Résolution du PE: un eurodéputé prend la défense du Maroc    Benmoussa devant les diplomates: mais où sont passés les ambassadeurs d'Espagne et d'Allemagne?    Charte des services publics: le projet de loi adopté à l'unanimité par la 2ème Chambre    Marhaba 2021: les premiers MRE débarquent à Ouarzazate !    La Bourse de Casablanca finit en repli    Les coulisses de la visite d'Ismaël Haniyeh au Maroc    Israël lance une page Facebook dédiée au Maroc (PHOTO)    Euro 2020: les chances de qualification de la Turquie compromises (VIDEO)    Sergio Ramos quitte le Real Madrid    Yassine Bounou dans le viseur de trois clubs anglais    Maroc/Covid-19: le nombre de personnes complètement vaccinées à ce jour    CAN 2021 : Les Ecureuils du Bénin éliminés par les Leone Stars    Nordin Amrabat : "Il y a un certain intérêt de clubs de laLiga"    Botola Pro D1 :Le programme de la 22e journée    France. M'jid El Guerrab interpelle le ministre de la Santé sur la non-reconnaissance du vaccin de Sinopharm [Vidéo]    OCP et l'américain BCG proposent une offre unique dans le domaine de la maintenance et de la numérisation industrielle    Le monde de Julie Guégan    Avec un système audio de pointe sur sa nouvelle gamme : Ford séduit les mélomanes    Ismail Sqarou : «La Dekka est l'enfant légitime de Taroudant en termes de patrimoine»    Trois astronautes chinois dans la station spatiale    L'Algérie face à ses démons    Euro 2020 : La Hongrie craque en fin du match face au Portugal    Energies renouvelables : le Maroc se relance dans l'hydrogène vert    Adoption finale du projet de loi sur l'usage légal du cannabis    Lancement d'une campagne contre la privatisation de la plage d'Aïn Diab    Le nouveau modèle de développement ne fait pas l'unanimité    Le roi Mohammed VI félicite le premier ministre israélien    Profonds désaccords et faibles attentes    Quand on aime la vie, on va au musée    Edition: Lever l'hypothèque sur l'université    Le Nigeria s'apprête à construire le gazoduc avec le Maroc    L'agent de Hakimi confirme son départ !    Agrégation agricole: un nouveau dispositif réglementaire pour des projets d'agrégation de nouvelle génération    Législatives algériennes: 23% de participation, abstention historique et massive    Les hôtels Accor se mobilisent pour favoriser l'accueil des Marocains résidant à l'étranger    Marocains de l'étranger : dix-sept villes annoncées pour la quarantaine obligatoire    Covid-19 en France : plus de masque en extérieur, levée du couvre-feu dans quelques heures    Services juridiques à distance: lancement d'une nouvelle plateforme au profit des MRE    Averses orageuses localement fortes durant 48 heures dans plusieurs provinces marocaines    Privé : Akdital poursuit sa marche pour s'accaparer 20% de la capacité litière nationale    Sahara : Large soutien au Maroc à l'ONU    Le Maroc et la Serbie dans une approche tridimensionnelle pour l'Afrique, dit El Malki    Le roi Mohammed VI félicite le nouveau Premier ministre isralien Naftali Bennett    "African Lion 2021": une délégation militaire maroco-américaine visite l'hôpital de campagne près de Tafraout    MRE: l'ONCF lance un plan spécial    «Méditations et médisances»    «Soufi, mon amour» en tournée au Maroc    Action citoyenne : des livres pour les écoles primaires, les collèges et les lycées les plus défavorisés au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fès...Pour une participation des enfants autistes à la vie culturelle
Publié dans Albayane le 02 - 02 - 2021

Le tissu associatif de la cité Idrisside prend à bras-le-corps l'intégration des enfants autistes. Nombre d'initiatives y ont vu le jour pour plaider la cause de cette catégorie, pour que ses capacités et talents soient mis en valeur.
Parmi celles-ci, l'association « Miroir pour l'enfant autiste de Fès » s'est particulièrement démarquée, en s'activant pour la mise en œuvre d'un projet ambitieux intitulé « le droit de participation des personnes autistes à la vie culturelle et artistique ».
L'association, active depuis 17 ans, a lancé ce nouveau projet, en partenariat avec le conseil régional de Fès-Meknès, dans le but de développer le savoir-faire et les talents de ces enfants dans le domaine artistique sous le signe « pour mettre en valeur les capacités et les talents des personnes atteintes d'autisme ».
D'une durée de deux ans, le projet porte sur plusieurs activités, notamment des campagnes de sensibilisation sur l'autisme au niveau de la région de Fès-Meknès, des fresques murales, des expositions d'art plastique et des produits artisanaux réalisés par des personnes autistes, des spectacles de théâtre, outre la production d'un film sur les capacités artistiques de cette frange de la société.
Piloté par un comité de l'association, ce projet vise en particulier à sensibiliser les citoyens aux capacités des personnes atteintes d'autisme et à créer un débat public autour de leur droit à participer à la vie culturelle et artistique. Ce comité est chargé de coordonner les actions émanant des différents acteurs au niveau de la région de Fès-Meknès pour mettre en œuvre les activités inscrites dans le cadre du projet.
« Le droit à la culture est un droit constitutionnel, et sa concrétisation nécessite des politiques publiques et sectorielles », a déclaré à la MAP le président de l'association Miroir pour l'enfant autiste de Fès, Ahmed Al Baghdadi, mettant l'accent sur la nécessité de créer les outils nécessaires pour activer ce droit, « étant donné le rôle majeur joué par la culture dans la sensibilisation, le renforcement de l'intégration socio-économique et la lutte contre la discrimination ».
Après avoir souligné que l'être humain demeure au centre de tout processus de développement, l'acteur associatif a fait observer que le droit de participer à la vie culturelle et artistique revêt une importance particulière dès lors qu'il s'agit des groupes vulnérables, mettant en exergue la place qu'occupe la culture dans le système des droits de l'homme à l'international en tant qu'outil de renforcement du développement et d'égalité entre les différents composantes de la société.
Il a tenu à citer la Convention internationale sur les personnes handicapées, qui accorde une attention particulière au droit de la participation culturelle et artistique des personnes handicapées.
Selon une note de présentation de ce projet, la culture constitue un outil rentable et flexible pour réaliser le progrès social, notamment au vu de sa capacité à contribuer à la prévention de la criminalité et de la toxicomanie chez les jeunes. La culture contribue également à réduire la stigmatisation et renforcer l'intégration sociale et économique des groupes vulnérables et des personnes handicapées, de même qu'elle aide à combler les écarts religieux, ethniques et sociaux.
Le projet « le droit de participer à la vie culturelle et artistique des personnes autistes » s'inscrit dans le cadre de la stratégie de l'association, qui plaide en faveur de « droits concrets » pour ces citoyens. L'association s'est engagée dans de nombreuses initiatives de plaidoyer, de sensibilisation et de formation dans l'objectif de renforcer les droits humains des personnes autistes.
Miroir vient d'achever un projet intitulé « pour des terrains de proximité inclusifs et accessibles aux personnes handicapées ». Ce projet a permis l'approbation d'un mémorandum, présenté par l'association, par le Conseil communal lors de sa session ordinaire du mois d'octobre 2020.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.