La CEDEAO suit avec une « grande préoccupation » l'évolution de la situation au Burkina Faso    Compteur Coronavirus : 11 nouveaux cas, plus de 6,81 millions de personnes ont reçu trois doses du vaccin    Jazz au Chellah : Dock in Absolute et Ernesto Montenegro Quintet étalent leurs talents    Présidentielles au Brésil: Bolsonaro confiant, Lula appelle à la paix    Casablanca / L'Boulevard : Des débordements entachent la joie des festivaliers    Les liens historiques entre le Maroc et le Pérou ne peuvent être altérés par des positions volatiles    Skhirate-Témara : 700 bénéficiaires d'une caravane médicale    Mondial de football pour amputés : Le Maroc s'incline face au Brésil    Mondial-2022: le Maroc et le Qatar annoncent un accord portant sur la sécurité de l'événement    L'Boulevard envers et contre tout !    Migrants : quatre morts et vingt-neuf disparus au large des Canaries    le ministère des Affaires étrangères met une cellule de suivi et des numéros de téléphone à la disposition de la communauté marocaine    Prévisions météorologiques pour le lundi 03 octobre 2022    Conférence autour du livre «Tifawin» de Khadija Rchouk    Vidéo : Quand Tarab Ambassadors fête comme il se doit la fête d'Al Mawlid    Insolite : Le prince moulay Hicham pousse la chansonnette dans la rue    Migrants clandestins : les familles des disparus haussent le ton    Le FACDI, un incubateur pour le développement de la coopération Sud-Sud    Burkina Faso: sous fond de rivalité entre la Russie et la France    L'armée ukrainienne reprendra d'autres villes du Donbass « dans la semaine à venir », affirme Zelensky    L'hommage de la famille Jamali    Le Maroc en quête des drones chinois "Wing Loong II"    La Libye s'oppose au projet de gazoduc transsaharien porté par l'Algérie    Liquidité bancaire: le besoin à 77,5 MMDH au T2-2022 (BAM)    Guelmim : Journée d'étude sur la problématique de la gestion des ressources hydriques dans la région    Le Maroc compte présenter sa candidature    Marc Lasry, le Marocain copropriétaire de la franchise NBA des Bucks veut racheter l'Inter Milan    Quelle culture voulons-nous ?    Israël : une cellule locale de l'Etat islamique démantelée    L'Ambassade du Maroc met en place une cellule de suivi    Falsification de visas : Arrestation d'une vingtaine de membres d'un réseau criminel    «Crise cardiaque.... Chaque minute vaut une vie»    Le FNUAP salue les progrès du Maroc    Nigeria : l'ARM participe à la 2ème conférence du Réseau des gouvernements infranationaux d'Afrique    Le Maroc au CPS de l'UA: Une consécration de la confiance dont jouit le Royaume    Un témoignage du Bâtonnier Abdelaziz BENZAKOUR    Mohamed Joudar succède à Sajid à la tête de l'UC    Signature d'un Mémorandum d'Entente entre l'ARM et le Forum des Gouverneurs du Nigéria    Renouvellement du Conseil national de la presse : le torchon brûle entre la Fenajic et le gouvernement    SM le Roi félicite le Prince héritier d'Arabie Saoudite    Art et culture : Une Fondation pour El Jadida    Semaine dans le rouge pour la Bourse de Casablanca    Le ministère ne se chargera plus des équivalences des diplômes obtenus à l'étranger    Prêt-à-porter. Camaieu Maroc dans la tourmente    Clôture en apothéose à Dakhla de "Prince Héritier Moulay El Hassan Kitesurfing World Cup 2022"    Programme des principaux matchs du dimanche 2 octobre    L'Ambassade du Maroc met en place une cellule de suivi de la situation au Burkina Faso    CHAN-2022 (tirage): Le Maroc hérite du Soudan, Madagascar et Ghana    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Hilale: les Etats soutenant les groupes armés enrôlant des enfants assument une responsabilité pénale internationale
Publié dans Albayane le 14 - 02 - 2021

Journée internationale contre l'utilisation d'enfants soldats
L'ambassadeur du Maroc à l'ONU, M. Omar Hilale, a souligné que "les Etats qui abritent, arment, financent et entraînent les groupes armés qui enrôlent des enfants, portent la même responsabilité pénale que ces groupes et doivent rendre des comptes à la communauté internationale".
Intervenant lors d'une réunion virtuelle pour marquer la Journée internationale contre l'utilisation d'enfants soldats, organisée par le Canada, le Rwanda, l'Uruguay, le Département des opérations de paix de l'ONU et l'Institut canadien Dallaire pour les enfants, la paix et la sécurité, M. Hilale a précisé que "la responsabilité première incombe aux Etats membres de protéger tous les enfants, particulièrement ceux réfugiés sur leur territoire, sans distinction d'aucune sorte".
L'ambassadeur Hilale a déploré que "nous assistons malheureusement encore à des violations graves des droits des enfants dans de nombreux contextes, y compris dans plusieurs camps de réfugiés, où des groupes armés enrôlent des enfants et les séparent de leurs familles, au mépris total de leurs droits fondamentaux".
"Au moment où nous parlons, des milliers d'enfants dans le monde sont contraints de prendre part aux conflits", a constaté M. Hilale, en regrettant que "les enfants victimes qui sont forcés ou piégés dans des groupes armés, souffrent d'un large éventail de violations et d'abus de leurs droits humains, y compris leur droit à la vie, le droit de ne pas être soumis à des violences sexuelles et d'autres formes de torture, le droit à l'éducation et le droit à la liberté de pensée".
Par ailleurs, le diplomate marocain a indiqué qu'en tant que principal pays contributeur de troupes aux Opérations de maintien de la paix des Nations-Unies, le Royaume a "toujours donné la priorité au bien-être et à la protection des enfants".
Après avoir informé les participants que le Maroc a endossé les Principes de Vancouver sur le maintien de la paix et la prévention du recrutement et de l'utilisation d'enfants-soldats, peu après la réunion ministérielle de Vancouver de novembre 2017, M. Hilale a affirmé que "la protection de l'enfance a toujours fait partie de la formation pré-déploiement des Casques bleus marocains" participant aux opérations de paix onusiennes. Et de préciser que la protection de l'enfance "fait également partie de la formation en mission, afin qu'elle soit adaptée au théâtre de déploiement".
L'ambassadeur a aussi mis en relief "l'attention particulière accordée au développement de la capacité des soldats marocains de la paix à détecter rapidement les signes avant-coureurs de recrutement et d'utilisation d'enfants soldats", dans les missions dans lesquelles ils sont déployés et à s'engager à protéger les enfants à risque.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.