Réforme de la formation médicale: La commission lancée    Tunisie: Le gouvernement se fait toujours attendre    Réforme des retraites/France: La bataille des amendements    Raja-TP Mazembe: les Verts mènent à la mi-temps (VIDEO)    Le journaliste people Simo Benbachir, sera-t-il extradé vers le Maroc ?    Raja-TP Mazembe: suivez le match en direct (Champions League)    Coronavirus: Avis aux voyageurs à destination du Maroc    Fadila Benmoussa absente du petit écran ce Ramadan    Le Maroc et le Panama déterminés à consolider leurs relations bilatérales    Rabat et Mexico déterminés à bâtir un partenariat stratégique    Driss Lachguar appelle à la révision de l'article 47 de la Constitution    Envoyé personnel pour le Sahara: Bourita expose la position du Maroc    L'invincible Zidane a-t-il perdu la main ?    Mohsin Attaf, le judo dans l'âme, le Maroc dans le cœur    Ligue des champions : Le WAC cherche sa petite revanche face à l'ESS    La filière du cuir, un secteur à fort potentiel à l'export    Hausse du RNPG du groupe Attijariwafa Bank    L'Agence nationale de la sécurité routière tient son premier conseil d'administration    Divers    Promotion de la citoyenneté et les droits de l'Homme en milieu scolaire à Béni Mellal    Un individu arrêté à la gare routière de Meknès    Divers Economie    Kate Winslet raconte la vérité sur la fin de Titanic    The Weekend : Je travaille pour oublier la solitude    "Feel me", le nouveau titre de Selena Gomez    Résultats annuels : Un chiffre d'affaires en hausse de 3,8%, et un bon comportement de l'automobile    Il a plus que doublé entre 2002 et 2018 : Un parc automobile de 4,3 millions de véhicules    Plafonnement des honoraires : Une grève au menu pour les notaires    Le 3ème Forum Maroc-Etats insulaires du Pacifique se conclut par la « Déclaration de Laâyoune »    La NARSA met le paquet dans un vaste programme de sensibilisation    Le Conseil de la concurrence se penche sur son inventaire de l'année 2019    La DGAPR dément les allégations du proche d'un détenu dans le cadre des événements d'Al Hoceima au sujet de la grève de faim    Brexit : Londres songe à se retirer des négociations dès juin    La République du Burundi ouvre un consulat général à Laâyoune    Il y a 60 ans, Agadir: Penser la catastrophe    Création à Kinshasa d'une Chambre de commerce RDC-Maroc    Mais où est Obama ? Le grand absent omniprésent face à l'ascension de Sanders    Sahara marocain: le Parlement espagnol précise sa position    Agadir abrite le 27ème Rallye Maroc Classic en mars    Fouad Chafik prolonge avec Dijon!    L'armée syrienne tue plus de trente soldats turcs dans la région d'Idlib    Nadia Fettah Alaoui : Le tourisme contribue de 7% au PIB national    Quarts de finale aller des Coupes africaines : Gare au faux pas !    Bouillon de culture    Un don de Patrice de Mazières au profit des Archives du Maroc    Jeudis cinéma droits humains : Projection du film « Khartoum Offside»    «Trio Sophia Charaï» à l'Institut Cervantès de Casablanca    Taza à l'heure du 2e forum provincial pour la culture et le travail associatif    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rajae Lahlou: La quête de soi
Publié dans Albayane le 20 - 11 - 2019

Elle exposera sa 1ère grande exposition dans sa propre galerie
Par Abdeslam Khatib
De succès en succès, la talentueuse artiste peintre agrémentée d'une casquette de décoratrice affirmée, Rajae Lahlou s'apprête à organiser, le 22 novembre prochain, sa première grande exposition individuelle dans sa propre galerie à Casablanca. Une première!
Après avoir brillé de mille feux, de l'avis de plusieurs critiques d'art, dans plusieurs manifestations artistiques, notamment en exposant ses multiples œuvres à travers nombreuses galeries du royaume …, l'artiste-peintre marocaine saisira cette grande occasion pour inaugurer sa propre galerie. Selon Rajae Lahlou, le 22 novembre 2019 sera également une date qui sera marquée par l'inauguration de sa propre galerie, baptisée Living For Art, la plus grande au niveau de la métropole. La finalité pour l'artiste concernant cet espace, est d'y abriter ultérieurement une fondation. Plus encore, Cette dernière sera un véritable tremplin pour permettre aux artistes venant d'ici ou d'ailleurs d'exposer leurs œuvres, ainsi pour encourager les artistes en herbe de s'exprimer et faire clore leur génie artistique.
En effet, l'exposition de l'artiste sera, selon elle, une opportunité pour surprendre les connaisseurs en la matière, critiques d'art, visiteurs et invités, en exposant ainsi un large choix d'œuvres, nouvelles et propres, exposées pour la première fois, dans lesquelles elle plonge dans la mixture des couleurs qu'elle affectionne, avec la création en même temps des alliages de tons, selon une «peinture mutante».
En outre, en étant également décoratrice, l'artiste peintre a eu déjà l'occasion de nous faire visiter sa belle maison qu'elle a décorée par ses propres soins et selon des conceptions magnifiquement harmonieuses. Autodidacte, Rajae Lahlou a eu une attirance magnétique pour l'art plastique dès son jeune âge. Sa curiosité pour le monde de l'art plastique lui a été inspirée par un heureux hasard qui a fait ressortir tout ce qu'elle ressent en elle en matière d'imagination et de créativité artistique.
Toutefois, les membres de sa famille ont contribué fortement pour l'encourager à se lancer dans l'art de peindre. Il en a résulté que son travail artistique est davantage une recherche assidue dans le coloriage. D'ailleurs, l'espace, le mouvement, le rythme, les couleurs et la sobriété technique caractérise ses œuvres chatoyantes et magnifiques. Son travail témoigne d'une aventure avec la couleur et la matière menée avec authenticité, chaleur et sensualité. Ce qui l'a fait révéler en tant qu'artiste peintre à part entière.
L'artiste peintre Rajae Lahlou passe son temps à Casablanca où elle réside avec sa petite famille, qui partage avec elle son rayonnement dans le monde de l'art plastique après avoir découvert en elle l'ADN d'une artiste peintre et une décoratrice douée dans le domaine. Ainsi, bien qu'elle n'ait pas étudié l'art, Rajae Lahlou se veut une artiste autodidacte. Selon elle, elle était déjà attirée par la beauté des choses lorsqu'elle était enfant, elle était encline à la vie artistique puisqu'elle écrivait des poèmes et des nouvelles dès son jeune âge… Par ailleurs, sa première exposition individuelle coïncide heureusement avec l'inauguration de sa propre galerie, vouée à la création artistique d'une part et l'imagination et la conception culturelle d'autre part. Une date très importante pour Rajae Lahlou qui nous réserve bien d'autres surprises….


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.