Jeux africains : La Marocaine Soukaina Sahib décroche la médaille d'or    L'article de The Wall Street Journal qui a affolé le polisario    La fragile économie du lac Malawi victime du climat et de la surpêche    La propriété intellectuelle, pilier de la croissance en Afrique    La détérioration de la qualité de l'eau entrave la croissance économique    Giuseppe Conte, "le Monsieur Nobody", passé de l'ombre à la lumière    Insolite : Trump ne construira pas de gratte-ciel au Groenland    Des enfants maqdessis visitent des sites touristiques à Tanger    Dans son discours à la nation à l'occasion du 66ème anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple    Consécration du beach-volley égyptien    Manchester United condamne des injures racistes reçues par Paul Pogba    Ligue des champions : L'Ajax accroché et Mezraoui expulsé    Les femmes seraient diagnostiquées plus tardivement que les hommes    Ces stars qui ont vu leur carrière basculer    Le discret mais lucratif trafic de fossiles à Erfoud    Première édition du Festival international Cinéma & Littérature à Safi    L'écrivain Yann Moix provoque la polémique en se décrivant en enfant battu    Coups de feu sur le tournage du clip du rappeur Booba    Rabat : Alsa-City bus assure le transport à la capitale    Faux et usage de faux: Arrestation d'un récidiviste à Meknès    Paris: Coups de feu sur le tournage d'un clip de Booba    M'barek Boussoufa rejoint le club qatari d'Al-Sailiya    Voici les deux premiers matches des Lions après la CAN    Fête de la Jeunesse: Grâce royale au profit de 443 personnes    Fête du Trône: Bank Al-Maghrib émet un billet commémoratif de 20 dirhams    Météo: Le temps qu'il fera mercredi    Brexit : BoJo fait le forcing à Berlin et Paris    Discours royal : Un modèle de développement nouveau avec du sang frais    Vidéo. Jeux africains : une cérémonie d'ouverture digne de l'Afrique    Fête de la jeunesse : Grâce royale au profit de 443 personnes    La Grèce n'a pas reçu de demande d'ancrage du pétrolier iranien    Algérie: Après six mois, contestation et pouvoir dans l'impasse    BAM : le contrôle sur les transferts de l'étranger vers le Maroc renforcé    Habib El Malki salue la position de Freetown    Grande Canarie : La progression de l'incendie ralentit, selon les autorités    Météo: le temps qu'il fera ce mardi    Insécurité routière : 30 décès en l'espace d'une semaine !    SM le Roi adresse un discours à la Nation, ce soir    Les FAR accueillent les premiers appelés au service militaire    Les jeunes sont l'avenir du Maroc    Le Maroc et le Fonds vert pour le climat souhaitent renforcer leur coopération    « Voix de Femmes », une 11ème édition 100% marocaine    Le Festival Atlas Electronic sensibilise à la mobilité des artistes    46 joueurs présélectionnés pour 2 matchs amicaux    Un centre sino-marocain de médecine traditionnelle bientôt à Casablanca    Service militaire : La sélection démarre cette semaine    L'œuvre d'Oum Kaltoum ouvre le bal de la Biennale de Rabat    Les tambourinaires amazighs du Moyen- Atlas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Benbdallah: Le FOMAHDU est appelé à développer une force de proposition et d'action
Publié dans Albayane le 13 - 10 - 2017

Afin de pouvoir perdurer et s'installer dans le paysage africain, le Forum Ministériel Africain sur l'Habitat et le Développement Urbain (FOMAHDU) doit développer une force de proposition et d'action, a indiqué, mercredi à Dakar, le ministre de l'Aménagement du Territoire National, de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Politique de la Ville, Mohammed Nabil Benabdallah.
« Le FOHAHDU doit être un forum utile pour nos pays, surtout pour ceux qui ont besoin de s'inspirer des bonnes approches afin de résoudre leurs problèmes liés à l'habitat », a souligné M. Benabdallah lors d'une réunion de haut niveau préparatoire au FOMAHDU 2, prévu à Dakar en octobre 2018.
Le Maroc, en tant que président du FOMAHDU, devra défendre en février prochain, lors du forum urbain mondial, les intérêts de l'Afrique et porter un message inspiré de la Déclaration de Rabat, ayant sanctionné la première édition du FOMAHDU.
De son côté, le ministre sénégalais du Renouveau Urbain, de l'Habitat et du Cadre de Vie, Diène Farba Sarr a relevé que le thème retenu pour le FOMAHDU 2 : « villes africaines, intégration urbaine », est une traduction concrète du principe directeur de la conférence mondiale Habitat III et des recommandations qui en sont issues.
Il a indiqué, dans ce sens, que trois sous-thèmes ont été retenus au cours des différentes réunions entre les responsables marocains et sénégalais dans le cadre du processus de préparation de cet évènement, à savoir les urbanisations nouvelles, la gestion urbaine et système de gouvernance des métropoles africaines et le renouvellement et mise à niveau urbaine.
Le FOMAHDU, seul instrument du continent au niveau ministériel en matière de développement urbain, sert désormais de plateforme privilégiée d'échange, de partage d'expérience et de bonne pratique, a-t-il ajouté.
Cette réunion s'est déroulée en présence, notamment, de la Secrétaire d'Etat Chargée de l'Habitat, Mme Fatna Lkhiyel et du ministre malien de l'Habitat, de l'Urbanisme et des Affaires foncières, Mohamed Ali Bathily.
Le premier Forum Ministériel Africain sur l'Habitat et le Développement Urbain (FOMAHDU) a été organisé par le Ministère de l'Habitat et de la Politique de la Ville, conjointement avec ONU-Habitat à Rabat les 11 et 12 mai 2016, sous le thème « Politiques urbaines et développement durable ».
Ce Forum se voulait une contribution au processus préparatoire de la troisième Conférence des Nations Unies sur le Logement et le Développement Urbain Durable – Habitat III, qui s'est tenue à Quito en Equateur du 17 au 20 octobre 2016. Les travaux du Forum ont également constitué une étape préliminaire importante pour la COP 22, qui s'est tenue au Maroc en novembre 2016.

***
SENHABITAT : le Maroc engagé à mutualiser son expérience
Le ministre de l'Aménagement du Territoire National, de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Politique de la Ville, Mohammed Nabil Benabdallah a réitéré, mardi à Dakar, l'engagement du Maroc à aller de l'avant dans l'accompagnement et la mutualisation de son expérience avec celles des pays africains.
« Sa Majesté nous montre la voie et nous trace le chemin, celui du partage sans réserve dans lequel mon pays s'engage résolument », a souligné M. Benabdallah à l'ouverture de la deuxième édition du Salon international de l'habitat de Dakar (SENHABITAT), dont le Maroc est invité d'honneur.
« L'honneur qui nous est fait dans ce salon, nous oblige. Il nous engage à aller de l'avant dans l'accompagnement et dans la mutualisation de notre modeste expérience avec celles de nos frères en Afrique », a-t-il affirmé, relevant que des actions concrètes sont déjà engagées par le Royaume dans ce domaine.
Parmi ces actions, le ministre a notamment fait état de l'accompagnement des autorités guinéennes dans la mise à niveau de Conakry, « un partenariat dont la traduction opérationnelle est déjà bien engagée et avancée », de l'appui financier et technique apporté au Sud-Soudan pour la réalisation de la Nouvelle capitale du pays, Ramciel, et de la construction de logements sociaux à Bangui.
« C'est le transfert de compétence qui importe, plus que l'appui financier et technique... et nous nous y employons », a-t-il dit soulignant que « ce type de partenariats, nous devons tous le promouvoir, l'élargir, le structurer et l'institutionnaliser afin que chaque pays puisse se doter de politiques publiques efficientes à même de relever les défis et capables de répondre à l'ampleur des besoins et des enjeux ».
Abordant la thématique retenu pour la seconde édition de SENHABITAT, à savoir « l'habitat social dans le contexte du nouvel agenda urbain : quel leviers d'accélération ? », M. Benabdallah a qualifié ce thème de « particulièrement judicieux », du fait qu'il rappelle, a-t-il dit, les trois défis majeurs du secteur consistant à loger des populations urbaines de plus en nombreuses mais bien souvent aux revenus modestes, le faire dans des espaces urbains inclusifs et agir sans tarder.
« Nos villes sont aussi confrontées aux défis de la cohésion sociale, de l'intégration économique, de la production et de la redistribution de richesse... autant de domaines qui interpellent les Etats, les collectivités locales mais également les acteurs privés, la société civile et les citoyens dans leur réflexion et dans leur action sur la ville », a-t-il dit.
« Les solutions nous devons les imaginer, les produire, les mettre en œuvre ensemble », a-t-il poursuivi, rappelant que « c'est ensemble que nous sommes allés à Habitat III, porteurs d'une position et d'une vision communes, affinées notamment lors du Forum Ministériel Africain sur l'Habitat et le Développement Urbain (FOMAHDU) » dont le Maroc a organisé, les 11 et 12 mai 2016 à Rabat conjointement avec ONU-Habitat, la première édition sous le thème : « Politiques urbaines et développement durable ».
Ce Forum a permis d'enrichir le processus Habitat III, par la contribution de l'Afrique dans le traitement des dynamiques urbaines et des politiques de la ville, de renforcer la position commune du continent africain sur l'Agenda de développement durable de l'Afrique à l'horizon 2030 et sur la vision 2063 de l'Union Africaine, a-t-il dit.
La thématique de ce salon, les différents ateliers scientifiques qui y seront organisés permettront assurément d'alimenter et d'enrichir la réflexion et les travaux du FOMAHDU II, qu'organisera le Sénégal, a enchaîné M. Benabdallah, soulignant que le Royaume mettra, sans réserve, ses ressources et son expérience au service de la réussite de cette manifestation.
Présidée par le chef de l'Etat sénégalais, Macky Sall, la cérémonie d'ouverture du Salon international de l'habitat de Dakar (10-12 octobre), s'est déroulée en présence, de la Secrétaire d'Etat Chargée de l'Habitat, Mme Fatna Lkhiyel, du Président du Directoire du Groupe Al Omrane, Badre Kanouni, et de l'ambassadeur du Royaume au Sénégal, Taleb Barrada, en plus de présidents des Ordres et fédérations professionnelles et des opérateurs publics et privés du secteur de la construction et de l'habitat.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.