques telles que l'asthme ou la bronchite chronique, les diabétiques et les immunodéprimés. Pourtant, le fardeau que représente la grippe pour la santé publique est souvent sous-estimé.
Qu'est-ce que la grippe ?
La grippe est une infection respiratoire aiguë ! Elle se présente sous des formes cliniques variables et d'importance fluctuante. La grippe sévit par épidémies; elle survient en hiver à des dates qui peuvent varier d'une année à l'autre. C'est une maladie bénigne chez les sujets sains; elle peut être grave chez les personnes fragiles, les jeunes et les sujets âgées ou présentant des pathologies chroniques.
La grippe est une maladie très contagieuse. Les virus se transmettent très facilement d'une personne à l'autre par voie aérienne. En effet, les particules virales se trouvent en suspension dans l'air dès qu'une personne malade expire, éternue ou tousse. Par conséquent, dès lors qu'une personne saine respire l'air chargé de particules virales, elle est contaminée.
La contamination est d'autant plus rapide que les personnes sont réunies dans un milieu clos ou confiné (transports en commun, collectivités, écoles, bureaux,...). Le virus de la grippe peut également se transmettre par contact avec des objets souillés (poignée de porte, téléphone,...).
La période de contagiosité d'une personne contaminée par le virus de la grippe s'étend depuis la période d'incubation (qui dure entre 1 et 3 jours) jusqu'à la fin de la maladie.
Quels sont les signes de la grippe ?
Les symptômes généraux précèdent les symptômes locaux. Une fièvre importante supérieure à 38°C s'accompagne de douleurs musculaires et articulaires, de courbatures dans le dos, de maux de tête, de frissons et d'asthénie (fatigue générale). Des signes digestifs (nausées, vomissements, douleurs digestives) sont présents dans 1/5 des cas, et peuvent faire penser à une gastro-entérite. Quelques heures après, apparaissent des signes d'atteinte des voies respiratoires avec une gêne respiratoire, le nez bouché, une toux. La pharyngite est souvent le premier signe, fréquemment accompagné d'une conjonctivite.
La fièvre suit parfois une courbe assez typique : elle est élevée pendant les trois premiers jours, puis elle baisse brutalement sur vingt-quatre heures, et remonte pendant quelques heures, pour enfin décroître régulièrement. La courbe thermique dessine alors un «V» Les médecins parlent du «V grippal». L'évolution est le plus souvent favorable, seule l'asthénie et la toux pourront se prolonger pendant plusieurs semaines.
Qui doit se faire vacciner ?
Faut-il vacciner toute la population ? La réponse coule de source, c'est évidemment non. Combien même on le voudrait, on ne pourra pas le faire. Ce qui est important à savoir, c'est que la grippe saisonnière telle que nous la connaissons depuis des décennies guérit spontanément en 4 à 7 jours dans la plupart des cas quand il s'agit d'un sujet sain, de bonne constitution physique. Le médecin traitant conseille le plus souvent au malade de rester au lit, au chaud, boire beaucoup d'eau, dégager le nez, faire baisser la fièvre et utiliser des désinfectants pour limiter la contagion. Il n'existe pas actuellement de thérapeutique totalement efficace pour traiter les infections dues au virus de la grippe.
Cependant, pour les personnes les plus vulnérables, comme les personnes âgées, asthmatiques, atteintes d'une maladie chronique ou immunodéficientes (porteuses du VIH ou atteintes de leucémie ou d'autres cancers), la grippe peut entraîner des complications graves : pneumonie, otite, infection des sinus, déshydratation et aggravation de maladies chroniques (maladies cardiaques, asthme, diabète,...). Dans certains cas, la grippe peut être mortelle, c'est donc une affection que l'on se doit de prendre au sérieux , surtout chez les personnes à risques, d'où l'importance de la vaccination anti-grippale qui reste donc la meilleure arme en terme de santé publique pour lutter contre l'infection grippale.
Ce que l'on peut espérer, c'est de voir dans un avenir proche, le ministère de la santé s'impliquer davantage dans la prise en charge de cette maladie et pourquoi pas d'inclure cette vaccination contre la grippe saisonnière dans le calendrier des vaccinations.
Il faut rappeler que le Maroc a mis en place depuis 1996 un système de surveillance de la grippe saisonnière à travers un réseau sentinelle composé d'hôpitaux régionaux et de cliniques privées.
Comment se pressente le vaccin ?
Contrairement à ce que croient encore certaines personnes, le vaccin contre la grippe est composé de particules virales inactivées. Il est donc impossible, que la vaccination antigrippale cause la grippe.
La composition du vaccin n'est pas la même d'une année sur l'autre, elle varie en fonction du contexte épidémiologique. Elle tient compte notamment des observations du réseau mondial de laboratoires, coordonnés par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et qui ont pour fonction d'isoler la grippe circulant autour du monde et donc d'identifier les nouvelle souches de virus de la grippe.
Le principe de fabrication du vaccin reste inchangé depuis plus d'un demi-siècle : les virus sont produits dans des œufs de poule embryonnés, ils sont ensuite extraits de l'œuf, inactivés puis divisés en parties (les particules virales) qui sont alors utilisées pour fabriquer le vaccin. Certaines personnes, allergiques aux œufs, ne peuvent donc pas être vaccinées contre le virus de la grippe.
Le vaccin induit une réponse immunitaire, permettant à l'organisme de développer les anticorps nécessaires pour éviter l'infection par le virus et la contamination de son entourage familial, scolaire et en milieu professionnel. Nous conseillons donc à l'ensemble de nos concitoyens et non pas seulement les personnes âgées, les personnes à risque et les enfants de se faire vacciner dans les meilleurs délais contre la grippe.
L'Institut Pasteur du Maroc mènera la campagne 2011-2012 avec un vaccin adapté qui répond aux données actuelles sur les virus circulants.
Administration du vaccin
Le vaccin antigrippal est administré sous forme d'une injection intradermique à renouveler tous les ans. L'immunité apparaît 10 à 15 jours après la vaccination et dure 1 an. Il existe cependant quelques contre-indications : l'hypersensibilité aux substances actives, à l'un des excipients, aux œufs, aux protéines de poulet, au formaldéhyde, au thiomersal, au désoxycholate de sodium ou à la gentamicine.
La vaccination doit être différée en cas de maladie fébrile ou d'infection aiguë.
L'injection du vaccin n'est pas douloureuse.
L'efficacité de la vaccination est établie, mais la couverture à 100% n'existe pas. On estime que le vaccin anti-grippal est efficace à 80%.
De plus, le vaccin ne protège que contre certaines souches du virus. On peut donc être vacciné contre la grippe et être infecté par la maladie. Dans ce cas, la gravité et la fréquence des complications de la grippe sont réduites.
Le prix du vaccin ne coûte que 75 dirhams et il est remboursé par l'assurance maladie obligatoire (AMO)
Alors qu'attendez-vous pour vous faire vacciner ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.