Casablanca. Saisie de smartphones Oppo à Derb Ghallef : une action diligentée depuis la France    Athlétisme : Hamza Sahli, un marathonien ambitieux pour un succès    Aïd Al-Mawlid : la région Fès-Meknès renforce ses mesures préventives    Les E.A.U. ouvrent un consulat à Laâyoune, un nouveau paradigme se profile    Messages d'Al-Sissi et Kaïs Saïed au roi Mohammed VI    Principales sociétés cotées : Baisse de la masse bénéficiaire ajustée    Reconfinement en France: l'essentiel des mesures annoncées (VIDEO)    LDC: vers un nouveau report de Zamalek-Raja?    Aïd Al Mawlid: le roi Mohammed VI célèbre une veillée religieuse    L'artiste-peintre Mohamed Melehi tire sa révérence    Algérie : Tebboune en Allemagne pour des «examens médicaux»    Evolution du coronavirus au Maroc : 3985 nouveaux cas, 207.718 au total, mercredi 28 octobre à 18 heures    Coronavirus : la France se reconfine    Mortelle incertitude    Les Verts visent l' exploit au pays du Nil    Installation des membres de la commission régionale des droits de l'Homme de Casablanca-Settat    CRI de Casablanca-Settat : un plan 2020-2022 qui promet plus de 22.000 emplois directs    Jack Ma, le retraité milliardaire d'Alibaba    Devant le silence du gouvernement, les blouses blanches montent au créneau    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Vernissage à la Villa des arts d' une exposition rétrospective de l' artiste-peintre Bouchaib Habbouli    Projection de "Mica " d'Ismail Ferroukhi au Festival du film d'El Gouna    Johnny Depp toujours en guerre contre "The Sun "    a Zambie se dote d'un consulat général à Laâyoune    Andalousies Atlantiques d'Essaouira. Une édition 2020 virtuelle    Agadir : Inauguration du 5ème Sela Park    Ahmed Belhassan, PDG des Huileries du Souss, n'est plus    Sahara marocain: quand les médias « algésariens » inventent de toute pièce une fake news    Le Prix de la littérature arabe : Deux auteurs marocains entrent en lice    Nos vœux    Communiqué du bureau politique du PPS    Abderrahman Ziani: La vivacité colorée    Reda El Hajhouj signe au FUS pour trois ans    FC Barcelone: Bartomeu démissionne!    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    Régionalisation: Laftit a fait une annonce    Ligue des champions : les résultats de la soirée    Air Arabia lance une nouvelle liaison au départ de Casablanca    Fitch Ratings: le Maroc perd son «Investment grade»    Nadine Morano: « le Maroc est un pays ami, mais… »    Gérald Darmanin. De quoi je me mêle!    Vaccin anti-Covid: Sanofi et GSK font des promesses    Aïd Al Mawlid: le nord du Maroc renforce les contrôles    Vidéo : Pour lever la résistance au masque de protection contre le coronavirus    Atteinte aux religions et prophètes : Le Conseil supérieur des ouléma dénonce    Atteinte aux sacralités de l'Islam : Le RNI exprime son indignation    France-Turquie. Les « fils de chiennes » ont encore frappé.    L'Intérieur veillera à son instauration dans plusieurs villes L'analyse des eaux usées, un nouveau protocole anti-Covid-19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une approche participative s'impose
Consécration du caractère officiel de la langue amazighe
Publié dans Albayane le 28 - 10 - 2013

Consécration du caractère officiel de la langue amazighe
Des experts et professeurs universitaires ont émis un appel, jeudi soir à Rabat, pour l'adoption d'une approche participative dans l'élaboration du projet de loi organique relatif à la consécration du caractère officiel de la langue amazighe, estimant nécessaire de tirer profit des acquis accumulés dans le domaine de la recherche académique et scientifique. «L'élaboration des lois organiques, qui complètent la Constitution, doit être menée dans le cadre d'une approche participative, notamment à travers l'élargissement du rôle des différents acteurs institutionnels et civils», a mis en exergue Nadir El Moumni, professeur des sciences politiques, lors d'une conférence organisée par l'Institut royal de la culture amazighe (IRCAM) sur la consécration du caractère officiel de la langue amazighe.
«Il importe de tirer profit du bilan accumulé par l'IRCAM en tant qu'acteur historique en matière de protection et de promotion de la culture et de la langue amazighes», a-t-il souligné lors de cette conférence portant sur la contribution de l'IRCAM à l'élaboration de ladite loi organique.
Pour sa part, le professeur de droit administratif, Abdelahad Fassi Fihri, s'est attardé sur les différentes formes que peut prendre le Conseil national des langues et de la culture marocaine (instance consultative, décisionnelle ou d'orientation), mettant en avant le rôle central que joue cette instance en matière de mise en place de la politique culturelle globale.
Les travaux de cette conférence ont été également marqués par une présentation portant sur «les propositions de l'IRCAM en matière de consécration du caractère officiel de la langue amazighe à la lumière de la constitution».
Abdeslam El Khalafi, professeur chercheur à l'IRCAM, a, pour sa part, mis en exergue la nécessité de prendre en compte et de perfectionner les réalisations et acquis en la matière au niveau des politiques générales, notamment celles relatives à des secteurs prioritaires comme l'enseignement, la presse, la culture et les droits linguistiques et culturels.
M. El Khalafi a appelé, dans ce sens, à adopter une approche linguistique et culturelle nationale équilibrée, basée sur l'égalité et l'équité, et à formuler un plan stratégique dans l'objectif de concrétiser le caractère officiel de la langue amazighe.
Le prix honorifique 2012 de la culture amazighe décerné
à Me. Hassan Idbelkacem
Le vendredi, l'Institut Royal de la Culture Amazighe (IRCAM) a remis le prix honorifique de la culture amazighe au titre de l'année 2012 à l'avocat Hassan Idbelkacem, l'une des figures marquantes du mouvement amazigh et ancien membre du conseil d'administration de l'IRCAM.
La cérémonie de remise des prix de la culture amazighe a été organisée au siège de l'IRCAM, en commémoration du discours Royal d'Ajdir (2001), afin de promouvoir la culture amazighe dans ses multiples expressions, par l'encouragement de ses prometteurs et de ses créateurs.
Le prix de la recherche a par ailleurs été remis à Ahmed Skounti pour son livre en français «Le sang et le sol: Nomadisme et Sédentarisation au Maroc», tandis que le prix de la création littéraire amazighe a été attribué à Abdelkrim El Kadi pour un recueil de poésie et Mohamed Ouhammou pour un recueil de nouvelles.
Rachid Najib, un formateur des formateurs à Guelmim-Essmara, et Abderrahmane Baida, professeur de l'enseignement primaire à Ouarzazate ont, quant à eux, reçu le prix national de l'éducation et de l'enseignement, alors que le prix de l'information et de la communication audiovisuelle a été décerné ex aequo à Samir Elmoqaddem (Télévision) et Widad Adrdag (Radio).
Le prix national du manuscrit a été remis à Fouad Mahdaoui et le prix des Arts au groupe Tifyour (Chanson moderne) et Yahya Bouqdir (Danse collective traditionnelle).
Par ailleurs, l'IRCAM a organisé vendredi une conférence de presse dans laquelle a été dressé le bilan de son action douze ans après sa création, ainsi que les perspectives de son travail dans le cadre de la nouvelle Constitution du Royaume.
Le recteur de l'IRCAM Ahmed Boukous a affirmé dans ce cadre, que l'élaboration des projets de lois organiques relatives à la mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe et la création du conseil national des langues et de la culture marocaines constituent le principal enjeu à relever dans l'avenir.
«L'IRCAM contribue au processus de la mise en place du caractère officiel de l'Amazigh, à travers un dialogue engagé avec tous les partenaires institutionnels et civils concernés», a-t-il déclaré à la MAP, à cette occasion.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.