Le roi Mohammed VI écrit au président du Paraguay    DGSN : 65 ans d'existence et d'abnégation    L'ECONOMIE, OTAGE D'UN VIRUS    Les célébrités marocaines rendent hommage à Hammadi Ammor (PHOTOS)    Soutien à la Palestine: le chanteur Ahmed Chaouki devient la risée de la Toile (PHOTOS)    Marrakech : « Kwayria », la plateforme de promotion des jeunes talents du ballon rond (Reportage)    La Sûreté nationale célèbre son 65e anniversaire    Décès de Hammadi Ammor: les confessions touchantes de son fils (VIDEO)    Ingérence Iranienne au Sahara: Téhéran se voile la face    Maroc-Rwanda: Vers un retrait de la reconnaissance de la RASD par Kigali?    L'Egypte ouvre sa frontière avec Gaza pour évacuer des blessés    Exploration de l'espace : la Chine réussit à poser un robot sur la planète Mars    Heure légale: retour à GMT+1 le dimanche 16 mai à 02H00    Condamnation unanime de l'accueil par l'Espagne du chef du Polisario    Inde: Les exportations agricoles en hausse de 17,5% en 2020-2021    Le Gunner déchu, Matteo Guendouzi, annoncé de retour en France    Mesures restrictives: Les Marocains sont à bout    Covid-19 : L'OMS prédit un bilan plus élevé en 2021    Le mouvement "Neturei Karta" appelle à présenter les criminels de l'entité sioniste devant la CPI (WAFA)    Documentaire: Ne manquez pas "Homo Sapiens: les nouvelles origines" sur 2M, ce dimanche à 21h50    Le Roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à la Palestine    Heure GMT+1 au Maroc: n'oubliez pas de régler vos montres    Innovations financières: BAM engagé pour le développement des fintechs    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Coronavirus : le Royaume-Uni accélère l'administration de la deuxième dose    Programme foot: les matchs à suivre ce week-end    E-commerce : Les nouvelles attentes des clients (étude internationale)    Une association bulgare dénonce l'accueil par l'Espagne de Brahim Ghali    Bassin hydraulique de Sebou : Un taux de remplissage des barrages de 74%    VIDEO. Casablanca: le parc de la Ligue arabe comme vous ne l'avez jamais vu    Federer estime que « les athlètes ont besoin d'une décision » sur la tenue des JO    Maroc/Météo: Temps passagèrement nuageux ce samedi 15 mai    Josep Borell : L'UE suit de près la situation des droits de l'homme en Algérie    Les confidences de Munir El Haddadi sur son choix pour le Maroc    Fiorentina : Sofyan Amrabat n'est pas satisfait    Palestiniens censurés, nouvelles conditions d'utilisation de Whatsapp... dans la "Chronique Geek" de la semaine    Le roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à Gaza et en Cisjordanie    65e anniversaire des Forces armées royales : message de fidélité et de loyalisme de la famille des FAR au Roi    Afghanistan : attentat dans une mosquée près de Kaboul    Un politologue espagnol porte plainte contre Brahim Ghali    Affaire Brahim Ghali : le silence du gouvernement espagnol est «contre-productif»    Podcast: Punk, en toute transparence    Usurpation de l'identité visuelle du parlement européen : Les eurodéputés s'attaquent aux manoeuvres du Polisario    Rabat : Goethe-Institut organise une exposition autour de la migration du 17 mai au 04 juin    Israël-Palestine: L'ONU déplore l'impact "dévastateur" du conflit sur les enfants    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    "La femme dans le cinéma marocain, devant et derrière la caméra": L'hommage mérité aux comédiennes et cinéastes marocaines    La Londonienne Dua Lipa sacrée " meilleure chanteuse " aux Brit Awards    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plaidoyer pour le renforcement de l'appui technologique en faveur des pays émergents
Publié dans Albayane le 20 - 04 - 2015

Les participants au 7è forum mondial de l'eau qui a clos ses travaux vendredi à Daegu en Corée du Sud, ont plaidé pour le renforcement de l'appui technologique en faveur des pays émergents.
Les participants à cette manifestation de six jours axée sur l'examen des efforts mondiaux à entreprendre pour relever les défis liés à la préservation des ressources hydrauliques, ont insisté également sur la nécessité de placer la question de l'eau au cœur de l'agenda politique international et de veiller à garantir l'appui nécessaire de la part des pays développés aux pays émergents.
Les conférenciers ont été également unanimes à affirmer qu'il appartient aussi aux pays en développement, eux- mêmes, de contribuer aux efforts visant la réalisation d'un changement positif en la matière.
Rehaussée par la participation de l'ensemble des acteurs concernés par la préservation et la valorisation de cette denrée vitale, la 7è édition du forum mondial de l'eau a servi d'occasion pour une mobilisation internationale accrue et efficiente autour des questions relatives à l'eau, afin de parvenir à relever les défis auxquels se heurte le monde en matière de gestion, de rationalisation et de préservation de l'eau.
Placée sous le thème «l'eau pour notre avenir», cette édition s'est fixée pour objectif de servir de point de rencontre et de départ pour un véritable partenariat mondial, dans l'optique de transcender l'ensemble des difficultés liées à la question de l'eau, sachant que la période consacrée à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) touche à sa fin pour céder la place aux objectifs de développement durable après 2015.
Au sujet de la participation marocaine, force est de constater que la présence du Royaume à ce forum a été ponctuée par la remise, lors de la séance inaugurale, du Grand Prix Mondial Hassan II de l'Eau. Occasion de rendre un vibrant hommage au Maroc pour les efforts déployés en vue du renforcement et de la promotion de la coopération internationale en matière de gestion des ressources hydriques.
Il s'agit également d'une reconnaissance de la communauté internationale envers l'expérience pionnière du Maroc dans ce domaine.
La remise de ce prestigieux prix, en présence des chefs d'Etats et de gouvernements, des ONGs, d'experts et spécialistes et des organisations internationales, a largement contribué au rayonnement de cette distinction, tout en lui conférant désormais une place parmi les grands rendez-vous de ce forum.
Intervenant lors de la cérémonie de la remise de ce Prix, la ministre déléguée chargée de l'eau, Charafat Afilal, a fait savoir que le Grand Prix Mondial Hassan II de l'Eau a choisi de favoriser l'innovation au service de la lutte contre la pauvreté et la précarité, tout en prônant la technologie, celle au service du développement humain.
Et de poursuivre que le Jury a opté en faveur de l'initiative, de la créativité et de l'innovation dans un pays émergent, et l'appui à la recherche scientifique, seule apte à réduire les écarts et à améliorer les conditions de vie de l'humanité.
Il est à noter que l'un des moments forts de ce forum a été la lecture du discours du chef du gouvernement, Abdelillah Benkirane prononcé au nom du Maroc, outre la participation du ministre de l'énergie, des mines, de l'eau et de l'environnement, Abdelkader Amara, et de la ministre chargée de l'eau, à la réunion ministérielle. Il s'agit en définitif, d'une participation brillante du Maroc à ce forum mondial qui, grâce à la contribution de l'ensemble des membres de la délégation marocaine, a connu un franc succès en réalisant l'ensemble des objectifs tracés.
Dans son allocution de circonstance, le chef du gouvernement, a relevé que le Maroc qui est parfaitement conscient que la planification et la gestion efficientes de l'eau requièrent une vigilance continue et un suivi permanent, se trouve actuellement dans la phase finale de la concrétisation de son plan national de l'eau, qui trace les grands traits de la politique hydraulique du Royaume pour les années à venir.
Et de poursuivre que le Royaume, à travers cette démarche, ambitionne de consolider les acquis, de combler les lacunes et de garantir les mécanismes de financement et de suivi nécessaires.
M. Benkirane a également fait part de sa fierté que la première édition de forum mondial de l'eau était tenue sur le sol marocain, plus précisément à Marrakech en 1997, qualifiant le Royaume de terre de dialogue, de diversité, de tolérance et de coopération, ce qui témoigne de l'engagement du Maroc face à toutes les questions vitales bénéficiant de l'intérêt conjoint de la communauté internationale.
Et de faire observer que la question liée à la gestion de l'eau nécessite de tout un chacun davantage de coopération et de solidarité, en vue de gagner le pari de parvenir à garantir cette denrée vitale tant sur le plan quantitatif que qualitatif, et de façon durable et continue. La finalité étant de garantir à nos pays et à nos peuples les conditions idoines pour un développement socioéconomique sûr, sans pour autant porter atteinte aux droits acquis des générations montantes quant à ce patrimoine hydrique indispensable, a-t-il soutenu.
Dans le cadre de ce forum, il a été procédé également à l'aménagement d'un grand Pavillon Maroc, un espace de rencontre et d'échange ayant hautement contribué à mettre en lumière l'expérience et les innovations inédites du Royaume en matière de gestion des ressources hydriques, ainsi que de sa vision stratégique de ce secteur dans sa globalité.
Ce pavillon a été réalisé grâce au concours de plusieurs département dont le ministère délégué chargé de l'eau, le ministère de l'agriculture, le ministère de l'intérieur, les Eaux et Forêts, l'énergie et des mines, l'office national de l'électricité et de l'eau (ONEE), L'Office Chérifien des Phosphates (OCP), outre des bureaux nationaux d'études.
Après ses éditions précédentes tenues respectivement à Marrakech en 1997, La Haye en 2000, Kyoto en 2003, Mexico en 2006, Istanbul en 2009 et Marseille en 2012, le Forum Mondial de l'Eau a été consacré comme étant l'un des grands rendez-vous mondiaux consacrés à l'examen et à l'analyse des questions liées à l'eau, comme l'un des grands défis communs que le monde est appelé à relever.
Le forum se veut aussi une occasion idoine pour le partage des expertises, expériences et connaissances, et l'incitation ainsi que la promotion des capacités d'innovation et de créativité dans ce domaine.
Cette septième édition a connu la participation de plus de 35 mille participants en provenance de 170 pays, et représentants divers secteurs (gouvernements, organisations internationales, ONGs, instituts de recherches, sociétés, médias..
Les travaux de ce forum se sont articulés autour de 4 axes à savoir le thématique, le politique, le scientifique et technologique et le régional.
Le volet thématique a mis en évidence les orientations stratégiques indispensables, lesquelles se déclinent en plusieurs points saillants à savoir : la sécurité hydrique pour tous, l'eau pour le développement et la prospérité, et l'eau en faveur d'un avenir durable.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.