La Zambie réitère son soutien « indéfectible » à l'intégrité territoriale du Maroc    Affaire du dénommé Brahim Ghali : Une ONG espagnole dénonce « le silence et l'ambiguïté » de l'exécutif ibérique    Sahara marocain : un maire italien invite l'UE à emboîter le pas aux Etats-Unis    Malgré la maladresse des autorités espagnoles, les relations entre le Maroc et l'Espagne ne se détérioreront pas, selon le directeur de Atalayar    Maroc/La Chambre des représentants tiendra lundi une séance mensuelle des questions de politique générale    Anniversaire : SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan fête ses 18 ans    Après ceux brulés vifs en octobre dernier : L'armée algérienne liquide deux jeunes orpailleurs de Tindouf de sang-froid    Légalisation des signatures : Les précisions de la direction des collectivités territoriales    Attijariwafa bank augmente son RNPG de 21,6% au T1-2021    IER : Nouvelle alliance entre le CNDH et la CDG    Nigeria : fin de calvaire pour des étudiants enlevés    Meknès : interpellation de deux individus pour vol à l'intérieur d'agences de transfert de fonds et de change    Nador : Une opération d'immigration clandestine avortée et un individu interpellé    Aéroport Mohammed V: les vols internationaux transférés du Terminal 2 au Terminal 1 (ONDA)    En Algérie, le complotisme du régime politico-militaire comme réponse à la grave crise sociale    Voici le temps qu'il fera ce vendredi    Votre e-magazine « ATTAHADI » du vendredi 7 mai 2021    Evolution du coronavirus au Maroc : 360 nouveaux cas, 513.016 au total, jeudi 6 mai 2021 à 16 heures    Ligue des Champions : La date du match WAC-MCA désormais connue    Climat : l'ONU appelle à abandonner les combustibles fossiles comme source d'énergie    Bourse Chevening : London Academy de Casablanca apporte son soutien    Schalke : Amine Harit autorisé à se trouver un nouveau club    Maroc/Finance: Le Trésor place 7,6 MMDH d'excédents de trésorerie    La reprise des relations entre le Maroc et Israël renforce la dynamique de paix au Proche-Orient (M. Bourita)    L'affaire du dénommé Brahim Ghali sous les projecteurs de la presse nationale et internationale (Vidéo)    Le Maroc et l'ONU célèbrent l'Arganier à Agadir    L'icône de la chanson amazighe moderne !    Climat : selon l'ONU, des mesures simples pourraient réduire le réchauffement dû au méthane    Bilan cinématographique de 2020 : 13 longs-métrages et 83 courts-métrages produits    Chelsea mate le Real et s'offre une finale anglo-anglaise    La DGAPR dément les allégations fallacieuses véhiculées par Chafiq Omerani    Ligue des champions de la CAF : Mouloudia Club d'Alger recevra le WAC le 14 mai    Japon : l'état d'urgence prolongé, les JO compromis ?    Madrid : une conservatrice à la tête du Parlement régional    Le Maroc représenté dans le nouvel institut de Jared Kushner    Cyclisme-Mondiaux 2025 : le Maroc favori pour accueillir l'événement    Le calligraphe Larbi Tourak expose ses œuvres à Fès    Création d' un réseau d' acteurs pour la promotion des droits de l'Homme    Qualifs Mondial 2022/Afrique: les 1ère et 2e journées reportées à septembre    La France a profité du cannabis marocain    Interview avec Mouna Hachim, écrivain: « Casablanca est victime d'un réel problème de gouvernance »    Exposition : «Primary Colors» se poursuit dans l'espace Artorium à Casablanca    Prime 3-Replay: Découvrez le courage inouï de Souileh dans la Catapulte infernale    Botola Pro: les résultats et le classement de la 14ème journée    "Il faut avoir une démarche plus inclusive des TPME", affirme Chakib Alj    Le Festival International de Meknès du Cinéma des Jeunes dédié à la mémoire de feu Salaheddine Ghomari (Interview)    Coupe du Trône : Les FAR éliminent le RAJA et rejoignent le carré final    Message de condoléances de SM le Roi à la famille de feu Béchir Ben Yahmed, fondateur de "Jeune Afrique"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La haute précision marocaine mondialement reconnue
Publié dans Albayane le 13 - 04 - 2021


Observation du croissant lunaire
Par : Hanae Dakka (MAP)
Chaque fois que la fin du mois de Chaâbane se profile à l'horizon, les musulmans du monde entier sont aux aguets et se trouvent suspendus à l'annonce de l'apparition du nouveau croissant lunaire qui marque le début du mois sacré de Ramadan. Et si savants religieux et astronomes unissent habituellement leurs efforts pour déterminer le début exact de chaque mois lunaire, la révélation précise du premier jour du Ramadan béni suscite un intérêt particulier au sein de la communauté musulmane.
Au Maroc, la collecte de preuves et de données qui permettent l'observation des mois hégiriens est un exercice classique pratiqué tout au long de l'année. Pour le Ramadan, ce mois particulier aux fortes connotations religieuses, le Royaume est connu pour sa haute précision dans l'observation du croissant lunaire, avec un taux « marge zéro » d'erreurs détectées au cours des trois dernières décennies, ce qui en fait l'un des meilleurs pays arabo-musulmans en la matière.
En effet, le Royaume, fort d'une grande et longue expérience dans le domaine de l'observation de la nouvelle lune, est une référence de renommée mondiale en termes des critères de crédibilité retenus pour ce processus, basés sur les connaissances de grands savants d'Al-Andalus et du Moyen-Orient, mais aussi sur l'expérience des scientifiques et savants religieux marocains spécialisés dans l'établissement du calendrier hégirien, affirme l'ingénieur en astronomie Omar Amraoui. Ces atouts ont conféré au Maroc une crédibilité dans ce domaine et en ont fait une référence mondiale, s'est-il félicité.
Critères d'observation du croissant lunaire
Les opinions et les explications divergent quant l'aspect religieux de l'observation du croissant lunaire. Certains soutiennent que l'observation doit être confirmée à l'œil nu, tandis que d'autres préconisent le calcul astronomique. Les savants appuient leurs affirmations par une série de hadiths du Prophète (PSL), tels que : « Jeûnez à sa vision (croissant lunaire) et rompez le jeûne à sa vision », tandis que d'autres considèrent que le rôle joué par les astronomes est complémentaire à celui des savants religieux.
Le Maroc adopte le critère de la visibilité oculaire à l'œil nu à travers des Nidharas des Habous, dont les observations sont comparées aux calculs astronomiques. Les deux résultats tendent toujours à être compatibles.
Omar Amraoui précise qu'il existe trois catégories, dont la première ne reconnait que l'observation oculaire et fait fi totalement du calcul astronomique. Certains au sein de ce groupe pourraient tolérer l'observation assistée par télescope.
La deuxième catégorie englobe ceux qui considèrent uniquement le calcul astronomique, adoptant des critères qui ne conduisent pas nécessairement à l'observation oculaire, tandis que la troisième a recours au calcul pour réfuter l'observation oculaire et non pas pour la confirmer.
M. Amraoui ajoute que chacun de ces groupes défend son avis par des preuves du fiqh et des textes religieux et est soutenu par des savants.
À cet égard, l'astronome marocain a révélé que si les nombreuses conférences n'ont pas réussi à mettre d'accord les multiples intervenants sur la façon d'annoncer le début des mois hégiriens, elles ont pu au moins révéler les faiblesses de certaines méthodologies, ce qui a permis de les améliorer. Aujourd'hui, l'écart du début des mois hégiriens dans les différentes régions n'est plus que d'un jour, au pire des cas, a-t-il dit.
A la question relative au retard parfois accusé dans l'annonce du début d'un mois, M. Amraoui explique que cela tient de l'étendue des sites et de la multitude des points d'observation. Si la vision est claire à l'Est au coucher de soleil et que des témoins crédibles à Oujda rapportent l'observation du croissant lunaire, le ministère considère leurs observations comme suffisantes pour annoncer le début du mois. Sinon, il y a obligation d'attendre le coucher du soleil au niveau du point le plus extrême, soit à Dakhla, ce qui entraîne un retard de presque une demie-heure, a expliqué M. Amraoui.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.