Possible maintien du trend haussier des prix des carburants    Pronostics Cannes 2019    Tenue de la 6ème édition du SITeau à Casablanca    Banque privée : Les principaux requis de succès    Des services bancaires à portée de clic : La banque privée à l'heure du tout numérique    Festival Gnaoua et Musiques du Monde : 22 ans déjà !    Vidéo – WAC-ESS : Les supporters enflamment les gradins du complexe Moulay-Abdallah    Abus sexuels : Le Maroc classé 34ème pour la protection de l'enfance    Messi remporte le sixième Soulier d'or de sa carrière    Des morts et des blessés dans un accident de la circulation à Tanger    Ligue des Champions d'Afrique : Le Wydad évite le pire    Vidéo – Le WAC arrache le nul à 10 et ne se fait pas aider par la VAR (1-1)    Un juge suspendu pour avoir critiqué Donald Trump    Match nul pour le WAC    Mammifères    Elections européennes: Et c'est parti…    Noor Midelt I attribué au consortium mené par EDF    Un nouveau festival dédié à la «cuisine de rue»    Coupe d'Allemagne : La dernière danse de Robben    Lyon prépare son grand ménage d'été    La RSB tout près de sa première étoile africaine    Chine : Le contrat secret qui a sauvé des millions de vies    L'Unesco reproche aux assistants vocaux de véhiculer des "préjugés sexistes"    Délais de paiement des entreprises : L'Intérieur animé de bonnes intentions    Les personnes vivant seules souffrent plus de troubles mentaux    Les politiques de vaccination contre la rougeole insuffisantes pour contrer l'épidémie    S.M le Roi inaugure la section régionale du Centre national Mohammed VI des personnes en situation de handicap    Amir Al Mouminine préside la quatrième causerie religieuse du Ramadan    Habib El Malki : Les associations constituent un pilier essentiel pour les institutions    Recul des prix des actifs immobiliers au premier trimestre    Ces tournages qui ont tourné au drame : Resident Evil    Insolite : Enorme surprise pour des étudiants américains    Issam Kamal : Les textes de la chanson marocaine, à quelques exceptions près, n'ont pas encore atteint la qualité souhaitée    Evénements d'Al Hoceima : Le CNDH accueille des mères et membres de familles de détenus    Al Barid Bank: 16% des transactions réalisées via le canal mobile au T1-2019    «Génération Africaine, la force du design» : A la découverte d'une cinquantaine de designers africains    «En cas d'insuffisance rénale ou de dialyse, il faudrait s'abstenir de jeûner»    Khalid Naciri: «En hommage à celui pleuré, seul, à quatre mille kilomètres d'ici»    Certification de documents : L'administration traîne les pieds    Selon un rapport du Conseil de l'éducation : A peine 83.000 handicapés décrochent un job    Santé. Plus de 3,8 millions de rendez-vous en ligne    Mohamed Saïd Afifi, le «Hamlet» marocain    Theresa May pose les armes    Plus de 30.000 tentatives d'immigration clandestine ont été mises en échec en 2019    La guerre contre l'Iran n'aura pas lieu    La politique sanitaire exposée en séance plénière de la Chambre des représentants    L'Everest pour la 23ème fois    Pas de cessez-le-feu en vue en Libye : Haftar reçu par Macron à Paris    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tout est prêt pour le succès du dixième Congrès national du PPS
Publié dans Albayane le 08 - 05 - 2018

Benabdallah, accompagné du dirigeant palestinien Abbas Zaki à Benslimane
Le secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme, Mohamed Nabil Benabdallah, accompagné d'une importante délégation et d'un invité de marque, le grand dirigeant palestinien Abbas Zaki, membre du Comité central du Mouvement Fatah, chargé des relations avec les pays arabes, a présidé, dimanche 6 mai à Benslimane, un grand meeting populaire, organisé à quatre jours seulement du dixième congrès national du PPS, prévu les 11, 12 et 13 mai courant à Bouznika.
S'adressant d'entrée au grand dirigeant palestinien, Abbas Zaki, en visite au Maroc à l'invitation du Groupe d'action nationale de soutien à la Palestine, il l'a rassuré de la solidarité et du soutien indéfectibles de l'ensemble du peuple marocain à la cause palestinienne, précisant que le nouveau complot de transfert de l'ambassade US de Tel Aviv, ourdi contre les Palestiniens et l'ensemble de l'humanité éprise de paix et de justice, ne passera pas inaperçu.
Ce transfert, décidé par le président américain Donald Trump pour coïncider avec l'anniversaire de la Nakba (désastre, catastrophe et source de tous les malheurs et douleurs) ayant résulté de la proclamation de l'Etat d'Israël, il y a 70 ans en 1948, doit être contré par tous les moyens, a-t-il dit, criant très fort son indignation et sa condamnation de cet acte irréfléchi qui serait le fruit d'une transaction historique pour enterrer à jamais les droits du peuple palestinien.
La cause palestinienne est marocaine, a-t-il martelé, lançant un appel pressant à tous les Marocains pour participer massivement à la prochaine marche de protestation contre ce transfert, qui fait fi de la légalité internationale et des sentiments de tous les Musulmans dans le monde.
Les droits des Palestiniens sont bafoués par l'Etat d'Israël, a-t-il dit, exprimant son regret de voir les crimes de guerre commis dans de nombreux pays arabes dominer l'actualité dans la région, reléguant au second plan les attaques barbares menées par les forces d'occupation israélienne à Gaza, Ramallah et AlQods où des dizaines de martyrs et de victimes tombent quotidiennement.
Rien ne doit nous faire oublier la Nakba et la Palestine, dont les enfants sont martyrisés et éplorés du fait du silence de la communauté internationale et des pays arabes, a-t-il ajouté, soulignant que la nouvelle offensive et le nouveau complot contre la Palestine ne doivent pas passer inaperçu.
Forts de la légitimité de leur cause, les Palestiniens sauront tôt ou tard arracher leur droit à créer sur leur terre un Etat palestinien indépendant avec Al Qods comme capitale, a-t-il dit.
Revenant sur les préparatifs en cours du dixième Congrès national du parti, le Secrétaire général du PPS a indiqué que partout où le PPS est implanté, comme c'est le cas désormais dans la province de Benslimane qui vient de se doter de nouvelles et fortes structures du parti avec le soutien des habitants et d'une nouvelle génération de militants avec à leur tête Said Zaidi, nouveau premier secrétaire provincial, les organisations partisanes ont tenu leurs congrès et organisé leurs assemblées générales. Elles ont élu leurs délégués au congrès et leurs candidats au Comité central, après avoir débattu et discuté les projets de documents du congrès , a-t-il ajouté, soulignant que le PPS, fort de son histoire de 70 ans de lutte et de son projet de société, est encore une fois au rendez-vous pour réussir son prochain congrès national devant lui ouvrir la voie vers des horizons meilleurs en matière de justice sociale, de droits humains, de démocratie, d'égalité, de liberté et de développement du pays.
Après avoir exprimé sa fierté de la dynamique que connait le parti à Benslimane sous l'impulsion d'un homme fédérateur issu de la famille Zaidi, il a souligné qu'en tenant son prochain congrès national sous le thème « pour un souffle démocratique nouveau », le parti se fixe pour objectifs d'œuvrer pour davantage de développement du pays, de démocratie, de justice sociale et de droits humains mais également pour plus de cohésion et d'unité au sein du front intérieur en vue de gagner la bataille ultime contre les ennemis de l'intégrité territoriale du pays.
Il a également estimé nécessaire de doter le pays d'un nouveau modèle de développement capable de produire plus de richesses, mais également davantage de justice sociale à travers une répartition plus équitable de ces richesses, d'emplois et de droits, notant que plus les citoyens jouissent de leurs droits démocratiques, plus ils seront disposés à consentir des sacrifices pour leur pays.
C'est dans ce sens, que le PPS réclame et œuvre partout où il se trouve pour le respect des droits des citoyens à l'éducation, à la santé, à la dignité, à l'emploi, à un habitat décent et au respect de l'ensemble de leurs droits les plus élémentaires, a-t-il rappelé.
C'est pour cela qu'il est nécessaire de respecter le droit des citoyens à sortir manifester dans la rue ou à recourir à d'autres méthodes pacifiques comme les réseaux sociaux (boycott) pour réclamer la satisfaction de leurs droits légaux au lieu de recourir à l'insulte, à l'invective et à la calomnie, a-t-il affirmé.
Il faut les écouter au lieu de les ignorer et de les sous-estimer, car ce qui se passe à Al Hoceima, Jerada, Tinghir et ailleurs sur les réseaux sociaux est l'expression d'un mécontentement social qu'il convient de traiter avec doigté et sérieux et dans le respect total des droits de tous et de la dignité des citoyens, a-t-il ajouté. Et c'est là une conduitequi offre aux Etats démocratiques la capacité requise de traiter sans paniquer les revendications des protestataires comme cela se passe actuellement en France.
La stabilité et le devenir du pays tout entier en dépendent, a-t-il expliqué, rappelant que depuis l'avènement du règne de SM le Roi Mohammed VI, le Maroc a effectivement réalisé de grands chantiers d'infrastructures en particulier le long des côtes (ports, aéroports, routes et autoroutes, etc...) qui ont changé le visage du pays. D'importants progrès ont été réalisés aussi en matière de démocratie, de droits de l'Homme avec les recommandations de l'Instance Equité et Réconciliation et des libertés publiques et individuelles, et des libertés, a-t-il ajouté, notant qu'ailleurs dans le pays, les citoyens se sentent toutefois exclus de ce processus comme le prouvent les manifestations organisées à Al Hoceima et ailleurs.
ABBAS ZAKI : la situation est critique en Palestine
Après avoir rendu hommage au PPS pour sa solidarité agissante et constante avec le peuple palestinien à l'instar de l'ensemble du peuple marocain, Abbas Zaki, un des grands dirigeants de la lutte palestinienne et membre du Comité central du mouvement Fatah, a indiqué que la situation est on ne peut plus critique en Palestine qui se trouve confrontée à une nouvelle offensive menée par les Etats- Unis de Donald Trump pour enterrer à jamais le rêve des Palestiniens de retrouver leur terre et de recouvrer leurs droits dont celui de l'édification d'un Etat indépendant avec Al Qods comme capitale.
En décidant de déplacer les bureaux de son ambassade de Tel Aviv à Al Qods à l'occasion de l'anniversaire de la Nakba, le président américain a voulu exprimer la haine et le mépris qu'il éprouve envers les Palestiniens et les Arabes en général, pris dans le piège des guerres internes provoquées avec le soutien occidental.
Partout dans le monde, à l'Assemblée générale des Nations unies, en Europe, en Afrique et même dans tous les pays arabes dont certains d'entre eux ont dû faire marche arrière sous la pression de leurs peuples, le nouveau complot israélo-américain est dénoncé, a-t-il dit, appelant les masses populaires marocaines à participer comme elles l'ont toujours fait pour soutenir les actions et les marches de protestation qui seront organisées dans le pays contre la nouvelle offensive anti-Palestiniens.
Au-delà du déplacement des bureaux de l'ambassade américaine à Al Qods, il est indispensable de poursuivre le combat avec l'appui et l'aide des peuples et Etats arabes et de toutes les forces éprises de paix et de justice pour aider le peuple palestinien à recouvrer ses droits bafoués, a-t-il ajouté.
Pour sa part, Said Zaidi, Premier secrétaire provincial du parti à Benslimane, député et président de la Commune de Cherrat, a souhaité la bienvenue à la délégation du PPS dans la terre natale (commune Cherrat) de feu Ahmed Zaidi et à l'invité de marque palestinien. Avec le soutien de la direction nationale du parti et en particulier des militants ayant rejoint récemment les rangs du Parti du Progrès et du Socialisme dans la province de Benslimane, nous comptons en faire un fief du PPS, a-t-il martelé.
Et le président de la commune de Cherrat de témoigner que c'est grâce à l'appui et à la convention de partenariat signée par Nabil Benabdallah, à l'époque ministre de l'aménagement du territoire, de l'habitat et de la politique de la ville, que ladite Commune a pu bénéficier d'une subvention de 8 milliards de centimes pour financer son plan de mise à niveau.
Cet effort va se poursuive pour procéder à de nouvelles réalisations dans l'intérêt des habitants de la région en matière de lutte contre l'habitat insalubre, les bidonvilles, les constructions menaçant ruine, les quartiers sous équipés et pour un habitat décent, a ajouté de son côté, Abdelahad Fassi Fihri, ministre de l'aménagement du territoire, de l'urbanisme, de l'habitat et de la politique de la ville et membre du Bureau politique du PPS.
Selon lui, le PPS, dont le poids politique se fait sentir à tous niveaux, est difficile à marginaliser et encore moins à occulter comme le prouve sa participation au gouvernement et à toutes les instances élues, laquelle participation lui offre le moyen d'agir pour arracher davantage d'acquis au profit des citoyens en matière d'habitat, d'éducation, d'emploi et de santé.
Intervenant dans le même ordre d'idées, le ministre de la santé, Anass Doukkali, également membre du BP du PPS a pris l'engagement d'examiner en détail avec les autorités et les représentants des habitants dans la province le moyen de renforcer les infrastructures de base de la province en matière de santé, laquelle province se situe à mi-chemin entre Casablanca et Rabat. Il a toutefois fait savoir qu'il est envisageable de doter la province d'un hôpital provincial et d'autres services pour y améliorer l'offre de santé, a-t-il dit.
Ce meeting a été marqué par la participation de comédiens et de musiciens qui ont agrémenté la nombreuse assistance par leurs prestations. Une importante délégation conduite par le SG du PPS y a participé. En faisaient partie la présidente du Groupement parlementaire du progrès et du socialisme à la Chambre des représentants et membre du BP, Aicha Lablak ainsi que Rachid Roukbane et Abderrahim Bensar, membres du BP, plusieurs membres du Comité central et plusieurs autres militants.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.