Nécessité d'approfondir la connaissance du risque    La Proclamation américaine sur la marocanité du Sahara distribuée aux 193 Etats membres    Les autorités publiques «rejettent catégoriquement» le chapitre consacré au Maroc    En dépit de la Crise sanitaire, le Groupe Renault Maroc garde son leadership    E-paiement : une progression de 46% de l'activité en 2020    Transformation digitale : Marjane Holding passe à la vitesse supérieure    Nexans inaugure une nouvelle usine à Nouaceur    Lancement de la 3ème édition du programme «Morocco Future Leaders»    Les Etats-Unis ouvrent un nouveau chapitre    Le Premier ministre perd sa majorité absolue au Sénat    La pandémie a mis à nu les fragilités de l'OMS    Séville surclasse Alaves, En-Nesyri buteur et Bounou sauveur    Le Bayern face à Benatia ou Benoun en demi-finale    Mondial de handball: Le Maroc quitte la compétition    Il prend la tête du groupe C: Le Maroc débute par un petit succès sur le Togo    Angleterre: Leicester enfonce Chelsea, Lampard en danger    El Otmani : tout est fin prêt pour réussir la vaccination dès réception des doses    Le passeport de vaccination anti covid-19 fait débat en Europe    Découverte d'un nouveau mosasaure du Crétacé au Maroc    Asilah : Un quadragénaire tue sa belle-mère de 75 ans    Marrakech : 1ère exposition de l'événement culturel «EX. Art contemporain»    «L'Homme qui a Vendu sa Peau» et l'acteur Sami Bouajila primés    350 bénéficiaires de tablettes numériques : La Fondation Banque Populaire soutient les élèves des quartiers défavorisés    Le Maroc classé 53ème en 2021 dans le rapport sur les effectifs militaires    ONDA : Le trafic aérien en baisse de plus de 71% en 2020    CHAN : La Zambie et la Guinée vainqueurs de la Tanzanie et de la Namibie    Covid-19 : Le taux de reproduction du virus se stabilise à 0,88    Evolution du coronavirus au Maroc : 1246 nouveaux cas, 461.390 au total, mardi 19 janvier 2021 à 18 heures    Interdiction de fumer : Le niet gouvernemental !    BMCE Capital Research analyse les pistes de reprise : La relance économique tributaire de l'éradication de la Covid-19    Pedro Sanchez : Le Maroc revêt une «importance capitale» pour les intérêts de l'Espagne    Edito: Le maire doit partir    ONU : La Proclamation américaine sur la marocanité du Sahara distribuée aux 193 Etats membres    Mohamed Benabdelkader pose les conditions de modernisation du système judiciaire    Secousse tellurique de magnitude 3,4 dans la province d'Azilal    L'EN se contente du strict minimum pour des débuts mesurés    L'épouse d'El Ghomari se confie sur 2M    La promotion des provinces du Sud dans l'agenda du Réseau Maroco-Américain    Maroc-USA:Fischer rassure quant à la position de l'administration Biden sur le Sahara    Un Casque bleu marocain parmi les victimes en République centrafricaine    Paru chez l'édition La Croisée des Chemins : «Le Secret de la Lettre» : Mohamed Ennaji porte un regard sur l'école coranique d'hier    Stud'IFO : Concert virtuel entre Cheikh Brahmi et Snitra    Coronavirus : voici les variants les plus compliqués à maîtriser par le système immunitaire [Etude]    Meknès retrouve la culture à l'air libre    Déclaration de Houcine Ammouta : « La victoire face au Togo est d'une importance capitale dans la course au titre »    Maroc/Etats-Unis : L'envoyé américain pour la lutte contre l'antisémitisme salue la "vision de paix" du Roi Mohammed VI    Le Maroc et les Etats-Unis s'engagent contre le trafic illicite    Communication: rapprochement stratégique entre le marocain Brand & Image et l'israélien Kam Global Strategies    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mise en garde contre les conséquences de la violation du cessez-le-feu par le polisario
Publié dans Albayane le 23 - 11 - 2020


Bernard Miyet, ancien SG adjoint de l'ONU
Bernard Miyet, ancien Secrétaire général-adjoint de l'ONU chargé des opérations de maintien de la paix dont relève la Minurso, a mis en garde, dans un entretien à la MAP, contre les tentatives du «polisario» de violer le cessez-le-feu en déplaçant ses miliciens dans la zone tampon d'El Guerguarat, qui relie le Maroc et la Mauritanie.
«Tout ce qui contribue à remettre en cause le cessez-le-feu, directement ou indirectement, est malvenu et contraire aux engagements pris», a dit M. Miyet en réaction aux tentatives du «polisario»d'entraver le trafic civil et commercial au niveau de cette axe routier vital reliant l'Europe et l'Afrique de l'Ouest via le Maroc et la Mauritanie.
M. Miyet, qui a occupé le poste de Secrétaire général-adjoint de l'ONU chargé des opérations de maintien de la paix entre 1997 et 2000, a souligné que les agissements du «polisario» «susciteraient logiquement et inévitablement une condamnation par le Conseil de Sécurité comme ce fût déjà le cas en 2018 en ce qui concerne cette même zone d'El Guerguarat».
L'ancien responsable onusien a regretté l'absence d'avancée politique, soulignant qu'une telle situation représente « un drame pour les réfugiés sans perspectives» dans la région de Tindouf (sud-ouest de l'Algérie).
Il s'agit aussi, selon M. Miyet, d'«un obstacle majeur à l'établissement de relations mutuellement enrichissantes et avantageuses entre les pays du Maghreb».
L'ancien Secrétaire-général adjoint de l'Onu a, d'autre part, noté que l'Organisation n'a eu de cesse d'appeler, dans ses différentes résolutions, à un règlement politique, qui peut, a-t-il dit, «ouvrir la voie à la recherche d'une formule alternative, comme une autonomie significative afin de surmonter les blocages».
Rappelant également les appels, contenus dans les résolutions onusiennes à l'adresse de toutes les parties de ce conflit régional à faire preuve de réalisme et d'un esprit de compromis afin d'aller de l'avant, M. Miyet a fait observer que la dernière résolution 2548 du Conseil de Sécurité du 30 octobre 2020 s'inscrit dans la même logique avec un appel à une solution politique réaliste, pragmatique et durable.
Cette résolution semble marquer le souhait de la majorité des membres de l'instance décisionnelle de l'Onu de sortir des schémas traditionnels qui leur paraissent constituer une impasse tout en voulant maintenir la paix dans la région, a indiqué M. Miyet, en s'interrogeant si le «polisario» cherche, en déplaçant ses miliciens dans la zone tampon d'El Guerguarat, «à manifester sa déception et sa colère» face à cette évolution de la question de l'intégrité territoriale du Maroc au sein des instances onusiennes.
L'ancien responsable onusien n'a pas manqué de mettre en garde contre les conséquences d'un conflit armé sur toute la région sahélo-saharienne, déjà sous la menace du terrorisme et du crime organisé transfrontalier.
« Il est évident que personne n'a intérêt à enflammer la région sahélo-saharienne qui est déjà suffisamment dangereuse et même explosive », a-t-il dit, mettant en garde que la déstabilisation de cette région « ne serait pas sans conséquences y compris sur le voisinage européen ».
Il importe donc que les pays de la région s'emploient résolument à réduire les tensions et s'opposer à toute tentative de déstabilisation, a-t-il enchainé, relevant que le Conseil de Sécurité sera très attentif à toute éventuelle dégradation de la situation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.