Pour une politique nationale de la recherche en migration sans discrimination!    Les charges communes sont loin d'être des charges exceptionnelles    Alsa Al Baida suspend les lignes de bus Casa-Mohammedia    Biélorussie: Svetlana Tsikhanovskaia en passe de détrôner Loukachenko    Vaccin anti covid-19 : L'OMS tente de freiner les ardeurs de la Russie    Notre e-mag Challenge revient en début septembre    Covid-19 : le Vietnam attaqué par une souche plus virulente    Cash Plus dématérialisée l'ouverture d'un compte de paiement    La «pandémie routière» fait 12 morts au nord d'Agadir    Troubles de l'érection. La solution existe    Alerte du ministère de l'intérieur: Attention aux FAKE NEWS    Cours de change: les devises étrangères contre le Dirham marocain    Message d'Antonio Guterres au roi Mohammed VI    L'application TikTok sera bannie aux Etats-Unis si...    Cyber-sécurité : Une transaction en ligne sur 50 était frauduleuse dans le secteur financier    La Covid-19 impacte les comptes de Lydec    Interconnexion électrique Maroc-Espagne : L'ONEE rassure sur une fuite d'huile    Traite d'êtres humains : 151 cas en 2019    Casablanca: violent incendie au quartier Beauséjour    Covid-19 au Maroc: l'Istiqlal déplore « l'improvisation du gouvernement »    Météo Maroc: le mercure va grimper jusqu'à 45 degrés ce mardi    Le drapeau marocain mis à l'honneur dans le nouveau clip de Beyoncé    Luxe : une grande chaine américaine met la clef sous la porte    Hypertension artérielle : Faites de l'exercice !    Le lièvre soulevé par l'USFP suscite le débat    Koert Debeuf : L'importance du Maroc dans le conflit libyen réside dans sa neutralité    C1, C3, C1 dames, L1... Top départ d'un mois d'août fou de foot    Le Raja met la pression sur le WAC    Le surf à l'ère du coronavirus    Le discours du Trône constitue une feuille de route claire pour le présent et l'avenir    Exacerbation de la crise sécuritaire à Tindouf    Début de la 100ème édition du festival de Salzbourg, sous restrictions à cause de la pandémie    Amitabh Bachchan, légende de Bollywood, est sorti de l'hôpital    Ligue 1: le Marocain Azz-Eddine Ounahi quitte Strasbourg pour rejoindre ce club    Bourita: Il y a une convergence de points de vue entre le Maroc et l'Arabie Saoudite    Le Raja retrouve le podium et met la pression sur le WAC    Exacerbation de la crise sécuritaire à Tindouf    Le Sénat italien lève l'immunité parlementaire de Matteo Salvini    SM le Roi appelle à la vigilance, à la solidarité et au respect des mesures sanitaires    Espagne. Les homosexuels marocains accueillis à bras ouverts    Cross country : Les championnats du monde juniors de reportés jusqu'en août 2021    Redwan El Asmar lance «Samhili»    Parution de la traduction arabe du livre «Les sept patrons de Marrakech»    Botola : le Wydad en tête du classement général    "L'Oriental et la Méditerranée au-delà des frontières" Le nouveau-né de l'agence de l'Oriental    Covid-19: Kyrgios annonce son forfait pour l'US Open    Douzi lance son clip pour Afriquia    La chanteuse yéménite Balqees Fathi chante la vie est belle en dialecte marocain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le groupement parlementaire du PPS scandalisé par une «mesure discriminatoire»
Publié dans Albayane le 13 - 11 - 2019

L'interdiction de vente des tickets de transport aux Africains sans titre de séjour
La décision d'interdire aux agences et aux sociétés de transport en commun de vendre des tickets de transport aux Africains sans titre de séjour est une mesure «discriminatoire, inadmissible, incompréhensible et contraire à la Constitution et à la politique migratoire» du Royaume, selon la présidente du Groupement parlementaire du progrès et du socialisme à la Chambre des représentants Aicha Lablak.
Après une première question écrite adressée à ce sujet au ministre de l'équipement, du transport, de la logistique et de l'eau le 31 octobre dernier, Aicha Lablak revient à la charge pour demander, dans une autre lettre datée du 7 novembre courant, de prendre la parole lors de la prochaine séance des questions orales pour expliciter davantage les suites fâcheuses d'une telle décision «irréfléchie».
Dans sa question écrite au ministre concerné, la députée avait en effet souligné la stupéfaction de son groupement qui «ne comprend pas les justifications et les motifs» de la prise d'une telle décision.
Si les informations publiées à ce propos se confirmaient, elles représenteraient pour le GPPS des décisions «racistes qui n'ont rien à voir avec la Constitution du pays» qui précise dans son préambule que le Maroc s'engage à «bannir et combattre toute discrimination à l'encontre de quiconque, en raison du sexe, de la couleur, des croyances, de la culture, de l'origine sociale ou régionale, de la langue, de l'handicap ou de quelque circonstance personnelle que ce soit».
Mais quels sont les motifs et les raisons qui sont derrière une telle décision «provocatrice de nos sentiments en tant que Marocains, attachés à la dimension universelle de notre culture nationale, croyant aux valeurs d'ouverture et de coopération entre les peuples et œuvrant pour la consécration de l'image de notre pays en tant que terre de la paix, de l'amour, de la fraternité et de l'hospitalité», s'interrogeait-elle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.