L'américain BayBridgeDigital à la recherche de 150 profils en CDI au Maroc    Blanchiment : Levée de boucliers au Parlement    Dialogue inter-libyen à Tanger: Le Haut Conseil de l'Etat libyen satisfait des résultats    Evolution du coronavirus au Maroc : 3508 nouveaux cas, 359.844 au total, mardi 1er décembre à 18 heures    Vague de froid à Zagora: les autorités se mobilisent    ADM : 500 millions de recettes en moins à cause de la Covid    Maroc-UE : Nasser Bourita invite les Européens à aller vers le « more for more »    Emploi. Le handicap n'est pas une fatalité    Jennifer Lopez complètement nue    La réalisatrice Sofia Alaoui sélectionnée aux César 2021    « Qendil ». Le nouveau single rock de Ayoub Hattab    Ikken: World Ptx Summit, un véritable carrefour pour la communauté des hydrogènes verts    L'Observatoire marocain de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme dénonce l' agression perpétrée par les nervis du Polisario contre la manifestation pacifique des Marocains à Paris    Driss Lachguar : Pour les Marocains, la cause palestinienne compte tout autant que la cause nationale    Une association appelle à la gratuité du vaccin anti-Covid    Mission française au Maroc : le port du masque désormais obligatoire à partir du CP    Phase II : Lancement de l'accompagnement psychiatrique pour les enfants bénéficiaires de la Grâce Royale    Nouveau revers pour Donald Trump    Paris: la Tour Eiffel rouvrira à cette date    L'Opinion : Maquiller l'échec par l'intox    Oujda : La culture et l'art, créneaux de développement    El Otmani met en évidence l'élan de développement    L'Union européenne verse 8,5 milliards d'euros pour en soutien aux programmes de chômage partiel    Fonds Mohammed VI d'investissement, fer de lance de la relance économique    Algérie: trois ans de prison requis contre Karim Tabbou    Les outils d'échanges et la passion de la lecture    2è festival Al-Mahsar pour la culture et le patrimoine hassanis    «Mohamed Choukri... Tanger et les écrivains étrangers»    Appel à la lutte contre les formes contemporaines d'esclavage    Ouaddar, Boukaa, Ahrach et Colman représenteront le Maroc    BAM: vers une nouvelle baisse du taux directeur ?    Rokhas: une plateforme au service du citoyen    Fès: L'ENCG s'allie au groupe français ESC Clermont    Le chef du gouvernement espagnol attendu à Rabat    Le FUS s'appuiera sur la jeunesse    Le Youssoufia Berrechid, les prémices d'une saison prometteuse    Message du roi Mohammed VI au président roumain    Juventus-Dynamo Kiev: Stéphanie Frappart première arbitre femme en Ligue des Champions masculine !    Qualifications CAN U20: Ce ne sera pas facile pour l'équipe nationale !    Supercoupe de la CAF : La RSB cherche à jouer au Qatar !    L'Espagne défend la centralité de l'ONU dans le règlement de la question du Sahara    Covid-19: l'OMS a fait une promesse    L'OCI réaffirme son attachement à l'accord de Skhirat comme base à toute solution définitive en Libye    Visé par une enquête, le médecin de Maradona évoque un patient "ingérable"    Anouar Dbira : Nous tenterons de gagner la Coupe duTrône    Coup d' envoi du Salon du Maroc des arts plastiques à Fès    La cause palestinienne est la clé de voûte de toute solution permanente et globale au Moyen-Orient    Outat Al Haj: décès du camarade Mohamed Idrisi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un symbole de la mobilisation du monde sportif en faveur des valeurs de solidarité
Publié dans Albayane le 06 - 04 - 2020


La Journée mondiale du sport
Par Taoufik Saoulaji (MAP)
Le Maroc, à l'instar de tous les pays du globe, célèbre comme chaque année, la Journée mondiale du sport, cette fois-ci, dans un contexte particulier marqué par la paralysie quasi complète des activités sportives, en raison de la pandémie du nouveau Coronavirus.
Placée sous le thème de la «solidarité», cette journée vise à renforcer le rôle du sport dans la diffusion des nobles valeurs humaines et la promotion de la paix et du développement dans les quatre coins du monde, a fortiori dans les régions les plus touchées par les conflits, les guerres et les épidémies.
Cette solidarité s'est manifestée dans les innombrables initiatives lancées par les milieux sportifs au Maroc comme ailleurs à travers des campagnes de dons visant à venir en aide aux personnes les plus touchées par la crise économique engendrée par la pandémie. Elle s'est également traduite via les efforts déployés par les joueurs et les staffs techniques pour la baisse de leurs salaires afin de soutenir leurs clubs qui participent, à leur tour, à cet élan de solidarité, en mettant leurs stades à la disposition du corps médical pour stocker les produits de santé dédiés au combat acharné contre le Covid-19.
Grâce à son fort impact, le sport a progressivement été reconnu et utilisé comme un outil de l'aide humanitaire, du développement et de la consolidation de la paix dans toutes les régions du monde notamment les plus reculées, soit un investissement important dans le présent et l'avenir à travers des projets court-termistes comme les aides humanitaires et des projets à long terme visant la réintégration des enfants et des jeunes touchés par la délinquance et la violence.
Pour les sociétés modernes, le sport n'est plus considéré comme un luxe mais devenu une nécessité fondamentale qui concerne à la fois la santé, l'éducation, la cohésion sociale, l'économie, la diplomatie et le dialogue interculturel.
Ainsi, le 6 avril a été proclamé «Journée mondiale du sport», sur proposition du Royaume, qui confirme son rôle de pionnier sur la scène sportive internationale et son engagement en faveur de la promotion de la paix, de l'humanisme et du développement durable au niveau mondial.
Le 22 mai 2011, lors du 2ème Forum international tenu au Palais des Nations à Genève entre le directeur du Comité international olympique (CIO), Jacques Rogge et le Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies, Ban Ki-Moon, le représentant du Comité national olympique marocain (CNOM), Kamal Lahlou, a proposé à l'assistance la célébration d'une journée internationale du sport qui rappellerait ses valeurs nobles au service du développement et de la paix.
Cette proposition a été très bien accueillie et deux ans plus tard, plus précisément le 23 août 2013, l'Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 6 avril Journée mondiale du sport au service du développement et de la paix, établissant ainsi un lien historique avec la date d'ouverture des premiers Jeux Olympiques en 1896. La proclamation de cette journée vise à célébrer la contribution du sport et de l'activité physique à l'éducation, au développement humain, à l'adoption de modes de vie sains et à l'édification d'un monde pacifique.
Dans ce sens, le vice-président du CNOM, membre au sein de la Commission Marketing du CIO et membre de l'Association des Comités Nationaux Olympiques d'Afrique, Kamal Lahlou, a indiqué dans une déclaration à la MAP, que la Journée mondiale du sport symbolise la mobilisation du monde du sport en faveur des valeurs que cette activité porte, en l'occurrence la solidarité. «Aujourd'hui, face à la crise du coronavirus et au confinement mondial, cette solidarité prend un autre sens», a relevé M. Lahlou, notant que tous les sportifs du monde ont montré leur solidarité et ce dans tous les pays du monde.
«Cette lutte contre ce virus ne peut être gagnée qu'en équipe, et le sport est toujours une histoire d'équipe», a insisté M. Lahlou.
«Les valeurs de l'olympisme sont d'une actualité brûlante», a estimé le vice-président du CNOM, précisant que, comme le reste des activités humaines, l'olympisme va connaître un changement.
«Il est appelé ainsi à revoir ses fondamentaux mais sans perdre ses valeurs», a-t-il invité. Le président du CIO, Thomas Bach, qui a démontré à plusieurs occasions, qu'il était «en phase avec les bouleversements du monde, me paraît l'homme capable aujourd'hui de reconfigurer l'idéal olympique, auquel nous tenons tous», a-t-il affirmé.
Lahlou a conclu que «la journée mondiale a permis et permettra toujours, si besoin en est, de rappeler que la pratique du sport est un droit humain».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.