La cuisine marocaine en vedette au festival de Hanoï    El Youssoufia : Une campagne de correction visuelle au profit des élèves    AM Invest Morocco renforce sa participation dans le capital d'Involys    «La Méditerranée plurielle dans un environnement de mondialisation» thème de la rencontre annuelle du GERM    SOS Littoral: La tête dans le sable    Le Maroc et l'AIE signent à Paris un Programme de travail conjoint    Rapports du GIEC : contrubution active du Maroc    Le PPS au Parlement    Agadir, capitale du cinéma mondial    Bassek Ba Kobhio, Invité d'honneur    L'Etoile d'or de Priyanka Chopra brille dans le ciel de Jemaa El Fna    Ligue des Champions de la CAF : Débuts laborieux pour le WAC    Ligue des Champions : le Wac sort avec un nul face à Mamelodi Sundowns    RAM : plus de 160.000 passagers transportés sur la ligne Casa-Tunis en 2019    FIFM 2019 : Le film colombien « Valley of Souls »décroche l'Etoile d'Or    Ligue des Champions de la CAF : Le WAC tenu en échec par Mamelodi Sundowns    CAN de futsal 2020: le Maroc dans le groupe A avec la Guinée équatoriale, l'Afrique du Sud et la Libye    Affaire du policier suspendu : La DGSN répond aux rumeurs    Lalla Meryem préside l'inauguration du Bazar international de Bienfaisance à Rabat    Rapport de l'UICN : Les océans en manque d'oxygène    MAPA : Conférence internationale sur les addictions    Visite de Pompéo : Les principales déclarations des responsables américains    PLF 2020 : Benchaâboun assure l'exécution rapide des décisions judiciaires    FIFM : Un bel hommage rendu à Robert Redford    Visite de Pompeo au Maroc: Le bilan    L'Otan adopte une déclaration finale    Opep: Membres et partenaires se retrouvent à Vienne    Taxe Gafa: Les hostilités relancées…    Informations    Enseignement: 2 écoliers sur 3 analphabètes!    Comment protéger vos données personnelles    "Microfracture" pour Hazard, forfait pour le clasico    Infantino va entrer au CIO en janvier    Des juges et des professionnels du sport débattent à Agadir des moyens pour lutter contre le hooliganisme    Ralentissement économique attendu dans près des deux tiers des villes du monde en 2020-21    Une nouvelle antenne de la BERD inaugurée à Agadir    La lutte contre la sextorsion requiert des mécanismes développés de surveillance et de traçage    Bertrand Tavernier : L'arrogance est l'ennemi déclaré du réalisateur    Jeremy Thomas : L'inventivité est primordiale même sans budget    Le cinéma australien brille de mille feux à Marrakech    PLF2020: le RNI remonté contre le PJD, à cause de l'article 9    Arribat Center en feu !    70e anniversaire de l'OTAN: Le sommet de la discorde…    Tous à Londres, personne à Madrid!    PCM-PLS-PPS: Un parti, un référentiel et un combat    Le Congrès va entamer la rédaction de l'acte d'accusation de Trump    Fondation Al omrane : La 1ère classe préscolaire ouvre à Charafate    L'éducation à la petite enfance se porte bien, mais …    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Examen du Bac: Des dates problématiques!
Publié dans Albayane le 23 - 05 - 2019

L'examen régional unifié de la première année du baccalauréat et l'examen régional pour les candidats libres se dérouleront les 8 juin et 10 juin 2019.
L'annonce a été faite par le ministère de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique-département de l'éducation nationale, le mardi 21 mai, soit une quinzaine de jours avant ce jour de l'examen.
Et durant cette courte période, plusieurs changements interviendront dans la vie de la population et qui perturberont, à coup sûr, celle des élèves. Il s'agit du changement de régime alimentaire avec la fin du Ramadan, l'ambiance des vacances d'une fête sacrée et son rituel ainsi que son atmosphère et les six jours de jeûne de Chawal, le changement d'horaire, passage à GMT+1, durant les jours de l'examen et le changement de climat durant ce mois de juin habitué à la chaleur. Une machine, qui subira ces chocs de changement, pourrait sauter.
Que dire de l'être humain dans un état encore vulnérable de surcroit ? En plus de cette problématique liée aux conditions du contexte, le volet pédagogique est également fortement soulevé. En effet, la programmation de cet examen n'a pas tenu compte du volume horaire perdu à cause des grèves qui n'ont que trop duré cette année.
Ce qui aura des effets néfastes sur les élèves du public et favorisera par ailleurs ceux du privé. Ce qui porte à croire que cette date est inappropriée pour le déroulement de ces examens. Il faut dire que l'année scolaire 2018-2019 aura été celle de toutes les improvisations et les perturbations. En fait, les cours ont démarré avec des polémiques sur les manuels scolaires et le dialecte arabe (darija), en plus des problèmes devenus habituels, notamment les sureffectifs et le phénomène de plusieurs niveaux dans une salle de cours, notamment dans le monde rural.
Après ce commencement, les grèves des enseignants contractuels et celles initiées par les syndicats les plus représentatifs ont fait perdre un volume horaire très important aux élèves de l'enseignement public. Dans cette conjoncture, les débats sur la loi-cadre sur l'enseignement et le blocage qui frappe toujours le projet montrent que le navire de l'enseignement vacille.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.