Quel nouveau modèle économique pour le Maroc d'après Covid-19 ?    Quel nouveau modèle économique pour le Maroc d'après Covid-19 ?    Naïf Aguerd proche d'un accord avec l'OGC Nice ?    Mohamed Taabouni, le plus performant d'une génération dorée    Coronavirus : 27 nouveaux cas, 7433 au total, dimanche 24 mai à 16h    Le derby Sévillan pour démarrer la reprise de LaLiga    Aïd Al Fitr célébré dimanche au Maroc    Roumanie : Le président de l'EMSI Kamal Dissaoui distingué    Coronavirus : 74 nouveaux cas confirmés au Maroc, 7.406 cumulés, samedi à 16h    Vidéo. Pakistan : 97 morts dans un crash d'avion    David Keene… Comment l'Algérie finance la propagande de sécession aux Etats-Unis    Coronavirus : 43 nouveaux cas, 7375 au total, samedi 23 mai à 10h    Rediffusion des cours à distance pendant les vacances de l'Aïd    L'AREP supervise 166 projets d'un milliard de DH    L'ENSP se dote de la première plateforme virtuelle de santé au Maroc    Achraf Bencharki plus près que jamais de Trabzonspor    En Bundesliga, 90 minutes de silence... plus une pour les victimes    Les résultats de Manchester United affectés par le Covid-19    Habib El Malki : Les efforts consentis par les membres de la Chambre des représentants se sont traduits par l'adoption des lois avec efficacité et rapidité    Mohamed Benabdelkader : Elaboration d'une vision assortie d'un plan opérationnel pour l'après confinement    Nos voeux    Plan de lutte contre le coronavirus dans les prisons La DGAPR dresse le bilan des mesures prises    Près de 3 MDH pour atténuer l'impact du Covid-19 à Ain Chock    Vaccin contre le coronavirus : L'université d'Oxford recrute plus de 10.000 volontaires    Au temps du confinement, l'expression artistique se réinvente    "Graines de Corona", nouveau recueil du suisse Bruno Mercier aux éditions marocaines "Les Infréquentables"    Vrai faux entretien avec Jean d'Ormesson    Nos Vœux    L'ONU lance une initiative mondiale contre la désinformation    Un club chinois s'intéresse à Younès Belhanda    La CAN 2021 toujours sans visibilité…    Nizar Baraka: il est temps de redéfinir les priorités nationales    «REC» de Paco Plaza et Jaume Balaguero: un thriller viral!    La crise et après…    Le porteur de feu (L'Igniphore)    Lire Evelyne ou le djihad?    Israël…Gaza… Les Palestiniens    «Le législateur devrait insérer le télétravail pour une application claire et sans ambiguïtés»    508 mesures proposées par la CGEM et ses fédérations    A quoi sert une frontière?    Déconfinement: Les députés pointent l'absence de vision    S.M le Roi, Amir Al-Mouminine, commémore Laylat Al-Qadr    Réunion de Habib El Malki avec les présidents des groupes et groupement parlementaires    Kamal Moummad, «The Man Behind the Scene»    Venezuela: Trump perd la partie…    L'après-Covid-19: Ce que propose le couple franco-allemand    Confinement et ramadan, un duo gagnant pour la télé!    DOC-Covid19 : Les principaux textes législatifs en un seul clic!    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un symbole de la mobilisation du monde sportif en faveur des valeurs de solidarité
Publié dans Albayane le 06 - 04 - 2020


La Journée mondiale du sport
Par Taoufik Saoulaji (MAP)
Le Maroc, à l'instar de tous les pays du globe, célèbre comme chaque année, la Journée mondiale du sport, cette fois-ci, dans un contexte particulier marqué par la paralysie quasi complète des activités sportives, en raison de la pandémie du nouveau Coronavirus.
Placée sous le thème de la «solidarité», cette journée vise à renforcer le rôle du sport dans la diffusion des nobles valeurs humaines et la promotion de la paix et du développement dans les quatre coins du monde, a fortiori dans les régions les plus touchées par les conflits, les guerres et les épidémies.
Cette solidarité s'est manifestée dans les innombrables initiatives lancées par les milieux sportifs au Maroc comme ailleurs à travers des campagnes de dons visant à venir en aide aux personnes les plus touchées par la crise économique engendrée par la pandémie. Elle s'est également traduite via les efforts déployés par les joueurs et les staffs techniques pour la baisse de leurs salaires afin de soutenir leurs clubs qui participent, à leur tour, à cet élan de solidarité, en mettant leurs stades à la disposition du corps médical pour stocker les produits de santé dédiés au combat acharné contre le Covid-19.
Grâce à son fort impact, le sport a progressivement été reconnu et utilisé comme un outil de l'aide humanitaire, du développement et de la consolidation de la paix dans toutes les régions du monde notamment les plus reculées, soit un investissement important dans le présent et l'avenir à travers des projets court-termistes comme les aides humanitaires et des projets à long terme visant la réintégration des enfants et des jeunes touchés par la délinquance et la violence.
Pour les sociétés modernes, le sport n'est plus considéré comme un luxe mais devenu une nécessité fondamentale qui concerne à la fois la santé, l'éducation, la cohésion sociale, l'économie, la diplomatie et le dialogue interculturel.
Ainsi, le 6 avril a été proclamé «Journée mondiale du sport», sur proposition du Royaume, qui confirme son rôle de pionnier sur la scène sportive internationale et son engagement en faveur de la promotion de la paix, de l'humanisme et du développement durable au niveau mondial.
Le 22 mai 2011, lors du 2ème Forum international tenu au Palais des Nations à Genève entre le directeur du Comité international olympique (CIO), Jacques Rogge et le Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies, Ban Ki-Moon, le représentant du Comité national olympique marocain (CNOM), Kamal Lahlou, a proposé à l'assistance la célébration d'une journée internationale du sport qui rappellerait ses valeurs nobles au service du développement et de la paix.
Cette proposition a été très bien accueillie et deux ans plus tard, plus précisément le 23 août 2013, l'Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 6 avril Journée mondiale du sport au service du développement et de la paix, établissant ainsi un lien historique avec la date d'ouverture des premiers Jeux Olympiques en 1896. La proclamation de cette journée vise à célébrer la contribution du sport et de l'activité physique à l'éducation, au développement humain, à l'adoption de modes de vie sains et à l'édification d'un monde pacifique.
Dans ce sens, le vice-président du CNOM, membre au sein de la Commission Marketing du CIO et membre de l'Association des Comités Nationaux Olympiques d'Afrique, Kamal Lahlou, a indiqué dans une déclaration à la MAP, que la Journée mondiale du sport symbolise la mobilisation du monde du sport en faveur des valeurs que cette activité porte, en l'occurrence la solidarité. «Aujourd'hui, face à la crise du coronavirus et au confinement mondial, cette solidarité prend un autre sens», a relevé M. Lahlou, notant que tous les sportifs du monde ont montré leur solidarité et ce dans tous les pays du monde.
«Cette lutte contre ce virus ne peut être gagnée qu'en équipe, et le sport est toujours une histoire d'équipe», a insisté M. Lahlou.
«Les valeurs de l'olympisme sont d'une actualité brûlante», a estimé le vice-président du CNOM, précisant que, comme le reste des activités humaines, l'olympisme va connaître un changement.
«Il est appelé ainsi à revoir ses fondamentaux mais sans perdre ses valeurs», a-t-il invité. Le président du CIO, Thomas Bach, qui a démontré à plusieurs occasions, qu'il était «en phase avec les bouleversements du monde, me paraît l'homme capable aujourd'hui de reconfigurer l'idéal olympique, auquel nous tenons tous», a-t-il affirmé.
Lahlou a conclu que «la journée mondiale a permis et permettra toujours, si besoin en est, de rappeler que la pratique du sport est un droit humain».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.