Bac 2019. 150 personnes interpellées pour fraude    AWB lance un emprunt obligataire d'un milliard de dirhams    Maroc Telecom, 1ère privatisation du programme de la LdF 2019    Un suspect arrêté dans l'affaire de l'agression d'une allemande    Crise au PAM : la réunion de la commission préparatoire maintenue à Agadir    BAC 2019. Les résultats seront affichés le 26 juin    Larache: Coup d'envoi du 9e festival international d'équitation « Mata »    Inauguration officielle du Smap Paris 2019    CAN 2019 : Royal Air Maroc mobilise 54 vols supplémentaires depuis et vers l'Egypte    Relance du secteur immobilier : Fassi Fihri sollicite les MRE    Arabie Saoudite: Le conflit s'intensifie    Dialogue social: à combien s'élève le coût de l'accord ?    Bac: Nouveaux cas de triche!    Enseignement public payant: Le niet des parents    Visa se mobilise pour la CAN    Marrakech: Le festival des arts populaires fête un demi-siècle    Un salon pour encourager les jeunes à lire    Dialogue social : Le coût global de l'accord s'élève à plus de 14 milliards de dirhams    SAEDM et REALITES scellent un partenariat    Copa America : Le Brésil en reconquête sans Neymar    Les sanctions de la Commission de discipline et de fair-play    Meeting International Mohammed VI : Beau plateau attendu aux épreuves de sprint    Le Mpay Forum, un observatoire de veille en Mobile payment, Mobile banking et Fintech    Un roadshow national pour promouvoir l'accès des TPME au financement et à la commande publique    Activités du parti    Attaques contre deux pétroliers en mer d'Oman    Pour améliorer le goût de vos aliments, mangez assis !    Insolite : Le tatouage du patron de Twitter    Jessica Préalpato, la pâtissière qui bouscule le dessert    Rapatriement des familles de l'EI Que font leurs pays d'origine ?    News    Younes Moujahid à la tête de la FIJ    Zagora à l'honneur du "Moroccan day" aux Etats-Unis    "Rolling Thunder Revue", quand Scorsese s'amuse à raconter Dylan    Nouvelle édition du Moussem culturel international d'Assilah    CAN 2019. Ce qui attend les Lions de l'Atlas    La Fondation nationale des musées s'allie au ministère de la culture    Célébrations de la Fête du Trône. Les consignes du ministère de la Maison royale, du protocole et de la chancellerie    Moujahid, premier journaliste arabe et africain à la tête de la FIJ    Ouyahia écroué, Sellal entendu par un juge d'instruction    Le Suriname salue le rôle de «leader africain» de SM le Roi Mohammed VI    Taper sur Trump? C'est possible à un salon tech en Chine    NBA : Toronto fait chuter Golden State et s'offre son premier titre    Caractère officiel de l'amazigh : Le conseil provincial de Tiznit premier à passer à l'acte    Entre pirates, collision ou missiles, les tankers évoluent en eaux troubles    Compromis européen sur un budget de la zone euro    La protection des données revêt une importance capitale pour Bank Al-Maghrib    Journée mondiale des donneurs de sang    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nabil Benabdallah lance la campagne électorale du PPS au Gharb : «Ne permettez pas aux dépravateurs de retourner au Parlement»
Publié dans Albayane le 17 - 11 - 2011

Le Parti du progrès et du socialisme a lancé sa campagne électorale, mercredi, à partir de son bastion partisan : le Gharb, où il compte une forte assise populaire et électorale et gère plusieurs municipalités et communes. A dix jours du scrutin législatif du 25 novembre, le Secrétaire général du PPS a entrepris un véritable périple qui l'a conduit à Sidi Slimane, Had Kourt et Belkciri, en passant par les municipalités de Khénichat, Jorf Lmalha.
Accompagné notamment de Charafat Afilal, membre du Bureau politique et de la liste nationale des femmes, et Driss Radouani, membre du Comité central, SG de la Jeunesse socialiste et membre de la liste nationale des jeunes, Nabil Benabdallah a tenu à soutenir les listes locales du PPS dans la région.
A Sidi Slimane, où Ismaïl Alaoui, l'ex-Secrétaire général du PPS et président de son Conseil de présidence, est tête de liste, une campagne de contact a été effectuée, à partir de 10 heures, au souk hebdomadaire.
Après deux heures de campagne, en campagnie d'Ismaïl Alaoui, de Nadia Touhami, enseignante universitaire et membre de l'Association ADMR, et de Mohamed Diani, conseiller communal à Dar Belamri, tous deux membres du Comité central et co-listiers candidats du « Livre », Le Secrétaire général du PPS s'est ensuite rendu, à la mi-journée, à la municipalité de Khénichat où une tournée de contact avec la population a été effectuée, avant de regagner Jorf Lmalha pour une opération similaire.
A 16 heures, Nabil Benabdallah était à Had Kourt pour une tournée de proximité au contact des citoyens, avant de présider un meeting imposant auquel plus de cinq mille personnes ont assisté et suite auquel il était attendu à Belkciri.
C'est parti pour la campagne électorale du PPS. Elle vient d'être lancée au Gharb, une région où le Parti du progrès et du socialisme détient une place de choix, depuis belle lurette. L'on rappellera, pour mémoire et uniquement depuis le début du processus démocratique au Maroc, qu'Ismaïl Alaoui avait décroché un siège de député à Beni Hssaine pour rejoindre feu Ali Yata à la Chambre des représentants. L'on rappellera également les nombreuses luttes des paysans du Gharb, tant du temps du protectorat qu'à l'aube de l'indépendance, quand le Parti communiste marocain et le Parti de la libération et du socialisme était engagé au premier plan.
A Sidi Slimane, Ismaïl Alaoui ne va pas à la pêche. Il entend défendre les couleurs du Parti, surtout après la campagne hideuse entamé par des barons des élections et certains milieux qui visent le PPS.
Avec Nabil Benabdallah, les délégataires de la liste nationale des femmes et des jeunes et les élus du Parti dans la région et les deux autres membres de la liste locale à Sidi Slimane, il est allé à la rencontre des citoyens, ruraux notamment, en cette journée de souk hebdomadaire. Les documents du Parti ont été distribués aux citoyens en les appelant à voter pour les candidats du «Livre».
Après deux heures de contact direct, le Secrétaire général du PPS est parti en direction de la municipalité de Khénichat où une tournée a été effectuée dans la ville (boulevards et cafés) pour discuter avec les citoyens, les appeler à participer au vote et à s'exprimer en faveur des candidats du PPS.
A Jorf Lmalha, la délégation nationale du Parti a visité une série de chantiers de la municipalité qui contribuent au changement du vécu de la population, rencontré les citoyens et improvisé, de temps à autre, des mini-rassemblements avec des appels à voter pour les candidats du «Livre».
En fin d'après midi, Had Kourt a eu droit à un gigantesque meeting au cours duquel le SG du PPS, Kacem Ghazoui, tête de liste à Sidi Kacem, membre du Bureau politique, président de la municipalité de la ville et président du groupe parlementaire de l'Alliance socialiste, Charafat Afailal, Kacem Belfalah, membre du Comité central et premier secrétaire de la section provinciale, et Abdelaziz Sadek, président de la commune de Jorf Lmalha, ont, notamment, pris la parole pour appeler les citoyens à user de leurs votes pour barrer la route aux barons des élections afin de permettre plus de développement pour la région.
Nabil Benabdallah a insisté, à cette occasion, sur l'impérative participation des citoyennes et des citoyens au vote du 25 novembre. Il les a ainsi incité à contribuer à la mise à l'écart des fraudeurs et autres dépravateurs. «Ne leur permettez plus de revenir au Parlement !», s'est-il exclamé. Ceux qui «dénaturent la volonté populaire n'ont plus de place au sein des représentants de la Nation» et doivent déguerpir. Il a également affirmé que «la rue a déjà dit son mot à leurs propos. Ils doivent partir».
Le SG du PPS a également appelé à «un meilleur traitement des petits paysans», qui vivent une situation très difficile, au regard des gros exploitants terriens qui ne paient aucun dirham à la Trésorerie générale, malgré des bénéfices qui se comptent en milliards.
Nabil Benabdallah a aussi réclamé que l'Etat et les collectivités s'occupent des questions de l'enseignement et de la santé des citoyens dans le monde rural.
Ce sont des droits inaliénables qui permettent, s'ils sont respectés, «une pleine appartenance à la Patrie». Aucune «dignité» n'est possible sans une reconnaissance effective de ces droits.
A Belkciri, c'est une foule immense qui attendait la délégation du PPS. Le président de la commune, Dr Mohamed Guessous, au milieu de la foule et en présence de 17 conseillers communaux qui viennent de rallier le PPS, a pris la tête du cortège avec Nabil Benbdallah pour sillonner la ville à la rencontre des citoyens.
Signalons que 8 présidents de commune de cette région sont candidats du PPS à ces élections.
Il s'agit de Mostafa Ghazoui, président de la municipalité de Had Kourt, Abdelaziz Saddik, président de la municipalité de Jorf Lmalha, Mohamed Allala, président de la municipalité de Sidi Al Hadi, Abdeslam ben Gueddouz, président de la municipalité de Béni Oual, Abdelilah Grich, président de la municipalité de Sidi Ahmed Ben Aïssa, Kacem Ghazoui, président de la commune de Moulay Abdelkader, Abdenbi Sadab, président de la commune de Sidi Azzouz et Dr Mohamed Guessous, président de la municipalité de Bekciri.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.