Sahara : De Mistura effectue une visite en Russie    A l'ONU l'Equateur, pays reconnaissant la «RASD», donne du souci au Polisario    La paire USD/MAD atteint un nouveau record    Maroc : La chaîne de production du lait bientôt soutenue par le gouvernement    Le Français Guerlain Chicherit (Auto) remportent la 22ème édition du Rallye du Maroc    Messi annonce que le Mondial de Qatar serait "sûrement" le dernier pour lui    Le Maroc éliminé en quarts de finale du Mondial de football pour amputés    Amical Futsal : Choc de titans entre le Maroc et le Brésil    Benguerir: Décès d'un individu placé en garde à vue lors de son transfert à l'hôpital    Ahmed Réda Chami : « Le Maroc est fortement engagé sur la voie de l'utilisation des transports réduisant l'empreinte carbone »    Sous le Haut patronage du Roi Mohammed VI, 14ème édition du Festival de la mode en Afrique à Rabat pour promouvoir le secteur    Le Maroc réagit au démenti de l'ambassade de France sur la censure de l'interview de Ferhat Mehenni sur CNews    Education: le statut des enseignants-cadres désormais uniformisé à travers un décret    Messi fait une annonce fracassante pour le Mondial au Qatar (VIDEO)    Photos. Voulez-vous louer la villa de Diam's à Marrakech ?    Consécration des tables rondes et renouvellement du mandat de la MINURSO    Taux de croissance, inflation, masse monétaire… l'essentiel de la note de conjoncture du HCP    Détournement de fonds à la mairie de Marrakech: le verdict est tombé pour l'ancien maire    Le gouvernement aspire à parvenir à une vision commune sur la réforme des retraites d'ici mars 2023    Football : la candidature Maroc-Espagne-Portugal au Mondial 2030 otage de la mémoire courte européenne ?    Migration : L'Union européenne souligne «l'engagement fort» du Maroc    Inflation: une nouvelle rallonge budgétaire de 12 MMDH (Conseil de gouvernement)    Covid-19/Maroc : 135 cas actifs à l'échelle nationale (0.01%)    Le Maroc et l'Arabie Saoudite concluent un accord de transport aérien    Bourse de Casablanca: Clôture dans le vert    Casablanca : Halte aux charrettes à traction animale !    La chaine CNews mise à nu après l'annulation d'une émission consacrée au leader du MAK, Ferhat Mehenni    [Vidéo] Alger: tentative de suicide d'un policier    À Alger, un policier harcelé par sa hiérarchie tente de se suicider    Botola: découvrez le programme de la 5ème journée    Championnat arabe de cyclisme sur piste (1ère journée) : Le Maroc remporte trois médailles, dont deux en or    Symposium de l'eau à Casablanca: Focus sur l'efficacité et la sécurité hydriques au Maroc (VIDEO)    Le capitaine Ibrahim Traoré officiellement nouveau président du Burkina Faso    Annie Ernaux remporte le prix Nobel de littérature 2022    Quand la numismatique nous raconte l'Histoire !    Sécurité : Une délégation de l'OTAN s'est rendue au Maroc    Décès de 66 d'enfants en Gambie: l'OMS ouvre une enquête concernant 4 sirops contre la toux    L'OPEP+ réduit considérablement la production de pétrole    Exposition « Regard à travers l'art» : Une invitation à l'observation et à la révélation    Une 3ème édition à l'espace Toro et pour tous les goûts    250 cavaliers au 16ème Festival de tbourida à Inezgane    Khaled Nezzar. Le grand comploteur contre le Maroc serait agonisant    Rabat, Casablanca, Marrakech, Tanger...des températures assez douces ce jeudi    Cacao. La Côte d'Ivoire maintient son leadership    Santé : 1,7 MMDH pour la mise à niveau et l'équipement de CHU    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce jeudi 6 octobre 2022    Mathafi : lancement du programme d'initiation à l'art    Le Maroc et la France appelés à préserver leur relation et à la projeter face aux nouveaux défis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une ONG US interpelle le sénateur James Inhofe sur son soutien au Polisario
Publié dans Albayane le 09 - 02 - 2021

L'ONG américaine "Teach the Children International" (TCI) a interpellé le sénateur américain, James Inhofe, sur son soutien au polisario, alors même que ses dirigeants continuent de prendre des décisions qui perpétuent le calvaire enduré par les populations séquestrées dans les camps de Tindouf depuis plus de 45 ans.
Dans une lettre adressée au sénateur républicain, la présidente de l'ONG, Nancy Huff met en avant les différentes raisons l'ayant encouragé à exprimer son plein soutien au plan d'autonomie présenté par le Royaume, appelant le représentant de l'Etat de l'Oklahoma à faire de même.
Dans un argumentaire basé sur sa propre expérience, Nancy Hoff affirme que "les dirigeants du polisario n'ont pas pour réputation de rendre service aux populations vivant dans les camps de Tindouf."
"Il n'y a aucune raison de croire que le polisario serait dans la capacité de servir les intérêts de la population sahraouie", martèle la militante américaine, qui avait facilité pendant sept ans l'envoi d'aides et de matériel médical aux camps de Tindouf avant de se rendre compte que ces derniers n'atteignaient jamais les camps, encore moins les populations ciblées.
Mme Huff évoque également le détournement avéré des aides humanitaires dédiées aux populations séquestrées dans les camps de Tindouf au sud-ouest de l'Algérie. Des faits démontrés dans un rapport de l'Office européen anti-fraude (OLAF).
D'après ce rapport datant de 2015, le détournement de larges quantités d'aide humanitaire destinée aux populations des camps de Tindouf, depuis le port d'Oran (en Algérie), était ouvertement piloté par les généraux algériens et le polisario. L'aide était par la suite écoulée dans le marché noir.
"Le polisario ne pourvoit qu'aux besoins que de l'élite des camps, alors que le citoyen moyen souffre", assure-t-elle.
La militante revient aussi sur l'exploitation par les dirigeants du polisario de la jeunesse sahraouie à leurs propres fins, le développement tous azimuts des provinces sud du Royaume et les conditions de vie dignes des habitants du Sahara marocain.
"J'ai constaté que les gens dans les camps sont restés dans le besoin pendant que le Polisario prospérait", assure la présidente de l'ONG US, rappelant que la non-réception des aides livrées par son organisation, par le Programme alimentaire mondial ou l'Union européenne, et la persistance de la souffrance des populations de Tindouf, l'ont poussé à cesser l'envoi de toute aide pouvant être gérée ou supervisée par le polisario.
"Ces aides destinées à cette population ne sont jamais arrivées à leur destination", déplore-t-elle, notant que ce genre de pratiques se poursuit toujours dans les camps.
Dressant une analogie entre les dirigeants communistes en Europe de l'Est et dans l'ex-Union soviétique et ceux du polisario, Mme Huff affirme que son problème n'est pas avec les sahraouis mais avec les dirigeants du polisario, qui amassent des fortunes alors que les populations sahraouis séquestrées dans les camps de Tindouf vivent dans des conditions très difficiles.
Mme Huff pointe également du doigt le rôle des dirigeants du polisario, soutenus par des pays comme l'Algérie, le Cuba et le Venezuela, dans l'exploitation de la jeunesse sahraouie à leurs propres fins, comme lors des récents événements d'El Guerguarat.
"Le Polisario a violé le cessez-le-feu et instrumentalisé des jeunes sahraouis pour occuper cette zone tampon, établie par l'ONU pour faire prévaloir la paix dans la région", assure-t-elle, ajoutant que cette instrumentalisation témoigne du "comportement abusif du polisario envers des personnes" qu'il prétend protéger.
Revenant sur le développement tous azimuts des provinces sud du Royaume, la militante rappelle que le Maroc a énormément investi dans la région, ajoutant que, contrairement aux populations des camps de Tindouf, les habitants du Sahara marocain jouissent d'une liberté absolue.
"C'est pourquoi je soutiens pleinement le plan d'autonomie présenté par le Maroc et je vous encourage à faire de même", écrit-elle, rappelant l'amitié de longue date qu'entretiennent, depuis 1777, les Etats-Unis et le Maroc, premier pays à reconnaître l'indépendance des USA.
Et de conclure: "En tant que Nation, nous ne devrons jamais oublier nos amis (...) Notre gouvernement, qui vient de reconnaître la souveraineté du Maroc sur son Sahara, a toujours soutenu le plan marocain d'autonomie, et ce depuis l'administration de l'ex-Président Bill Clinton".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.