Coronavirus : 214 nouveaux cas, 15.542 au total, samedi 11 juillet à 18h    Royal Air Maroc : Les passagers au départ du Maroc dispensés de tests, mais ...    Le coup de gueule des Marocains souhaitant regagner leurs pays de résidence (VIDEO)    Message du roi Mohammed VI au président de la Mongolie    ONEE. Il n'y aucune campagne de recrutement    Casablanca: Abdeladim Chennaoui inhumé au cimetière Chouhada (VIDEO)    La loi de finances rectificative expliquée par un fiscaliste    Recrutement : L'ONEE dément le lancement de toute campagne    Les derniers indicateurs de BAM en 5 points clés    Gel hydroalcoolique et soleil, quels risques ?    Vols prévus à partir du 15 juillet: nouvelles précisions de la RAM (PHOTO)    Coronavirus au Maroc-Situation à 10h: 136 nouveaux cas, 15.464 au total    Météo: le temps prévu ce samedi 11 juillet au Maroc    7 destinations insolites à visiter cet été    Dialogue social: un 2ème round aura lieu    Le plan de relance au menu d'un sommet européen    Laftit reçoit les professionnels du tourisme aujourd'hui    Examen du PLFR en commission à la Chambre des représentants    Erdogan provoque les chrétiens    La cochenille fait des ravages à Sidi Ifni    Athlétisme: Drôle de meeting et un gros bug à Zurich    Real Madrid: Marcelo indisponible trois semaines    Une série de réunions de la DTN pour développer le football national    L'OMDH préoccupé par les relations du Maroc avec Amnesty International    La chimère des espaces verts : Casablanca à l'agonie    Huiles végétales, sucre et produits laitiers font grimper les prix mondiaux des produits alimentaires    Musée Mohammed VI d'Art moderne et contemporain    Reprise des activités à la Maison de la culture de Béni Mellal    "Papicha" au Festival du cinéma arabe de Séoul    Votre quotidien Al Bayane en kiosque dès ce lundi 13 juillet    Mohamed Benabdelkader : La réforme du système judiciaire passe par l'amélioration des conditions de travail des magistrats    Driss Guerraoui porté à la présidence du Réseau Afrique des maisons de la francophonie    Le Cameroun n'a pas encore donné son accord officiel pour la tenue du dernier carré de la C1    Exceptionnelle pour les frontières et progressive pour les mosquées : La vraie réouverture se fait désirer    Association nationale des médias et éditeurs: Nouvelle vague d'adhérents    Enseignement: Il est temps de mettre en œuvre le système de la loi cadre    Alaa Eddine Aljem présente son « Miracle du saint inconnu » à Séoul    Mahi Binebine, Giosuè Calaciura, Souad Labbize boycottent la cérémonie de remise    US Round Up du vendredi 10 juillet – DeSantis, De Niro , Mode & Covid19, NBA, Hôpitaux    Champions League: voici les affiches des quarts (PHOTO)    Benzema élu joueur du mois en Espagne    Messages de condoléances du Roi Mohammed VI au Roi d'Arabie Saoudite et au Président ivoirien    Gims raconte son « Malheur Malheur »    Bus de Casablanca. Le PJD agent commercial d'Erdogan    Le roi Mohammed VI a envoyé un message au roi Salmane    Le président ivoirien a reçu un message du roi Mohammed VI    De nouveaux bains de sang évités en Tunisie    Guerre mémorielle autour de l'ancienne basilique Sainte-Sophie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Médicaments et grossesse : Surtout pas d'automédication
Publié dans Albayane le 21 - 05 - 2012

User de médicaments pendant la grossesse sans avis médical peut s'avérer lourd de conséquences pour la femme enceinte et pour son fœtus Quant une femme est enceinte, son corps protège l'embryon qui deviendra fœtus puis nouveau-né. Le problème est que le placenta ne protège pas le fœtus des substances actives des médicaments, il est directement touché lorsque la mère souhaite se traiter.
Les médicaments peuvent donc perturber cette croissance et entraîner des malformations plus ou moins graves, qui peuvent également être fatales. On parle alors d'effets tératogènes.
De la conception à la 10e semaine de grossesse environ, c'est l'organogénèse : l'œuf devient un embryon. Cette période qui permet le développement des organes (à un stade débutant) est une période fragile, pendant laquelle des fausses couches (avortements spontanés) sont possibles. C'est une réaction naturelle : le corps de la femme comprend qu'en cas de malformation, l'embryon ne sera pas viable. Du coup, pendant cette période, la prise de médicaments est critique.
La deuxième phase est celle du développement du fœtus. La prise de médicaments peut à ce moment entraîner un ralentissement du rythme de croissance normal du fœtus et en particulier du cerveau. Mais n'allez pas croire, pour autant, que la fin de la grossesse est sans risque : les médicaments peuvent par exemple, être à l'origine d'accouchements prématurés ou de contractions utérines importantes.
Pas question donc, même à huit mois de grossesse, de s'automédiquer.
Automédication : la prudence est de mise
L'automédication est totalement proscrite pour les femmes enceintes. Un médicament peut sembler inoffensif pour un corps de 60 kg ou plus, mais ne l'est pas pour un fœtus. Pas question donc de se servir dans l'armoire à pharmacie, même pour un simple cachet d'aspirine, qui peut avoir de graves conséquences. Pendant neuf mois, la visite chez le médecin (gynécologue) ou médecin traitant devra être automatique si vous souhaitez prendre une thérapeutique.
Pas question donc pour les femmes enceintes de prendre un médicament un peu au hasard dans la pharmacie en croisant les doigts pour qu'il soit efficace. L'automédication comporte des risques. Tout médicament, même vendu sans ordonnance, peut avoir des effets secondaires importants.
Seuls les médecins et pharmaciens peuvent déterminer si le médicament est utile pour un symptôme particulier.
Ne jouez donc pas aux apprentis sorciers : les effets indésirables et conséquences peuvent être graves. La solution est de demander conseil à son médecin traitant.
Il faut savoir que si presque tous les médicaments sont interdits pendant la grossesse, c'est parce qu'il est compliqué de faire une étude avec des femmes enceintes. Résultat, les laboratoires préfèrent éviter ce type d'études (longues et coûteuses), et déconseiller l'utilisation pendant la grossesse.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.