«Le gouvernement responsable devant l'opinion publique»…    Penser le concret    La CAF envisage différents scénarios pour boucler les compétitions    McKennie, Sancho et Hakimi devant la commission de discipline    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, mardi 2 juin    Prolongation de l'exposition «Maroc: une identité moderne»    Un nouveau projet de trémie à Rabat pour 40 millions de DH    Une bouteille d'eau du temps de la pandémie corona    Assurer la continuité des services dans le respect des règles de sécurité    Accrocs frontaliers dans l'Himalaya…    Le PNB en hausse de 14% au T1-2020    Rabbah met l'accent sur le rôle des investissements pour assurer la sécurité énergétique    Non à un gouvernement de compétences ou de salut national    Aziz Akhannouch: Les exportations de produits agricoles totalisent 17,5 milliards de DH jusqu'à présent    Le Maroc accède au 2ème rang africain en tests de dépistage du Covid-19    Le Maroc, consommateur de fast-food en plein confinement    Coronavirus : 26 nouveaux cas, 7.859 au total, mardi 2 juin à 10h    La CAF accélère le décaissement de l'aide financière destinée aux Associations membres    Achraf Hakimi de nouveau buteur    La capitale des alizés prépare sa relance post-confinement    La culture en détresse    Les différentes pistes du CMC pour relancer l'économie nationale    Le Bureau politique réitère son appel à tous les militants de rester unis autour de leur parti    Violents affrontements entre manifestants et miliciens du Polisario devant le bagne d'Errachid    Pr Abderrahmane Machraoui : Les mesures prises par les autorités marocaines ont été prudentes, sages et exemplaires    Arrestations pour violation de l'état d'urgence sanitaire à Essaouira    De la drogue saisie par les FAR près du mur de protection    Les humanitaires espagnols en effroi devant le détournement des aides destinées aux camps de Tindouf    Christo, l'artiste «emballeur» n'est plus    Hyperpuissance    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    Les Etats-Unis s'embrasent    France: C'est l'heure de la reprise économique    Mendyl, direction Bordeaux?    L'Amérique et ses démons    Turquie-Grèce: Bruits de bottes à la frontière…    Les syndicats interpellent El Othmani    Trump met fin au partenariat des Etats-Unis avec l'OMS    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Taïa: «Le Covid-19 a créé une misère plus mortelle que le virus»    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    Ursula von der Leyen dit "Shukran" au Maroc    Epidémies... Ces romanciers qui ont tout vu !    Pillages et échauffourées aux Etats-Unis malgré des couvre-feux    Hicham Sabir, une étoile montante de l'écriture…    La coupe du Trône, un cadeau d'adieu avant l'heure    Danielle Skalli tire sa révérence    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La section du PPS dénonce vigoureusement le favoritisme électoral
Publié dans Albayane le 07 - 04 - 2020

Ifrane: distribution discriminatoire des aides aux familles nécessiteuses
La section locale d'Ifrane relevant du Parti du progrès et du socialisme a saisi les autorités locales et provinciales afin d'ouvrir une enquête sur la manière avec laquelle la distribution des aides aux familles nécessiteuses a été effectuée.
Dans une lettre adressée au pacha de la ville d'Ifrane, avec une copie au gouverneur de la province, le premier secrétaire de la section locale du PPS a fait état que son initiative « fait suite à une réunion urgente du bureau de cette instance du parti», dès qu'il a eu connaissance «des graves violations commises par le président de la commune d'Ifrane et la majorité qui le soutient au sein de son bureau».
La lettre de la section du PPS attire l'attention sur «des faits graves qui ont entaché la distribution de l'aide consacrée aux familles démunies pour faire face aux impératifs du coronavirus, en ces temps de confinement».
Selon la missive, «ce ne sont pas les agents de l'autorité locale qui ont organisé la distribution des produits alimentaires décidée par le conseil communal de la ville».
Au contraire, ce sont «des membres de ce conseil, aidés en cela par des membres de leurs familles, motorisés, qui ont supervisé la distribution de ces aides, en servant uniquement leur clientèle électorale».
La section du PPS juge «ce comportement répréhensible, car basé sur une discrimination contre les familles nécessiteuses, jugées hostiles électoralement, en faveur d'autres familles considérées comme acquises».
Ce qui a abouti à «la privation d'un grand nombre de familles de l'aide publique, provenant d'un budget communal réservé à une aide alimentaire à toutes les familles qui sont dans le besoin».
La lettre de la section du PPS rappelle que la conjoncture par laquelle passe notre pays dicte une unanimité nationale, sous la direction éclairée de SM le Roi, «loin des considérations électorales ou partisanes étroites, qui créent un climat malsain et portent préjudice à l'unanimité et à l'union nationales».
Le Bureau local de la section du PPS, tout en dénonçant ce comportement honteux et ces flagrantes violations, demande au pacha de la ville une intervention immédiate et énergique pour mettre un terme à ces discriminations et ouvrir une enquête pour déterminer les responsables de cette mascarade. Car, souligne la lettre, «le conseil communal représente et défend l'ensemble de la population, sans aucune exception ni discrimination entre les familles modestes qui subissent l'injustice, et sans prise en considération de leurs appartenances politiques ou de allégeance».
Et la lettre conclut par la demande «de remédier à cet état de choses, en chargeant l'autorité locale, normalement impartiale, de distribuer les aides aux familles qui la méritent».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.