Maroc/Covid-19: Plus de 3.000 guides touristiques agréés bénéficient d'indemnités forfaitaires    Maroc/Météo: Temps nuageux ce mercredi 21 avril    Le surplace insolite d'une régularisation à l'italienne    Le Maroc dénonce l'obstruction algéro-polisarienne du processus de nomination d' un Envoyé personnel au Sahara    Le déficit budgétaire se creuse pour le deuxième mois consécutif    La généralisation de la protection sociale, un triomphe contre les inégalités    Les TPE lourdement impactées par les délais de paiement    Décès du président tchadien Idriss Déby Itno    Infantino fustige les dissidents qui devront subir les conséquences    Coupe de la Confédération: Match capital pour la RSB et sans enjeu pour le Raja    Restructuration de la direction technique des EN    Un journaliste algérien écroué après un article sur le mécontentement desTouaregs    La police à pied d'oeuvre pour faire respecter le couvre-feu nocturne    Une exposition célèbre les créations artistiques des enfants autistes à Fès    La chanteuse Taylor Swift à nouveau la cible d' un harceleur    Bientôt une suite du film Downton Abbey    Le club de Ziyech se retire de la Super League    Dossiers des contractuels : Amzazi jette de l'huile sur le feu !    Cinq clubs anglais se retirent de la controversée « Super League »    Programme des principaux matchs du mercredi 21 avril    Coupe du Trône: Les 8 qualifiés pour les quarts de finale connus    De jeunes volontaires réexposés au Covid-19 pour une étude britannique    Maroc/Protection sociale : cinq projets de décrets adoptés par le Conseil de gouvernement (Vidéo)    Les vols directs Maroc-Israël seront opérationnels après le Ramadan    Tanger : Deux individus interpellés pour vol sous la menace de la violence à l'intérieur d'une agence bancaire    Maroc/Prolongement des mesures exceptionnelles pour certaines catégories affiliées à la CNSS: Deux décrets adoptés    Approbation du Plan gouvernemental intégré de mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe    Hakima El Atrassi à cœur ouvert    8 millions de têtes d'ovins et de caprins seront identifiées    Omar Hilale dénonce la duplicité de l'Algérie et du «polisario» au sujet de l'Envoyé personnel pour le Sahara marocain    Restructuration de la direction technique des équipes nationales    Ahidous, Ahwach, Izlan n Tyerza, Tizrarin, Timnadin, Tagnawit ...en mode Rock&roll, blues, pop ou Rock    Peindre à l'encre océanique    Nasser Bourita s'entretient avec son homologue irlandais    Nouvelle hausse des cas de covid-19 au Maroc (Bilan quotidien)    Covid: comment se dérouleront les épreuves du bac 2021 au Maroc ?    Nouvelle résolution du Parlement européen sur la dégradation des droits de l'homme en Algérie    L'ONU met en garde contre les changements climatiques...2021 doit être l'année de l'action (Guterres)    Le chef de l'armée libanaise remercie le roi Mohammed VI    S.M. Le Roi lance la généralisation de la protection sociale    Le Maroc élu à la présidence du Conseil exécutif de l'Organisation pour l'Interdiction des Armes Chimiques    Les Nuits du Ramadan 2021 célèbrent les «racines africaines»    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec le rival saoudien    Le journaliste et critique d'art Jamal Boushaba n'est plus    Adoption en commission d'un projet de loi relatif au blanchiment des capitaux    Tchad : le président Idriss Déby Itno tué au front    Décès de l'ancien vice-président américain Walter Mondale à l'âge de 93 ans    Le Maroc insiste sur l'impératif de placer la lutte mondiale contre la drogue parmi les priorités    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«L'impact climatique à l'origine l'appauvrissement des populations»
Publié dans Albayane le 05 - 12 - 2019

Al Bayane : Le Maroc abrite pour la 4e fois l'Africa Security Forum 2019. Qu'est-ce qui justifie votre engouement d'y participer?
Philippe Van Gils : Nous avons des partenaires et nous travaillons avec eux depuis plusieurs années. Dans ce cadre, nous avons été invités aux Forums précédents sur la sécurité. Et vu l'impact de ces derniers sur l'ensemble de l'Afrique, nous avons trouvé que c'est une opportunité extraordinaire d'y prendre part et de soutenir l'évènement. C'est vraiment une rencontre de qualité dans la mesure où elle regroupe plusieurs acteurs importants sur différentes problématiques de sécurité.
Votre avis sur ce forum?
Pour nous, ce qui est intéressant, c'est que cette édition présente un angle assez innovateur. Puisqu'elle associe le changement climatique au problème de sécurité. C'est vrai que si nous regardons de notre point de vue, nous voyons une corrélation très forte entre les zones qui souffrent particulièrement des effets climatiques: le Sahel pour ne prendre que cet exemple, avec les problèmes de sécurité liés à la migration, mais aussi aux activités criminelles.
Le commerce illicite du tabac est utilisé pour financer toutes sortes d'activités criminelles, dont justement les flux migratoires et le phénomène du terrorisme. Récemment, nous avons enregistré des éléments en ce sens, avec les activités de l'Etat Islamique dans différentes régions. Pas plus tard que la semaine dernière, nous avons encore vu les mêmes faits au Mali et au Burkina Faso. Nous voyons bien que ces organisations criminelles très actives posent beaucoup d'activités dommageables et sont également impliquées dans le commerce illicite.
Nous pensons que c'est un véritable problème, et qu'il est important de poser des actions fortes en vue d'y remédier. Certes ces multiples activités touchent l'aspect commercial, mais au-delà de ce constat dévalorisant, nous pensons quand même que ces organisations ont un impact très dommageable pour le développement du continent africain. Souvent, elles utilisent des poches du continent où justement, l'impact climatique a été tel qu'il y a une désorganisation, un appauvrissement des populations, un manque d'eau. Elles ont de fait une opportunité de s'établir pour mener des activités criminelles. Elles utilisent l'appauvrissement de la population pour les embarquer dans des activités qui sont illicites.
Quid de ces puissances internationales qui profitent de ces failles climatiques?
Particulièrement, dans ce domaine, nous savons qu'une grande partie du tabac est produite en Afrique : le Mozambique, Zimbabwe et le Malawi sont les gros producteurs. De ce fait, on a un rôle direct dans la chaine de valeur de notre produit. Nous devons essayer d'offrir à nos consommateurs des alternatives qui peuvent réduire les risques liés à la santé. Pour la plupart des fumeurs qui ont fait le choix de continuer à fumer malgré les avertissements, nous disons qu'il est mieux c'est d'arrêter. Mais pour ceux qui continuent, nous leur recommandons au moins de changer les produits en vue de réduire considérablement les risques…
Par rapport aux problèmes liés au climat, il s'agit de mieux gérer l'eau, mais surtout d'éviter que les enfants puissent travailler dans des champs. Donc, leur offrir un support au niveau de l'éducation scolaire. Ces éléments sont autant d'initiatives concrètes que l'on peut entreprendre en Afrique pour favoriser son développement durable.
Je crois qu'à ce niveau, nous sommes l'un des acteurs. Mais bien évidemment, on ne peut rien résoudre tout seul. Ce qui est important, et le message qu'on veut essayer de faire passer est le suivant : pour arriver à des changements fondamentaux, il est important qu'il y ait un partenariat public-privé décomplexé. Il est nécessaire que toutes les parties puissent réunir leurs efforts par rapport au développement durable qui est primordial.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.