Israël devrait-il se méfier de la scène que le Qatar donne à Haniyeh, alors que la confrontation avec le Hamas entre dans son huitième jour?    Visas Schengen: les conditions imposées par l'Espagne    Abdelfattah El Belamachi: "Le Maroc donne à l'Espagne, à l'Allemagne et à l'UE plus qu'il n'en reçoit"    ONMT : 3 partenariats conclus à Dubaï    Cafés et restaurants: baisse de 87% des revenus durant le mois de Ramadan    RAM: Abdelhamid Addou élu au Conseil des Gouverneurs de l'IATA    Evénements de Cheikh Jarrah: Le silence complice de la communauté internationale    Tourisme : Adel El Fakir lance une offensive de charme au Moyen-Orient    65ème anniversaire de la DGSN : Fière chandelle aux agents de la Sûreté nationale dans ce contexte de la Covid    Abdou Diop: « Le marché de l'audit évolue pour répondre aux besoins et attentes des clients »    Echange de données bancaires : La loi bloquée au Parlement ?    Un Technopark à Fès pour consolider l'attractivité économique de la région    Algérie : garde à vue prolongée pour une journaliste, arrêtée lors de la manifestation du vendredi    Nouvelles frappes aériennes d'Israël contre Gaza, électricité coupée    Liga : Dimanche prochain, aura lieu la bataille de Madrid pour le titre !    Défaite de Chelsea en finale de la FA Cup : Pour Tuchel, Ziyech responsable !    Zidane, entraineur du Real de Madrid, en colère : « Je ne dirai jamais cela à mes joueurs ! »    Hakima Yahya, directrice du LNPS : l'institut a étoffé ses dispositifs, ses mécanismes ainsi que ses plates-formes    Cette souffrance silencieuse et invisible de notre jeunesse    Centre national de l'arganier : Les travaux seront lancés cette année    Nomination : Un nouveau PDG à Philip Morris International    Covid-19 : l'Algérie annonce une réouverture partielle de ses frontières malgré le contexte sanitaire difficile    Tourisme : les opérateurs broient toujours du noir    Rabat: Le Café des Oudayas rouvre ses portes    Fin du rêve européen pour Selim Amallah et Mehdi Carcela    Déficit budgétaire de 22,5 MMDH à fin avril    Solidarité avec la Palestine : Arrivée des lots d'aide marocaine    Edito : Piqures de rappel    Tanger: interpellation de deux individus pour possession et trafic de drogues et de psychotropes    Espagne: Le Salon international du tourisme de Madrid, du 19 au 23 mai en présentiel    Gaza: au moins 42 Palestiniens tués dans les raids israéliens, plus lourd bilan quotidien depuis lundi (ministère)    Variant indien : Le gouvernement britannique rassure quant à l'efficacité des vaccins    Une face cachée de la France au sujet du conflit israélo-palestinien [Vidéo]    Un nul bénéfique pour le WAC face au Mouloudia    Chelsea défait en finale par Leicester    Hammadi Ammor, figure de la création nationale, s'est éteint    «Il faut travailler sur des œuvres théâtrales dans l'expectative d'une reprise culturelle»    Walid Halimi rend hommage au célèbre Tony Allen    Visionnage boulimique des séries : La guerre ouverte contre le sommeil    Le droit à la différence au coeur "La Cigogne Volubile "    Journée internationale des musées: Accès exceptionnel et gratuit mardi aux musées de la FNM    Conflit israélo-palestinien : «le carnage doit cesser immédiatement», réclame le chef de l'ONU    Art moderne et contemporain: une pléiade d'artistes marocains de renom à la Menart Fair à Paris    Coupe de la CAF/ Quart de finale aller : Le Raja arrache le nul en déplacement face à Orlando Pirates (1-1)    Casablanca : Inauguration des nouveaux sièges de la BNPJ et du Laboratoire de la Police Scientifique (reportage)    Situation en Palestine : Le Maroc participe à la réunion d'urgence des ministres des AE de l'OCI    Jordanie: Arrivée du deuxième lot de l'aide humanitaire d'urgence au profit des Palestiniens sur Très Hautes Instructions Royales    Botola Pro D1 « Inwi » (17è journée): Résultats et programme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Priorité à la protection des segments vulnérables du marché du travail
Publié dans Albayane le 18 - 08 - 2020


Note stratégique HCP-SNU-BM
La priorité devrait être accordée à la protection des segments vulnérables du marché du travail impactés par la crise du Covid-19, souligne une note stratégique élaborée conjointement par le Haut Commissariat au Plan (HCP), le Système des Nations unies et la Banque Mondiale, publiée lundi.
«La crise du Covid-19 a provoqué un choc sanitaire impactant directement le marché du travail (…) Les travailleurs informels sont plus vulnérables à l'appauvrissement et aux maladies, ne bénéficiant pas des filets de sécurité sociale et des systèmes de soutien nécessaires s'ils perdent leurs moyens de subsistance», indique la note qui traite de l'impact social et économique de la crise du Covid-19 au Maroc. Le document réalisé en juillet dernier met ainsi l'accent sur la nécessité d'examiner les impacts de la crise sur le chômage, le sous-emploi, la pauvreté au travail, mais aussi l'impact différencié sur les groupes vulnérables comme les travailleurs indépendants, les travailleurs non-protégés et les personnes occupant des formes d'emploi atypiques, urbains et ruraux, notamment les jeunes et les femmes.
La note souligne également qu'une réponse inclusive doit aussi répondre aux besoins particuliers des migrants et des réfugiés, faisant savoir qu'à l'échelle mondiale, l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et l'Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR) soulignent la nécessité d'inclure les migrants, les réfugiés et les demandeurs d'asile dans les réponses nationales contre la pandémie, en accordant une priorité à la coordination des interventions d'assistance directe avec une approche systémique, soutenant les autorités nationales et locales.
«Au Maroc, la population enregistrée dans la base de données du HCR est, au 31 mai 2020, de 11.149 personnes dont 3.843 demandeurs d'asile et 7.306 réfugiés ayant besoin d'une protection. L'inclusion de ces populations dans les réponses nationales est primordiale pour soutenir leur résilience face à cette situation de crise, et ce, également dans l'optique de ne laisser personne pour compte en conformité avec la réalisation des ODD», souligne la note. Par ailleurs, la note souligne qu'il est primordial de tenir compte des vulnérabilités spécifiques des femmes et d'engager les femmes dans la réponse à la crise, notant que la crise risque d'aggraver les inégalités de genre.
En effet, les femmes sont plus exposées aux risques de la crise et ont également des besoins spécifiques de protection sanitaire et médicale qui ne sont pas toujours satisfaits, notamment l'équipement, la sécurité psychologique et un environnement de travail adapté, a soutenu la même source, rappelant qu'au Maroc, les femmes représentent 57% du personnel médical, 66% du personnel paramédical et 64% des fonctionnaires du secteur social.
D'après la deuxième enquête réalisée par le HCP auprès des ménages durant la crise Covid-19, le temps moyen journalier alloué aux travaux ménagers au domicile (cuisine, vaisselle, linge…) est de 2h 37mn, soit 33mn de plus par rapport à une journée normale avant le confinement (40 mn en milieu urbain et 23mn en milieu rural), rappelle la même source, mettant en exergue l'importance «d'inclure les femmes dans la prise de décision et la conception des programmes de soutien, pour promouvoir l'égalité des sexes dans les mesures budgétaires, d'amortissement et de relance».
La note souligne également qu'un transfert d'argent rapide est aussi nécessaire pour les femmes travaillant dans le secteur informel et que les PME, les startups ou les coopératives dirigées par des femmes ont besoin de soutien par le renforcement de leurs capacités et l'accès au marché, surtout durant les phases de restriction de mobilité, plus élevée pour les femmes. Quant aux services de base pour les victimes de violences basées sur le genre, la note estime qu'ils ne fonctionnent qu'à capacité réduite à cause du confinement, invitant ainsi à une réflexion autour d'autres outils innovants pour s'assurer que les femmes et les filles soient protégées contre les violences dans leur foyer.
«Au Maroc, le taux de prévalence des violences domestiques est de 52%, soit 6,1 millions de femmes avant la crise et le monde observe aujourd'hui une tendance haussière. Enfin, la résilience communautaire dépend en grande partie des femmes. le dialogue communautaire devrait être renforcé pour inclure les voix des femmes dans la recherche d'une réponse de crise», conclut la note.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.