Lutte contre la criminalité: La DGSN démonte les fake news    Suivez en direct le derby milanais: Ac Milan vs Inter    Tanjazz racheté par Jazzblanca    Remaniement ministériel: Mohammed VI reçoit El Othmani en audience    Meknès: arrestation de deux frères pour transfert de fonds à des combattants en Syrie et en Irak    Khalid Safir: "La fiscalité locale marocaine aux mêmes standards que dans d'autres pays"    La DGST rejette l'authenticité de deux documents qui lui sont attribués    Quasi-stagnation de l'indice des prix en août selon le HCP    Karina Sebti, nouvelle DG de Management de transition en France    Résultats financiers : Auto Hall tire son épingle du jeu en S1    Un atelier clandestin de fabrication de sacs plastiques démantelé à Mohammédia    10 millions d'écoliers, élèves et étudiants au Maroc    Japon: Pas de procès pour Ghosn avant avril 2020    BMCE Bank Of Africa dément les allégations fallacieuses de Maghreb Confidentiel et Afrique Intelligence    Mariage des mineures: Comment en venir à bout?    Brèves    Remaniement : le RNI reste dans le prochain gouvernement    Le Maroc participe à une grande opération de l'Interpol    Eclairage à Rabat sur les vertus de la médecine traditionnelle chinoise    Zidane face aux vents contraires après son pire naufrage au Real    Ligue Europa : Arsenal, Man United et Séville frappent d'entrée    Pour le Onze marocain, le chemin de Yaoundé passe en premier par Blida    Les dindes de Tnine Chtouka !    L'EMSI organise le 4ème Congrès international SysTol    Très chère 2M ! "La deuxième chaîne nous rassemble" Peut-être bien, mais à quel prix ?    Habib El Malki s'entretient avec le directeur du FNUAP pour la région arabe    Contrôle politique et autonomie des organismes publics    Divers    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Insolite : Plus de jours fériés    U2 en concert en Inde    Les incroyables révélations de Sinéad O'Connor    L'hologramme de Whitney partira en tournée en 2020    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Raja-Hilal Al Qods : Deux joueurs empêchés par Israël de jouer au Maroc    Il fait l'actu : Mohamed Karim Mounir, PDG de la BCP    Vidéos. L'Espagne célèbre la journée mondiale de la Paella    Alerte météo : Averses orageuses localement fortes avec chute de grêle et rafales à partir du vendredi dans plusieurs provinces    Eliminatoires CHAN 2020 : Maroc-Algérie, une confrontation fratricide à Blida    Tarik Sektioui, nouvel entraîneur de la Renaissance sportive de Berkane    Le Festival Oasis 2019 comme si vous y étiez !    Premières Assises nationales du Développement humain    Statistiques du Haut-commissariat au plan (HCP)    L'Espagne s'achemine vers la tenue d'élections législatives anticipées…    Festival International du Film de Marrakech. Cap sur l'Australie !    DJ Nicola Cruz, l'explorateur de sons    Edito : Assises    Habib El Malki : La proclamation d'une Journée internationale de lutte contre l'islamophobie permettra de faire échec au discours de la haine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'esprit ailleurs !
Publié dans Albayane le 24 - 03 - 2019

A l'entame de la seconde manche de son mandat, l'exécutif semble se désagréger et se désunir, ou tout au moins certains de ses «ténors». Couteaux étirés et propos aigris, ils ont plutôt l'impression que leur connexité, tant espérée, serait, à coup sûr, renvoyée finalement aux calendes grecques. Il serait donc bien évident que la hantise de l'échéancier électoral de 2021 plane déjà dans les airs.
La tête bien ailleurs, on prémédite la rixe autour des dossiers sensibles à éplucher et on ourdit l'affaiblissement des rangs à coups de bec. Par-ci, par-là, on étale ses tours de force, en mobilisant les foules, en interne et en externe. On rabâche des procès gratuits, au sein de la majorité rien que pour jouer le jeu de son parrain. Enfin, sur le perchoir, on se montre quasi incapable de réagir, de trancher et de s'acquitter entièrement de la mission que la Constitution lui assigne.
Hébété et perplexe, le peuple hallucine face à toutes ces déchéances qui rongent son quotidien. Le coût de la vie renchérit de plus belle. Le frais de la pompe flambe sans coup férir. L'inégalité spatiale et la disparité sociale gangrènent, à mesure que le contre-pouvoir fléchit dans la dispersion…Il est alors bien clair que la riposte politique, hardie et incisive, pour tous ces déficits, fait cruellement défaut. Nombre de projets qui moisissent dans les tiroirs se heurtent aux écueils des calculs réducteurs. On gère au jour le jour les affaires quotidiennes, sans nul fond politique, comme s'il s'agissait des intérimaires de transition.
Sans aucune vision unifiée et convergente, chaque département pagaie dans ses torrents tumultueux pour parvenir à bon port. Et pourtant on avait passé la charte dans la cohésion, s'était engagé pour s'atteler au service des causes suprêmes et avait réuni les conditions de succès pour cette nouvelle expérience de gouvernement, en dépit des diverses divergences.
Il ne fait donc pas de doute qu'on se trouve ainsi devant un vide politique, au niveau du sommet pyramidale, inapte et impuissant. En fait, quand le gouvernail accuse ses tares en tête et rumine la frousse dans le ventre, c'est tout le reste qui en pâtit en fin de compte. Bien entendu, on ne saurait mettre toutes les constituantes de cette entité dans le même panier. On appreciera bien évidemment, le sens du civisme, de savoir-faire et de courage dont font preuve certains éléments en poste y compris ceux qui ont été bizarrement remerciés.
Cependant, sans nullement verser dans le briselames, on exhortera la présente équipe disparate de se munir de bon sens et de responsabilité envers un peuple dont les attentes sont pressantes. L'actuel mandat n'est pas encore achevé et les futures élections c'est dans plus de deux ans. Alors, patience, chaque chose à son temps!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.