Rabat: L'Intérieur se charge du budget 2020    Oriental: Le CRI en mode proximité    Complexe Mohammed VI: Le modus operandi    Arganier: Le bio pour monter en gamme    Cafés hors la loi: La démolition commence!    Un nouveau souffle pour la Fondation «Esprit de Fès»    Des entreprises portugaises en mission d'affaires multisectorielle au Maroc    Ligue des champions : Ciel dégagé pour le PSG avant l'heure de vérité    Ligue Europa: Arsenal et la Roma au rendez-vous des seizièmes    Avec la victoire de Boris Johnson, tout reste à jouer pour l'économie britannique    Un ex-Premier ministre turc égratigne Erdogan en lançant son parti    L'intelligence artificielle, entre opportunité et menace pour la santé    Deux alpinistes secourus après avoir perdu leur chemin en descendant du mont Tidirhine    Ateliers de formation sur l'écologie au profit des élèves    Mohamed Benabdelkader : La reconnaissance de la responsabilité de l'Etat en cas d'erreur judiciaire, une des grandes nouveautés de la Constitution de 2011    La musique gnaoua, entre rituel africain et culte des saints vénérés au Maroc    André Azoulay: Il s'agit d'une consécration de l'engagement pionnier d'Essaouira    L'emprunt obligataire AWB visé par l'AMMC    Les Algériens ne veulent pas Tebboune    Le vivarium du jardin zoologique de Rabat désormais ouvert au public    Football: Qui sont les joueurs africains les mieux payés?    Présidence de la CGEM: Le binôme Alj-Tazi confiant    Et de 6 pour Lydec qui se voit décrocher le « Top Performer RSE » !    Présidentielles algériennes : Abdelmadjid Tebboune vainqueur selon les résultats préliminaires    La BAD approuve près de 245 millions d'euros pour développer les réseaux de transport d'électricité et d'électrification rurale    Gestion des catastrophes naturelles : La Banque mondiale accorde un prêt de 275 millions de dollars au Maroc    Nouvelle défaite cruelle de l'OCK    Eliminatoires Mondial-2022 : La date du tirage au sort fixée    Karim El Aynaoui : « Atlantic Dialogues », une invitation à formuler des réponses urgentes aux grands défis communs »    Iberia reliera Madrid à Fès en 2020    Twitter rêve de réseaux sociaux plus ouverts et de conversations en ligne moins énervées    Le Raja s'impose difficilement, le Wydad facilement    Habib Sidinou, un président sobre et altruiste    Les prémices d'un nouvel espoir    Espagne: Les 3 footballeurs accusés de viol écopent de 38 ans de prison chacuns    Fares appelle à l'élaboration de rapports et études annuels sur la détention préventive    Ce que la Turquie pense du Polisario    L'opposition et la Constitution «adoptent» le PLF    Neutralité carbone en 2050: l'UE s'engage, mais sans la Pologne    Destitution: le vote préliminaire sur le renvoi de Trump en procès reporté à vendredi    Une première, deux conventions collectives dans l'enseignement privé    La Gambie annonce l'ouverture prochaine d'un consulat général à Dakhla    Officiel ! RAM intègre le 31 mars 2020 Oneworld    Académie française: Abdeljalil Lahjomri reçoit le Grand Prix de la francophonie    G-B : La Livre sterling s'envole après la victoire des Tories    L'art Gnaoua inscrit au patrimoine immatériel universel    Expo: La symphonie en bleu de Saâd Hassani    One Piece Stampede, le premier film de la Toei Animation à être diffusé au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nabil Benabdallah lance la campagne électorale du PPS au Gharb : «Ne permettez pas aux dépravateurs de retourner au Parlement»
Publié dans Albayane le 17 - 11 - 2011

Le Parti du progrès et du socialisme a lancé sa campagne électorale, mercredi, à partir de son bastion partisan : le Gharb, où il compte une forte assise populaire et électorale et gère plusieurs municipalités et communes. A dix jours du scrutin législatif du 25 novembre, le Secrétaire général du PPS a entrepris un véritable périple qui l'a conduit à Sidi Slimane, Had Kourt et Belkciri, en passant par les municipalités de Khénichat, Jorf Lmalha.
Accompagné notamment de Charafat Afilal, membre du Bureau politique et de la liste nationale des femmes, et Driss Radouani, membre du Comité central, SG de la Jeunesse socialiste et membre de la liste nationale des jeunes, Nabil Benabdallah a tenu à soutenir les listes locales du PPS dans la région.
A Sidi Slimane, où Ismaïl Alaoui, l'ex-Secrétaire général du PPS et président de son Conseil de présidence, est tête de liste, une campagne de contact a été effectuée, à partir de 10 heures, au souk hebdomadaire.
Après deux heures de campagne, en campagnie d'Ismaïl Alaoui, de Nadia Touhami, enseignante universitaire et membre de l'Association ADMR, et de Mohamed Diani, conseiller communal à Dar Belamri, tous deux membres du Comité central et co-listiers candidats du « Livre », Le Secrétaire général du PPS s'est ensuite rendu, à la mi-journée, à la municipalité de Khénichat où une tournée de contact avec la population a été effectuée, avant de regagner Jorf Lmalha pour une opération similaire.
A 16 heures, Nabil Benabdallah était à Had Kourt pour une tournée de proximité au contact des citoyens, avant de présider un meeting imposant auquel plus de cinq mille personnes ont assisté et suite auquel il était attendu à Belkciri.
C'est parti pour la campagne électorale du PPS. Elle vient d'être lancée au Gharb, une région où le Parti du progrès et du socialisme détient une place de choix, depuis belle lurette. L'on rappellera, pour mémoire et uniquement depuis le début du processus démocratique au Maroc, qu'Ismaïl Alaoui avait décroché un siège de député à Beni Hssaine pour rejoindre feu Ali Yata à la Chambre des représentants. L'on rappellera également les nombreuses luttes des paysans du Gharb, tant du temps du protectorat qu'à l'aube de l'indépendance, quand le Parti communiste marocain et le Parti de la libération et du socialisme était engagé au premier plan.
A Sidi Slimane, Ismaïl Alaoui ne va pas à la pêche. Il entend défendre les couleurs du Parti, surtout après la campagne hideuse entamé par des barons des élections et certains milieux qui visent le PPS.
Avec Nabil Benabdallah, les délégataires de la liste nationale des femmes et des jeunes et les élus du Parti dans la région et les deux autres membres de la liste locale à Sidi Slimane, il est allé à la rencontre des citoyens, ruraux notamment, en cette journée de souk hebdomadaire. Les documents du Parti ont été distribués aux citoyens en les appelant à voter pour les candidats du «Livre».
Après deux heures de contact direct, le Secrétaire général du PPS est parti en direction de la municipalité de Khénichat où une tournée a été effectuée dans la ville (boulevards et cafés) pour discuter avec les citoyens, les appeler à participer au vote et à s'exprimer en faveur des candidats du PPS.
A Jorf Lmalha, la délégation nationale du Parti a visité une série de chantiers de la municipalité qui contribuent au changement du vécu de la population, rencontré les citoyens et improvisé, de temps à autre, des mini-rassemblements avec des appels à voter pour les candidats du «Livre».
En fin d'après midi, Had Kourt a eu droit à un gigantesque meeting au cours duquel le SG du PPS, Kacem Ghazoui, tête de liste à Sidi Kacem, membre du Bureau politique, président de la municipalité de la ville et président du groupe parlementaire de l'Alliance socialiste, Charafat Afailal, Kacem Belfalah, membre du Comité central et premier secrétaire de la section provinciale, et Abdelaziz Sadek, président de la commune de Jorf Lmalha, ont, notamment, pris la parole pour appeler les citoyens à user de leurs votes pour barrer la route aux barons des élections afin de permettre plus de développement pour la région.
Nabil Benabdallah a insisté, à cette occasion, sur l'impérative participation des citoyennes et des citoyens au vote du 25 novembre. Il les a ainsi incité à contribuer à la mise à l'écart des fraudeurs et autres dépravateurs. «Ne leur permettez plus de revenir au Parlement !», s'est-il exclamé. Ceux qui «dénaturent la volonté populaire n'ont plus de place au sein des représentants de la Nation» et doivent déguerpir. Il a également affirmé que «la rue a déjà dit son mot à leurs propos. Ils doivent partir».
Le SG du PPS a également appelé à «un meilleur traitement des petits paysans», qui vivent une situation très difficile, au regard des gros exploitants terriens qui ne paient aucun dirham à la Trésorerie générale, malgré des bénéfices qui se comptent en milliards.
Nabil Benabdallah a aussi réclamé que l'Etat et les collectivités s'occupent des questions de l'enseignement et de la santé des citoyens dans le monde rural.
Ce sont des droits inaliénables qui permettent, s'ils sont respectés, «une pleine appartenance à la Patrie». Aucune «dignité» n'est possible sans une reconnaissance effective de ces droits.
A Belkciri, c'est une foule immense qui attendait la délégation du PPS. Le président de la commune, Dr Mohamed Guessous, au milieu de la foule et en présence de 17 conseillers communaux qui viennent de rallier le PPS, a pris la tête du cortège avec Nabil Benbdallah pour sillonner la ville à la rencontre des citoyens.
Signalons que 8 présidents de commune de cette région sont candidats du PPS à ces élections.
Il s'agit de Mostafa Ghazoui, président de la municipalité de Had Kourt, Abdelaziz Saddik, président de la municipalité de Jorf Lmalha, Mohamed Allala, président de la municipalité de Sidi Al Hadi, Abdeslam ben Gueddouz, président de la municipalité de Béni Oual, Abdelilah Grich, président de la municipalité de Sidi Ahmed Ben Aïssa, Kacem Ghazoui, président de la commune de Moulay Abdelkader, Abdenbi Sadab, président de la commune de Sidi Azzouz et Dr Mohamed Guessous, président de la municipalité de Bekciri.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.