Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Algérie: relance du débat sur la capacité de M. Bouteflika à gouverner
Publié dans Albayane le 10 - 09 - 2017

Les voix de six universitaires et intellectuels algériens, qui estiment que la santé du président Abdelaziz Bouteflika ne lui permet plus d'exercer ses fonctions, sont venues s'ajouter aux appels relancés depuis quelques semaines à une destitution du chef de l'Etat.
Volubile et hyper actif lorsqu'il a été élu pour la première fois en 1999, M. Bouteflika, 80 ans, a été victime en 2013 d'un accident vasculaire cérébral (AVC) qui a affecté son élocution et sa mobilité.
Son état de santé fait l'objet, depuis, de nombreuses spéculations, ce qui ne l'a pas empêché d'être réélu en 2014 pour un 4e mandat, un record de longévité à la tête de l'Etat algérien.
Dans une tribune publiée jeudi dans le quotidien francophone El-Watan, les sociologues Mohamed Hennad, Aissa Kadri et Ratiba Hadj-Moussa, l'historien Daho Djerbal, l'écrivain Mustapha Benfolid et le journaliste Cherif Rezki, réclament une « élection présidentielle anticipée au cours des mois à venir ».
Cette tribune est venue s'ajouter à une récente pétition en ligne appelant le Conseil constitutionnel à constater l'empêchement du chef de l'Etat, conformément à l'article 102 de la Constitution, et au lancement fin août d'une campagne en ce sens par le jeune parti d'opposition Jil Jadid (Nouvelle génération).
« L'état de santé du président Bouteflika ne cesse de se dégrader. A l'évidence, le président n'exerce plus ses fonctions constitutionnelles de manière effective, soutenue et transparente », affirment les signataires de la tribune, « il n'est plus en mesure de recevoir dignement ses homologues étrangers, et il n'effectue plus de voyages officiels hors du pays ».
En février, la chancelière allemande Angela Merkel avait dû reporter au dernier moment une visite à Alger. Et des observateurs ont récemment estimé que le nouveau président français Emmanuel Macron, attendu à Alger, n'avait toujours pas fait le voyage, faute de pouvoir être reçu par son homologue algérien.
« L'entourage du président Bouteflika continue » d'affirmer « que celui-ci jouit toujours de ses capacités pour gouverner (même au-delà de 2019 !) », poursuivent les signataires en référence à l'intention prêtée au chef de l'Etat, de briguer un 5e mandat, « sauf que ce président, on ne l'entend plus et on ne le voit presque plus ! ».
M. Bouteflika, rarement vu en public depuis le début de l'année, est apparu quelques dizaines de secondes mercredi à la télévision nationale, à l'occasion d'un conseil des ministres. On le voit, visage figé, tournant lentement les pages d'un dossier, en présence du nouveau gouvernement, puis posant pour la traditionnelle « photo de famille », assis devant ses ministres debout.
Pour certains analystes, M. Bouteflika est affaibli par son âge et les séquelles de son AVC, mais a conservé ses facultés intellectuelles et continue à gouverner.
Le débat sur la « vacance » du pouvoir a été relancé en août, après le limogeage du Premier ministre Abdelmajid Tebboune, nommé trois mois auparavant, dans lequel certains opposants ont vu l'oeuvre d'un « clan » profitant de la « faiblesse » du chef de l'Etat.
Signe que le retour du débat, même s'il reste actuellement en sourdine, agace, les présidents des deux chambres sont intervenus pour défendre le chef de l'Etat, lundi lors de la rentrée parlementaire.
Le président de l'Assemblée populaire nationale, Saïd Bouhadja, a mis en garde contre « une aventure dans l'inconnu » qu'entraînerait la destitution du président.
« Le président de la République va bien et il exerce ses prérogatives constitutionnelles de manière ordinaire », a martelé de son côté le président du Conseil de la Nation (chambre haute) Abdelkader Bensalah.
Cité par le site d'information TSA, le président de Jil Jadid, Djilali Soufiane, qui avait fait campagne contre un 4e mandat de M. Bouteflika, a qualifié les deux hommes de « menteurs »: « Montrez-nous le président (…) on ne croit que ce qu'on voit ».
« Si le président se porte vraiment bien comme le disent ces personnes, qu'il s'adresse alors à son peuple au moins dans un discours de 5 minutes », a déclaré de son côté à TSA, Ahmed Adami, chargé de communication du parti Talaie El Hourriyet d'Ali Benflis, ex-Premier ministre de M. Bouteflika.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.