Presse marocaine: une perte sèche de 240 millions dhs en 3 mois de pandémie    Coronavirus : priorité au tourisme    Une opération «exceptionnelle» qui ne signifie pas une ouverture des frontières    De succès en succès!    Mahi Binebine, Giosuè Calaciura, Souad Labbize boycottent la cérémonie de remise    US Round Up du vendredi 10 juillet – DeSantis, De Niro , Mode & Covid19, NBA, Hôpitaux    Glovo étoffe son portefeuille de partenaires    Premier League: Manchester United renaît de ses cendres    Champions League: voici les affiches des quarts (PHOTO)    Le Maroc érige une voie express de plus de 1000 km en plein désert    Benzema élu joueur du mois en Espagne    Alerte météo: la canicule se poursuit dans ces villes du Maroc    Serie A L'inter Milan accroché par Verone    La médina d'Asilah renoue avec l'art contemporain    Coronavirus au Maroc-Situation à 10h: 115 nouveaux cas, 15.194 au total    25 ans déjà pour l'Université Al Akhawayn : 6.000 lauréats et un nouveau cap stratégique    Le soutien des entreprises conditionné par la conservation d'au moins 80% des déclarés    La 2ème session du bac sera-t-elle annulée au Maroc ?    L'Homme refuse d'être libre    Covid-19 : Privatisation, «dommage collatéral»    Messages de condoléances du Roi Mohammed VI au Roi d'Arabie Saoudite et au Président ivoirien    Gims raconte son « Malheur Malheur »    Casablanca: un inspecteur de police et une femme interpellés pour falsification et usage de documents officiels    Bus de Casablanca. Le PJD agent commercial d'Erdogan    Dialogue social : Les partenaires sociaux préparent un nouveau round    Fonds Innov Invest : Un plan d'urgence pour les start-up lancé    Le Maroc intègre la communauté andine en tant que membre observateur    Prévisions météorologiques pour la journée du vendredi 10 juillet 2020    Le nouvel ordre mondial post-Covid-19: Quel positionnement pour le Maroc?    Débat sur la réforme du Code électoral    La responsabilité de l'Algérie dans le détournement de l'aide humanitaire destinée aux camps deTindouf est patente    City se balade, Wolverhampton s'égare    Formation pour l'obtention de la licence A CAF d'entraîneur    Le roi Mohammed VI a envoyé un message au roi Salmane    Le Maroc rouvre partiellement ses frontières    Débat en commission parlementaire sur le projet de loi relatif au ciblage des bénéficiaires des programmes d'appui social    Préparation des prochaines échéances électorales    Le trompettiste Ibrahim Maalouf relaxé en appel    Le 51ème Festival national des arts populaires aura lieu en octobre    Agadir se prépare pour relancer l'activité et accueillir les touristes nationaux    Nouvelle édition en ligne des Nuits blanches du cinéma et des droits de l'Homme    Le président ivoirien a reçu un message du roi Mohammed VI    De nouveaux bains de sang évités en Tunisie    Guerre mémorielle autour de l'ancienne basilique Sainte-Sophie    De nouveaux jalons pour l'écriture poétique proposés par Salah Boussrif    Détournement de l'aide par le polisario et l'Algérie: le Parlement européen dépose un projet de résolution    Reprise de l'activité footballistique au Maroc    Talaâ Saoud Al Atlassi : Le non du Maroc au plan israélien se démarque par son réalisme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le coût du confinement en Afrique s'élève mensuellement à 09 milliards de dollars
Publié dans Albayane le 05 - 06 - 2020

Mme Vera Songwe Secrétaire Exécutive de la Commission Economique pour l'Afrique à l'ONU
Le coût du confinement en Afrique s'élève mensuellement à 09 milliards de dollars, a affirmé la Secrétaire Exécutive de la Commission Economique pour l'Afrique (CEA) des Nations Unies, Mme Vera Songwe.
«L'Afrique devra passer d'un taux de croissance de 3,2% à près de 1,1%, ce qui aura pour conséquence majeure une augmentation de près de 40% du nombre des personnes souffrant de la pauvreté au niveau du Continent», a souligné Mme Songwe qui a participé à une visioconférence organisée récemment par l'Ecole Nationale de Commerce et de Gestion (ENCG) de Marrakech, et le Centre Africain des Solutions Innovantes Durables (ACISS) relevant de l'Université Cadi Ayyad (UCA). Placée sous le thème «Repenser l'économie et son enseignement en Afrique Post Covid-19», cette conférence à distance a été l'occasion pour cette responsable d'affirmer que la crise sanitaire actuelle est venue aggraver le ralentissement de l'économie de l'Afrique bien que ce Continent n'est pas totalement le plus touché par les répercussions socio-économiques de la pandémie.
Elle s'est félicitée, dans ce sens, de voir l'Afrique s'acheminer vers une sortie de crise, précisant que les secteurs les plus touchés en Afrique sont le tourisme, les services et les exportations des matières premières, dont le prix a considérablement chuté. Si cette crise sanitaire est en train de mettre à rude épreuve les systèmes de santé des pays africains, elle a, pourtant, démontré la capacité de la jeunesse africaine à innover.
Mme Songwe a, en outre, insisté sur la nécessité de faire de l'innovation et de la recherche scientifique, un levier du développement socio-économique.
«Le développement socio-économique de l'Afrique passera nécessairement par le renforcement des échanges inter-africains», a-t-elle soutenu, estimant qu'avec la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), les Africains pourront bâtir une Afrique prospère et résiliente. De son côté, le chef de la division des politiques économiques et de la recherche à l'Union Africaine (UA), Dr. Dossina Yeo, a passé en revue les mesures post-Covid prises par cette organisation continentale pour aider l'économie africaine à sortir de cette récession.
Les Etats africains ont perdu plus de 100 milliards de dollars de recettes fiscales pendant le confinement, a-t-il déploré, appelant à renforcer le soutien des systèmes de santé et à réorganiser et encadrer le secteur informel, qui représente près de 70 % de l'économie africaine.
Pour sa part, le président de l'UCA, Moulay Lhassan Hbid, a souligné que l'enseignement supérieur a un grand rôle à jouer dans le cadre du renforcement des relations Sud-Sud.
Ces relations sont appelées à se consolider davantage grâce à l'échange d'informations scientifiques et à la promotion de la recherche scientifique ainsi que de la contribution des TIC dans le développement, a-t-il ajouté, notant que l'UCA ne cesse d'adhérer aux efforts menés à même de consolider l'ancrage africain du Maroc. Tout en se disant fier de voir l'UCA accueillir des étudiants africains, et servir d'espace pour la formation d'élites de décideurs et d'acteurs capables de contribuer à consolider les liens au sein d'une Afrique forte, M. Hbid a appelé à l'harmonisation des systèmes d'enseignement supérieur et à la reconnaissance des diplômes entre pays africains. Le Professeur et pharmacologue Bruno Eto (Université de Lilles) a appelé, quant à lui, à se tourner vers des solutions endogènes pour promouvoir l'industrie pharmaceutique africaine et à développer une véritable pharmacologie clinique au niveau du Continent.
Cet expert n'a pas manqué de relever que le Maroc compte une industrie pharmaceutique développée comparativement aux géants économiques de l'Afrique (L'Afrique du Sud, l'Egypte et le Nigeria).
Pour, Nicolas Agbohou, professeur d'économie à l'Université de Versailles, le développement de l'Afrique passe par l'adoption d'une monnaie africaine unique qui sera gérée par la Banque centrale africaine, laquelle aura pour mission de financer l'industrialisation et la création de richesses, à même d'éradiquer la pauvreté à l'échelle du Continent et de promouvoir les secteurs de l'habitat, de l'enseignement, de la santé, du transport et des infrastructures.
«La Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) est l'avenir de l'Afrique», a-t-il conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.