BAM prévoit une croissance orientée à la baisse    ONU : Antonio Guterres déplore « un monde de plus en plus chaotique »    Aquarius : Les 58 migrants débarqueront à Malte    Casablanca accueille la 6ème édition du Carrefour des fournisseurs de l'industrie agroalimentaire    Laenser en embuscade    Transavia relance Paris-Dakhla avec l'ONMT en marge du salon IFTM Top Resa    FIFA - The Best 2018: Voici pour qui Mehdi Benatia et Hervé Renard ont voté    Casablanca : «Maintenant ou Jamel» en octobre    Interview : Madd, Shobee et ElGrande Toto à L'Boulevard 2018    Fondation Montresso : Les événements les plus marquants de la nouvelle saison    A partir de décembre, le ballon d'or se conjuguera au féminin    Dialogue social: Le CESE recommande une approche de consensus au-delà de la négociation    Les fondateurs d'Instagram démissionnent    Adhésion à la CEDEAO: Le Maroc est-il allé trop vite?    IRAN: La journée nationale des forces armées endeuillée…    Tanger : Première opération chirurgicale de valvulopathie mitrale et aortique    Les femmes meurent-elles plus d'infarctus ?    Taroudant : Une enquête sur l'incendie du poste ONEE    Sommet de la paix Nelson Mandela: Mohammed VI rappelle l'esprit anti-séparatiste de Madiba    Coupes d'Afrique: Le Raja seul représentant du Maroc    Tanjazz 2018. Clap de fin ensoleillé !    Qui dit mieux… , Reports, encore et toujours    Couverture sanitaire. Plus de 200.000 dossiers déposés pas les imams    Justice constitutionnelle. La haute Cour et l'Académie du Maroc déclinent leur vision    L'ANRT ouvre la 3ème session de formation sur le protocole DNSSEC    Darija : Grand oral pour Amzazi    Maroc-OMS : La santé mentale au menu des entretiens de M. Doukkali à New York    La lutte contre la toxicomanie s'organise à Tétouan    Dialogue social : La recette du CESE    Engrais. OCP rachète 20% de Fertinagro Bieotech    ONU : Le Maroc défend ses positions et intensifie ses actions diplomatiques    Edito : Censure partisane    Casablanca : Des conducteurs de taxis transportent gracieusement des malades    Les industriels confiants au 3e trimestre    Journée culturelle pour célébrer l'histoire en partage France-Maroc    Driss Lachguar préside la session du Conseil de l'Union arabe de la jeunesse socialiste    L'armée birmane hausse le ton contre l'ONU    News    Lancement d'une nouvelle plateforme éducative arabophone    Operation Smile Morocco et l'OCP signent une mission humanitaire dentaire à El Jadida    Divers    L'OCK assure l'essentiel face au CRA    Concours officiel de saut d'obstacles    Prêts chinois : Opium de l'Afrique    Le blogueur Mahmoud Zeidane jeté dans les geôles du Polisario    C'est parti pour la 12ème édition du Festival international du film de femmes de Salé    Participation marocaine au Festival international "Samae" d'inchad et de musique sacrée du Caire    Clôture à Rabat du premier atelier d'initiation au dessin de mode    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Marche populaire de solidarité avec le peuple palestinien
Publié dans Albayane le 22 - 05 - 2018

Plusieurs membres du bureau politique du parti du progrès et du socialisme ont pris part, dimanche à la grande marche populaire organisée à Casablanca, en solidarité avec le peuple palestinien. Aicha Lablak, Abdelwahed Souhail, Ahmed Zaki et Abderrahim Bensar ont manifesté à coté de plusieurs militants, droits de l'hommistes, syndicalistes et des milliers de Marocains en solidarité avec le peuple palestinien victime d'une escalade de violence de la part de l'armée d'occupation sioniste dans la Bande de Gaza, où plusieurs dizaines de morts et des centaines de blessés sont à déplorer.
Les participants à cette manifestation, à l'appel de formations politiques et d'organisations nationales, ont fermement condamné le transfert de l'ambassade américaine à Al-Qods, une décision qui a provoqué une vague d'indignation et de vastes manifestations de protestation dans les territoires occupés.
Les marcheurs, de tous les âges et en provenance de différentes régions du Royaume, ont pris le départ Place « Annasr » pour sillonner les boulevards de Paris et Lalla El Yakout, avant de se disperser boulevards Rachidi et Hassan II, dans une expression de l'élan de solidarité nationale avec le peuple palestinien.
Ils ont scandé des slogans appelant à la protection de la mosquée Al-Aqsa contre les agissements de l'armée israélienne et à l'appui à la lutte du peuple palestinien, stigmatisant les pratiques barbares de l'armée de l'occupation contre les manifestations pacifiques.
Brandissant les drapeaux palestiniens et des écriteaux à l'adresse des bonnes consciences, les participants ont interpellé la communauté internationale et toutes les parties éprises de paix à entreprendre les initiatives et actions à même de faire cesser les agressions israéliennes et permettre au peuple palestinien à recouvrer ses droits légitimes.
De la Nakba à la Grande Marche du Retour
Rappelons que des dizaines de Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens dont 8 mineurs, la semaine dernière à Gaza où des dizaines de milliers de personnes manifestent contre le transfert à Al-Qods de l'ambassade des Etats-Unis en Israël. Ces nouvelles victimes portent à 106 le nombre de Palestiniens tués dans la bande de Gaza depuis le début des manifestations de la «Grande Marche du Retour» le 30 mars. De son côté, Riyad Mansour, ambassadeur palestinien auprès de l'ONU a indiqué dans une déclaration relayée par les médias que «plus de 2.000 (Palestiniens) ont été blessés» par les tirs israéliens.
«Nous condamnons dans les termes les plus forts ces atrocités par les forces israéliennes d'occupation, qui ont utilisé une forte puissance de feu contre des civils qui ont le droit de manifester pacifiquement et qui l'ont fait», a-t-il souligné. Ce nouveau bilan fait de lundi la journée la plus meurtrière du conflit israélo-palestinien depuis la guerre de l'été 2014.
Le Maroc avait condamné avec force les tirs de l'armée israélienne contre les participants à des manifestations pacifiques le long de la frontière avec la Bande de Gaza.
Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, avait indiqué, lors d'un point de presse, que le Maroc condamne vigoureusement l'utilisation excessive de la force contre des civils palestiniens désarmés, réaffirme son rejet total de ce comportement dangereux contraire au droit international.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.