John Bolton : «Joe Biden restera attaché à la reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté marocaine sur le Sahara»    La généralisation de la protection sociale, «une révolution en douceur» (expert indonésien)    Football : douze grands clubs européens lancent la «Super League», un projet qui déchaîne les passions    Météo Maroc: le temps prévu lundi 19 avril 2021    Afghanistan: Joe Biden siffle la fin de la partie    Patrimoine: Lancement d'un programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    Errachidia : Mise en échec d'une tentative de trafic international de drogue    Youssef En-Nesyri vers un transfert record pour le club du FC Séville    Covid-19: Vaccinations, infections, décès...les chiffres officiels de ce dimanche    Déraillement d'un train en Egypte : Au moins 11 morts et près de 100 blessés (nouveau bilan)    Covid-19 : la moitié des adultes américains a reçu au moins une dose d'un vaccin    Création d'un institut de formation professionnelle    Chelsea et Tuchel en finale grâce à Ziyech!    Le Raja s'offre le MAT, le HUSA s'incline face à la RSB    Le FMI félicite le Maroc    La conjoncture et l'enjeu    El Otmani: une «illustration des contours de la politique sociale de SM le Roi»    Reportage// Ramadan : Je ne sais pas lire l'arabe, comment avoir un contact avec le Saint Coran ?    Le journal égyptien «Al Ahram» met en lumière sur les traditions du Ramadan au Maroc    Kafala: Le procureur général appelle à une intervention positive    Santé : le Maroc va ouvrir ses portes aux médecins étrangers    Le livre. Demain l'âge d'or de Jacque Heitz (suite)    Le livreur algérien de Deliveroo qui refusait de servir des clients juifs a été expulsé vers son pays    Les dates des premières élections fixées    Ancienne médina de Rabat: Une offre abondante et diversifiée pour le Ramadan    Phosphates : un think tank américain appelle à l'annulation des droits d'importations imposés au Maroc    Rachid El Ouali s'exprime sur sa première expérience en tant que réalisateur de sitcom dans Info Soir (Vidéo)    Le match fou du PSG contre Saint-Etienne (VIDEO)    Arrivée à Beyrouth du 2ème lot des aides alimentaires marocaines au Liban    Nucléaire iranien : Des avancées malgré la difficulté des négociations    Maroc : Réunion ce mardi 20 avril du Conseil de gouvernement    Revalorisation : La grogne monte chez les agents de la protection civile en Algérie    Sarah & Ismael: quand la passion guide!    Maroc/Trésor : Déficit budgétaire de 7,3 MMDH à fin mars 2021    Covid-19 : personnes porteuses de maladies chroniques, comment se faire vacciner    Ramadan: Une véritable aubaine pour l'activité commerciale à Souk « Tlat » d'Al Hoceima    Colombie : au moins 14 rebelles et un militaire tués lors de combats    Le profond malaise qui demeure entre la France et l'Algérie s'exaspère    The Legal 500 consacre plusieurs bureaux d'avocats marocains    URGENT ..Foot: la direction du Bayern « désapprouve » l'annonce par Flick de son départ    AMIC : Les levées de fonds pourraient atteindre 2,9 MMDH en 2021    Finale de la Coupe du Roi : Le Real félicite le Barça après son 31ème sacre    OCS-RCOZ (2-1) : Les Messfiouis maîtres chez eux !    Casablanca: le musée "Docteur Leila Mezian Benjelloun", prêt ''dans un peu plus de deux ans''    Culture : Le Programme des éliminatoires de la 2è édition de la Ligue Nationale d'Improvisation Théâtrale Nojoum    Rencontre: Exploratrice, conteuse...    Ramadan: Driss Roukh critiqué à cause de Mouna Fettou et Dounia Boutazout (PHOTO)    Don Royal: Arrivée à Beyrouth du premier lot des aides alimentaires pour le Liban    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les sociétés de distribution sur la sellette
Publié dans Albayane le 07 - 03 - 2021


Qualité des hydrocarbures
Bien qu'il s'agisse d'un secret de polichinelle, mais le constat est alarmant. En fait, selon la Fédération nationale des propriétaires, commerçants et gérants des stations de services au Maroc, 50% des hydrocarbures sont commercialisés de façon illégale sur le marché marocain, apprend-on dans un communiqué rendu public.
Un tel constat suscite d'ailleurs des interrogations sur les responsabilités du gouvernement, qui, apparemment, depuis la libéralisation forcée du secteur et la fermeture de la société Samir, s'est contenté de jouer le rôle de spectateur. Or, une libéralisation en bonne et due forme requiert, au moins, la mise en place des mécanismes d'accompagnement et des dispositifs de régulation efficaces pour éviter tout effet pervers, mais en vain...
Il faut dire, selon les propriétaires des stations, qu'une telle situation s'explique par la prolifération des intermédiaires et intrus qui sont approvisionnés par les opérateurs de distribution avec des prix bas et ce en comparaison avec les prix facturés aux stations de services. À en croire la même source, ces intermédiaires illégaux, procèdent, de leur part, à alimenter illicitement certains professionnels du transport, des industriels et des entrepôts clandestins, ce qui leur permet de réaliser des marges bénéficiaires exorbitantes, soit quatre fois de plus de ce qu'empochent les commerçants légaux.
Cela étant, «de telles pratiques ne font que violer les règles de la concurrence», indique la même source. Encore plus, les semi-remorques citernes qui s'activant illégalement sur le marché, distribuent de grandes quantités d'hydrocarbures dont on ignore la provenance et même sans subir aucun contrôle de la part du département de tutelle, indique le communiqué.
La loi du GPM...
Tout en jetant la responsabilité sur les autorités compétentes, la Fédération nationale des propriétaires, commerçants et gérants des stations de services au Maroc a ainsi dénoncé le silence du ministère de l'Energie.
Contacté par Al Bayane, le Secrétaire général de la Fédération, Réda Nadifi, a déclaré que ces pratiques illégales ont contribué à une baisse significative des recettes des stations de services, s'élevant à 30%. Abondant dans le même ordre d'idées, notre interlocuteur a appelé le département de tutelle à l'élaboration des textes organiques afin de mettre fin à l'anarchie qui règne sur le secteur, tout en faisant savoir que la marge bénéficiaire des propriétaires n'a pas connu une augmentation depuis plus de vingt ans.
Pour lui, ces intermédiaires profitent du vide juridique en créant des entreprises de vente des hydrocarbures, alors qu'en principe tout vendeur devrait disposer d'une autorisation délivrée par le département de tutelle afin de bien réguler le marché et imposer, par conséquent, les normes de qualité. « Les propriétaires et commerçants des stations de services en ont ras-le-bol de cette concurrence déloyale qui va nous contraindre certainement à mettre la clef sous le paillasson», a-t-il averti.
En sus de cela, le véritable problème consiste à ce que le Groupement pétrolier du Maroc (GPM) refuse toute négociation en voulant imposer sa propre loi, en dépit des multiples correspondances adressées à cette instance ou encore au ministère de l'énergie pour une éventuelle, a conclu Réda Nadifi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.