Le 3ème Forum Maroc-Etats insulaires du Pacifique se conclut par la « Déclaration de Laâyoune »    Résultats annuels : Un chiffre d'affaires en hausse de 3,8%, et un bon comportement de l'automobile    Plafonnement des honoraires : Une grève au menu pour les notaires    Immatriculation des véhicules : Près de 900.000 cartes grises délivrées    Dakhla : un consulat général de Djibouti sera inauguré ce vendredi    La NARSA met le paquet dans un vaste programme de sensibilisation    Coronavirus: l'Arabie saoudite suspend l'octroi de visas à sept nationalités    La direction des prisons répond à un proche de Zefzafi    Le Conseil de la concurrence se penche sur son inventaire de l'année 2019    Coronavirus / Maroc: le nombre de cas suspects en hausse    Brexit : Londres songe à se retirer des négociations dès juin    Création à Kinshasa d'une Chambre de commerce RDC-Maroc    Mais où est Obama ? Le grand absent omniprésent face à l'ascension de Sanders    60e anniversaire du séisme d'Agadir    Agadir abrite le 27ème Rallye Maroc Classic en mars    Raja-Mazembe: à quelle heure et sur quelles chaînes ? (Champions League)    La FRMF annule la suspension à vie de l'arbitre Hicham Tiazi    Fouad Chafik prolonge avec Dijon!    Le Maroc, est-il une nation moderniste?    Sahara marocain: le Parlement espagnol précise sa position    La République dominicaine soutient l'intégrité territoriale du Maroc, au niveau des Nations unies    Il y a 60 ans, Agadir: Penser la catastrophe    Nadia Fettah Alaoui : Le tourisme contribue de 7% au PIB national    L'armée syrienne tue plus de trente soldats turcs dans la région d'Idlib    Hakim Ziyech s'offre une nouvelle villa aux Pays-Bas    Voici le temps qu'il fera ce vendredi    Célébration aujourd'hui du 13ème anniversaire de S.A.R la Princesse Lalla Khadija    La politique immobilière nationale décortiquée par le CESE    Le coronavirus plombe l'économie    Ligue des champions : Le Raja à l'assaut du Tout Puissant Mazembe    Divers sportifs    Moutaouali, la perle du Raja    La CCISCS scelle un partenariat avec l'AFEM    Bouillon de culture    L'Emir du Qatar reçoit Fouad Ali El Himma à Doha    L'OMDH demande la mise en adéquation des lois nationales avec les conventions internationales signées par le Maroc    Plaidoyer pour un modèle de démocratie participative et inclusive    Aucun cas de Coronavirus enregistré au Maroc    Le parc Murdoch victime d'un vandalisme aveugle    Caravane multidisciplinaire    Record absolu d'œuvres vendues en 2019 sur le marché de l'art    Avant une cérémonie sous tension, les César nomment une présidente par intérim    Oualas : Bilan exceptionnel du 3ème Festival "Afrique du rire"    Un don de Patrice de Mazières au profit des Archives du Maroc    Jeudis cinéma droits humains : Projection du film « Khartoum Offside»    «Trio Sophia Charaï» à l'Institut Cervantès de Casablanca    Taza à l'heure du 2e forum provincial pour la culture et le travail associatif    Zina Daoudia se défend après ses propos en Arabie Saoudite (VIDEO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





10e Congrès national d'endoscopie digestive : Les grandes avancées diagnostiques et thérapeutiques
Publié dans Albayane le 11 - 06 - 2012

Inscrit parmi les rendez-vous les plus incontournables de l'agenda scientifique du Maroc, le 10ème Congrès national de la Société marocaine d'endoscopie digestive (SMED) s'est tenu du 8 au 9 juin, au Centre des conférences de la Fondation Mohammed VI à Rabat (Madinat Alirfane). Ce congrès est entièrement dédié à l'endoscopie qui est aujourd'hui capable d'explorer le tube digestif de haut en bas. Dans un pays comme le nôtre où les maladies liées à cet appareil posent une véritable problématique médico-sanitaire, son développement au Maroc acquiert une importance de taille dans l'amélioration de leur prise en charge. S'inscrivant dans cette optique, le comité organisateur a programmé pour le 1er jour de cette rencontre ( 8 Juin), un wokshop d'endoscopie et d'écho endoscopie diagnostiques et thérapeutiques transmis en direct depuis le service Médecine C de l'hôpital Ibn Sina de Rabat. « Notre objectif est de permettre aux participants d'accéder aux dernières avancées diagnostiques et thérapeutiques réalisées dans ce domaine. Ce devoir de formation des spécialistes est né de la nécessité d'assurer une bonne prise en charge de nos malades, d'autant plus que le Maroc dispose actuellement de toutes les compétences tant techniques qu'humaines » affirme à cette occasion le comité organisateur.
Bonnes pratiques en endoscopie digestive
Pour le Pr Abdellah Essaid, Président de la SMED et du Congrés, et Chef de service Médecine « C » à l'Hôpital Ibn-Sina de Rabat, « ce 10ee congrès de la SMED sera marqué par l'introduction de plusieurs nouvelles activités très importantes pour le gastroentérologue à savoir un échocentre où les participants peuvent discuter directement avec des experts en échographie digestive, un endocentre où ils peuvent visualiser, selon leur choix et à volonté, différentes techniques endoscopiques». «Deux autres événements distinguent notre congrès cette année. Le premier réside dans la participation massive en matière de soumission d'abstracts ; 235 travaux ont été présentés. Les travaux acceptés seront présentés sous forme de communications orales ou affichées et publiés dans un supplément de la RMMAD (Revue Marocaine des Maladies de l'Appareil Digestif). Quant au deuxième, il se rapporte au lancement des deux premiers guides SMED de bonnes pratiques en endoscopie digestive, l'un consacré à la coloscopie et l'autre à la gastrotomie percutanée endoscopique. Ces guides seront mis gracieusement à la disposition des médecins marocains», ajoute le Pr Essaid
Un nouveau protocole thérapeutique pour l'hépatite C
Autre moment fort de cette 10e édition, le symposium consacré aux nouveautés enregistrées en matière de prise en charge thérapeutique contre l'hépatite C et animé par le Pr Christian Trépo, Chef du service d'hépato-gastro-entérologie-sida de l'Hôtel-Dieu des Hospices civils de Lyon. Celle-ci a été marquée ces dernières années par la mise au point d'un nouveau protocole thérapeutique à base de deux molécules (PEGinterferon alfa 2a et Ribavirine). « Cette nouvelle option thérapeutique constitue une avancée en matière de prise en charge de l'hépatite C», explique le Pr Trepo.
Figurent également au programme de cette rencontre scientifique, plusieurs ateliers de formation médicale continue portant notamment sur la coloscopie et ses utilisations en cas de cancer du côlon, sans oublier les présentations sous forme de communications orales et de communications affichées.
Cela fait maintenant plus de dix ans que la SMED joue un rôle important dans le développement de l'endoscopie digestive au Maroc. De la formation continue à la recherche scientifique, cette société savante assure aussi une présence nationale et internationale marquée par l'organisation régulière de congrès dont le succès se mesure notamment par la participation de confrères et d'experts nationaux et internationaux.
« Les efforts de communication sur les applications et les bénéfices thérapeutiques de l'endoscopie digestives que nous déployons, sont aujourd'hui plus que jamais nécessaires, car les maladies digestives et hépatiques en particulier sont l'une des grandes causes de mortalité au Maroc comme dans le monde.», conclut le comité organisateur du congrès.
Endoscopie de l'appareil digestif ?
L'appareil digestif se prête particulièrement à l'endoscopie, celle-ci permettant d'explorer la quasi-totalité de la muqueuse digestive, organe par organe, et d'en déceler les anomalies, au besoin en pratiquant des prélèvements.
L'exploration par voie haute s'effectue par l'introduction, à travers la bouche et le pharynx, d'un endoscope de neuf millimètres de large et d'un mètre de long. L'exploration par voie basse est réalisée par l'introduction à travers l'anus d'un endoscope d'un centimètre de large et d'un mètre soixante de long environ.
Ces deux examens se déroulent de préférence sous anesthésie de courte durée et dans le cadre d'une hospitalisation de quelques heures dite ambulatoire.
Fibroscopie digestive
L'endoscopie compte parmi les examens complémentaires les plus pratiqués
Qu'ils soient optiques ou électroniques, les endoscopes sont actuellement souples et épousent la totalité des courbures de l'appareil digestif.
Ils sont guidés par un système de manettes extérieures, qui permet à l'embout de pivoter à 180° et lui assure une rotation sur lui-même de 360°.
Ces propriétés mécaniques permettent une introduction de l'appareil dans n'importe quel axe de l'ensemble des organes de l'appareil digestif ou respiratoire et une visualisation de la totalité de la muqueuse (paroi interne).
Cette exploration par voie haute de l'appareil digestif via l'introduction d'un appareil optique, un endoscope ou fibroscope, est indiquée dans les cas suivants :
- douleurs épigastriques ;
- nausées et vomissements persistants ;
- symptômes de reflux gastro-œsophagien (brûlures) ;
- difficultés à la déglutition (sensations de blocage appelées dysphagie), saignements digestifs (voies haute ou basse) ;
- altération de l'état général (perte de l'appétit avec amaigrissement) ;
- douleurs thoraciques (après négativité des explorations cardiologiques) ;
- anémie avec carence en fer ;
- ingestion de caustique (l'examen sera alors réalisé dans les 24 heures suivant l'admission dans un établissement de soins).
- syndrome de malabsorption digestive ;
- anomalies découvertes lors d'une exploration radiographique ou scanner standard ;
- maladie de Crohn ;
- cirrhoses ;
- dyspepsie (difficulté à avaler) ou troubles digestifs divers.....
Qu'est-ce qu'un fibroscope ?
Le fibroscope est un petit tube souple formé de fibre optique qui permet au médecin de voir à distance. Il est par ailleurs doté de conduits permettant d'insuffler de l'air, d'envoyer de l'eau et de la réaspirer, de faire passer une petite pince servant à effectuer des biopsies, ou cautériser un point de saignement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.