126e derby casablancais, WAC-RCA 2-2    Botola Maroc Telecom : WAC et RCA se neutralisent au terme d'un derby emballant    Mohcine Akhrif: une départ tragique…    Maroc Telecom consolide ses performances au premier trimestre    Attaques terroristes contre des églises et des hôtels au Sri Lanka    Gestes et significations    Conseil National    Tenue de plusieurs comités provinciaux du PPS    Ziyech convoité par les Merengue    BCIJ : Démantèlement d'un réseau de présumés hackers de comptes bancaires    Semaine mondiale de la vaccination 2019: Maroc cité en exemple    Fin de la visite d'une délégation du PPS au Kurdistan d'Irak    5ème édition du JIDAR Toiles de rue    Festival Mawazine : le Hip Hop prend ses quartiers à l'OLM Souissi    Fuicla, un festival dédié au cinéma d'adaptation    Le SMPAD se penche sur la protection sociale    HCP : Les prix à la consommation stagnent en mars 2019    OCP: Les détails des projets en cours    Le ministère annule sa réunion avec les syndicats d'enseignants    FIAB-2019 à Essaouira : Beauté, innovation et responsabilité en Afrique    Révolutionnaire ! Fini les facultés à accès ouvert    Responsibles Banking Principles de UNEP FI : BMCE Bank of Africa, 1ère banque marocaine à y adhérer    SIAM 2019 : Les chiffres de la clôture    Artisanat : Les exportations se consolident de 12% au premier trimestre    Trump rejette la menace d'une destitution, les démocrates débattent    Brésil : La justice examine un recours de Lula contre sa condamnation    Journaliste tuée en Irlande du Nord: La Nouvelle IRA admet sa responsabilité    ONU Femmes : Lancement d'une campagne contre la traite humaine au Maroc    Divers    Un bel exemple de partenariat entre les deux rives de la Méditerranée    Les efforts de la diplomatie marocaine ont fini par payer    Divers    Le vélo électrique serait meilleur pour la santé mentale    Création d'un Centre de créativité pédagogique à la Faculté des sciences de Tétouan    Les consommateurs s'engagent sans prendre connaissance du contrat de vente    Marathon de Rabat : Deux nouveaux records et une bonne prestation des Marocains    Coupe internationale Mohammed VI de karaté    Les leaders de la contestation au Soudan suspendent leurs discussions avec l'armée    Youssef Chiheb : Le Grand Remplacement, nouveau paradigme de l'islamophobie en Europe    Clôture en beauté du Festival de la culture Aissaoua    "La Malédiction de la dame blanche" en tête du box-office    L'œuvre du cinéaste et poète Abbas Kiarostami au cœur des Journées cinématographiques de Safi    Guichet numérique unique : L'Intérieur annonce la poursuite de la généralisation    L'Union arabe de taekwondo s'installe à Rabat    Le PPS au Kurdistan d'Irak: La diplomatie partisane agissante    Dopage : 19 mois de suspension pour Badr Hari    Mohamed Benabdelkader : Le citoyen est au cœur des préoccupations du service public    Le KACM plus proche que jamais de la DII    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'esprit ailleurs !
Publié dans Albayane le 24 - 03 - 2019

A l'entame de la seconde manche de son mandat, l'exécutif semble se désagréger et se désunir, ou tout au moins certains de ses «ténors». Couteaux étirés et propos aigris, ils ont plutôt l'impression que leur connexité, tant espérée, serait, à coup sûr, renvoyée finalement aux calendes grecques. Il serait donc bien évident que la hantise de l'échéancier électoral de 2021 plane déjà dans les airs.
La tête bien ailleurs, on prémédite la rixe autour des dossiers sensibles à éplucher et on ourdit l'affaiblissement des rangs à coups de bec. Par-ci, par-là, on étale ses tours de force, en mobilisant les foules, en interne et en externe. On rabâche des procès gratuits, au sein de la majorité rien que pour jouer le jeu de son parrain. Enfin, sur le perchoir, on se montre quasi incapable de réagir, de trancher et de s'acquitter entièrement de la mission que la Constitution lui assigne.
Hébété et perplexe, le peuple hallucine face à toutes ces déchéances qui rongent son quotidien. Le coût de la vie renchérit de plus belle. Le frais de la pompe flambe sans coup férir. L'inégalité spatiale et la disparité sociale gangrènent, à mesure que le contre-pouvoir fléchit dans la dispersion…Il est alors bien clair que la riposte politique, hardie et incisive, pour tous ces déficits, fait cruellement défaut. Nombre de projets qui moisissent dans les tiroirs se heurtent aux écueils des calculs réducteurs. On gère au jour le jour les affaires quotidiennes, sans nul fond politique, comme s'il s'agissait des intérimaires de transition.
Sans aucune vision unifiée et convergente, chaque département pagaie dans ses torrents tumultueux pour parvenir à bon port. Et pourtant on avait passé la charte dans la cohésion, s'était engagé pour s'atteler au service des causes suprêmes et avait réuni les conditions de succès pour cette nouvelle expérience de gouvernement, en dépit des diverses divergences.
Il ne fait donc pas de doute qu'on se trouve ainsi devant un vide politique, au niveau du sommet pyramidale, inapte et impuissant. En fait, quand le gouvernail accuse ses tares en tête et rumine la frousse dans le ventre, c'est tout le reste qui en pâtit en fin de compte. Bien entendu, on ne saurait mettre toutes les constituantes de cette entité dans le même panier. On appreciera bien évidemment, le sens du civisme, de savoir-faire et de courage dont font preuve certains éléments en poste y compris ceux qui ont été bizarrement remerciés.
Cependant, sans nullement verser dans le briselames, on exhortera la présente équipe disparate de se munir de bon sens et de responsabilité envers un peuple dont les attentes sont pressantes. L'actuel mandat n'est pas encore achevé et les futures élections c'est dans plus de deux ans. Alors, patience, chaque chose à son temps!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.