Guerguerat : le PPS condamne les agissements des séparatistes    Guergarat: N'en déplaise à l'APS, l'ONU a bel et bien rappelé le polisario à l'ordre    Chami présente ses recommandations pour une intégration régionale réussie du Maroc en Afrique    Immobilier marocain : la formule gagnante pour conquérir des capitaux institutionnels internationaux    Azzedine El Mountassir Billah revient aux affaires à la tête d'Inwi    Le roi Mohammed VI félicite le nouvel émir du Koweït    Real Madrid: Eden Hazard indisponible au moins 15 jours    L'affaire Naïma. Les parents racontent toute l'histoire derrière l'abominable meurtre de leur fillette (reportage vidéo)    ONDE: Mobilisation générale contre les violeurs et les agresseurs d'enfants (vidéo)    Après Latifa Raafat, le rappeur Droos s'indigne contre la subvention du ministère    Marrakech : «Hikayat Shahrazad», l'art au service des nobles causes    Roland-Garros: Serena Williams déclare forfait    Une étape importante qui transforme une impasse de plusieurs années en un véritable élan    Le FC Barcelone tient son nouveau défenseur !    Le HUSA assure son maintien, le CAYB menacé    Vahid Halilhodzic tiendra une conférence de presse    Hong Kong: Arrestation de Joshua Wong    TikTok : La bataille juridique s'achèvera-t-elle ?    L'Algérie a besoin d'un prix du baril de pétrole à 157,2 dollars pour équilibrer son budget    Cour des Comptes : L'encours à la dette a plus que doublé durant la dernière décennie    Les enfants, les adolescents et les maladies cardio-vasculaires    Le «nœud»    Années 30. Comment vivaient les Juifs du Maroc    «Les Gnawa de Lalla Mimouna», de M'bark El Haouzi et Erwan Delon aux Editions l'Harmattan    Rentrée scolaire: quid de l'enseignement de l'amazighe?    La Chikha est avant tout une guerrière    Cour des comptes: dégringolade du rendement des principaux impôts    Marsa Maroc : CA de 1 454 MDH au 30 juin    Le nouvel Émir du Koweït prête serment    Colère en Inde après la mort d'une jeune femme à la suite d'un viol collectif    Des Marocains bloqués à Melilia bientôt rapatriés    L'OMS enquête sur des accusations de crimes sexuels liées à l'épidémie d'Ebola en RDC    100 millions de doses de vaccins supplémentaires pour les pays démunis    Présidentielle américaine : le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden sombre dans la confusion générale    CNSS : nouveau soutien au profit des entreprises [Document]    Voici le temps qu'il fera ce mercredi    Imam Mahmoud Dicko: dans les situations difficiles, le Maroc "est le premier pays qui vient au secours du Mali"    Abdeslam Seddiki pointe du doigt les « réalisations et les grandes réformes » du gouvernement    Restitutions d'œuvres d'art : la gestion française du dossier laisse à désirer    Impôts: La DGI propose de nouvelles fonctionnalités en ligne    Roland, Strasbourg et Hambourg    Covid-19 au Maroc: triste bilan des décès    Aït Taleb: « le Maroc n'est pas à l'abri d'une nouvelle vague » (VIDEO)    Industrie: Baisse de l'indice des prix à la production en août (HCP)    Chama Zaz : L'étoile de l'Aita Al Jabalia s'en est allée !    Programme de soutien destiné au domaine artistique : 459 projets subventionnés    La course aux points bat son plein aussi bien en haut qu ' en bas du tableau    Matchs amicaux de l'équipe nationale : Halilhodzic dévoilera la liste des Lions de l'Atlas ce jeudi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hommage aux contributions des Marocains du monde
Publié dans Albayane le 10 - 08 - 2020

Reflet d'un attachement fort aux contributions des Marocains résidant à l'étranger (MRE) au développement de leur pays d'origine, la Journée nationale du migrant est en soi un hommage rendu à cette catégorie de citoyens, mais aussi l'opportunité de mettre en avant leurs rôles au service de la dynamique économique et sociétale du Royaume.
Cette journée instituée en 2003 par SM le Roi Mohammed VI est également l'occasion de promouvoir un espace de dialogue avec les MRE, en vue de mieux prendre connaissance de leur situation et de leurs besoins, de répondre à leurs attentes et les informer des prestations assurées par les services extérieurs dans les différents domaines.
Il s'agit aussi de faire en sorte que les membres de la communauté marocaine établie à l'étranger soient au courant des démarches administratives relatives notamment aux opportunités d'investissement qu'offre le Maroc, et les réalisations qui y sont accomplies à divers niveaux.
« Dans la conjoncture actuelle marquée par la pandémie de Covid-19, les Marocains du monde ont confirmé encore une fois leur intégration totale dans les sociétés de résidence, tout en exprimant leur attachement à leur pays d'origine. Ils ont fait preuve d'engagement citoyen auprès de leurs compatriotes des pays d'accueil dans l'application du confinement et le respect de l'état d'urgence décrété dans plusieurs pays », a déclaré à la MAP le secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l'étranger (CCME), Abdellah Boussouf.
Cet engagement s'est manifesté entre autres à travers l'implication des associations d'immigrés marocains dans des actions bénévoles, notamment le soutien et les services rendus aux catégories vulnérables issues de plusieurs nationalités au sein des sociétés d'accueil, et qui ont subi les graves conséquences de cette pandémie pendant le confinement, a poursuivi M. Boussouf.
Ainsi, la communauté marocaine s'est montrée disponible à offrir son aide à son pays d'origine, non seulement dans un cadre proprement familial mais aussi par la cotisation de plusieurs Marocains du monde dans le Fonds de la gestion de la pandémie créé suite aux orientations de SM le Roi Mohammed VI, a-t-il relevé.
Saluant l'élan d'entraide et de solidarité qui a prévalu chez les MRE vis-à-vis de leurs compatriotes bloqués dans nombre de pays du monde après la fermeture des frontières, M. Boussouf a fait observer que les Marocains du monde « ont prouvé que la générosité et la solidarité sont des valeurs ancrées dans l'identité marocaine ».
Cependant, a-t-il toutefois observé, « cette période de confinement a démontré une certaine fragilité au sein de la communauté marocaine à l'étranger. Le nombre de décès par le Coronavirus au sein de l'émigration marocaine a atteint 500 personnes pour une population d'environ 5 millions de personnes ».
Ce chiffre reste « très élevé » comparé au nombre de décès au Maroc qui ne dépasse pas les 449 personnes pour une population de près de 36 millions, a-t-il estimé, expliquant que cette vulnérabilité est peut-être due à la situation socio-économique et sanitaire d'une catégorie de Marocains dans les pays de résidence.
S'agissant de l'impact de la crise liée à la Covid-19 sur les transferts d'argent des MRE, M. Boussouf a fait savoir que le confinement sanitaire qui a causé l'arrêt des activités économiques et industrielles, « a eu un impact considérable sur une grande partie de la communauté marocaine à l'étranger, notamment ceux qui travaillent dans les secteurs de l'immobilier et du tourisme ».
Le déclin des transferts financiers a été remarquable au cours des cinq premiers mois de l'année, les transferts de fonds ayant baissé de 12,4% à 22,67 milliards de DH, a-t-il précisé en citant les données de l'Office des changes.
Le même constat a été relevé par la Banque Mondiale qui prévoit une baisse historique des transferts de fonds des migrants d'environ 20% en 2020. « Une réalité qui aura sûrement un impact négatif sur les recettes budgétaires nationales notamment en termes de réserve de devises et sur la consommation des foyers dépendants des transferts de leurs proches », a déploré le secrétaire général.
Abordant le rôle du CCME dans la gestion de cette crise sanitaire, le secrétaire général a souligné que le Conseil a suivi de près la situation des Marocains du monde et les différentes problématiques auxquelles ils sont confrontés afin de pouvoir élaborer des propositions de solutions.
Sur ce registre-là, a-t-il dit, le conseil a présenté des recommandations et des mesures d'ordre social, administratif, économique et religieux pour répondre aux problématiques liées à cette situation sans précédent.
Conformément à ses compétences constitutionnelles, le CCME a veillé à maintenir les liens culturels et religieux avec les Marocains du Monde. À travers sa plateforme numérique Awacer TV, le conseil a engagé des débats quotidiens avec la participation de plusieurs acteurs de l'émigration marocaine dans tous les domaines, a fait savoir M. Boussouf.
Lors de sa 8ème réunion tenue le 10 juillet 2020 à Rabat, la Commission ministérielle pour les affaires des MRE et de la migration a recommandé la mise en place de mesures afin d'instaurer un système de protection sociale au profit des Marocains résidant dans des pays n'ayant pas d'accords de coopération avec le Maroc en la matière.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.