Entre le Maroc et la Palestine, une solidarité à toute épreuve    1/4 de finale de la Coupe de la CAF: Le Raja « fin prêt » pour arracher la victoire devant Orlando Pirates    FA Cup : Hakim Ziyech et Chelsea battus en finale par Leicester    Israël intensifie ses raids à Gaza, vive inquiétude internationale    Ghalta, une erreur très cher payée... Dimanche à 22h45 (Bande-annonce)    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 15 mai 2021 à 16H00    Covid-19 au Maroc : 112 nouvelles contaminations, 6 décès    Le beau message de Saad Lamjarred à Khadija Assad (VIDEO)    Le sport est un vecteur de rapprochement des peuples, affirme l'ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud    Deux tornades frappent la Chine : le bilan passe à 12 morts    Frappe aérienne à Gaza: 10 membres d'une famille tués    Une sûreté sur tous les fronts: La DGSN fête son 65 anniversaire    Marrakech : « Kwayria », la plateforme de promotion des jeunes talents du ballon rond (Reportage)    Le roi Mohammed VI écrit au président du Paraguay    DGSN : 65 ans d'existence et d'abnégation    L'ECONOMIE, OTAGE D'UN VIRUS    Les célébrités marocaines rendent hommage à Hammadi Ammor (PHOTOS)    Soutien à la Palestine: le chanteur Ahmed Chaouki devient la risée de la Toile (PHOTOS)    Décès de Hammadi Ammor: les confessions touchantes de son fils (VIDEO)    L'Egypte ouvre sa frontière avec Gaza pour évacuer des blessés    Condamnation unanime de l'accueil par l'Espagne du chef du Polisario    Ingérence Iranienne au Sahara: Téhéran se voile la face    Maroc-Rwanda: Vers un retrait de la reconnaissance de la RASD par Kigali?    Covid-19 : L'OMS prédit un bilan plus élevé en 2021    Inde: Les exportations agricoles en hausse de 17,5% en 2020-2021    Le mouvement "Neturei Karta" appelle à présenter les criminels de l'entité sioniste devant la CPI (WAFA)    Mesures restrictives: Les Marocains sont à bout    Documentaire: Ne manquez pas "Homo Sapiens: les nouvelles origines" sur 2M, ce dimanche à 21h50    Heure GMT+1 au Maroc: n'oubliez pas de régler vos montres    Innovations financières: BAM engagé pour le développement des fintechs    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Coronavirus : le Royaume-Uni accélère l'administration de la deuxième dose    Une association bulgare dénonce l'accueil par l'Espagne de Brahim Ghali    E-commerce : Les nouvelles attentes des clients (étude internationale)    Federer estime que « les athlètes ont besoin d'une décision » sur la tenue des JO    VIDEO. Casablanca: le parc de la Ligue arabe comme vous ne l'avez jamais vu    Bassin hydraulique de Sebou : Un taux de remplissage des barrages de 74%    Maroc/Météo: Temps passagèrement nuageux ce samedi 15 mai    Josep Borell : L'UE suit de près la situation des droits de l'homme en Algérie    Les confidences de Munir El Haddadi sur son choix pour le Maroc    Fiorentina : Sofyan Amrabat n'est pas satisfait    Palestiniens censurés, nouvelles conditions d'utilisation de Whatsapp... dans la "Chronique Geek" de la semaine    65e anniversaire des Forces armées royales : message de fidélité et de loyalisme de la famille des FAR au Roi    Un politologue espagnol porte plainte contre Brahim Ghali    Podcast: Punk, en toute transparence    Usurpation de l'identité visuelle du parlement européen : Les eurodéputés s'attaquent aux manoeuvres du Polisario    Rabat : Goethe-Institut organise une exposition autour de la migration du 17 mai au 04 juin    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le chantre d'une gauche plurielle, démocratique et humaine
Publié dans Albayane le 15 - 04 - 2021


Il y a 25 ans disparaissait feu Nadir Yata
Najib Amrani
Il y a 25 ans, un vendredi 12 Avril 1996, s'est éteint feu Nadir Yata, quatre années après son horrible accident de voiture sur l'autoroute Rabat-Casa. Il n'avait que 44 ans... ses rêves pour la patrie et pour l'humanité n'avaient pas de limite. Au lendemain de la crise du bloc communiste, suite à la chute du mur de Berlin, ce journalistique, homme politique, intellectuel engagé se positionnait comme théoricien d'une nouvelle gauche... plurielle, démocratique et profondément humaine.
Son départ prématuré laissa un grand vide dans le journalisme politique au Maroc et priva la scène politique et médiatique d'un chroniqueur qui savait donner au débat politique sa dimension scientifique et humaine.
Si Mohamed Berrada, ancien patron de Sapress, se rappelle d'un journaliste militant, responsable politique et engagé... « Une icone professionnelle qui a une part abondante de son nom. C'est une perle rare dans le domaine des médias, et leurs terres fertiles et complexes à la fois. J'ai connu le défunt, comme de nombreuses autres personnes, avec ses traits de maturité qui liait la mission de la presse professionnelle aux valeurs patriotiques. Le défunt était le descendant d'une famille imbue des principes du combat militant couplés aux exigences professionnelles du père Si Ali, paix à son âme. »
Quant à Saoud Atlassi, il re connait que l'histoire a fini par « donner raison à feu Nadir... » qui a trouvé la bonne recette, « celle de se conformer aux préceptes idéologiques de son parti mais tout en inscrivant son action dans une démarche interactive, en étant fermement attachée aux principes de la liberté et de la démocratie. »
Naïm Kamal, lui, nous ramène à l'Alger de juin 1988 et son sommet arabe extraordinaire pour le soutien de l'Intifada palestinienne. Une forte délégation de journalistes marocains était du voyage et l'auteur a partagé la chambre avec feu Nadir Yata.
Pour Touria Souaf qui n'a pas connu personnellement le défunt Nadir Yata, se rappelle d'une certaine idée du militantisme qu'elle apprise de ses écrits : «je l'ai connu en tant que grand journaliste et militant. C'était pour moi un modèle. Je me souviens de l'annonce de sa mort, nous étions tous en larmes à la salle de rédaction.
Le fondateur de Maroc Hebdo, Mohamed Selhami, estime qu'au niveau professionnel, « Feu Nadir est devenu un exemple et ce en gagnant très tôt beaucoup en crédibilité et d'efficacité. Ses éditoriaux forts, faisant preuve d'audace, lui ont valu une certaine distinction dans le champ journalistique marocain. D'ailleurs, ll a était distingué du prix des Nations Unies pour les populations, attribué par le FNUAP. C'est quelqu'un de merveilleux et de charmant. C'était un homme réservé, mais, il a beaucoup contribué au développement du champ journalistique de son pays. »


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.