Consultations directes entre avocats et détenus dès le 1er juin    Banques, télétravail, prise de température…Les décisions anti-covid 19 de la CNDP    Le Covid-19 fait chuter les exportations marocaines en Barytine    Article 1062449    SM le Roi, Amir Al-Mouminine, accomplit la prière de l'Aïd Al-Fitr    Coronavirus : 45 nouveaux cas, 7577 au total, mardi 26 mai à 18h    HPS affiche une hausse de 16,9% des produits d'exploitation au premier trimestre    Il est grand temps de penser le Maroc d'après    Redémarrer ou pas le Calcio ? Le championnat des réticents    La Premier League va voter sur l'autorisation des entraînements avec contacts    "The Last Lance" Le documentaire qui révèle toute la vérité sur Armstrong    Hakimi buteur contre Wolfsburg    Collecte record des recettes douanières    L'essentiel de la lutte contre les trafics illicites en 2019    ‘'Coronavirus et discours'', nouvel ouvrage de Ahmed Cherrak    Un bilan fidèle à sa courbe en dents de scie    Pour une meilleure place du monde rural dans le nouveau modèle de développement    Les stars de la musique africaine en concert virtuel    HBO mise sur son catalogue pour booster sa nouvelle plateforme de streaming    Un programme culturel intercatif avec une série d'activités à distance    Réserves de change: BAM adopte les avoirs officiels de réserve    Chelsea proposerait 100M€ pour Onana, Tagliafico et Ziyech    Un masterpiece sublime!    Messaoud Bouhcine: le confinement sanitaire a mis à nu le secteur culturel et artistique    Une «violation» du droit international    Procès à distance : 6.001 détenus bénéficiaires    Les Marocaines ont pris part activement à l'élan mondial de lutte contre la pandémie    Le tourisme sort de sa coquille!    Hong Kong se soulève contre un projet loi imposé par Pékin…    Maroc, de quoi avons-nous peur?    Contrebande: la pénétration des cigarettes de contrebande atteint 5,23% en 2019    Coronavirus : 24 nouveaux cas, 7.556 au total, mardi 26 mai à 10h    Ces activités qui profitent de la crise    Coronavirus: L'OMS suspend les essais cliniques de l'hydroxychloroquine    VH et MFM lancent un grand concours et une expo à vocation solidaire    Omar Elabdellaoui dans le viseur du Bétis et du Galatasaray    Amine Benchaib évoluera au Sporting de Charleroi    Officiel : La date du Aïd Al Fitr désormais connue    Aides alimentaires: Un agent d'autorité épinglé pour détournement    France: La demande du CFCM aux mosquées    Aid El Fitr: Le Roi gracie 483 détenus    Espagne/Foot : reprise du championnat prochainement    Forte participation au concours de déclamation du Coran à distance    A Madagascar et à travers l'Afrique, la ruée controversée vers l'artemisia    Vote à distance: La Chambre des conseillers décide de développer une application électronique    238 ONG subventionnées par le programme Moucharaka Mouwatina    L'ambassade du Maroc à New Delhi en première ligne    Confinement et ramadan, un duo gagnant pour la télé!    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Italie: le Premier ministre Giuseppe Conte démissionne…
Publié dans Albayane le 23 - 08 - 2019

«Cher ministre de l'Intérieur, je t'ai entendu demander les ‘pleins pouvoirs' et appeler (tes partisans) à descendre dans la rue pour te soutenir ; cette attitude me préoccupe (…). Nous n'avons pas besoin d'hommes avec les pleins pouvoirs mais de dirigeants ayant le sens des institutions (…). Faire voter les citoyens est l'essence de la démocratie mais leur demander de voter tous les ans est irresponsable (…). Le pays a un besoin urgent que soient adoptées des mesures pour favoriser la croissance économique et les investissements(…). J'interromps ici cette expérience de gouvernement. J'entends conclure ce passage institutionnel de façon cohérente. J'irai voir le Président de la République pour lui présenter ma démission».
C'est en ces termes que, ce mardi, dans un discours enflammé prononcé devant les parlementaires italiens, le Premier ministre Giuseppe Conte a fait part de son intention de se dessaisir du gouvernail de la coalition – Ligue (extrême-droite)/Mouvement 5 étoiles (anti-système) – qu'il détient depuis Juin 2018 mais que le ministre de l'Intérieur, Vice-Premier ministre et leader de la Ligue Matteo Salvini a décidé de faire exploser après quatorze mois de cohabitation.
Désireux de capitaliser le succès rencontré par sa formation aux élections européennes du 26 mai à l'issue desquelles la Ligue avait recueilli 34% des suffrages contre 17% pour le Mouvement 5 étoiles – son allié dans la coalition gouvernementale – Matteo Salvini a décidé, le 8 Août dernier, de faire sauter cette alliance pour «préserver les intérêts de sa formation politique».
Considérée par le Premier ministre comme étant «irresponsable», la décision prise par Matteo Salvini d'appeler à un nouveau scrutin va incontestablement plonger le pays dans une crise «au moment où la construction du budget se révèle délicate».
Aussi, face à cette malencontreuse situation, Giuseppe Conte qui n'avait plus d'autre choix que celui de renoncer immédiatement à sa fonction de Premier ministre ou d'attendre le résultat du vote d'une éventuelle motion de censure, a opté pour la première formule et remis, le soir-même, sa lettre de démission au président Sergio Mattarella qui l'a chargé «d'expédier les affaires courantes».
Mais, en démissionnant et en mettant ainsi fin au 65ème gouvernement de la République italienne, Giuseppe Conte a également ouvert la voie à un énième chaos politique dans un pays qui n'en a pas vraiment besoin et à d'intenses tractations autour du président Sergio Mattarella pour la formation d'un nouveau gouvernement.
La République italienne qui renoue ainsi avec l'instabilité chronique qui a toujours caractérisé son régime se trouve donc, encore une fois, dans l'obligation de se doter d'un nouveau gouvernement en dépit de la fragmentation de sa classe politique. Est-il permis, cependant, d'espérer que, cette fois-ci, les différents partis politiques italiens vont parvenir à surmonter leurs divergences et leurs dissensions au nom de la sauvegarde des intérêts supérieurs de la Patrie? Rien ne l'indique pour l'heure mais espérons, tout de même, que cette «crise» ne sera que passagère et attendons pour voir…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.