Coronavirus : Alerte sur le cash    Coronavirus : 26 nouveaux cas et 7328 guérisons au total, dimanche 7 juin à 10 H    Coronavirus : Alerte sur le cash    Coronavirus : 61 nouveaux cas, 8.132 au total, samedi 6 juin à 10h    Rabat prépare son plan de relance post Covid-19    Le Maroc au sommet mondial sur la vaccination    La CNDP publie son bulletin sur la confiance numérique    Distribution de kits sanitaires dans les centres de protection de l'enfance    Les entreprises ne jurent que par le marketing digital    Projet ciblage des bénéficiaires des programmes d'appui social    Le premier cabinet d'avocat virtuel voit le jour à Casablanca    Belhanda troquerait Istanbul contre Riyad    Tribunaux numériques et cabinets d'avocats virtuels se pressent au portillon    Hamada El Baihi : L'Algérie est coupable de la persistance de la souffrance des populations séquestrées à Tindouf    Le capitalisme américain est-il raciste depuis toujours ?    Distribution de kits sanitaires à 4.300 enfants en situation de précarité    Saad Dine El Otmani : Le dépistage massif des salariés permettra d'accélérer la reprise de l'activité économique    Volonté de Marrakech et d'El Kelâa des Sraghna de booster l'enseignement préscolaire    Quand les contes populaires font front à l'impact de l'épidémie    Le Maroc plaide pour une mobilisation accrue contre les actes de violence de Daech en Afrique de l'Ouest et au Sahel    Les propositions du PPS pour un nouveau contrat politique»    Benfica: Taarabt élu homme du match contre Tondela    Un journal indien fustige le blackout total sur la situation du coronavirus à Tindouf    Chelsea en pole position pour accueillir Timo Werner!    Raul Gonzalez futur entraîneur d'Amine Harit?    Confinement: Tous ensemble?    Actes de violence de ce groupe terroriste en Afrique de l'Ouest et au Sahel    TDN: le Maroc en tête des destinations touristiques mondiales sûres dans l'après Covid    La province de Khouribga désormais indemne du coronavirus    La vérité derrière le mensonge    Covid-19: Quand les contes populaires font front à l'impact de l'épidémie    Confinement: les Etats africains ont perdu plus de 100 milliards de dollars de recettes fiscales    Afghanistan: Les troupes US bientôt «at home»?    Modèle de développement: Des pistes de relance pour Fès-Meknès    Reprise des vols: La Turquie conclut un accord préliminaire avec le Maroc    Aérien: Ce que risquent de perdre les compagnies africaines    Le virus prépare une révolution monétaire    Bientôt le retour du public dans les stades d'Italie    Hamza El Hajoui : Le sport joue un rôle économique et social créateur de valeur ajoutée et d'opportunités d'emploi    Cannes s'offre Wes Anderson, François Ozone et Steve McQueen dans la sélection officielle    Rabat revient, doucement et sûrement, à la vie…    Pétrole: Les cours reprennent timidement    Le scénariste Hassan Lotfi n'est plus    Youssouf Amine Elalamy lauréat du prix Orange du livre en Afrique    De la distanciation littéraire: Tentative de réflexion    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pèlerinage de Pâques inédit à Lourdes, sans fidèles
Publié dans Albayane le 05 - 04 - 2020

Alors que la saison des pèlerinages devait s'ouvrir ce week-end, le sanctuaire catholique de Lourdes dans le sud-ouest de la France s'apprête à connaître, en pleine pandémie liée au coronavirus, une semaine de Pâques inédite, sans fidèles.
«C'est certain que pour nous, comme pour l'ensemble des catholiques, la semaine sainte et la fête de Pâques seront vécues d'une façon toute particulière cette année. Mais je pense que nous la vivrons de manière très forte», lance Mgr Olivier Ribadeau Dumas, le recteur du Sanctuaire de Lourdes.
D'ordinaire très fréquentées par les croyants en cette période qui donne le coup d'envoi de sept mois de pèlerinages, la cité mariale et sa Grotte, où, selon la tradition catholique la Vierge Marie serait apparue à Bernadette Soubirous en 1858, sont aujourd'hui désertes.
Fermé depuis le 17 mars et pour une durée indéterminée, pour la première fois de son histoire, le Sanctuaire de Lourdes a tenté de réagir rapidement à la pandémie de Covid-19.
D'abord, en lançant une «neuvaine de prière». Pendant neuf jours consécutifs, prêtres et chapelains ont prié en continu, de 07H00 à 20H30. Le tout retransmis sur TV Lourdes, la chaîne YouTube du Sanctuaire, Facebook Live, ainsi que sur plusieurs télévisions catholiques -KTO en France, EWTN qui diffuse dans les pays anglo-saxons ou encore TV 2000 en Italie.
Durant la semaine pascale, les temps forts des célébrations seront retransmis en direct par TV Lourdes et les prières du chapelet seront diffusées plusieurs fois par jour et en plusieurs langues sur KTO, TV 2000 et EWTN.
«Puisque les pèlerins ne peuvent plus venir à nous, nous nous invitons chez eux, afin qu'ils soient soutenus dans le confinement mais aussi dans leurs angoisses et dans leurs inquiétudes», explique Mgr Ribadeau Dumas.
Résultat: en neuf jours, les audiences de TV Lourdes ont été multipliées par trois, frôlant parfois les 150.000 vues par jour, le nombre de «minutes vues» sur Facebook Live a bondi de 444%, et des centaines d'abonnés supplémentaires sur Twitter et Instagram ont accouru.
«Et ça ne prend pas en compte toutes les chaînes de télévision qui nous retransmettent et qui ont leur audience propre, ni les audiences sur la centaine de radios chrétiennes qui nous reprennent», précise Mathias Terrier, le responsable de la communication du Sanctuaire.
Si Français et Italiens représentent la majeure partie du public, les offices lourdais sont aussi suivis depuis les Etats-Unis, l'Espagne ou le Canada.
«Nous savons que nous sommes aussi retransmis en Amérique du sud, dans les Philippines ou en Indonésie. Lourdes est une ville mondiale, dont le nom est connu partout parce que dans toutes les régions du monde il y a une grotte de Lourdes ou une paroisse qui est placée sous le patronage de Notre-Dame de Lourdes», poursuit Mgr Ribadeau Dumas.
«Nous allons vivre la semaine sainte grâce aux retransmissions. Nous sommes en communion avec des centaines de milliers de pèlerins qui nous regardent dans de nombreux pays», se réjouit le religieux.
Parallèlement aux retransmissions, le Sanctuaire a lancé des «pèlerinages spirituels». Chaque matin, les chapelains allument un cierge pour chaque groupe de pèlerins qui n'a pas pu venir et dont les noms sont cités à plusieurs reprises dans la journée.
Une opération baptisée «une flamme, une présence» est aussi conduite, pour permettre à chaque croyant de faire allumer une bougie votive dans la basilique du Sanctuaire.
«Il y a des gestes de Lourdes traditionnels, explique le recteur: toucher la paroi du Rocher de la Grotte, l'eau et la lumière. Aujourd'hui, il ne nous est pas possible d'envoyer de l'eau, ni d'inviter les gens à toucher le Rocher, mais la lumière est le signe qui est encore possible».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.