Vie privée: Le Parquet général veut renforcer la protection    Le projet de loi de finances au Parlement    Brexit: Les principaux points du nouvel accord    Un Monde Fou    Le groupe Lamatem inaugure la première usine de textile médical au Maroc    Dans un message adressé aux participants à la deuxième Conférence internationale de Marrakech sur la justice    Divers Economie    L'Espagne, berceau des précieux faucons du Moyen-Orient    La digitalisation joue un rôle prépondérant en matière d'impulsion de la croissance économique    Madrid de nouveau sur la sellette    Les Editions de la Gazette en deuil, Nadia Sefraoui nous a quittés    Premier League : Manchester met fin à la série victorieuse de Liverpool    Calcio : L'Inter reste aux trousses de la Juve    Amine Harit convoité par le Barça    Les supporters du WAC interdits de déplacement à Safi    L'urgence d'investir dans l'éducation numérique en Afrique    Des chercheurs ont filmé la fourmi la plus rapide du monde    Mobilisation sociale contre la déperdition scolaire à Essaouira    L'UE et l'ONUDC en ordre de bataille à Rabat    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    "Les Sauvages" imagine un président français issu de l'immigration maghrébine    Participation marocaine à la Foire internationale du livre de Belgrade    Mohammed Abdennabaoui : Le ministère public veille à préserver l'activité de l'entreprise    Casablanca : Un pédophile viole plus de 40 fillettes    Bank Al-Maghrib et la Banque Centrale d'Egypte renforcent leur partenariat    Hariri : «Le gouvernement a entamé ses réformes grâce aux manifestants»    Safi : Ouverture d'une enquête judiciaire pour féminicide    Le Salon du cheval: Une 12ème édition réussie    Julian Assange, confus et bredouillant, devant la justice à Londres    Hong Kong : Premières excuses officielles de la police    La Chine affiche son ambition de « grande puissance » de l'internet    Martil: Avortement d'une tentative de trafic de près de 600 kg de chira    Marrakech accueille son premier musée dédié au Patrimoine immatériel    Concert pour la tolérance 2019 : Pari réussi    Faouzi Skali : «Nous sommes dans l'exploration de la culture soufie en tant que telle»    Les fantaisies d'un président!    «L'écriture réhabilite la mémoire, efface la souffrance et interroge l'Histoire»    Etablissements et entreprises publics : Un investissement prévisionnel de plus de 101 milliards de dirhams en 2020    Accidents de travail. La facture fait mal aux entreprises    Liban : Les manifestants ne décolèrent pas    Recherche scientifique. Un nano-satellite universitaire envoyé pour deux ans dans l'espace    Une belle leçon des joueurs botolistes    Météo : Fortes pluies dans plusieurs régions du Maroc    Gouvernement. El Ouafi lâche la migration    Le groupe Maroc Télécom consolide ses résultats en septembre    Pour exercice de la médecine sans autorisation : Un Français épinglé à Marrakech    Salon du cheval: La Sorba de Maher El Bachir remporte le Grand Prix Mohammed VI de Tbourida    Les Botolistes proches de la qualification    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CEDEAO: le FCFA change d'appellation en 2020
Publié dans Albayane le 15 - 07 - 2019

La CEDEAO est plus que décidée à changer de cap. La communauté économique ouest-africaine compte rompre avec le FCFA (Franc de la communauté financière africaine). Et ce n'est plus qu'une question de temps. Car la nouvelle monnaie, qui s'appellera «Eco», devrait rentrer en vigueur sous peu, en 2020. Quid de l'impact de cette décision sur la demande d'adhésion du Maroc à la CEDEAO formulée depuis près de 2 ans?
Il faut dire que ces dernières années, le Franc FCA, monnaie utilisée dans la plupart des pays francophones en Afrique, fait l'objet d'une véritable levée de boucliers dans le continent. En visite récente en France, le président de la Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara, s'est exprimé via la presse internationale, sur le sujet. Répondant aux questions des médias internationaux sur la question du FCFA, Ouattara qui rendait visite à son homologue Emmanuel Macron, a indiqué que «le FCFA se porte bien». Il a annoncé à cette occasion que «les chefs d'Etat de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest) ont décidé ensemble à 15, de mettre en place une nouvelle monnaie qui s'appelle ‘'Eco''». «Nous allons continuer d'y travailler», a-t-il expliqué avant d'interpeller ses homologues sur l'effectivité de ladite monnaie au moment opportun.
A ce titre, Ouattara a manifesté son engouement de traduire ce projet en passant de la parole aux actes. Il s'est dit très optimiste quant à la sortie de cette nouvelle monnaie « Eco » en 2020. Mais, il a émis le souhait d'une pensée convergente qui dynamiserait davantage le projet en cours de par le respect des critères de convertibilité. Il n'a d'ailleurs pas manqué de porter à la connaissance du plus grand nombre la position de son pays par rapport auxdits critères, «La Côte d'Ivoire respecte les critères de convergence pour 2020».
Outre ce constat, Alassane Ouattara a attiré l'attention des pays membres de la zone CEDEAO, sur le respect des critères de convergence. C'est sans doute pourquoi il a déclaré que «d'autres pays les respectent, d'autres non. Donc, il faudrait que les critères de convergence soient atteints par tous les pays avant d'y aller».
«Mais, ce que nous avons arrêté par contre, c'est que les pays qui sont prêts, les pays de la zone UEMOA (Union monétaire ouest-africaine) qui font des efforts importants de bonne gestion, de bonne gouvernance, de maîtrise des déficits de la dette, soient prêts sans doute en 2020», a-t-il étayé, tout en rappelant « qu'il appartiendra aux chefs d'Etat de cette zone de prendre une décision ».
Mais qu'adviendra-t-il du Maroc par rapport à cette question d'actualité? Quelle position devra-t-il adopter devant les enjeux de la nouvelle monnaie Eco ? Abandonnera-t-il le dirham en faveur de ce projet ? Car, l'on se souvient que le Royaume a émis le souhait de rejoindre les pays membres de la zone CEDEAO depuis un bon nombre d'années. Ainsi, en passe de devenir membre de cette zone géographique du continent africain, le Maroc devra sans doute tenter de trouver un palliatif à cette équation d'ici l'échéance 2020. Une année déterminante pour la sortie effective de «l'Eco» qui pourrait substituer le FCFA si toutes les conditions sont effectives.
Le Maroc qui entreprend des relations fortes avec la plupart de ces Etats, au regard des accords bilatéraux et de coopération signés, devra de ce fait voir comment amorcer cette étape importante de son histoire. L'avenir nous en dira davantage pour la suite.
Rappelons que la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a été créée le 28 mai 1975 à Lagos, Nigeria. On dénombre quinze Etats, dont huit pays rassemblés au sein d'une monnaie ouest-africaine (UEMOA) et qui utilisent le FCFA. Il s'agit de la Côte d'Ivoire, le Burkina Faso, le Togo, la Guinée-Bissau, le Niger, le Bénin, le Mali et le Sénégal. Sans oublier les sept autres nations qui possèdent également une monnaie nationale, notamment le Ghana (le cedi), la Sierra Leone (le Leone), le Libéria (le dollar libérien), le Cap-Vert (l'escudo), la Guinée (le franc guinéen), le Nigeria(le naira).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.