Le roi Mohammed VI a félicité Antonio Guterres    Russie: Une Américaine disparue mardi a été retrouvée morte, un suspect arrêté    Météo Maroc: les prévisions pour le dimanche 20 juin 2021    Le Maroc change de fusil d'épaule...    Clôture de l'exercice combiné maroco-américain « African Lion 2021 » au Cap Draâ [Vidéo]    Ligue des Champions : Le WAC s'incline à domicile face à Kaizer Chiefs    Les remises exceptionnelles dans les hôtels étendues à tous les Marocains    Covid-19: les Etats-Unis offrent 2,5 millions de doses de vaccins à Taïwan    Le rapport médical de Soulaimane Raissouni révèle qu'il se porte bien    Euro 2020 : La France tenue en échec par la Hongrie    Hillary Clinton ressort sa photo en caftan (PHOTO)    Raja: Chebbi dévoile le prix de Rahimi    Le Paris Saint-Germain fait une nouvelle proposition pour Hakimi    La terre a tremblé ce samedi dans cette province du Maroc    Fès: les exportations d'artisanat ont baissé en 2020    Officiel : Le huis clos pour les deux demi-finales africaines du Wydad et du Raja    Covid-19 au Maroc : 439 cas et 4 décès enregistrés en 24 heures    Le Maroc reçoit un million de doses du vaccin Sinopharm    Covid-19: le nombre de décès à la baisse en France    Amal Saqr fait des confidences sur sa vie privée (VIDEO)    Handball / Avant-dernière journée : La Rabita bat le KACM à Marrakech    Fin de la deuxième épidémie d'Ebola en Guinée    Casablanca: la gare Oulad Ziane rouvrira bientôt ses portes    Chine/Covid-19: l'aéroport de Shenzhen annule des vols après un cas positif    Le roi Mohammed VI, personnalité de la semaine selon le quotidien hollandais NRC Handelsblad    Commissions paritaires/ Ministère de la Jeunesse et Sports : L'UGTM remporte largement les élections dans les provinces du sud    Bourse de Casablanca: l'essentiel du résumé hebdomadaire    Aïd al-Adha 1442 (2021) : 5,8 millions de têtes d'ovins et caprins identifiées    Encore 3 000 migrants à Sebta, un mois après la marrée inédite    La titrisation est un formidable moyen pour libérer des capacités de financement    Copa America : L'Argentine bat l'Uruguay et se hisse en tête    Union Africaine: une pléiade d'experts africains appellent à exclure le polisario    Salé: un policier contraint d'utiliser son arme de service pour interpeller un multirécidiviste dangereux    Clôture au Cap Draâ des manœuvres militaires maroco-américaines    L'Agadir d'Aït Kine à Tata : un grenier collectif symbolisant le riche patrimoine architectural de la région    Antonio Guterres officiellement reconduit pour un second mandat de Secrétaire général de l'ONU    Inde: mort du « Flying Sikh » Milkha Singh, l'un des sportifs les plus célèbres du pays    BBC News: Le ministre des Finances du Qatar arrêté dans le cadre d'une enquête pour corruption    Pérou: 27 morts dans un accident d'autocar    En Colombie, le blocage des routes ne sera plus considéré comme manifestation pacifique    Je suis venu travailler au Qatar pour poursuivre mes rêves, mais ma vie est un cauchemar    Etat civil : la nouvelle loi finalisée    Voici pourquoi un bon nombre de stars de la chanson française sont à Marrakech    [Interview avec Nabil Ayouch] «Haut et fort», de Casablanca à Cannes    Rabat : La joie au coeur de l'exposition « Joy »    Bientôt un prix national des meilleures publications dans les encyclopédies digitales    «Le Feu qui forge» : Une exposition collective à L'Atelier 21    Le réalisateur de télévision Chakib Benomar n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Entretien de Adil Raïss, président CGEM région Tanger/Tetouan
Publié dans Albayane le 20 - 05 - 2020

La reprise de l'activité dépend des donneurs d'ordre à l'étranger et du rapatriement des ouvriersFairouz El Mouden
Fairouz El Mouden
Le président de la CGEM de la région Tanger/ Tetouan annonce dans cet entretien la reprise progressive de l'activité dans cette région. Il rappelle que l'activité était quasiment à l'arrêt hormis quelques qui ont tiré profit de la situation pour répondre favorablement à la demande nationale de certains produits fortement consommés pendant cette période de confinement sanitaire. Raiss explique que la reprise n'est pas fortuite cela exigé une série de mesures et d'autorisation pour reprendre le travail. Les propos.
Al Bayane : Comment se déroule la préparation de la relance industrielle dans la région de Tanger? Et quelles sont les principales pistes de sortie de cette crise sanitaire qui a secoué le monde?
Adil Raiss : La relance se déroule dans un cadre avant tout de sécurité sanitaire. L'ensemble des opérateurs économiques sont conscients que la préservation de la santé des employés et ouvriers passe avant tout autre objectif. Le redémarrage de l'activité n'est pas linéaire: des usines ont pu reprendre leur activité et d'autres sont toujours à l'arrêt. Cela dépend essentiellement des donneurs d'ordre à l'étranger et de la possibilité de rapatrier les ouvriers des différentes villes du Royaume.
Quel est l'état des lieux actuellement, et quels sont les secteurs d'activité qui ont été le plus touchés par cette crise du covid-19?
L'activité industrielle était pratiquement à l'arrêt à l'exception de quelques usines travaillant pour l'agro-industrie, la fabrication de masques ou l'industrie mécanique. Les pertes dans le secteur automobile, aviation ou textile/confection sont colossales.
Avez-vous des chiffres sur les pertes économiques et sur le manque à gagner qu'il faut rattraper pour reprendre l'activité?
Personne ne peut avancer de chiffres pour l'instant, mais nous pouvons affirmer qu'elles se chiffrent en milliards de dirhams.
Vous avez annoncé la reprise progressive de certaines unités de production dans la région quels sont les critères de choix et de sélection de telle ou telle entité?
Il n'y a pas de choix à proprement dit, l'entreprise qui est appelée par un donneur d'ordre à honorer ses engagements fait la demande aux autorités pour pouvoir démarrer l'activité. Toute unité industrielle qui respecte un cahier de charge stricte et qui remplie les conditions exigées par l'Autorité peut avoir une autorisation de reprise. Mais cette reprise ne peut être que progressive.
Quelles sont les principales mesures de sécurité mises en place pour éviter des contaminations en masse. Comment peut-on respecter la condition de distanciation dans certaines usines sachant parfois que dans certaines entités les conditions de travail ne le permettent pas ou n'existent pas ?
Ce n'est pas une mesure mais se sont plusieurs mesures exigées par la commission d'audit sanitaire. Tout est passé au crible : du transport de personnel, à la situation de distanciation à l'intérieur de l'usine , dans les réfectoires jusqu'au personnel.
Que pouvez-vous nous dire sur la check liste covid-19 et comment évaluez-vous son efficacité?
Il intègre tous les principes essentiels pour garantir une parfaite sécurité sanitaire. Tout demandeur est appelé à satisfaire toute et chacune des exigences.
Encadré
Des mesures exceptionnelles et complémentaires ont été mises en place par la Wilaya de Tanger dans quelques secteurs industriels tels que la confection, l'agro-alimentaire, le câblage et l'automobile..Il s'agit delLa réduction des 2/3 des effectifs des usines, ainsi que leur répartition à part égale sur trois shifts, du respect du ratio d'un ouvrier par 5 m2 dans les aires de travail. L'installation des caméras à infra-rouges pour relever la température à l'entrée des usines. Aussi et la présence permanente du médecin du travail sur les lieux de travail. D'autres mesures non des moindres portent sur la mise en place de mesures de distanciation dans les locaux sociaux et dans les véhicules de transport du personnel, la désinfection quotidienne des véhicules de transport et des lieux de travail et la mMise à la disposition du personnel de masques et de gel hydroalcoolique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.