Un policier contraint de dégainer son arme pour arrêter deux individus à Fès    650 kg de chira saisies à Agadir    Casablanca: Annonce des projets primés au Festival international du film de l'étudiant    Secteur industriel : L'indice des prix à la production en hausse    El Othmani loue l'action de l'AMMC    L'Organisation de Coopération Islamique fait le bilan de 20 ans d'activités    Forum Maroc-France : La déclaration finale proclame un partenariat pour l'Afrique    Forum parlementaire: Le Maroc et la France, partenaires pour la sécurité et le développement en Afrique    Rabat: Huit accords de partenariat pour l'accompagnement des personnes en situation de handicap    Attijariwafa bank renforce son engagement en faveur des MRE du Canada    Météo: Le temps qu'il fera ce samedi    Botola Pro D1 : Le classico Wydad-AS FAR vole la vedette    Complexe Mohammed VI: Le modus operandi    Oriental: Le CRI en mode proximité    Arganier: Le bio pour monter en gamme    Cafés hors la loi: La démolition commence!    Rabat: L'Intérieur se charge du budget 2020    Un nouveau souffle pour la Fondation «Esprit de Fès»    Des entreprises portugaises en mission d'affaires multisectorielle au Maroc    Avec la victoire de Boris Johnson, tout reste à jouer pour l'économie britannique    Un ex-Premier ministre turc égratigne Erdogan en lançant son parti    L'intelligence artificielle, entre opportunité et menace pour la santé    Ligue des champions : Ciel dégagé pour le PSG avant l'heure de vérité    Ligue Europa: Arsenal et la Roma au rendez-vous des seizièmes    La musique gnaoua, entre rituel africain et culte des saints vénérés au Maroc    André Azoulay: Il s'agit d'une consécration de l'engagement pionnier d'Essaouira    Les Algériens ne veulent pas Tebboune    Le vivarium du jardin zoologique de Rabat désormais ouvert au public    Football: Qui sont les joueurs africains les mieux payés?    Présidentielles algériennes : Abdelmadjid Tebboune vainqueur selon les résultats préliminaires    La BAD approuve près de 245 millions d'euros pour développer les réseaux de transport d'électricité et d'électrification rurale    Présidence de la CGEM: Le binôme Alj-Tazi confiant    Karim El Aynaoui : « Atlantic Dialogues », une invitation à formuler des réponses urgentes aux grands défis communs »    Gestion des catastrophes naturelles : La Banque mondiale accorde un prêt de 275 millions de dollars au Maroc    Nouvelle défaite cruelle de l'OCK    Eliminatoires Mondial-2022 : La date du tirage au sort fixée    Les prémices d'un nouvel espoir    Habib Sidinou, un président sobre et altruiste    Espagne: Les 3 footballeurs accusés de viol écopent de 38 ans de prison chacuns    L'opposition et la Constitution «adoptent» le PLF    Neutralité carbone en 2050: l'UE s'engage, mais sans la Pologne    Ce que la Turquie pense du Polisario    La Gambie annonce l'ouverture prochaine d'un consulat général à Dakhla    Officiel ! RAM intègre le 31 mars 2020 Oneworld    Académie française: Abdeljalil Lahjomri reçoit le Grand Prix de la francophonie    G-B : La Livre sterling s'envole après la victoire des Tories    L'art Gnaoua inscrit au patrimoine immatériel universel    One Piece Stampede, le premier film de la Toei Animation à être diffusé au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





12e édition des Jeux Africains: Le Maroc tient son pari
Publié dans Albayane le 17 - 07 - 2019

Ce fut un véritable challenge qu'a su relever le Maroc. En fait, huit mois seulement, ont suffi pour le Royaume à être à la hauteur des attentes des athlètes du Continent pour la mise en place des infrastructures sportives en vue de l'organisation de la 12e édition des Jeux Africains et qui se tiendra du 19 au 31 août prochain.
Lors de la conférence de presse, ayant eu lieu jeudi 15 juillet à Rabat, Rachid Talbi Alami, ministre de la Jeunesse et des sports, a tenu de mettre l'accent sur les multiples dimensions relatives à l'organisation de l'une des plus grandes messes sportives africaines. Il s'agit, en premier lieu, de la dimension politique, après le retour du Royaume du Maroc au sein de sa famille institutionnelle africaine. Autre nouveauté d'une importance cruciale, c'est que cette édition sera différente aux éditions précédentes, a souligné le chef du département de tutelle, en faisant savoir que 17 disciplines seront inscrites parmi les compétitions qualificatives aux prochains Jeux Olympiques qui se tiendront à Tokyo en 2020. Il s'agit, en fait, de la nation, le tennis, l'athlétisme, le judo, l'escrime, les sports équestres, entre autres.
D'ailleurs, pour le président du Comité d'organisation des Jeux Africains (COJAR), le Maroc a tout à gagner en acceptant d'organiser cette édition, a-t-il déclaré avec insistance et ce en se dotant des équipements et infrastructures sportives les plus modernes, conformes aux standards internationaux. De tels moyens, vont certainement constituer un atout majeur pour le développement du sport national, a-t-il poursuivi. Tout en saluant le professionnalisme dont a fait preuve le comité d'organisation et l'ensemble des organisateurs, Rachid Talbi Alami a fait savoir que ce rendez-vous continental va connaitre la participation de 12 milles personnes dont 6500 athlètes sans omettre la mobilisation de 2000 volontiers et 1500 officiels ainsi que la présence de 500 journalistes qui seront chargés de la couverture de cet bel événement.
De son côté, Joao Manuel da Costa Alegre Afonso, vice-président des Comité nationaux olympiques africains (CNOA), s'est félicité de la rigueur et du professionnalisme des organisateurs, indiquant que le Maroc a réussi à remplir parfaitement son contrat en entreprenant un travail colossal dans un temps record. Le responsable de l'ACNOA s'est dit impressionné par la qualité des infrastructures mobilisées à cette occasion, en indiquant dans ce sens que le Maroc a relevé la barre plus haut et qu'il est certain que cette édition sera l'une des meilleures durant toute l'histoire des Jeux Africains.
Même son de cloche chez Ahmed Nasser, président de l'Union des confédérations sportives africaines (UCSA) qui a salué les efforts consentis pour les organisateurs indiquant que le Maroc qui fut considéré comme un «bateau de sauvetage», après le désistement de la Guinée équatoriale, a réussi avec brio à tenir le pari.
Sur un autre registre, Abdellatif Oubad, Directeur général du Comité d'organisation, a souligné que l'enjeu principal pour cette édition, consiste à promouvoir le sport de haut niveau et encourager les échanges culturels entre les Etats membres de l'UA. Et ce n'est pas tout ! Ces jeux vont, de surcroit, «permettre aux jeunes des 54 Etats membres de l'IUA à développer l'esprit communautaire nécessaire et l'intégration régionale», a-t-il noté en substance. Le conférencier, a par ailleurs, présenté les sites sur lesquels seront organisés les jeux, situés dans cinq villes du Royaume, notamment Rabat, Témara, Casablanca, El Jadida, Mohammedia et Benslimane.
Notons au final, le comité d'organisation a présenté la mascotte des 12èmes Jeux africains, incarnant le «Lion de l'Atlas», alors que Barid Al-Maghrib a émis deux timbres-postes dédiés à cette compétition.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.