Aéroport Fès-Saiss : Hausse du trafic des passagers à fin avril 2019    La gestion intégrée des ressources hydriques!    OCP : Le chiffre d'affaires grimpe de 20%    Seedorf : Le Maroc favori de la CAN    Hadji, 4e ballon d'Or du Maroc en Afrique    1998: retour des Lions pour une place au quart…    Immigration illégale et traite humaine : Arrestation à Asilah d'un ressortissant malien    A Sidi Moumen, inauguration royale d'un centre médical de proximité    Artcom'Sup intègre la World Design Organization    Lahoucine Bardaouz, un talent pluriel    L'autre dans le cinéma    Côte d'Ivoire : Atlantique Assurances, filiale de la BCP, lance une offre dédiée aux agriculteurs de coton    Fiscalité. Les libéraux veulent reconstituer un front uni    RDC : Moïse Katumbi accueilli en héros national après son retour au bercail    7ème édition de l'opération Iftar Saem : P&G Maroc distribue plus de 250.000 ftours depuis 2013    Bouskoura : Trois ouvriers meurent par asphyxie dans un canal des eaux usées    La scène politique en deuil : Tayeb Bencheikh n'est plus    PAM. Crise autour du 4e congrès national    Numérisation du système judiciaire : Signature d'une convention entre le barreau de Casablanca et la CDG    Etats-Unis : Quand un milliardaire diplômé rembourse les dettes étudiantes de toute sa promotion    Des nuits colorées et lumineuses à savourer au MMVI…    Immobilier. Un faux départ en 2019    Le Maroc à Genève pour la 72ème Assemblée mondiale de la santé    L'enseignement supérieur passe au mode grève    Chronique Humour et Ramadan : Qu'Imam me suive…    Education : Le ministère annonce une version actualisée de la méthode d'enseignement pour le primaire    Christchurch : L'auteur de l'attaque inculpé pour terrorisme    La réponse de Huawei à Google    Donald Trump : Si Téhéran veut se battre, ce sera la fin officielle de l'Iran    Agentis construira et équipera des hôpitaux publics en Côte d'Ivoire    Insolite : Soyez "gentils" avec la police nigériane    Attention aux jeans trop serrés et à l'épilation intégrale !    Pendant le Ramadan, Essaouira retrouve toutes ses sensations    M'hamed Loqmani : Les intellectuels qui ne créent pas le buzz ne sont pas toujours les bienvenus dans les médias    Les Marocains d'Italie dénoncent la situation tragique dans les camps de Tindouf    Les inégalités augmentent dans l'UE, mais moins qu'ailleurs    Kamal Daissaoui fait chevalier de l'ordre pour le progrès des sciences et de l'invention    Phoques, caviar et pétrole: la mer Caspienne menacée par la pollution    Ces tournages qui ont tourné au drame : Troie    Cinquantenaire du FNAP de Marrakech    En larmes, le monstre sacré du 7ème art Alain Delon honoré à Cannes    169 migrants subsahariens secourus par la marine royale en méditerranée    La FRMF reprogramme les matchs de la Botola Maroc Telecom : Le suspense jusqu'au bout !    Policy Center for the New South. De nouveaux locaux et une nouvelle dynamique    Abderrassoul Lehdari : «Si Aziz nous a appris la méthode, la rigueur, la maîtrise du sujet et l'esprit critique»    Egypte : Le Comité d'organisation lance une billetterie en ligne    Louzani et Blinda au Mondial mais pas en CAN    Vidéo – Coupe de la CAF : Le RSB marque un magnifique but dans le temps additionelace au Zamalek    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des artistes Indiens au rendez vous
Publié dans Albayane le 25 - 05 - 2018

Le festival de l'âme est de retour ! La deuxième édition de ce rendez-vous organisé par l'association «Madar Al Ibdaa» et le Conseil communal d'Agadir se tiendra à la salle de la municipalité d'Agadir Brahim Radi du 24 au 26 Mai 2018.
Les organisateurs proposent pour le public de la ville une programmation riche et diversifiée, avec en première soirée, une part belle au «Malhoun». Cette soirée a été animée par la célèbre chanteuse Marocaine Majda El Yahiaoui, artiste et voix distinguée de cette couleur originale, fidèle depuis ses débuts à cet art, cantatrice du malhoun formée par des maîtres du genre, tels Houcine Toulali, Mohamed El Ouadi et Mohamed El Khyati.
La deuxième soirée sera présentée par le groupe Amazigh Inouraz, groupe qui a fait ses débuts à Agadir, qui est très attaché au patrimoine musical Amazigh avec une ouverture sur la musique du monde, notamment le jazz. La soirée se poursuivra avec le groupe «dqqa Roudania».
La troisième nuit, le public aura rendez vous avec le groupe du grand artiste Marocain de renommée internationale «Driss Maloumi», l'un des musiciens exceptionnels au Maroc, qui a une forte connaissance technique et académique qui fait de lui l'un des ambassadeurs les plus puissants et réussis de la musique marocaine et internationale et qui lui a permis de parcourir le monde avec les grands artistes internationaux. Maloumi se produira avec des artistes Indiens à savoir Prabhu Edouard Bio, l'un des artistes rythmiques indiens les plus célèbres de France, disciple émérite du célèbre maestro des tablas feu Shankar Ghosh et les artistes S.Chatterjee, qui joue l'instrument «Sintur indien» et le flûtiste R.Prasanna.
Le festival de la musique de l'âme se veut une valeur ajoutée pour la scène culturelle et artistique gadirie en proposant une musique calme, consciente et savante, qui s'adresse à l'âme, respecte l'intelligence et la conscience du public et répond aux besoins esthétiques d'un segment important des amoureux de ce genre musical.
Rappelons que la première édition du festival a été organisée lors du dernier Ramadan du 2 au 4 juin 2017 avec trois soirées animées par le groupe du poète de lutte Driss Malloumi avec son spectacle «la danse de l'âme», le groupe Ibn Arabi, l'artiste amazigh Ahmed Amaynou et le groupe Rahoum El Bakali pour la Hadra Chafchaouniya.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.