Réforme électorale : les très attendus amendements dès la semaine prochaine    Mustapha Ramid démissionne du gouvernement pour « raisons de santé »    L'ONCF dévoile ses résultats    Evolution du coronavirus au Maroc : 480 nouveaux cas, 482.994 au total, vendredi 26 février 2021 à 18 heures    Les Golden Globes remettent leurs prix sans public ni tapis rouge    Nouveauté Peugeot Landtrek : un pick-up qui sort ses griffes    Le Maroc adhère à l'Organisation islamique pour la sécurité alimentaire    Le Maroc pourrait recevoir un don de vaccins de la part d'Israël    Russie : Washington n'acceptera «jamais» l'annexion de la Crimée, affirme Joe Biden    Rapport du renseignement américain : MbS accusé d'avoir «validé» le meurtre de Jamal Khashoggi    Le MAS présente son nouvel entraîneur, Miguel Angel Gamondi    Le WAC à Ouagadougou en quête d' une seconde victoire en Ligue des champions    Le président de la FIFA exprime ses remerciements à S.M le Roi    HCR / JICA: Un projet de 275.000 $ pour soutenir les réfugiés au Maroc en contexte de Covid    Percevoir le cannabis tout autrement    Une rareté en trompe-l' oeil    Immigration : un réseau qui faisait passer des migrants pour des sahraouis démantelé    DGAPR : les détenus impliqués dans les événements d'Al Hoceima sont en bonne santé    Le vice-président du Mali salue le rôle joué par le Maroc dans le processus de transition de son pays    Premier Colloque international de linguistique à Marrakech    "Biggie " , le géant éphémère du rap par ceux qui l' ont connu    Plus de 25.000 pièces archéologiques seront mises à la disposition des étudiants et du grand public    L'ONU demande la libération immédiate de tous les détenus du Hirak en Algérie    Administration pénitentiaire: Reprise exceptionnelle des visites familiales au profit des détenus du 1er mars au 12 avril    Réunion vendredi du Conseil de gouvernement    Tanger Med : tous les indicateurs de l'activité portuaire sont au vert au 4ème trimestre 2020    Casablanca : Proparco, BMCI et ARMA s'allient pour la propreté urbaine    Harcèlement sexuel : des voix réclament une enquête sur le gouverneur de New York    Questions à El Ec-Cherif Larkem Directeur régional de l'agriculture    DGSN: opération sécuritaire à l'Agdal, au centre de Rabat    TPE : un nombre record de faillites en 2020    Transport touristique : un encours de crédits de plus de 5 MMDH    CAN U20 Mauritanie : Maroc-Tunisie pour une place en demi-finales    Des leaders politiques et élus internationaux adressent une lettre à Joe Biden pour appuyer la décision US reconnaissant la souveraineté du Maroc sur son Sahara    «Yawmiat Kaen Osabi», nouveau-né de Loubna El Manouzi chez «Mokarabat»    Rencontre autour d'une publication : «Pour une Maison de l'histoire du Maroc» dotée d'un savoir accessible à l'esprit de tous    ALM en visite à El Guergarat    Vaccination au Maroc: un bilan encourageant avec plus de 3 millions de personnes vaccinées    Un immense tour d'une ville en pleine mutation : Dakhla change de visage    Eau potable : Lydec annonce une perturbation du service dans certaines zones de Casablanca    Le partenariat Maroc-CCG, un noyau solide pour un nouvel ordre arabe    Victoire de l'eurocentrisme fiscal    Iran-AIEA : Téhéran commence la restriction des inspections nucléaires    Gianni Infantino salue l'engagement du roi Mohammed VI en faveur du développement du football au Maroc    Les Lionceaux avec la Côte d'Ivoire dans le groupe A    Le MAS présente son nouvel entraineur, l'Argentin Miguel Angel Gamondi    Le MAT limoge son entraineur Younes Belahmar    Une Maison de l'Histoire du Maroc pour construire un avenir de paix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les inscriptions des étudiants étrangers au Maroc mises à l'épreuve
Publié dans Albayane le 24 - 01 - 2021


Par Maha Rachid (MAP)
Le Maroc promeut depuis plusieurs années, la coopération Sud-Sud dans plusieurs domaines d'activités, notamment l'enseignement supérieur et la recherche scientifique. Cependant, la crise pandémique n'a nullement épargné la coopération éducative internationale et les échanges universitaires, puisqu'une baisse des inscriptions des étudiants étrangers fut constatée lors de cette rentrée universitaire.
Le Maroc, dans sa vision d'ouverture sur le monde et plus particulièrement sur le continent africain, a déployé plusieurs moyens pour promouvoir les échanges universitaires et la coopération Sud-Sud dans le domaine de l'éducation et de la recherche scientifique. Plusieurs étudiants étrangers voient en le Maroc un modèle de développement dans le secteur de l'enseignement supérieur et aspirent à décrocher un diplôme dans l'une de ses universités publiques ou privées. De plus, le Royaume offre plusieurs avantages attrayants aux étudiants subsahariens, notamment des bourses, un enseignement de qualité, des formations diversifiées ou encore une proximité géographique.
Selon les derniers chiffres de la direction des stratégies et des systèmes d'information du ministère de l'éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique – département de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, au titre de l'année universitaire 2019-2020, quelque 13.060 étudiants étrangers poursuivraient leurs études supérieures dans les différents établissements marocains, contre 11.801 au titre de l'année 2018-2019 et 11.439 pour l'année 2017-2018.
Or, la crise qu'a engendré la Covid-19 n'a épargné aucun secteur. Plusieurs étudiants étrangers ont dû reporter leur rêve à l'horizon d'un avenir post-pandémie et se voient en suspens pour cause de restrictions au niveau de la circulation de personnes et la fermeture des frontières de plusieurs Etats du monde.
Approché par la MAP, le Directeur de la Coopération et du Partenariat au ministère de l'éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique – Département de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Anas Bennani, a relevé qu'à chaque nouvelle année universitaire, le Maroc reçoit plus de 6.000 demandes d'inscription, dont plus que 80% émanant des pays de l'Afrique subsaharienne.
«Concernant l'année universitaire 2020-2021, la mobilité estudiantine au niveau mondial a été lourdement impactée par les conséquences de la pandémie de la Covid-19 et notre pays n'en fait pas exception», a confié M. Bennani, relevant que la fermeture des espaces nationaux des pays et les mesures sanitaires préventives prises pour limiter la propagation du virus ont généralement conduit les étudiants de par le monde, à revoir leurs priorités et à reprogrammer ou à reporter leurs projets d'études à l'étranger.
Cependant, poursuit le responsable, le Royaume, fidèle à son engagement solidaire et infaillible pour la coopération Sud-Sud, a décidé d'assurer la continuité des programmes d'accueil au profit des étudiants internationaux en adoptant une approche articulée autour des deux axes à savoir: l'encouragement des étudiants étrangers lauréats de l'enseignement supérieur marocain et résidant actuellement au Maroc à postuler aux cycles d'études supérieurs à ceux pour lesquels ils étaient initialement proposés par leurs pays d'origine ainsi que l'admission de nouveaux étudiants étrangers dans des filières d'études accessibles en mode d'enseignement à distance, dans l'attente de l'amélioration de la situation épidémiologique.
S'agissant de la prochaine rentrée universitaire, M. Bennani a exprimé la volonté du ministère à rattraper le retard enregistré au titre de cette année universitaire, notamment avec les perspectives prometteuses d'une vaccination généralisée et efficace.
Sur le plan statistique et au titre de l'année universitaire 2019-2020, environ 5000 étudiants étrangers issus de 76 pays partenaires ont été inscrits dans les différents établissements supérieurs du Maroc, dont 86% sont originaires des pays d'Afrique, a précisé M. Bennani, indiquant que la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Sénégal, la Guinée-Bissau, la Palestine ou encore, le Yémen demeurent les pays qui bénéficient le plus de cette mobilité entrante.
Pour sa part, Mhammed Echkoundi, spécialiste de l'Afrique et enseignant chercheur à l'Institut des études africaines de Rabat a affirmé que le continent africain est loin d'être épargné par les conséquences de cette crise sanitaire, relevant que la plupart des gouvernements africains ont pris des mesures en vue de stopper la propagation du virus.
En effet, la crise sanitaire a certes perturbé de manière significative l'échange scientifique et universitaire entre les pays africains, a indiqué l'universitaire, poursuivant que la coopération universitaire Sud-Sud reprendra de plus belle une fois que le virus ne pèsera plus de menace sur la santé des étudiants étrangers.
«Le Maroc est resté fidèle à son modèle de coopération Sud-Sud qui place l'être humain au centre des préoccupations et il continue à œuvrer pour partager son expérience dans plusieurs domaines avec les pays du continent», a affirmé le chercheur, notant qu'une accélération de la coopération et d'échanges d'expériences entre le Maroc et les pays du continent est prévue dans un horizon post-Covid. L'éducation, la formation et la recherche scientifique sont au cœur de ces changements, poursuit-il.
Dans ce sens, M. Echkoundi a estimé que le système éducatif marocain est en plein essor, ce qui attire progressivement des étudiants en quête d'excellence et de spécialisation dans des secteurs d'avenir.
Beaucoup d'étudiants sont boursiers du gouvernement marocains et sont organisés en associations, a-t-il fait savoir, ajoutant qu'une fois ces étudiants de retour à leurs pays d'origine, ils deviennent de véritables ambassadeurs du Maroc après s'être imprégnés de la Culture marocaine.
«Nos enquêtes de terrain ont montré que plusieurs étudiants et étudiantes se sont mariés à des Marocaines et Marocains, ce qui ouvre la voie à un véritable métissage culturel et donne plus de contenu à la profondeur des relations entre le Maroc et les autres pays africains», a conclu l'universitaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.