Le ver dans le fruit !    Flexibilité du DH: L'élargissement de la bande pas pour demain    Le détenteur de Sapress prend le contrôle de Sochepress    Vidéo de l'attentat de Christchurch : Facebook s'explique    Centres hospitaliers universitaires. Opération sauvetage en marche?    Italie : 51 enfants pris en otage, échappent au drame de justesse    La cystite: une infection urinaire très féminine    Le cancer colorectal: le dépistage sauve des vies    La journée mondiale de la poésie célébrée à la Villa des arts de Rabat    Les Lions sans Ziyech, Belhanda et Amrabet incertains, place aux Botolistes…    AFMA: Résultat net consolidé en baisse de 15% en 2018    Préscolaire    Le Groupe AWB s'allie à Kenya Commercial Bank    Projection du documentaire "A Thousand girls like me" qui ouvre le débat sur l'inceste    Etudiants et professionnels de Santé défilent contre Bouteflika à Alger    Brigitte Bardot pète les plombs    Syrie    Sahara marocain : C'est parti pour Genève II    Le PSG obtient gain de cause devant le TAS    Les enjeux de la dernière journée des éliminatoires de la CAN 2019    La jeunesse face à la classe politique    La Commission interministérielle spécialisée examine le plan de mise en œuvre de la déconcentration administrative    Radio Medi1 : Guergarate et Nouadhibou sur la fréquence 99.8    Fécondité. Regain du baby-boom ?    Finances publiques. Une guide pour la programmation triennale    Prochaine tenue du Forum national du handicap    Rapport : Le Maroc « leader » du mobile en Afrique    Organisation de la Femme Istiqlalienne    Abdallah Laroui ou la nécessité de relire l'Histoire    Insolite : Promotion mensongère    Quand la langue de Molière nous rapproche et nous unit    Les Trophées de l'automobile 2019 décernent leurs prix    «Gilets jaunes»: L'exécutif à l'heure des comptes    Deutsche Bank et Commerzbank parlent d'une fusion    Brèves Internationales    L'ONU organise la deuxième table ronde sur le Sahara marocain à Genève    Championnat arabe de boxe : Le Maroc prend part à la 3è édition à Khartoum    Journées de la Francophonie : Les élèves marocains se distinguent à Oslo    Semaine de la Francophonie à Las Palmas : Projection de «Aïda-La Revenante»»    La Kasbah de Tazka à Tafraout inscrite sur la liste du patrimoine culturel national    Tennis. Le Grand Prix Hassan II revient avec son lot de nouveautés    Pas de modification du statut du concours d'internat en médecine    Les Lions se préparent pour leurs prochaines échéances    Algérie-Maroc, comme d'habitude…    Il appartient à l'organisation criminelle «Comorra» : Un Italien interpellé à Marrakech    Trois clubs marocains au tirage des coupes africaines    Maroc-Rwanda : Douze nouveaux accords pour renforcer la coopération bilatérale    Rodriguez : Je n'ai pas de problème avec Zidane    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Marche populaire de solidarité avec le peuple palestinien
Publié dans Albayane le 22 - 05 - 2018

Plusieurs membres du bureau politique du parti du progrès et du socialisme ont pris part, dimanche à la grande marche populaire organisée à Casablanca, en solidarité avec le peuple palestinien. Aicha Lablak, Abdelwahed Souhail, Ahmed Zaki et Abderrahim Bensar ont manifesté à coté de plusieurs militants, droits de l'hommistes, syndicalistes et des milliers de Marocains en solidarité avec le peuple palestinien victime d'une escalade de violence de la part de l'armée d'occupation sioniste dans la Bande de Gaza, où plusieurs dizaines de morts et des centaines de blessés sont à déplorer.
Les participants à cette manifestation, à l'appel de formations politiques et d'organisations nationales, ont fermement condamné le transfert de l'ambassade américaine à Al-Qods, une décision qui a provoqué une vague d'indignation et de vastes manifestations de protestation dans les territoires occupés.
Les marcheurs, de tous les âges et en provenance de différentes régions du Royaume, ont pris le départ Place « Annasr » pour sillonner les boulevards de Paris et Lalla El Yakout, avant de se disperser boulevards Rachidi et Hassan II, dans une expression de l'élan de solidarité nationale avec le peuple palestinien.
Ils ont scandé des slogans appelant à la protection de la mosquée Al-Aqsa contre les agissements de l'armée israélienne et à l'appui à la lutte du peuple palestinien, stigmatisant les pratiques barbares de l'armée de l'occupation contre les manifestations pacifiques.
Brandissant les drapeaux palestiniens et des écriteaux à l'adresse des bonnes consciences, les participants ont interpellé la communauté internationale et toutes les parties éprises de paix à entreprendre les initiatives et actions à même de faire cesser les agressions israéliennes et permettre au peuple palestinien à recouvrer ses droits légitimes.
De la Nakba à la Grande Marche du Retour
Rappelons que des dizaines de Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens dont 8 mineurs, la semaine dernière à Gaza où des dizaines de milliers de personnes manifestent contre le transfert à Al-Qods de l'ambassade des Etats-Unis en Israël. Ces nouvelles victimes portent à 106 le nombre de Palestiniens tués dans la bande de Gaza depuis le début des manifestations de la «Grande Marche du Retour» le 30 mars. De son côté, Riyad Mansour, ambassadeur palestinien auprès de l'ONU a indiqué dans une déclaration relayée par les médias que «plus de 2.000 (Palestiniens) ont été blessés» par les tirs israéliens.
«Nous condamnons dans les termes les plus forts ces atrocités par les forces israéliennes d'occupation, qui ont utilisé une forte puissance de feu contre des civils qui ont le droit de manifester pacifiquement et qui l'ont fait», a-t-il souligné. Ce nouveau bilan fait de lundi la journée la plus meurtrière du conflit israélo-palestinien depuis la guerre de l'été 2014.
Le Maroc avait condamné avec force les tirs de l'armée israélienne contre les participants à des manifestations pacifiques le long de la frontière avec la Bande de Gaza.
Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, avait indiqué, lors d'un point de presse, que le Maroc condamne vigoureusement l'utilisation excessive de la force contre des civils palestiniens désarmés, réaffirme son rejet total de ce comportement dangereux contraire au droit international.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.